Auteur Sujet: PAKISTAN mansera, frontiere nord est: H5N1 humains DEC 2007  (Lu 17056 fois)

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
PAKISTAN mansera, frontiere nord est: H5N1 humains DEC 2007
« le: 13 décembre 2007 à 18:45:42 »
http://www.onlinenews.com.pk/details.php?id=121881

ISLAMABAD: For the first time in the history of Pakistan, Bird Flu influenza has been confirmed among human beings after two brothers died at a local hospital in Peshawar.

pour la premiere fois : GA confirmée apres que 2 fréres soient morts a l'hopital local de peshawar

According to spokesman of Health Ministry, two brothers Muhammad Ilyas and Tariq working in a poultry farm in Mansera suffered flu, few days back that later turned to be critical in the form of Bird Flu influenza (H5N1).

Muhammad Ilyas and Tariq  travaillaient a une ferme de poules a Mansera, souffraient de grippe, plusieurs jours apres,cela a tourné en forme critique de GA

They were admitted to a local hospital in Peshawar where on Monday they died.

morts lundi


After the blood samples of both the brothers were sent for formal testing in Laboratory, it was found that both brothers died due to Bird Flu virus (H5N1).

les prelevemnts sanguins ont ete envoyé pour un test au labo : > au H5N1
It is merit-mentioning that this is the first case of human loss in the history of Pakistan where a person died due to Bird Flu.

On the other hand, spokesman of Health Ministry confirmed the death due to Bird Flu adding both the brothers were working in a Poultry farm in Mansera and had direct link with the chickens that resulted in the transformation of the virus (H5N1).

etaient en contact direct avec les poules..
la je ne comprends pas ce que veut dire le reporter.. had direct link with the chickens that resulted in the transformation of the virus (H5N1).

It may be recalled that 208 people lost their lives around the world due to virus (H5NI). Indonesia, Malaysia, Philippine, China, Vietnam, Egypt and South Asian Estates are among the bird flu affected countries.


dans un precedent article sur le sujet on parlait de 3 personnes malades, dont 2 DCD
sinon : j'ai trouvé cela : je ne sais pas si cela a à voir avec :

http://www.oie.int/wahid-prod/reports/en_fup_0000006497_20071122_160745.pdf
page 6 on trouve une ferme infectée a mansehra en juillet 2007
NORTH-WEST FRONTIER Mansehra Farm M/S AiliaChicks Kotli Paeem Mansehra 34,41 73,13 21/07/2007
« Modifié: 04 avril 2008 à 15:58:23 par anne »

Hors ligne lili

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1159
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #1 le: 13 décembre 2007 à 22:15:20 »


Fatal H5N1 Cluster in Pakistan


Recombinomics Commentary
December 13, 2007

two brothers Muhammad Ilyas and Tariq working in a poultry farm in Mansera suffered flu, few days back that later turned to be critical in the form of Bird Flu influenza (H5N1).

They were admitted to a local hospital in Peshawar where on Monday they died.

The above comments describe two fatal H5N1 infections in Pakistan, which appear to be related to a poultry outbreak last month.  More details on disease onset dates would be useful.

Pakistan has not previously reported human cases and H5N1 sequences from bird infections have not been released, although it seems likely that the sequences in Pakistan will be similar to sequences from Afghanistan, which has had outbreaks in close proximity to the Northwest Frontier in Pakistan (see satellite map).

Recent sequences from Afghanistan have also not been published, but it seems likely that sequences will be closely related to the recent H5N1 cases in Krasnodar, which were related to sequences in Europe this summer as well as Kuwait.

Thus, these two confirmed fatalities raise concerns for health risks associated with the wildly circulating H5N1 that links back to Uva Lake in Mongolia in 2006.

Sequence data on bird and human isolates from Pakistan would be useful.

http://www.recombinomics.com/News/12130702/H5N1_Pakistan_Cluster.html

___________________________________________________________________________________

Traduction Babel Fish


Faisceau H5N1 mortel au Pakistan

Commentaire De Recombinomics
Décembre 13, 2007

deux frères Muhammad Ilyas et Tariq fonctionnant dans une volaille cultivent dans la grippe soufferte par Mansera, peu de jours en arrière qui plus tard ont tourné pour être critiques sous forme de grippe de grippe d'oiseau (H5N1).

Ils ont été admis à un hôpital local à Peshawar où lundi ils sont morts.

Les commentaires ci-dessus décrivent deux infections H5N1 mortelles au Pakistan, qui semblent être liées à une manifestation de volaille le mois dernier.  Plus de détails des dates de début de la maladie seraient utiles.

Le Pakistan n'a pas précédemment rapporté des cas humains et des ordres H5N1 de démuni d'infections d'oiseau libéré, bien qu'il semble probablement que les ordres au Pakistan seront semblables aux ordres d'Afghanistan, qui a eu des manifestations dans la proximité étroite à la frontière du nord-ouest au Pakistan (voir la carte satellite).

Des ordres récents d'Afghanistan n'ont pas été également édités, mais il semble probablement que des ordres seront étroitement liés aux cas H5N1 récents dans Krasnodar, qui ont été liés aux ordres en Europe cet été aussi bien que le Kowéit.

Ainsi, ces deux ont confirmé des morts soulèvent des inquiétudes pour des risques sanitaires lié au H5N1 d'une manière extravagante de circulation ce des liens de nouveau au lac Uva en Mongolie en 2006.

Les données d'ordre sur l'oiseau et les isolats humains du Pakistan seraient utiles.



Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #2 le: 14 décembre 2007 à 08:39:21 »
trad anne :

resumé

nous avons un veterinaire qui a été infecté, soigné par ses 2 freres ( ouvriers agricoles ) qui sont morts le 19 et le 29 novembre
pour un des freres il n'y a pas de prvts, mais cliniquement c'etait la GA
un autre suspect dont la fille est sous surveillance, ainsi q'un autre homme

si sur 40 personnes, 36 sont negatives : je suppose que les 4 sont le veterinaire, son frere positiv
les 2 autres ouvriers

les ouvriers ont abattus les poules infectées sans aucune protection.

l'article est plus bas en vert


Islamabad
http://www.thenews.com.pk/print1.asp?id=86156
The deaths of two brothers of a veterinarian, who acquired the deadly H5N1 Avian Influenza virus after coming into contact with infected poultry at a farm in Abbottabad late-October, and the recent hospitalisation of a Mansehra-based poultry handler who has also tested positive for the disease, provide sufficient evidence for the government to institute concrete measures for interruption of human transmission of the disease from birds to poultry handlers and their close contacts.

Of the 40 suspected human samples collected from Peshawar and Abbottabad in the wake of the first-ever confirmed human transmission of H5N1 in Pakistan, 36 have tested negative, while four are positive, investigations conducted by ‘The News’ have revealed.

This is the first time that human cases have been reported in Pakistan, placing an onerous responsibility on the government and its partners to eradicate some of the dangerous trends in the poultry industry that could spell disaster for the country.

It is learnt that both the veterinarian, Dr. Ishtiaq Durrani, who is working as livestock production officer at the Department of Livestock and Dairy Development, NWFP, as well as the poultry handler from Mansehra, did not follow the recommended protective measures while handling infected birds. They may either have come into contact with the saliva, nasal excretions and faeces of the infected birds, or the feed and water that are given to them.

Dr. Ishtiaq was involved in culling of 3,000 birds following the October 21 outbreak of bird flu at a poultry farm in Abbottabad. The other victim from Mansehra happens to be a daily wage labourer who was commissioned for culling without being advised on how he should protect himself. The labourer’s daughter, along with another male, is also under observation at a hospital in Abbottabad.

While Dr. Ishtiaq himself is on the path to recovery, his brothers Mohammad Ilyas Durrani and Mohammad Owais Durrani — both of who were attending him at the Khyber Teaching Hospital during his illness — died on November 19 and November 29, respectively. The symptoms of avian flu infection in humans include muscle aches, fatigue, fever, coughing, sneezing, sore throat and eye infections. In severe cases, infection may lead to fatal pneumonia, blood disorders and multiple organ failure.

Les décès de deux frères d'un vétérinaire, qui a acquis le virus mortel de l'influenza H5N1 aviaire après avoir entré en contact avec la volaille infectée à une ferme fin-October à Abbottabad, et l'hospitalisation récente d'un traiteur de vollaille basé à Mansehra qui a également été positif pour la maladie, fournissent des éléments de preuve suffisants pour que le gouvernement institue des mesures concrètes pour l'interruption de la transmission humaine de la maladie des oiseaux aux traiteurs de volaille et à leurs contacts etroits.

Sur 40  suspects,  les échantillons humains rassemblés de Peshawar et Abbottabad à la suite de la première transmission humaine confirmée de H5N1 au Pakistan, 36 ont été négatif, alors que quatre sont positifs, des investigations conduites par le NEWS ( un journal ) ont revelés

C'est la première fois que des cas humains ont été rapportés au Pakistan, plaçant une responsabilité onéreuse sur le gouvernement et ses associés de supprimer certaines des tendances dangereuses dans l'industrie de volaille qui pourrait orthographier le désastre pour le pays.

On l'apprend que  les deux freres du vétérinaire, Dr. Ishtiaq Durrani, qui travaille en tant que dirigeant de production animale au département du développement de bétail et de laiterie, NWFP, comme le traiteur de volaille de Mansehra, n'ont pas suivi les mesures de sauvegarde recommandées  en manipulant les oiseaux infectés. Ils ont pu avoir entré en contact avec la salive, les excrétions nasales et les fèces des oiseaux infectés, ou l'alimentation et l'eau qui leur sont donnés.

Dr. Ishtiaq a été impliqué dans le ramassage de 3.000 oiseaux suivant la manifestation du 21 octobre de grippe d'oiseau à une ferme avicole dans Abbottabad. L'autre victime de Mansehra s'avère justement être un travailleur journalier qui a été commissionné pour cueillir sans être donné un avis sur la façon dont il devrait se protéger. La fille du travailleur, avec un autre homme , est également sous observation à un hôpital dans Abbottabad.

Tandis que Dr. Ishtiaq lui-même est sur le chemin du rétablissement, ses frères Mohammad Ilyas Durrani et Mohammad Owais Durrani - tous les deux s'occupaient de lui à l'hôpital   de Khyber pendant sa maladie - sont mort les 19 novembre et 29 novembre, respectivement. Les symptômes de l'infection de grippe aviaire chez l'homme incluent des maux de muscle, la fatigue, la fièvre, la toux, l'éternuement, la gorge endolorie et des infections de l'oeil. Dans des cas graves, l'infection peut mener à la pneumonie mortelle, aux désordres de sang et à la defaillance poly viscerale

Ilyas has been confirmed as being the first casualty of H5N1 in Pakistan. Even though his brother’s blood sample could not be collected, health experts talking to ‘The News’ said clinical evidence suggests that he too succumbed to the deadly virus. The blood samples of two of the three brothers were received by the National Institute of Health on October 28.

The engagement of daily wage labourers for culling — a task that should not be performed without observing strictest possible protective measures — is criminal, to say the least. It is naÔve to expect a labourer to be aware of the health risks involved in the activity.

The government needs to appoint trained workers for swift and complete culling of infected poultry in the event of an outbreak. It must also make arrangements for prompt payment of dues to such workers so that they perform their job with diligence.

Since testing of human samples is a costly affair, it is better to adopt protective measures rather than expecting all persons engaged in culling and handling of birds to be tested. Measures to restrict the movement of infected birds should also be enforced, along with licensing and regular inspections of poultry farms. At present, anyone can open a poultry farm by obtaining a certificate from the relevant ministry.

Avian Infleunza is primarily a disease of birds and under normal circumstances, does not affect humans. However, people who are exposed to infected poultry are at a risk of contracting the virus because the infected birds shed large amounts of virus in their droppings. It is, therefore, essential to ensure that poultry farm workers, particularly those handling birds or engaged in their culling, take due precautions. Before retuning home, they should change their clothes and properly disinfect their bodies so that they do not carry the infection with them.

Poultry workers also need to be educated on prompt identification of infected birds. Some of the key symptoms of sick birds are difficulty in respiration; decrease in weight; loss of hunger; falling of wings; decrease in number of eggs; tremors; diarrhoea; head tilt and paralysis; and, staggering. Given the role of sick chicken in the transmission of the disease from birds to humans, the government must direct all its energies and resources towards stopping the spread of the disease in poultry through improved surveillance and biosecurity measures.

Meanwhile, the NIH is reported to have sought the assistance of the World Health Organisation for confirmation of results and establishment of epidemiological links between the recent episodes. The Centres for Disease Control-Atlanta has also offered its services for provision of necessary tests and investigations, ‘The News’ has learnt on good authority.

The NIH has also instructed the provincial and districts governments to follow the recommended preventive measures in view of the high transmission season of Avian Influenza, as previously reported in the media. The viral transport medium required for the transport of suspected human samples, as well as protective gears and medicines, have also been dispatched to over 22 identified high-risk districts.


Ilyas a été confirmé comme  premiere victime de H5N1 au Pakistan. Quoique la prise de sang d'un des  frère n'a pu etre faite , des experts en matière de santé, parlant à The NEws disent que ll'évidence clinique suggère qu'il a aussi succombé au virus mortel. Les prises de sang de deux des trois frères ont été reçues par l'institut national de la santé le 28 octobre.

L'utilisation de travailleurs journaliers pour cueillir - une tâche qui ne devrait pas être exécuté sans observer les mesures de sauvegarde les plus strictes possibles - est criminel, pour ne pas dire plus. C'est naÔve ( erreur typo sur le mot dans l'article anglais ) pour s'attendre à ce qu'un travailleur se rende compte des risques sanitaires impliqués dans l'activité.

Le gouvernement doit nommer les ouvriers qualifiés pour le cueillage rapide et complet de la volaille infectée en cas d'une manifestation. Elle doit également prendre des arrangements pour le paiement immédiat  de tels ouvriers de sorte qu'ils effectuent leur travail avec  diligence.

Puisque les tests des échantillons humains est une affaire coûteuse, il vaut mieux d'adopter des mesures de sauvegarde plutôt qu'e de tester toutes les personnes occupées au cueillage et à manipulation des oiseaux. Des mesures pour limiter le mouvement des oiseaux infectés devraient également être imposées, avec l'autorisation et les inspections régulières des fermes avicoles. Actuellement, n'importe qui peut ouvrir une ferme avicole en obtenant un certificat du ministère compétent.

Infleunza aviaire est principalement une maladie des oiseaux et dans des circonstances normales, n'affecte pas des humains. Cependant, les gens qui sont exposés à la volaille infectée sont à un risque de contracter le virus parce que les oiseaux infectés excretent  de grands nombres de virus dans leurs crottes. Il est, donc, essentiel de s'assurer que les ouvriers de ferme avicole, en particulier ceux qui manipulent des oiseaux ou sont occupés au ramassage, prennent des précautions dues. Avant de rentrer la maison, ils devraient changer leurs vêtements et correctement désinfecter leurs corps de sorte qu'ils ne portent pas l'infection avec eux.

Des ouvriers de volaille doivent également être instruits sur l'identification prompte des oiseaux infectés. Certains des symptômes principaux des oiseaux malades sont difficulté dans la respiration ; diminuer dans le poids ; perte de faim ; chute des ailes ; diminuer en nombre des oeufs ; tremblements ; diarrhée ; inclinaison et paralysie principales ; et, chancelant. Etant donné le rôle du poulet malade dans la transmission de la maladie des oiseaux aux humains, le gouvernement doit diriger toutes ses énergies et ressources vers arrêter la propagation de la maladie dans la volaille par des mesures améliorées de surveillance et de biosecurity.

En attendant, on rapporte que le NIH cherche l'aide de l'organisation mondiale de la santé pour la confirmation des résultats et l'établissement des liens épidémiologiques entre les épisodes récents. Le CDC Atlanta a également offert ses services pour la fourniture d'essais nécessaires et des investigations, `a appris " the NEWS" de  la bonne autorité.

Le NIH a également instruit les gouvernements provinciaux et de zones suivre les mesures préventives recommandées en raison de la saison élevée de transmission de l'influenza aviaire, comme précédemment rapporté dans les médias. Le milieu viral de transport exigé pour le transport des échantillons humains suspectés, aussi bien que medicaments et des tenues protectrices, ont été également expédiés à plus de 22 zones à haut risque.

_____________________________________________________________________________
niveau info : c'est le noir integral : on attends un rapport un peu plus officiel, que ce qui se lit a droite a gauche ( et meme les rapports " officiels" ne sont pas clairs )
on en arrive a ne plus savoir qui est positif,
quand ils ont été hopistalisés, quand ils sont morts ( on dit 19/ 29 novembre, puis un autre qui est mort lundi dernier
il y a eu des tests sanguin effectués le 28/ octobre ( negatifs ) sur qui ?

OMS sur le coup.
« Modifié: 15 décembre 2007 à 18:36:27 par anne »

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #3 le: 14 décembre 2007 à 14:13:55 »
de pire en pire: dans le sens " on ne sait plus ce qui se passe"
trad anne

http://www.earthtimes.org/articles/show/158727.html
Islamabad - "Health officials on Friday were investigating a possible human-to-human transmission of bird flu among four brothers in north-west Pakistan, two of whom later died. Khushnood Akhtar, secretary in Pakistan's Ministry of Health, said the bird flu cases occurred last month in Manshera, North-West Frontier Province, when a man contracted the H5N1 virus while working on a poultry farm and helping to cull sick birds.
Human-to-human transmissions are extremely rare, with only 3 previous cases in Indonesia, Cambodia and Vietnam.

The Pakistani man, who has not been identified, survived the virus, but may have infected three of his brothers, none of whom had ever been to the farm or were believed to have been in contact with sick birds, Akhtar told Deutsche Presse-Agentur dpa. Two of the brothers died from pneumonia-like symptoms but were buried by family members before health officials could take blood samples to test for the virus. A third brother who lives in the United States but was visiting Manshera at the time also tested positive for bird flu, but survived and has since returned to the US, Akhtar told dpa.

"The two brothers died and we suspect that they might have died because of the human transmission of the H5N1 virus," he said. "We have requested the World Health Organization (WHO) send a team to the area so we can find out exactly what happened there."

WHO officials in Islamabad could not be reached for comment.



Islamabad - les « agents de la Santé, vendredi étudiaient une transmission d'homme à homme possible de la grippe d'oiseau parmi quatre frères au Pakistan du nord-ouest, dont deux mort.
 Khushnood Akhtar, secrétaire au ministère de la Santé du Pakistan, a indiqué que les cas de grippe d'oiseau se sont produits le mois dernier dans Manshera, province au nord-ouest de la frontière, quand un homme a contracté le virus H5N1  en travaillant à une ferme avicole et aidant à cueillir les oiseaux malades.
Les transmissions d'homme à homme sont extrêmement rares, avec seulement 3 cas précédents en Indonésie, au Cambodge et au Vietnam.

L'homme pakistanais, qui n'a pas été identifié, ( ca doit etre le veterinaire ) a survécu au virus, mais a pu avoir infecté trois de ses frères, qui n'avaient jamais été à la ferme ou étaient censés pour avoir été en contact avec les oiseaux malades, Akhtar a dit à  DPA Deutsche Presse-Agentur. Deux des frères sont morts de symptômes semblables à la pneumonie mais ont été enterrés par des membres de la famille avant que les agents de la Santé puissent prélever des prises de sang pour déterminer le virus.
Un troisième frère qui habite aux Etats-Unis mais visitait Manshera alors a été testé positif pour la GA, mais a survécu et est depuis revenu aux USA, Akhtar a indiqué à DPA.

« Les deux frères sont morts et nous suspectons qu'ils pourraient être morts en raison de transmission humaine du virus H5N1, » avons dit. « Nous avons demandé  àl'organisation mondiale de la santé (OMS) d'envoyer une équipe au secteur ainsi nous pouvons découvrir exactement ce qui s'est produit là. »

Des fonctionnaires d'OMS à Islamabad ne pouvaient pas etre joints pour commentaire.

« Modifié: 14 décembre 2007 à 14:17:33 par anne »

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #4 le: 15 décembre 2007 à 11:05:28 »
C'est assez troublant en effet cette histoire de contamination.

Merci pour ces infos..... Je vais surfer pour voir si on a des trucs qui seraient sur le net......

en attendant j'ai publié un condensé des infos récupérées... Merci de votre travail les gens....

http://www.influenza-h5n1.org/article-14625175.html
« Modifié: 15 décembre 2007 à 11:28:32 par ryback »

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #5 le: 15 décembre 2007 à 12:17:06 »
découvert sur RECOMBINOMICS:

C'est un peu chaud quand même........  >:(


Les informations suivantes peuvent être utilisées pour dissiper la confusion dans les multiples rapports des médias et de réduire le nombre de cas H5N1 à sept.

Quatre des sept cas seraient en réalité les quatre frères. Le cas index serait le vétérinaire, Ishtiaq Durrani, qui se remet à la Kassus Teaching Hospital à Peshawar.

Ses deux frères, Mohammad Ilyas Durrani et Mohammad Owais Durrani décédés n'ont pas été testés, mais un Médias rapport indiquait qu'un aurait été testé et reconnu positif au H5N1.

Le quatrième frère, qui n'a pas été nommé, a été libéré et pris l'avion pour les Etats-Unis. Ces quatre frères serait la première grappe familiale.

Les trois patients à l'hôpital de Mansehra, constituerait un autre abattage (foyer humain peut être --- sacré traduction machine), qui était un ouvrier, de sa fille, et un homme sans nom. L'abattage et de sa fille constituerait la deuxième familiale grappe.

Ces deux groupes familiaux parmi les sept morts confirmées ou malades pandémie soulèvent des préoccupations. Transmission du H5N1 des oiseaux à l'abattage est difficile, et les médias ont rapporté les trois frères de la vétérinaire ne sont pas exposés à la volaille. De même, rien n'indique que la fille De l'abattage de Manshera a été exposé à des volailles.

Plus de détail serait utile, mais ces deux groupes familiaux ont un fort potentiel de représenter l'homme d'une transmission. En tout état de cause, sept patients infectés en deux groupes familiaux est un nombre anormalement élevé de H5N1 patients dans un domaine, et la récupération apparente De cinq des patients soulève des préoccupations qu'il yad'autres cas non déclarés, en partie à cause du grand nombre de foyers détaillés dans le H5N1 hôpital alerte.

source:
http://www.recombinomics.com/News/12150701/H5N1_Pakistan_Confirmed_Clusters.html

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #6 le: 15 décembre 2007 à 13:35:46 »
c'est un peu chaud comme tu dis
tous les forums sont en train de speculer sur les diverses histoires lachées par la presse
et essayent de comprendre les evenements
 les versions changent tout le temps
le pakistan avait recemment des problemes politiques.

une autre version
http://www.alertnet.org/thenews/newsdesk/ISL307895.htm
One dead, six infected by bird flu in Pakistan
15 Dec 2007 11:30:03 GMT
Source: Reuters

ISLAMABAD, Dec 15 (Reuters) - One person has died and six other have been infected by the deadly H5N1 bird flu virus in Pakistan's North West Frontier Province in the past two months, a senior Health Ministry official said on Saturday.


un mort et 6 autres infectés dans les 2 derniers mois, dit un officiel du ministere de la santé

"Seven in total. One died and six other people were infected with the H5N1 virus," Federal Health Secretary Khushnood Akhtar Lashari told Reuters. "It was confirmed by blood tests."

7 au total.. confirmé par prise de sang

He said two people had recovered and four were in quarantine. (Reporting by Alistair Scrutton; Editing by Robert Birsel)

2 ont recouvré la santé, 4 sont en quarantaine


----------------------------------

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #7 le: 15 décembre 2007 à 14:38:07 »
http://www.channelnewsasia.com/stories/afp_asiapacific/view/317593/1/.html

ISLAMABAD : Pakistan on Saturday confirmed that a man who worked on a poultry farm with infected birds has become the country's first death from the bird flu virus.

One of the man's brothers also died but he was not tested for the virus, the health ministry said in a statement.

It did not say why the second man was not tested.

Six people were confirmed to have been infected with the H5N1 strain of avian influenza, all of them in North West Frontier Province, which borders Afghanistan, the ministry said.

"Five of them have fully recovered. One of the confirmed cases died in hospital while his brother, who could not be tested, has also died," the statement said

suis pas sure de tout comprendre car il y a des redites..  ( cela ferait 7 si on compte le patient non testé, DCD )
6 personnes confirmées >O

5 ont recuperé, un des cas confirmé est mort, tandis que son frere non testé est mort (  hopital de Mansehra)

muhammat tarik, abattage de poules fin octobre , victime confirmée ( >O ), mort le mois dernier quelques jours
apres son frere muhammat Yllias ( mort aussi ) lequel n'a pas ete testé, mais est mort des meme symptomes
( 4 freres : 2 DCD, un veterinaire, un qui est retourné aux USA )

A spokesman told AFP that the confirmed victim, Muhammad Tariq, had been involved in a cull of birds at an infected poultry farm in late October.

Three of his brothers were also admitted to hospital and one, named Mohammad Illyas, also died.

"We are not certain how Illyas died because we could not conduct his testing," the spokesman said.

Hospital officials in the provincial capital of Peshawar told AFP that Tariq died late last month, a few days before his brother, who was admitted with similar symptoms but was not tested for the virus.

OIE / http://www.oie.int/wahid-prod/reports/en_fup_0000006589_20071212_102235.pdf
« Modifié: 15 décembre 2007 à 14:58:25 par anne »

Hors ligne gérarddesaintmars

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1408
Re : PAKISTAN communication de l'OMS : suspicion 8 cas humains
« Réponse #8 le: 15 décembre 2007 à 18:08:28 »
Source : http://www.who.int/csr/don/2007_12_15/en/index.html
The Ministry of Health in Pakistan has informed WHO of 8 suspected human cases of H5N1 avian influenza infection in the Peshawar area of the country. These cases were detected following a series of culling operations in response to outbreaks of H5N1 in poultry. One of the cases has now recovered and a further two suspected cases have since died.
Samples taken from the suspected cases have tested positive for H5N1 in the national laboratory and are being forwarded to a WHO H5 Reference Laboratory for confirmation and further analysis. The MoH is taking steps to investigate and contain this event, including case isolation and contact tracing and monitoring, detailed epidemiological investigations, providing oseltamivir for case management and prophylaxis, reviewing hospital infection control measures and enhancing health care-based and community-based surveillance for acute respiratory infections.
WHO is providing technical support to the MoH in epidemiological investigations, reviewing the surveillance, prevention and control measures that have been implemented and carrying out viral sequencing of avian and human isolates.
Multiple poultry outbreaks of H5N1 influenza have been occurring in Pakistan since 2006. In 2007, there have also been outbreaks in wild birds. A majority of the outbreaks discovered have been in the ‘poultry belt’ of North-West Frontier Province, particularly in the Abbottabad and Mansehra area and cases of infection in wild birds have been identified in the Islamabad Capital Territory.

""""""""
traduction en ligne
""""""""
Le Ministère de la Santé du Pakistan a informé l'OMS d'une suspicion de 8 cas humains d'infection par la grippe aviaire H5N1 dans la région de Peshawar . Ces cas ont été détectés suite à une série d'opérations d'abattage en réponse à des flambées de H5N1. L'un des cas a maintenant récupéré et deux autres cas suspects ont depuis trouvé la mort.

Les échantillons prélevés sur les cas suspects ont été testés positifs pour H5N1 dans le laboratoire national et sont transmis à un laboratoire OMS H5 de référence pour confirmation et une analyse plus approfondie. Le Ministère prend des mesures pour enquêter sur cet événement et le contenir, y compris les cas d'isolement et de rechercher les contacts et le suivi, les enquêtes épidémiologiques détaillées, fournissant l'oseltamivir pour la gestion des cas et la prophylaxie, à l'examen des mesures de contrôle infection à l'hôpital et à améliorer les soins de santé et à base communautaire de surveillance des infections respiratoires aiguës.

L'OMS fournit un appui technique au MoH dans les enquêtes épidémiologiques, à l'examen de la surveillance, de prévention et des mesures de contrôle qui ont été mises en œuvre et pour mener à bien le séquençage viral de la grippe aviaire et humaine isolé.

De multiples foyers de grippe H5N1 se sont produites au Pakistan depuis 2006. En 2007, il y a eu aussi des flambées chez les oiseaux sauvages. Une majorité des foyers ont été découverts dans la "ceinture de volaille" du nord-ouest de la province de la frontière, en particulier dans la zone de Mansehra et de Abbottabad et les cas d'infection chez les oiseaux sauvages ont été recensés dans le Territoire de la capitale Islamabad.

""""""""""""""""""

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est : 2 Hommes DCD H5N1
« Réponse #9 le: 15 décembre 2007 à 18:25:50 »
http://www.ctv.ca/servlet/ArticleNews/story/CTVNews/20071215/avian_flu_071215/20071215?hub=TopStories
Pakistan H5N1 cases may involve human transmission
Updated Sat. Dec. 15 2007 10:12 AM ET

Helen Branswell, medical reporter, The Canadian Press

Authorities in Pakistan have announced that country's first reported cases of H5N1 avian flu in a cluster of family members which may have involved human-to-human transmission.

There was some confusion Saturday about how many people had tested positive for the virus, with Pakistan announcing six cases but an official of the World Health Organization suggesting as many as nine people may have tested positive for the virus in that country.
The WHO spokesperson said investigations are still underway to try to determine how the various people became infected, but some human-to-human spread is possible.

"We can't rule it out,'' WHO spokesperson Gregory Hartl said from Geneva.

"There are other plausible explanations.... We don't know enough at this point. And in some of these cases, one never will know enough.''

The cluster of cases involved four brothers and two cousins living in the country's North West Frontier Province. Two of the brothers died, one without having been tested.

A doctor who treated members of the family also has tested positive for H5N1, Hartl said. But she was not tested with the standard diagnostic assay used to detect H5N1 infection and further testing is needed to determine if she is indeed a case.

Three people who are unrelated to the family but who were involved in culling H5N1-infected poultry in the same area have also tested positive.

Meanwhile, U.S. health officials have confirmed they conducted H5N1 testing on a man who had recently visited Pakistan and was complaining of mild respiratory symptoms. The man is believed to be another brother from the affected family.

A spokesperson for the U.S. Centers for Disease Control confirmed Saturday that the CDC sent its plane to Albany last Saturday to collect specimens taken from the man, who lives in Nassau County.

Tests done in the state lab and confirmed at the CDC in Atlanta showed the man was not infected with the virus.

The initial infection dates back to Oct. 25, when a livestock official -- a brother in the family -- fell ill. It appears that it was only after two of the man's brothers fell ill and died that testing was done looking for H5N1 infection. It is believed the first positive test was received in late November.

The WHO was officially alerted on Dec. 12, Hartl said.

"We feel that the Pakistanis have done everything right in terms of their response,'' he said, noting the country has done a "huge'' amount of work to strengthen infection control and increase surveillance.

"(But) yes, they could have alerted us earlier.''

The statement from Pakistan's health ministry announced six infections, with five people having recovered. It was unclear who the country was counting as cases in that report.

But that figure would not include the brother who died without being tested. While his symptoms and his exposure history are highly suggestive of H5N1 infection, he cannot be added to the official case count.

A lab team from the U.S. Naval Medical Research Unit in Cairo is travelling to Pakistan to conduct confirmatory testing. And WHO is sending a team of two doctors with experience treating H5N1 patients as well as an epidemiologist to help with the investigation of cases.

Pakistan is the 14th country to announce human infections with the H5N1 virus. If these cases are confirmed, they will bring the global case count since late 2003 to nearly 350 human cases and 209 deaths.

On Friday, the WHO announced that Myanmar had reported its first human case in a seven-year-old girl who fell ill in late November. She has since recovered.

---------------------------

helen branswell
TRAD MACHINE

Les cas du Pakistan H5N1 peuvent impliquer la transmission humaine
Sat mis à jour.  15 décembre 2007 10:12 AM ET

Helen Branswell, journaliste médical, la presse canadienne

Les autorités au Pakistan ont annoncé que le pays premier a rapporté des cas de la grippe aviaire H5N1 dans un faisceau des membres de la famille qui ont pu avoir impliqué la transmission d'homme à homme.

Il y avait une certaine confusion samedi au sujet combien de personnes etaient positif pour le virus, avec du Pakistan annonçant six cas mais un fonctionnaire de la suggestion de l'organisation mondiale de la santé autant d'en tant que neuf personnes a pu avoir examiné le positif pour le virus dans ce pays.
Le porte-parole d'OMS a dit que les investigations sont encore en cours pour essayer de déterminer combien de  personnes sont devenues infectées, mais une certaine diffusion d'homme à homme est possible.

« Nous ne pouvons pas l'ordonner dehors, '' le porte-parole Gregory Hartl d'OMS a dit de Genève.

« Il y a d'autres explications plausibles…. Nous ne savons pas asse'en ce moment. Et dans certains de ces cas, on ne saura jamais assez. ''

Le cluster  des cas a fait participer quatre frères et deux cousins vivant dans la province du nord-ouest de la frontière du pays. Deux des frères sont morts, un sans avoir été examiné.

Un docteur qui a traité des membres du famille également est  positif pour H5N1, Hartl a dit. Mais elle n'a pas été examinée avec l'analyse diagnostique standard employée pour détecter l'infection H5N1 et davantage d'essai est nécessaire pour déterminer si elle est en effet un cas.

Trois personnes qui sont indépendantes de la famille mais qui ont été impliqués en cueillant la volaille infectée dans le même secteur sont également positif.


En attendant, les agents de la Santé des États-Unis les ont confirmé ont conduit l'essai H5N1 sur un homme qui avait récemment visité le Pakistan et était se plaindre des symptômes respiratoires doux. On pense que l'homme est un autre frère de la famille affectée.

CDC a testé cet homme, negatif


Un porte-parole pour les États-Unis centre pour samedi confirmé par contrôle des maladies que la CDC a envoyé à son avion à Albany le samedi passé pour rassembler des spécimens pris de l'homme, qui vit dans le comté de Nassau.

Les essais faits dans le laboratoire d'état et confirmés à la CDC à Atlanta ont montré que l'homme n'a pas été atteint du virus.

L'infection initiale remonte au 25 octobre, quand un fonctionnaire de bétail -- un frère de la famille -- est tombé malade. Il s'avère qu'il était seulement après que deux des frères de l'homme sont tombés malades et morts que l'essai a été fait recherchant l'infection H5N1. On le croit que le premier essai positif a été reçu en novembre.

L'OMS a été officiellement alertée le 12 décembre, Hartl a indiqué.

« Nous l'estimons que les Pakistanais ont fait tout convenablement en termes de leur réponse, '' avons dit, notant le pays a effectué une quantité « énorme '' de travail pour renforcer la commande d'infection et la surveillance d'augmentation.

« (Mais) oui, ils pourraient nous avoir alertés plus tôt. ''


Le rapport du ministère de la Santé du Pakistan a annoncé six infections, avec cinq personnes ayant récupéré. Il était peu clair qui le pays comptait comme cas dans ce rapport.

Mais ce chiffre n'inclurait pas le frère qui est mort sans être examiné. Tandis que ses symptômes et son histoire d'exposition sont fortement suggestifs de l'infection H5N1, il ne peut pas être ajouté au compte officiel de cas.

Une équipe de laboratoire à partir de l'unité navale de recherches médicales des États-Unis au Caire voyage au Pakistan pour conduire l'essai confirmatoire. Et l'OMS envoie une équipe de deux médecins avec une expérience soignant les patients H5N1 aussi bien qu'un épidémiologue pour aider avec la recherche sur les cas.

le NAMRu envoie du monde, ainsi que OMS


Le Pakistan est le 14ème pays pour annoncer des infections humaines avec le virus H5N1. Si ces cas sont confirmés, ils apporteront le compte global de cas depuis 2003 en retard à presque 350 cas humains et aux 209 décès.

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est: plusieurs cas H5N1 humains
« Réponse #10 le: 16 décembre 2007 à 08:44:05 »
la situation se decante pour les cas averés.
l'homme revenu aux USA avait été testé ainsi que son fils, ils sont negatifs
sinon :

http://thenews.jang.com.pk/top_story_detail.asp?Id=11764
3 cas de plus
Official sources told ‘The News’ that three more patients suffering from bird-flu virus were brought to hospitals in the NWFP.

Two patients—a 10-year-old girl and a man—living in the vicinity of a poultry farm in Abbottabad were admitted to hospitals in Abbottabad district on Saturday.

10 ans fille, et un homme, vivant pres de la ferme d'abbottabad admis a hopital samedi


Health Minister Kamal Shah said one of the patients was admitted to the Ayub Medical Complex (HMC) and another to a private health facility, Shahina Jamil Hospital.

ministre de la santé dit que un des patients est au AYUB medical complexe, l'autre dans une " clinique" sahina jamil hopital

Sources told this scribe that blood samples of both the patients were sent to the National Institute of Health (NIH), which confirmed the two patients were suffering from H5N1 virus, which is considered the most severe bird-flu virus.

les 2 prvts sanguins, envoyés au NIH, confirmé >O,

Also, blood samples of the third patient who was admitted to Peshawar’s Khyber Teaching Hospital (KTH) were sent to NIH, which is supposed to release report within 24 hours.

prvt du troisieme admis au Peshawar’s Khyber Teaching Hospital (KTH) , envoyé au NIH et supposé etre relaché dans les 24 H

controverse dans l'article sur le delais de reaction : le ministere de la santé dit qu'il n'a pas ete averti

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est: plusieurs cas H5N1 humains
« Réponse #11 le: 16 décembre 2007 à 08:50:10 »
il n'y a aucun article en francais dans la presse , a part un qui est bourré d"erreurs ?
ou je cherche mal ?

Hors ligne lili

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1159
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est: plusieurs cas H5N1 humains
« Réponse #12 le: 16 décembre 2007 à 08:58:50 »

L'intégralité d'une traduction machine, les commentaires sont interessants


NIH confirme deux patients souffrant de H5N1 ; Ministère fédéral de santé prenant des mesures au virus de commande

Par Mushtaq Yusufzai

PESHAWAR : Le département de santé de NWFP samedi a craint que la pandémie d'oiseau-grippe pourrait engloutir la province entière comme trois victimes supplémentaires du virus ont été admises aux hôpitaux à Peshawar et Abbottabad.

Le virus de The peut se écarter à la province entière si des mesures conservatoires ne sont pas prises sur la guerre-pose par le gouvernement fédéral et les donateurs internationaux intéressés. ministre remarqué Syed Kamal Shah de santé de gardien de NWFP.

En outre, les héritiers de deux jeunes étudiants et oiseau de Pakistan.s de premier que les victimes de grippe ont tenu les autorités sont concernés responsable de leur perte.

Les sources officielles ont indiqué à des nouvelles de The que trois patients supplémentaires souffrant du virus d'oiseau-grippe ont été apportés aux hôpitaux dans le NWFP.

Deux patients ? la fille 10-year-old et un homme living à proximité d'une ferme de volaille dans Abbottabad ont été admis aux hôpitaux dans la zone d'Abbottabad samedi.

Le ministre Kamal Shah de santé a dit qu'un des patients a été admis au complexe médical d'Ayub (HMC) et à des autres à un service privé de santé, hôpital de Shahina Jamil.

Les sources ont indiqué cette pointe à tracer que des groupes de sang les des deux les patients ont été envoyés à l'institut national de la santé (NIH), qui a confirmé les deux patients souffrait du virus H5N1, qui est considérées le virus d'oiseau-grippe le plus grave.

En outre, des groupes de sang du troisième patient qui a été admis à l'hôpital d'enseignement de Peshawar.s Khyber (KTH) ont été envoyés à NIH, qui est censé libérer le rapport dans un délai de 24 heures.

Muhammad Idrees de deux le jeune frères et le ?ad de Muhammad Ilyas ont perdu leurs vies dans le KTH, principalement en raison de la négligence de l'administration d'hôpital aussi bien que le manque de coordination entre les départements provinciaux et fédéraux de santé.

Le ministre Kamal Shah de santé a dit il n'a pas voulu cacher les faits du peuple et s'est senti que la situation pourrait devenir au besoin des mesures critiques n'ont pas été prises à temps par le gouvernement fédéral aussi bien que par les agences de distributeur internationales.

Les This est un défi totalement nouveau, que nous sommes complètement mal équipés et malade-prévus pour aborder. ont expliqué le ministre.

Il a dit puisqu'on l'avait confirmé maintenant que les deux frères morts à Peshawar étaient les victimes du virus d'oiseau-grippe, les fonctionnaires de NIH n'a pas envoyé toujours leur rapport à son ministère. Il a dit si le NIH libérait son positif de rapport, alors ils l'enverrait au centre de la maladie contagieuse (CDC) à Atlanta, Amérique, pour davantage de vérification. Le For je, les vies de nos personnes sont plus important que l'industrie de volaille. il a remarqué.

Les hauts fonctionnaires des personnes par département provincial de santé dans l'industrie de volaille étaient assez puissants pour manoeuvrer les patrons du NIH de libérer son rapport de la maladie mortelle qui a pris les vies précieuses et la menace sérieuse constituée à beaucoup d'autres.

Les deux patients admis dans Abbottabad vivaient censément à proximité d'une ferme de volaille.

De même, le troisième patient à Peshawar appartenant à la ville voisine de Palosai était portion comme préposé de son épouse dans KTH quand les deux frères ont été admis là. Les médecins dans le KTH ont dit que l'homme dormait pendant la nuit près de la salle d'isolement où les deux frères ont été gardés. Il souffrait de la pneumonie grave une fois apporté à l'hôpital et a été décalé à une salle d'isolement.

DR Mukhtiar Zaman Afridi, qui est un médecin remarquable de coffre et le chef du département de Pulmonology à KTH, a de près observé les cinq frères grêler de Charsadda, deux de qui plus tard a perdu leurs vies dues au virus mortel.

Les médecins près de DR Mukhtiar ont dit les nouvelles que le bon temps il avait observé que les deux jeunes frères n'étaient pas les patients communs et n'ont pas proposé qu'il devrait y avoir soin spécial et traitement pour elles mais en tant que toujours son cri est tombé sur les oreilles sourdes.

L'administration de KTH n'a fait rien à sauver les vies des deux patients sérieusement malades. Le They n'a pas même informé des fonctionnaires du département provincial de santé ou NIH à venir rassembler des groupes de sang des patients qui combattaient entre la vie et la mort. a indiqué les médecins.

Les médecins ont senti le soupçon opportun de DR Mukhtiar Zaman.s de la maladie et de renvoyer les victimes du virus d'oiseau-grippe à la salle d'isolement sauvée autour des 75 vies, y compris des médecins et des ouvriers paramédicaux aussi bien que des patients admis dans sa salle de coffre.

Le APP s'ajoute : L'institut national de la santé en collaboration avec le ministère de la nourriture, l'agriculture et le bétail, le département de santé de NWFP, l'OMS et l'UNICEF prennent une mesure nécessaire pour commander la manifestation avienne de grippe dans le NWFP.

L'institut national de la santé a examiné des patients et des contacts suspectés pour la grippe avienne en octobre, 2007. Six points de droit ont été trouvés positifs pour le virus avien de la grippe H5N1, cinq d'entre eux d'Abbottabad et un de la zone de Mansehra.

Cinq d'entre eux ont entièrement récupéré, un des cas confirmés morts dans l'hôpital tandis que son frère qui ne pourrait pas être examiné est également mort.

Pour éviter la propagation potentielle de cette infection aux humains, le ministère de la santé a mis en application les activités de commande.


 

Hors ligne lili

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1159
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est: plusieurs cas H5N1 humains
« Réponse #13 le: 16 décembre 2007 à 09:01:31 »

Articles en français



Pakistan: premiers cas humains et premier décès de la grippe aviaire


Il y a 19 heures

ISLAMABAD (AFP) — Un homme est mort fin novembre de la grippe aviaire dans le nord-ouest du Pakistan, a annoncé samedi le gouvernement, assurant qu'il s'agissait du premier décès connu dans le pays à la suite d'une infection par le virus H5N1.

Au moins six personnes ont été infectées par le virus dans la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP), dont quatre frères, "cinq se sont complètement rétablies et un homme est décédé du virus à l'hôpital", indique un communiqué du ministère de la Santé.

Une septième personne, l'un des frères de l'homme décédé, est également morte à l'hôpital "sans avoir pu subir de test" pour l'heure, ajoute le texte.

Muhammad Tariq est le premier cas connu de décès de la grippe aviaire au Pakistan. Cet homme d'une trentaine d'années s'occupait d'éliminer les animaux contaminés dans un élevage de poulets infecté par le virus H5N1 en octobre, a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère de la Santé, Mazhar Nisar.

Sur trois de ses frères admis à l'hôpital de Peshawar, la capitale provinciale, l'un est décédé, selon M. Nisar.

"Nous ne pouvons pas dire de manière certaine de quoi il est mort car nous n'avons pas pu conduire les tests nécessaires sur lui", a ajouté M. Nisar, qui n'a pas souhaité dire pourquoi.

La controverse fait rage dans la communauté scientifique pour savoir si le virus est transmissible de l'homme à l'homme.

Des responsables de l'hôpital de Peshawar ont assuré à l'AFP que Muhammad Tariq est mort le 30 novembre, quelques jours avant son frère, admis en même temps que lui un mois plus tôt pour des symptômes similaires.

M. Nisar, qui a exclu qu'il puisse s'agir d'un cas de transmission de l'homme à l'homme, a assuré à l'AFP que les quatre frères "étaient impliqués dans l'élimination des volailles contaminées".

Une source médicale proche du dossier a assuré que des prélèvements sanguins de certains des patients avaient été expédiés dans un laboratoire à Islamabad et aux services de l'OMS.

Cinq des personnes admises à l'hôpital étaient d'Abbotabad, la sixième de la ville voisine de Mansehra, à quelque 50 km au nord de la capitale pakistanaise Islamabad, selon le ministère.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recensé jusqu'à aujourd'hui 208 cas de décès par le virus de la grippe aviaire qui lui ont été rapportés, dont 92 en Indonésie, le pays le plus touché, avant le Vietnam avec 46 morts.

Aucun cas d'infection humaine n'a jamais été officiellement rapporté au Pakistan. Et les premiers cas d'infection de volatiles dans le pays datent officiellement de janvier 2004.

Samedi également, la Birmanie a rapporté son premier cas officiel d'infection humaine par la H5N1.

Une fillette de 7 ans, originaire de la région de Shan (est), infectée par ce virus hautement pathogène de la grippe aviaire, a été admise cette semaine dans un hôpital de Rangoun, a indiqué à l'AFP un responsable des services de santé.

http://afp.google.com/article/ALeqM5h5b1sHEsD3Q6QE0NpmujxiBdA4rg

________________________________________________________________________________________________________

15 décembre 2007 - 15:51
 
Grippe aviaire: l'Asie fortement touchée par la pandémie

 

Isalamabad/Rangoun - Un homme est mort récemment de la grippe aviaire dans le nord-ouest du Pakistan. Il s'agit, selon Islamabad, du premier décès connu dans le pays suite à une infection par le virus H5N1. Et la Birmanie a fait état d'un premier cas de transmission du virus à l'homme.

Au moins six personnes ont été infectées par le virus dans la Province de la Frontière du nord-ouest au Pakistan, "cinq se sont complètement rétablies, un homme est décédé du virus à l'hôpital", a indiqué un communiqué du ministère de la Santé. Une septième personne, le frère de l'homme décédé, est également morte à l'hôpital "sans avoir pu subir de test" pour l'heure, ajoute le texte.

Dans l'est de la Birmanie, une fillette de 7 ans atteinte du virus H5N1 hautement pathogène, a été admise cette semaine dans un hôpital de Rangoun, a indiqué un responsable des services de santé. "Il s'agit du premier cas de transmission à l'homme" du virus de la grippe aviaire dans le pays, a précisé ce responsable.

En Afrique finalement, deux foyers ont été détectés dans le sud du Bénin. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recensé jusqu'à aujourd'hui 208 cas de décès par le virus de la grippe aviaire qui lui ont été rapportés, dont 92 en Indonésie, le pays le plus touché.
 

http://www.swissinfo.ch/fre/international/detail/Grippe_aviaire_l_Asie_fortement_touchee_par_la_pandemie.html?siteSect=143&sid=8536906&cKey=1197730265000&ty=ti&positionT=1

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

2 Pakistanais meurent de la grippe aviaire

     2007-12-16 14:34:33    

     ISLAMABAD, 15 décembre (XINHUA) -- L'Institut national  pakistanais de la Santé a confirmé samedi la mort de deux  personnes de la grippe aviaire dans le nord-ouest du Pakistan.

     Les deux cas ont été enregistrés dans la Province de la  Frontière du Nord-Ouest (NWFP), a rapporté la chaîne de télévision locale DAWN NEWS.

     L'administration de l'hôpital Khyber (KTH) a déclaré jeudi que  deux frères, Mohammad Ilyas et Tariq, amenés à l'hôpital depuis  Mansehra (NWFP) et soupçonnés d'être atteints du virus H5N1, sont  morts de la maladie, selon le journal local The News.

     "Les deux frères sont bien des victimes de la grippe aviaire et sont les premiers cas humains de cette maladie dans le pays", a  déclaré le Dr Siddiqur Rahman, directeur intérimaire de l'hôpital  Khyber, cité par The News.

     Les deux frères travaillaient dans une ferme de volailles à  Mansehra et ont été amenés à l'hôpital Khyber dans un état grave,  a précisé M. Rahman.

     L'un d'entre eux se trouvait dans un état grave à son arrivée,  a indiqué M. Rahman et d'ajouter que le minitère de la Santé a  prélevé des échantillons de leur sang après leur décès pour les  envoyer à Islamabad et vérifier s'il s'agissait bien de la grippe  aviaire.

http://www.french.xinhuanet.com/french/2007-12/16/content_544443.htm
« Modifié: 16 décembre 2007 à 09:10:32 par lili »

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : PAKISTAN mansera, frontiere nord est: plusieurs cas H5N1 humains
« Réponse #14 le: 16 décembre 2007 à 09:41:47 »
 les 2 freres DCD le 19 et le 29 novembre se sont occupé du cas index à l'hopital : itsiak, le veterinaire
qui s'occupait d'une outbreak fin octobre.
on est le 16 decembre.
.
j'ai cru comprendre qu'un homme testé positif , s'occupait de son epouse hospitalisée, et dormait pres de la salle d'isolement dans laquelle les freres etaient hospitalisés.
cela n'est dit que dans cet article.

« Modifié: 16 décembre 2007 à 09:45:07 par anne »