Auteur Sujet: CHINE- F 35 ans - Sichuan - CAS OMS 9  (Lu 1504 fois)

Hors ligne alain

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2647
CHINE- F 35 ans - Sichuan - CAS OMS 9
« le: 18 janvier 2006 à 16:09:34 »
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060118.OBS2591.html GRIPPE AVIAIRE   

Nouvelle victime
du H5N1 en Chine

NOUVELOBS.COM | 18.01.06 | 15:24

Une femme de 35 ans, originaire du sud-ouest de la Chine est morte de la grippe aviaire. Il s'agit du sixième décès dans le pays.

 
Un nouveau foyer découvert en Chine (AP)
   
U ne chinoise de 35 ans, originaire de la province du Sichuan, est morte de la grippe aviaire en Chine, portant à six le nombre de décès dus au virus H5N1, a annoncé mercredi 18 janvier le ministère de la Santé, cité par l'agence Chine Nouvelle.
La victime, une paysanne, est tombée malade le 3 janvier et est morte le 11 janvier, le lendemain de son hospitalisation, selon le ministère.
Le 12 janvier, les tests menés au centre provincial de contrôle et de prévention des maladies ont confirmé qu'elle était décédée du H5N1, ce qui a été confirmé ensuite au niveau national.
Selon l'enquête des autorités sanitaires, du 25 décembre au 5 janvier, certaines volailles des huit familles qui partageaient la même cour que la victime sont mortes ou étaient malades.
Les personnes ayant été en contact avec elle ont été placées sous surveillance médicale, mais jusqu'à présent aucun symptôme anormal n'a été relevé, a indiqué le ministère.

Six cas mortels sur neuf
 
 
 

Ce 9e cas humain de grippe aviaire recensé en Chine, dont six ont été mortels, a été annoncé par les autorités chinoises alors que vient de s'achever à Pékin la Conférence internationale, où une centaine de pays donateurs et d'organisations internationales se sont engagés à verser 1,9 milliard de dollars pour la première offensive mondiale coordonnée contre cette maladie.
La Chine, premier producteur mondial de volailles, a admis plus de 30 foyers d'infection. La forme humaine de la grippe aviaire a fait près de 80 morts dans le monde depuis son apparition en Asie fin 2003.
Lors de la Conférence, des experts ont averti des risques de propagation à l'occasion du nouvel an lunaire célébré à la fin du mois par plus d'un million de personnes en Chine et dans plusieurs pays d'Asie.
Selon Joseph Domenech, chef des services de la santé animale au sein de l'organisation de l'Onu pour l'alimentation et l'agriculture, le Tet (nouvel an lunaire) est une période à haut risque. Le nouvel an lunaire tombe le 29 janvier et sera suivi de congés qui donnent lieu à des migrations humaines, notamment en Chine, et à des ripailles de volailles. En Chine, il est fréquent que les animaux vivants, poulets et canards, soient, à cette occasion, transportés dans les trains et les bus
« Modifié: 10 octobre 2007 à 10:18:28 par lili »