Auteur Sujet: pakistan/foyer en attente de resultats/12000 volailles mortes  (Lu 1581 fois)

Hors ligne alain

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2647
http://www.dawn.com/2008/01/31/local7.htm

KARACHI: Outbreak of bird flu feared in Gadap




By Mukhtar Alam

KARACHI, Jan 30: Following the large-scale deaths of birds at a local farm, poultry and health officials have suspected that avian influenza (bird flu) has crept into Karachi.

A senior poultry officer of the Sindh government said that he had been informed about an extraordinary number of mortalities of birds in a farm located on the right side of the Super Highway near the Toll Plaza, lending credence to reports that the much-dreaded bird flu had hit Karachi.

Dr Aslam Jalali, the provincial surveillance officer on avian influenza, said on Wednesday night that a surveillance team which, according to him, had already been working in the area, had collected samples from 10 birds of a poultry farm on Tuesday for confirmation of H5N1 bird flu virus and a laboratory report pertaining to the samples was due to be released from Islamabad on Thursday evening.

Though he maintained that the spread of the disease was confined to only one farm, the relevant quarters claimed that the flu and mortality problem existed in some nearby farms as well, including those maintained by the Rangers.

It was further learnt that some workers of the farm in question were reportedly also suffering from flu. But a senior official in the Sindh health department said that he had no knowledge about any avian influenza case in humans in recent days.

The city government’s focal person on avian influenza, Dr Aslam Pervez, said that he had been told by some officials that samples had been sent to the national reference laboratory on bird flu and any on-the-ground precautionary measures against the spread of bird flu virus in humans could be taken only after getting confirmation from Islamabad.

Sources in the poultry industry said on Wednesday that birds started dying at a farm in Gadap Town about four days ago. Earlier, the number of deaths was low and it was thought that the deaths were due to cold weather. But the situation became alarming when the birds’ mortalities started numbering in the thousands per day.

It was further said that the dead birds were thrown away in landfills and open pits without observing the precautionary scientific process, which increased the chances of the spread of infections, whether it was bird flu or something else, through wild birds and other animals.

A livestock department official said that if lab tests confirmed that it was indeed avian influenza, then the farms involved would be asked through the CDGK poultry officer to ensure immediate culling of birds and their scientific disposal, while moves would be taken for further inspection of poultry farms in the vicinity.

One young man, identifying himself as the owner of the farm in question, said that he was a medical student and knew the bird flu phenomenon and that was why he had been keeping the poultry officers of the Sindh government informed about the disease and deaths.

‘12,000 birds lost’

“During the last four or five days I have lost almost all of my 12,000 broiler birds of four weeks, who were kept in two sheds in Gadap Town. I had ensured all the routine vaccination to the birds, except the avian influenza (AI) vaccines,” he said, adding that the government officials had told him that there was no need to vaccinate the broiler birds against AI.

Another source said that the magnitude of the deaths of birds and the symptoms of the disease gave the impression that the development was very similar to avian influenza, which had already affected some other poultry forms in Gadap and Bin Qasim towns as well as farms in some other parts of the province.

The national poultry disease reference laboratory last confirmed the presence of the AI virus in Karachi in the first week of April, 2007. Prior to that confirmation from Islamabad, between 4,000 and 7,000 birds had died of the viral infection while about 28,000 birds were killed at three Gadap Town farms, as maintained then by the farms and provincial livestock department.


*******************************
KARACHI: Flambée de grippe aviaire redouté en Gadap




Par Mukhtar Alam

KARACHI, Jan 30: A la suite de la grande échelle des oiseaux morts lors d'une ferme locale, de la volaille et des responsables de la santé ont des raisons de penser que la grippe aviaire (grippe aviaire) s'est glissée dans Karachi.

Un haut dirigeant de la volaille Sind gouvernement a dit qu'il avait été informé sur un nombre extraordinaire de la mortalité des oiseaux dans une ferme située sur le côté droit de la Super Highway près de l'aire de péage, prêtant foi aux rapports que la très redoutée grippe aviaire Avait frappé Karachi.

Dr Aslam Jalali, l'agent de surveillance provinciale sur la grippe aviaire, a déclaré mercredi soir qu'une équipe de surveillance qui, selon lui, avaient déjà travaillé dans la région, a recueilli des échantillons de 10 oiseaux d'une ferme avicole, le mardi pour confirmation du H5N1 Virus de la grippe aviaire et d'un rapport de laboratoire concernant les échantillons devaient être libérés à partir d'Islamabad, le jeudi soir.

Bien qu'il ait soutenu que la propagation de la maladie a été limitée à une seule ferme, les quarts affirmé que la grippe et la mortalité problème existe dans certaines fermes voisines ainsi, y compris ceux qui sont exploités par les Rangers.

On a en outre appris que certains travailleurs de la ferme en question auraient été également souffrant de la grippe. Mais un haut responsable du département de santé de Sindh a déclaré qu'il n'avait pas connaissance de tout cas de grippe aviaire chez l'homme au cours des derniers jours.

Le gouvernement municipal de point focal sur la grippe aviaire, le Dr Aslam Pervez, dit qu'il a été informé par certains responsables que les échantillons ont été envoyés au laboratoire national de référence sur la grippe aviaire et tout sur le terrain des mesures de précaution contre la propagation du Virus de la grippe aviaire chez l'homme pourrait être prise uniquement après avoir obtenu la confirmation d'Islamabad.

Sources dans l'industrie de la volaille a déclaré mercredi que les oiseaux ont commencé à mourir dans une ferme Gadap Town environ quatre jours. Auparavant, le nombre de morts était faible et il a été jugé que les décès dus au froid. Mais la situation est devenue alarmante lorsque les oiseaux mortalités commencé dans la numérotation des milliers par jour.

Il a également été dit que les oiseaux morts ont été jetés dans des décharges à ciel ouvert et sans respecter le principe de précaution démarche scientifique, ce qui a augmenté les chances de la propagation des infections, que ce soit la grippe aviaire ou autre chose, par l'intermédiaire des oiseaux sauvages et d'autres animaux.

Un service officiel de l'élevage a indiqué que si des tests de laboratoire ont confirmé que c'était bien la grippe aviaire, alors les exploitations concernées seraient posées par l'intermédiaire du CDGK volaille officier d'assurer immédiatement l'abattage des oiseaux et de leur élimination scientifique, tout bouge seraient prises pour aller plus loin dans l'inspection de la volaille Fermes dans les environs.

Un jeune homme, se présentant comme le propriétaire de la ferme en question, a dit qu'il était un étudiant en médecine et connaissaient le phénomène de la grippe aviaire et c'est pourquoi il avait été maintien de la volaille officiers du Sindh, le gouvernement a informé sur la maladie et les décès.

'12, 000 oiseaux perdus »

"Au cours des quatre ou cinq derniers jours, j'ai perdu presque toutes mes grilloir 12000 oiseaux de quatre semaines, qui ont été gardés dans deux hangars à Gadap Ville. J'avais veillé à ce que toutes les vaccinations de routine pour les oiseaux, à l'exception de l'influenza aviaire (IA) de vaccins ", at-il dit, ajoutant que les fonctionnaires lui ont dit qu'il n'était pas nécessaire de vacciner les poulets de chair des oiseaux contre la grippe aviaire.

Une autre source a dit que l'ampleur de la mortalité des oiseaux et les symptômes de la maladie donne l'impression que le développement est très semblable à la grippe aviaire, qui a déjà affecté d'autres formes de volaille en Gadap et Bin Qasim villes ainsi que dans certaines fermes D'autres parties de la province.

La maladie des volailles laboratoire de référence dernier ont confirmé la présence du virus de l'IA à Karachi dans la première semaine d'avril 2007. Avant cette confirmation à Islamabad, entre 4000 et 7000 oiseaux étaient morts de l'infection virale tandis qu'environ 28000 oiseaux ont été tués lors de trois Gadap Town fermes, comme le soutient ensuite par les fermes d'élevage et provinciaux département.

Hors ligne lili

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1159
Re : pakistan/foyer en attente de resultats/12000 volailles mortes
« Réponse #1 le: 01 février 2008 à 14:06:02 »

Pak reports bird flu outbreak at Karachi poultry farm


1 Feb 2008, 1730 hrs IST,PTI

KARACHI: Pakistan on Friday reported an outbreak of the avian flu, prompting authorities to cull a large number of birds at a poultry farm in Karachi, where 5,500 chickens died of the deadly disease earlier this week.

The H5N1 strain of avian influenza had been found in samples taken from birds that died in the farm, Pakistan Poultry Association spokesman Abdul Maroof Siddiqui said.

Some 5,500 birds had died in the farm, following which samples were sent for tests at a laboratory in Islamabad. The tests confirmed the presence of bird flu, officials said.

Teams were sent to the farm on Friday to cull its remaining birds.

Though there are several other poultry farms in the area, bird flu has not been detected in them so far. Health and veterinary officials went to these farms to test both birds and humans, but said they had not found any cases of the influenza jumping to humans.

Owners of the poultry farms were directed to take precautions and provide gloves to workers and conduct regular health check-ups for them.

The authorities also issued guidelines to people for handling of poultry products and meat. People were asked to cook chicken at 80 degrees Centigrade to kill the virus and not to eat roast or chicken tikka , a favourite dish at most restaurants and parties. People were also asked not to touch meat with bare hands.

Pakistan has reported outbreaks of bird flu over the past two years. Six persons were infected with the virus in December last year and at least two of them died.

http://timesofindia.indiatimes.com/World/Pakistan/Pak_reports_bird_flu_outbreak_at_Karachi_poultry_farm/rssarticleshow/2748967.cms

Traduction BabelFish

 KARACHI : Le Pakistan vendredi a rapporté une manifestation de la grippe avienne, incitant des autorités à cueillir un grand nombre d'oiseaux à une ferme de volaille dans la Karachi, où 5.500 poulets sont morts de la maladie mortelle plus tôt cette semaine.

La contrainte H5N1 de la grippe avienne avait été trouvée dans les échantillons prélevés des oiseaux qui sont morts dans la ferme, porte-parole Abdul Maroof Siddiqui d'association de volaille du Pakistan dit.

Environ 5.500 oiseaux étaient morts dans la ferme, suivant quels échantillons ont été envoyés pour des essais à un laboratoire à Islamabad. Les essais ont confirmé la présence de la grippe d'oiseau, fonctionnaires dits.

Des équipes ont été envoyées à la ferme vendredi pour cueillir ses oiseaux restants.

Bien qu'il y ait plusieurs l'autre volaille cultive dans le secteur, oiseau que la grippe n'a pas été détectée dans elles jusqu'ici. La santé et les fonctionnaires vétérinaires sont allés à ces fermes examiner des oiseaux et des humains, mais dit elles n'avaient trouvé aucun cas de la grippe sautant aux humains.

Des propriétaires des fermes de volaille ont été dirigés prendre des précautions et fournir des gants aux ouvriers et conduire des contrôles réguliers de santé pour eux.

Les autorités ont également publié des directives pour peuple pour la manipulation des produits et de la viande de volaille. Les gens ont été invités à faire cuire le poulet à 80 degrés de centigrade pour tuer le virus et pour ne pas manger le tikka de rôtis ou de poulet , un plat de favori à la plupart des restaurants et des parties. Les gens ont été également invités à ne pas toucher la viande avec les mains nues.

Le Pakistan a rapporté des manifestations de grippe d'oiseau au cours des deux dernières années. Six personnes ont été atteintes l'année dernière du virus en décembre et au moins deux d'entre elles sont morts.