Auteur Sujet: Re : Pays de Gales: manifestation humaine de H7N2  (Lu 7785 fois)

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation humaine de H7N2
« le: 24 mai 2007 à 20:14:21 »
Deux adultes testés pour la grippe aviaire après manifestation du nord du Pays de Gales

Deux adultes sont examinés pour la grippe d'oiseau après une manifestation du virus à une ferme du nord du Pays de Gales, il ont été confirmés aujourd'hui.
DR Christianne Glossop, dirigeant vétérinaire en chef pour le Pays de Gales, dit lui n'était pas la la contrainte H5N1 la plus dangereuse mais bas la grippe H7N2 aviaire pathogène.

Elle a dit : « Nous n'avons aucune raison de croire que l'infection virale écarte rapidement chez cette petite population. « Ce n'est pas une autre situation d'East Anglia à l'heure actuelle. »

Trente poulets aujourd'hui étaient abattus à la petite propriété dans Corwen après que 15 oiseaux soient morts. Les oiseaux morts étaient 22 semaine-vieux poulets rouges de île de Rhode qui ont été achetés par la petite propriété il y a deux semaines, apportant leur nombre total de poulets à 45.

Mais un des nouveaux poulets est mort le jour après qu'il ait été pris à la ferme et maintenant tous sont morts. Des essais ont été effectués après que les propriétaires de la ferme aient contacté leur propre vétérinaire. On l'a seulement appris hier que les essais avaient détecté le virus, et d'autres essais pour confirmer ceci ont été effectués par la nuit.

Une zone de restriction de 1km a été maintenant placée vers le haut autour de la ferme, arrêtant des oiseaux et des produits d'oiseau étant déplacés ou hors du secteur. Des résultats d'essai sont maintenant prévus sur les deux adultes reliés à la petite propriété, et chacun qui entre dans l'emplacement prend la drogue Tamiflu de grippe comme précaution.

DR Glossop a indiqué : « Des plans d'urgence du Pays de Gales et de la Grande-Bretagne ont été activés et en conformité avec ces derniers la ferme a été placée sous des restrictions. « Nous ne demandons pas encore à des gardes d'oiseau dans la zone d'apporter leurs oiseaux à l'intérieur.  »

Elle a souligné le besoin de mesures appropriées de biosecurity, ajoutant : « Je voudrais penser que les gens ont appris d'aphteux.  » La source de manifestation est étudiée et DR Glossop a invité des gardes de volaille à regarder dehors pour des signes de la maladie dans leurs oiseaux.

Elle a dit : « Pendant que le puzzle denteux devient plus clair nous pouvons mettre des contraintes sur des possessions dans d'autres régions de la Grande-Bretagne.
« Nous surveillerons la situation sur une base continue.  »

Elle a ajouté que toutes les mesures dans le plan d'urgence du Pays de Gales pour la grippe d'oiseau étaient mises en place, et que le gouvernement d'Assemblée de Gallois fonctionne avec le directeur écossais et le département pour l'environnement, la nourriture et les affaires rurales.

Deux adultes ont déterminé la grippe d'oiseau après manifestation du nord du Pays de Gales

DR Mike Simmons, dirigeant médical aîné pour le Pays de Gales, a indiqué qu'il y avait un assez grand approvisionnement en drogue Tamiflu de grippe pour dispenser un cours de cinq jours de traitement pour un quart de la population du Pays de Gales.

Des approvisionnements en drogue ont été fournis au conseil local de santé pour le secteur affecté. DR Simmons dit là n'est aucun risque continu au public, et supplémentaire : « Nous ne prévoyons pas ce virus métamorphosant dans la contrainte H5, mais il n'est pas impossible.  »

DR Glossop a indiqué que la contrainte de la grippe d'oiseau était « joli peu commune » et supplémentaire : « Nous ne savons pas il va se développer.  »
Elle a ajouté que les poulets infectés étaient des producteurs d'oeufs et il y avait des investigations continuant pour tracer ce qui était parti de la ferme et avait avancé à la ferme en semaines récentes.

Des approvisionnements en drogue ont été fournis au conseil local de santé pour le secteur affecté.
Dr Simmons, der dort gesagt wird, ist keine fortwährende Gefahr zur öffentlichkeit, und hinzugefügt: « Nous ne prévoyons pas ce virus métamorphosant dans la contrainte H5, mais il n'est pas impossible.  »

DR Glossop a indiqué que la contrainte de la grippe d'oiseau était « joli peu commune » et supplémentaire : « Nous ne savons pas il va se développer. »
Elle a ajouté que les poulets infectés étaient des producteurs d'oeufs et il y avait des investigations continuant pour tracer ce qui était parti de la ferme et avait avancé à la ferme en semaines récentes.

Un porte-parole pour l'agence de normes alimentaires a dit que n'importe qui manger des oeufs de la volaille infectée n'était pas en danger de contracter le virus. Elle a dit : La « grippe aviaire ne pose pas un risque de sûreté de nourriture avec de basses contraintes pathogènes.

« Le virus n'entre pas dans la viande et des oeufs, mais le conseil d'agence aux consommateurs est qu'ils devraient suivre leurs bonnes pratiques en matière habituelles de nourriture d'hygiène, assurant des produits de volaille est complètement fait cuire et des oeufs sont faits cuire jusqu'à ce que les blancs soient pleins. »

Membre conservateur Brynle Williams d'Assemblée de Gallois dit : « Ce dernier incident est le premier de sa sorte au Pays de Gales, et je suis attrayant à tous les résidants dans Corwen et voisin pour me comporter calmement et laisse des fonctionnaires de gouvernement effectuer leurs fonctions maintenant que la grippe d'oiseau est arrivée au Pays de Gales du nord. »

Des investigations maintenant sont effectuées pour déterminer d'où les oiseaux ont été achetés. DR Glossop a indiqué que la cause des oiseaux de la mort doit être confirmée encore.

Le service de santé publique national pour le Pays de Gales a indiqué que deux personnes vivant à la ferme ont eu des symptômes de la grippe et de la conjonctivite. Tous les deux reçoivent le traitement et ont eu des analyses de sang. Ni l'un ni l'autre n'est dans l'hôpital.

Un porte-parole a dit : « Dans presque tous les cas de l'infection H7 humaine jusqu'ici, le virus a seulement causé une maladie douce.
« La grippe aviaire H7 demeure en grande partie une maladie des oiseaux. Presque toutes les infections H7 humaines documentées jusqu'ici ont été associées au contact étroit avec la volaille morte ou mourante.

« De toute façon, il est très difficile que les êtres humains attrapent la grippe des oiseaux. Il doit y avoir contact très étroit et continu pour que ceci se produise. Le virus H7 également ne communique pas facilement de la personne à la personne. «

DR Marion Lyon, conseiller dans la commande de la maladie contagieuse pour le service de santé publique national pour le Pays de Gales, a indiqué : « Comme précaution, nous sommes identification toute ceux qui ont été en contact très étroit avec les oiseaux en sept derniers jours de sorte que nous puissions leur offrir une médecine antivirale appelée Tamiflu.

« Ceci peut aider en réduisant des symptômes. Nous contactons également toutes ces personnes qui ont été en contact étroit avec ces personnes vivant sur la petite propriété depuis qu'elles sont tombées défectuosité il y a une semaine. «
Elle a ajouté que le service de santé publique national pour le Pays de Gales surveille la situation étroitement, et dit : « Nous suivons des directives et des plans en place pour de tels cas de grippe aviaire. »

*****************************************

Two adults tested for bird flu after North Wales outbreak

Publisher:  Jon Land
Published: 24/05/2007 - 17:22:24 PM  Printable version
 Send to a friend
  Comment 
 
Adults tested after North
Wales bird flu outbreak. Chief
Veterinary Officer for Wales
Dr Christianne Glossop (left)
and Wales' Chief Medical
Officer, Dr Mike Simmons at a
press conference in the
National Assembly building in
Cardiff (Pic: PA) Relevant News
Bird flu confirmed in north Wales
 
Two adults are being tested for bird flu after an outbreak of the virus on a north Wales farm, it was confirmed today.

Dr Christianne Glossop, Chief Veterinary Officer for Wales, said it was not the most dangerous H5N1 strain but H7N2 low pathogenic avian influenza.

She said: "We have no reason to believe that the viral infection is spreading rapidly within this small population.

"This isn't another East Anglia situation at the moment."

Thirty chickens were today being slaughtered at the smallholding in Corwen after 15 birds died.

The dead birds were 22-week-old Rhode Island Red chickens which were bought by the smallholding two weeks ago, bringing their total number of chickens to 45.

But one of the new chickens died the day after it was taken to the farm and now all of them are dead. Tests were carried out after the farm's owners contacted their own vet. It was only learned yesterday that tests had detected the virus, and further tests to confirm this were carried out through the night.

A 1km restriction zone has now been set up around the farm, stopping birds and bird products being moved in or out of the area. Test results are now expected on the two adults connected to the smallholding, and everyone entering the site is taking flu drug Tamiflu as a precaution.

Dr Glossop said: "Wales and Great Britain contingency plans have been activated and in line with these the farm has been placed under restrictions.

"We are not yet asking bird keepers within the zone to bring their birds indoors."

She emphasised the need for proper biosecurity measures, adding: "I'd like to think people have learned from foot and mouth."

The source of the outbreak is being investigated and Dr Glossop urged poultry keepers to look out for signs of disease in their birds.

She said: "As the jigsaw puzzle becomes clearer we may put restraints on holdings in other parts of Britain.

"We will be monitoring the situation on an ongoing basis."

She added that all measures in Wales's contingency plan for bird flu were being put in place, and that the Welsh Assembly Government is working with the Scottish Executive and the Department for Environment, Food and Rural Affairs.

Dr Mike Simmons, senior medical officer for Wales, said there was a large enough supply of flu drug Tamiflu to provide a five-day treatment course for a quarter of the population of Wales.

Supplies of the drug have been delivered to the local health board for the affected area.

Dr Simmons said there is no ongoing risk to the public, and added: "We do not anticipate this virus transmogrifying into the H5 strain, but it's not impossible."

Dr Glossop said the strain of bird flu was "pretty unusual" and added: "We don't know how it's going to develop."

She added that the infected chickens were egg producers and there were investigations going on to trace what had left the farm and come on to the farm in recent weeks.

A spokeswoman for the Food Standards Agency said anyone eating eggs from the infected poultry was not at risk of contracting the virus.

She said: "Avian flu does not pose a food safety risk with low pathogenic strains.

"The virus does not get into meat and eggs, but agency advice to consumers is that they should follow their usual good hygiene food practices, ensuring poultry products are thoroughly cooked and eggs are cooked until the whites are solid."

Conservative Welsh Assembly member Brynle Williams said: "This latest incident is the first of its kind in Wales, and I am appealing to all residents in Corwen and nearby to behave calmly and to let Government officials carry out their duties now that bird flu has arrived in north Wales."

Investigations are now being carried out to determine where the birds were bought from. Dr Glossop said that the birds' cause of death is yet to be confirmed.

The National Public Health Service for Wales said two people living on the farm had symptoms of flu and conjunctivitis.

Both are receiving treatment and have had blood tests. Neither is in hospital.

A spokeswoman said: "In almost all cases of human H7 infection to date, the virus has only caused a mild disease.

"H7 avian flu remains largely a disease of birds. Almost all human H7 infections documented so far have been associated with close contact with dead or dying poultry.

"In any case, it is very difficult for human beings to catch flu from birds. There has to be very close and continued contact for this to happen. The H7 virus also does not transmit easily from person to person."

Dr Marion Lyons, consultant in communicable disease control for the National Public Health Service for Wales, said: "As a precaution, we are identifying all those who have been in very close contact with the birds in the last seven days so that we can offer them an anti-viral medicine called Tamiflu.

"This can help in reducing symptoms. We are also contacting all those people who have been in close contact with those people living on the smallholding since they fell ill a week ago."

She added that the National Public Health Service for Wales is monitoring the situation closely, and said: "We are following guidelines and plans in place for such cases of avian flu."

http://www.24dash.com/podcasts

Crédit: Russell family sur CurEvents

« Modifié: 30 mai 2007 à 14:01:03 par anne »

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #1 le: 25 mai 2007 à 21:06:24 »
http://www.iht.com/articles/ap/2007/05/25/europe/EU-GEN-Britain-Bird-Flu.php

LONDON: Four people have tested positive for a mild strain of bird flu, British authorities said Friday.
4 personnes > o pour le H7N2

The cases — which are not the feared H5N1 strain, but the less dangerous H7N2 subtype — were reported after poultry died at a small farm in north Wales. Tests were performed on nine people associated with the farm, and the Health Protection Agency said in a news release that four people had tested positive for the H7N2 strain of the virus.

tests faits sur 9 personnes travaillant a la ferme.


3 des 9 sont hospitalisés, mais seront bientot relachés

Three of the nine were hospitalized, but have since been discharged, the agency said.


pas grave : mais c'est interressant de voir qu'ils sont positifs aussi facilement
« Modifié: 25 mai 2007 à 21:09:46 par anne »

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #2 le: 25 mai 2007 à 21:43:40 »

Quatre cas humains de grippe aviaire signalés en Grande-Bretagne   
Le 25 mai 2007 - 16:12  |  Presse Canadienne
------------------------------------------------------------------------
Quatre cas humains de grippe aviaire ont été signalés vendredi par les autorités britanniques.

Les cas -qui ne sont pas dus à la souche redoutée H5N1 mais au virus du sous-type H7N2 moins dangereux- ont été rapportés après la mort de volailles dans une petite ferme du nord du Pays de Galles.

Les tests ont été effectués sur neuf personnes et dans quatre cas, ils se sont révélés positifs à la souche H7N2, a précisé l'Agence de protection de la santé. Trois personnes ont été hospitalisées et sont depuis rentrées chez elles, a ajouté l'agence.

Par ailleurs, une zone d'exclusion d'un kilomètre a été mise en place autour de la ferme où le virus H7N2 a été identifié sur les poulets morts. Les autres volailles de l'exploitation ont été abattues.   

http://www.matin.qc.ca/articles/20070525161255/quatre_cas_humains_grippe_aviaire_signales_grandebretagne.html

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #3 le: 26 mai 2007 à 19:04:17 »
Grippe d'oiseau examinant à la deuxième ferme.

Petite propriété de Conwy où la grippe d'oiseau a été confirmée.
La manifestation a été confirmée à la petite propriété de Conwy jeudi.
Les fonctionnaires étudiant une manifestation de grippe douce d'oiseau examinent des oiseaux à une deuxième ferme au Pays de Gales du nord.
Neuf personnes ont été examinées après que la contrainte H7N2 ait été trouvée chez les poulets dans le premier cas à une petite propriété dans Conwy, avec le positif de essai de quatre personnes.

La volaille avait été achetée du marché de Chelford près de Macclesfield.
Le deuxième cas possible est environ 35 milles (56km) loin sur la péninsule de Llyn, Gwynedd, avec des oiseaux étant examinés en raison des liens au marché.

Le dirigeant vétérinaire en chef DR Christianne Glossop dit il y avait une présence de police à la ferme de Gwynedd pour n'assurer aucun « accès inutile » aux lieux.

Une partie importante de commande de la maladie trouve la source d'infection
 DR Glossop, vétérinaire en chef. Elle a dit : « Nous examinons des oiseaux à la ferme en raison de son lien avec le marché de Chelford le 7 mai 2007.
« Une décision sur toute autre action exigée concernant des oiseaux à la ferme sera prise sur la base des résultats d'essai.  »

Les fonctionnaires de santé ont soumis à une contrainte que la maladie trouvée à la ferme dans Conwy était la contrainte H7N2 de la grippe d'oiseau, pas le H5N1 plus virulent.

Les propriétaires de la petite propriété de Conwy à Llanfihangel Glyn Myfyr, près de Cerrigydrudion, à Williams élégant et à capotages de Barbara, ont examiné le négatif pour le virus. Les couples ont appelé dans un vétérinaire après île de Rhode les oiseaux que rouges, qu'ils ont achetés au marché il y a environ deux semaines, avaient commencé à mourir.

Des échantillons provenant des oiseaux ont été envoyés pour l'essai, et le virus a été confirmé jeudi. Tony Williams a appelé dans un vétérinaire après les oiseaux commencés pour mourir.

Plus tôt samedi, DR Glossop a confirmé les oiseaux avait été acheté au marché, qui est environ 70 milles (112km) loin de la ferme, et dit lui était considéré une une ligne d'enquête. Elle a dit : « Une partie importante de commande de la maladie trouve la source d'infection. « Ce doit être un processus très complet avec un certain nombre de lignes de l'enquête à suivre. »

Annonçant les derniers essais des oiseaux sur la péninsule de Llyn, elle a réitéré son lancer un appel pour n'importe qui du lequel a acheté ou fourni au marché le lundi 7 mai et n'avait pas été déjà entré en contact par des fonctionnaires de la santé des animaux, pour entrer en contact avec leur bureau local.

Vigilance de même, tout garde de volaille qui a visité le marché ce jour et dont les oiseaux sont plus tard devenus malades devraient faire ainsi, DR Glossop dit. « En attendant, tous les gardes d'oiseau dans l'ensemble du Pays de Gales devraient continuer leurs efforts de maintenir les niveaux élevés du biosecurity et maintenir la vigilance en continuant à surveiller leurs oiseaux pour des signes de la maladie, » elle a continué.

« Si vous êtes préoccupé par la santé de vos oiseaux que vous devriez cherchez le conseil de votre médecin vétérinaire, si vous suspectez que vos oiseaux aient la grippe aviaire vous devriez la rapporter à votre bureau local de la santé des animaux.» Des trois des neuf personnes examinées pour le virus ont été portés à l'hôpital, mais ont été maintenant déchargés.

Symptômes
Le dirigeant médical en chef pour le Pays de Gales Jewell élégant a dit vendredi : « Je voudrais rassurer le grand public que le risque à leur santé de cette manifestation est très bas. « Cette contrainte particulière n'est pas fortement pathogène et normalement est seulement contractée après contact étroit avec les oiseaux infectés. En outre les symptômes sont généralement doux. « 

Deux des quatre peuples qui ont examiné le positif étaient du Pays de Gales et les autres deux étaient l'Angleterre du nord-ouest. Les cinq personnes qui ont examiné le négatif sont traitées comme après avoir été eu le virus comme précaution.

# le département pour l'environnement, la nourriture et les affaires rurales (Defra) veut avoir des nouvelles de n'importe qui - qui dont n'a pas été déjà contacté - a acheté ou fourni au marché de Chelford, Cheshire le lundi 7 mai, ou de n'importe quel garde de volaille qui a visité le marché ce jour dont les oiseaux sont devenu malade plus tard.

Ils sont invités pour entrer en contact avec leur bureau local de la santé des animaux ou le service d'assistance de Defra 08459 335577. Les lignes sont ouvertes entre 0900 la déclaration provisoire - la déclaration provisoire 1700 sept jours par semaine. 

**********
Bird flu testing on second farm.

Conwy smallholding where bird flu has been confirmed.
The outbreak was confirmed at the Conwy smallholding on Thursday.
Officials investigating an outbreak of mild bird flu are testing birds on a second farm in north Wales.

Nine people were tested after the H7N2 strain was found in chickens in the first case at a smallholding in Conwy, with four people testing positive.

The poultry had been bought from the Chelford Market near Macclesfield.

The second possible case is about 35 miles (56km) away on the Llyn Peninsula, Gwynedd, with birds being tested because of links to the market.

Chief veterinary officer Dr Christianne Glossop said there was a police presence at the Gwynedd farm to ensure no "unnecessary access" to the premises.


An important part of disease control is finding the source of infection
Dr Glossop, chief vet.

She said: "We are testing birds at the farm because of its link with Chelford Market on 7 May 2007.

"A decision on any further action required regarding birds on the farm will be taken on the basis of the test results."

Health officials have stressed that the disease found at the farm in Conwy was the H7N2 strain of bird flu, not the more virulent H5N1.

The owners of the Conwy smallholding at Llanfihangel Glyn Myfyr, near Cerrigydrudion, Tony Williams and Barbara Cowling, have tested negative for the virus.

The couple called in a vet after the Rhode Island Red birds, which they bought at the market about two weeks ago, had started to die.

Samples from the birds were sent for testing, and the virus was confirmed on Thursday.

Tony Williams
Tony Williams called in a vet after the birds started to die

Earlier on Saturday, Dr Glossop confirmed the birds had been bought at the market, which is some 70 miles (112km) away from the farm, and said it was being regarded a one line of inquiry.

She said: "An important part of disease control is finding the source of infection.

"It has to be a very thorough process with a number of lines of inquiry to follow."

Announcing the latest tests of birds on the Llyn Peninsula, she reiterated her appeal for anyone who purchased from or supplied to the market on Monday, 7 May and had not already been contacted by animal health officials, to contact their local office.

Vigilance

Similarly, any poultry keeper who visited the market on that day and whose birds have subsequently become ill should do so, Dr Glossop said.

"In the meantime, all bird keepers throughout Wales should continue their efforts to maintain high levels of biosecurity and maintain vigilance by continuing to monitor their birds for signs of disease," she continued.

"If you are concerned about the health of your birds you should seek the advice of your veterinary surgeon, if you suspect that your birds have avian influenza you should report it to your local animal health office."

Three of the nine people tested for the virus were taken to hospital, but have now been discharged.

Symptoms

Chief medical officer for Wales Tony Jewell said on Friday: "I would like to reassure the general public that the risk to their health from this outbreak is very low.

"This particular strain is not highly pathogenic and is normally only contracted following close contact with infected birds. In addition the symptoms are generally mild."

Two of the four people who have tested positive were from Wales and the other two were from north-west England.

The five people who tested negative are being treated as having had the virus as a precaution.

# The Department for Environment, Food and Rural Affairs (Defra) wants to hear from anyone - who has not already been contacted - who purchased from or supplied to Chelford Market, Cheshire on Monday, 7 May, or any poultry keeper who visited the market on that day whose birds have subsequently become ill.

They are asked to contact their local animal health office or the Defra helpline 08459 335577. Lines are open between 0900 BST - 1700 BST seven days a week.  

http://news.bbc.co.uk/1/hi/wales/6694611.stm

Crédit: Ukmum sur CurEvents

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #4 le: 26 mai 2007 à 19:10:05 »
LONDON: More people have fallen ill after being in contact with farmworkers or poultry sickened by a strain of bird flu in north Wales, British health authorities said Saturday.

plus de personnes sont tombées malades, en contact avec les fermiers ou les poules malades par le H7N2


The new suspected cases come a day after four people tested positive for the H7N2 type virus — a far milder form of bird flu than the deadly H5N1 strain.

etc.. on n'est pas capable de dire combien

on ne s'ennerve pas.. c'est juste une petite maladie
ceci dit : l'interrssant est que cela passe H to H
« Modifié: 26 mai 2007 à 19:16:12 par anne »

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #5 le: 27 mai 2007 à 08:07:49 »
Grippe aviaire, des cas humains en Grande-Bretagne - 26 mai 2007 - 17:14 (Par Salim A. Bourras)

Grippe aviaire, des cas humains en Grande-Bretagne

Quatre cas humains de la grippe aviaire ont été signalés en Grande-Bretagne par les autorités sanitaires. Quatre cas humains de grippe aviaire ont en effet été signalés récemment par les autorités en Grande-Bretagne. Il ne s’agit heureusement pas de cas humains de la grippe aviaire à la souche virulente et mortelle H5N1. Le sous type de la grippe aviaire impliqué dans le foyer au pays de galles est du type H7N2 et il est faiblement pathogène.

En effet, ces quatre cas humains de la grippe aviaire qui sont survenus en Grande-Bretagne ne sont pas de la souche H5N1 mais du virus de sous-type H7N2 qui est moins dangereux que le virus qui ravage actuellement une partie de l’Asie et de l'Afrique.

Ces cas humains britanniques ont été rapportés après la mort suspecte d’une dizaine de volailles dans une petite ferme située au nord du Pays de Galles.
Les tests pratiquées par les autorités sanitaires ont été effectués sur neuf personnes. Quatre d’entre elles se sont révélés positifs à la souche H7N2, a précisé l'Agence de protection de la santé. Trois personnes ont du être hospitalisées avant de pouvoir regagner leur domicile.

Par mesure de précaution, une zone d'exclusion d'un kilomètre a été mise en place autour de la l'exploitation où le virus H7N2 a été identifié sur les poulets morts, et l’ensemble des volailles de ont été abattues.

Rappelons qu’en 2004, le CDC d’Atlanta avait confirmé le 17 mars, un cas de grippe aviaire de souche A(H7N2) chez un homme qui avait été hospitalisé en novembre 2003 pour un syndrome grippal, à Westchester aux USA. C’était alors la première fois que ce sous-type de virus de la grippe aviaire faiblement pathogène été isolé chez l’homme. En effet, le virus H7N2 infecte principalement les oiseaux. Il avait été responsable, cette même année, d’une épizootie de grippe aviaire dans le New Jersey, le Maryland et le Delaware.


http://www.actualites-news-environnement.com/20070526-grippe-aviaire-humains-Grande-Bretagne.php
« Modifié: 27 mai 2007 à 08:09:37 par muscade »

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #6 le: 27 mai 2007 à 13:01:22 »
Selon Niman sur FluTrackers
http://www.flutrackers.com/forum/showthread.php?p=82487#post82487

Bien que les rapports de médias excluent beaucoup de détails, je suspecte la panne des 11 positifs en tant que 3 B2H et 8 H2H. Les rapports initiaux ont décrit 4 positifs, qui ont inclus 2 d'Angleterre du nord-ouest qui a eu le contact avec la volaille, et 2 du Pays de Gales. Il semble probablement que l'un des deux du Pays de Gales a eu le contact, alors que la seconde était un membre de famille.

Maintenant il y a sept positifs supplémentaires, qui sont likley à être des membres de famille ou contacts des deux ci-dessus.

H7 est H2H efficacement transmis. Il semble que les 8 H2H sont venus d'un nombre TRÈS petit d'examiné (probablement 18). Ainsi, 8/18 de contacts ont des symptômes et ont été H7N2 confirmés.

***************************

Although the media reports leave out many details, I suspect the breakdown of the 11 positives as 3 B2H and 8 H2H. Initial reports described 4 positives, which included 2 from northwest England who had contact with poultry, and 2 from Wales. It seems likely that one of teh two from Wales had contact, while the second was a family member.

Now there are seven more positives, which are likley to be family members or contacts of the two above.

H7 is efficiently transmitted H2H. It seems that the 8 H2H came from a VERY small number of tested (probably 18). Thus, 8/18 contacts have symptoms and have been H7N2 confirmed.

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #7 le: 27 mai 2007 à 13:21:59 »
Les tests ont révélés 11 cas positifs jusqu'à maintenant.

Les fonctionnaires étudiant deux cas possibles de grippe d'oiseau au Pays de Gales du nord ont tracé 26 personnes qui ont pu avoir été en contact avec la maladie.

Des onze de ces personnes ont montré grippe-comme des symptômes, mais aucun n'a été sérieusement malade. Les fonctionnaires dits il n'y avait pas « un risque significatif » à la santé publique.

Une forme douce de grippe d'oiseau a été confirmée à une petite propriété dans Conwy, et les essais devraient indiquer s'il y a un deuxième cas à une ferme de péninsule de Llyn.

Le service de santé publique national pour le Pays de Gales a défini les contacts possibles de la grippe d'oiseau comme personnes qui avaient été en contact avec les lieux affectés, ou ont manipulé ou viennent très près de la volaille infectée connue.

Les cas de la diffusion aux gens restent très peu communs et sont habituellement associés au contact très étroit avec des oiseaux.
Marion Lyon, service de santé publique national pour le Pays de Gales.
Il a également inclus ceux qui avaient eu étroitement pour entrer en contact avec une autre personne qui a ou est suspectée en tant qu'ayant la grippe d'oiseau.

Quatre personnes - deux du Pays de Gales et deux d'Angleterre du nord-ouest - se sont avérées pour avoir la grippe contractée d'oiseau suivre la manifestation chez Corwen.
 
Des quatre plus encore sont traités comme après avoir été eu la maladie.
Les dernières figures viennent pendant que les fonctionnaires examinent deux propriétés.

Le cas confirmé a impliqué une petite propriété chez Llanfihangel Glyn Myfyr, près de Cerrigydrudion, Conwy.

Les propriétaires les capotages élégants de Williams et de Barbara, qui ont examiné le négatif pour le virus, ont appelé dans un vétérinaire après que leurs poulets rouges de île de Rhode aient commencé à mourir.

Ils ont acheté les poulets au marché de Chelford chez Macclesfield, Cheshire, environ 70 milles (112 kilomètres) loin, le 7 mai.

Maintenez l'ordre au total de la scène A de 30 poulets de la petite propriété ont été maintenant abattus après 15 oiseaux morts. Les fonctionnaires ont soumis à une contrainte que la maladie trouvée à la ferme de Conwy était la contrainte H7N2 de la grippe d'oiseau, pas le H5N1 plus virulent.

Le deuxième cas possible a émergé samedi environ 35 milles (56 kilomètres) loin, à une ferme sur les périphéries d'Efailnewydd, près de Pwllheli. Il a été également lié au marché.

La police est à la scène mais les fonctionnaires de gouvernement d'Assemblée de Gallois ont déclaré que la ferme ne serait pas fermée au loin à moins que les résultats d'essai aient trouvé la présence de la grippe aviaire.

Marion Lyon, du service de santé publique national pour le Pays de Gales, a dit : « Nous ne croyons pas qu'il y a un risque significatif à la santé publique au Pays de Gales.

La « grippe d'oiseau est toujours principalement une maladie des oiseaux. Les cas de la diffusion aux gens restent très peu communs et sont habituellement associés au contact très étroit avec des oiseaux.

« Nous contactons chaque individu qui a été en contact étroit avec le peuple qui sont des personnes de cas ainsi qui ne sont pas contactées par nous ne devraient pas s'inquiéter.

Les « gens que nous avons identifiés comme des contacts sont offerts le médicament pour réduire la sévérité de n'importe quel impact de l'infection. Nous continuons à étudier et identifier des contacts de potentiel aujourd'hui.« 

Un service d'assistance a été placé jusqu'aux informations d'offre sur la grippe d'oiseau. Le nombre est 0845 600 3678, et il est ouvert de la déclaration provisoire 0700 - 2000 quotidienne.

Le département pour l'environnement, la nourriture et les affaires rurales (Defra) veut entendre de n'importe qui - qui dont n'a pas été déjà entré en contact - a acheté ou fourni au marché de Chelford, au Cheshire, le lundi 7 mai, ou à n'importe quel garde de volaille qui a visité le marché ce jour dont les oiseaux sont devenus malade plus tard.

Ils sont invités pour entrer en contact avec leur bureau local de la santé des animaux ou le service d'assistance de Defra 08459 335577. Les lignes sont ouvertes entre la déclaration provisoire 0900 - 1700 sept jours par semaine.

***********

11 ill as bird flu tests continue
Officials investigating two possible cases of bird flu in north Wales have traced 26 people who may have been in contact with the disease.

Eleven of these people have shown flu-like symptoms, but none has been seriously ill.
Officials said there was not a "significant risk" to public health.
One mild form of bird flu has been confirmed at a smallholding in Conwy, and tests should reveal if there is a second case on a Llyn Peninsula farm.

The National Public Health Service for Wales defined possible contacts of bird flu as people who had been in contact with affected premises, or have either handled or come very close to known infected poultry.

Cases of spread to people remain very unusual and are usually associated with very close contact with birds .

Marion Lyons, National Public Health Service for Wales.

It also included those who had had close contact with another person who has or is suspected as having bird flu.
Four people - two from Wales and two from north-west England - have been found to have contracted bird flu following the outbreak at Corwen.
A further four are being treated as having had the disease.
The latest figures come as officials examine two properties.

The confirmed case involved a smallholding at Llanfihangel Glyn Myfyr, near Cerrigydrudion, Conwy.

Owners Tony Williams and Barbara Cowling, who have tested negative for the virus, called in a vet after their Rhode Island Red chickens began to die.


They bought the chickens at Chelford Market at Macclesfield, Cheshire, some 70 miles (112 km) away, on 7 May.
Police at scene
A total of 30 chickens from the smallholding have now been slaughtered after 15 birds died. Officials have stressed that the disease found at the Conwy farm was the H7N2 strain of bird flu, not the more virulent H5N1.
The second possible case emerged on Saturday about 35 miles (56 km) away, at a farm on the outskirts of Efailnewydd, near Pwllheli. It has also been linked to the market.
Police are at the scene but Welsh Assembly Government officials said the farm would not be closed off unless test results found the presence of avian flu.
Marion Lyons, of the National Public Health Service for Wales, said: "We do not believe there is a significant risk to public health in Wales.
"Bird flu is still primarily a disease of birds. Cases of spread to people remain very unusual and are usually associated with very close contact with birds.
"We are contacting every individual who has been in close contact with the people who are cases so people who are not contacted by us should not worry.
"People we have identified as contacts are being offered medication to reduce the severity of any impact from the infection. We are continuing to investigate and identify potential contacts today."
A helpline has been set up to offer information about bird flu. The number is 0845 600 3678, and it is open from 0700 - 2000 BST daily.
The Department for Environment, Food and Rural Affairs (Defra) wants to hear from anyone - who has not already been contacted - who purchased from or supplied to Chelford Market, Cheshire, on Monday, 7 May, or any poultry keeper who visited the market on that day whose birds have subsequently become ill.
They are asked to contact their local animal health office or the Defra helpline 08459 335577. Lines are open between 0900 - 1700 BST seven days a week.


Story from BBC NEWS:
http://news.bbc.co.uk/go/pr/fr/-/1/hi/wales/6696035.stm

Crédit Niman sur FluTrackers

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #8 le: 27 mai 2007 à 14:27:30 »
Selon Dr Niman sur FluTrackers

Cela ressemble à du nombre de personnes atteintes de H7N2 pourrait se développer de manière significative. Les rapports de médias suggèrent que les trois positifs avec le contact de volaille aient été exposés autour du 17 mai, quand des échantillons ont été rassemblés pour l'essai. Les propriétaires, qui auraient été exposés plus tôt, quand les oiseaux ont été achetés le 5 mai, ont eu les symptômes, mais le négatif examiné. Ils avaient probablement dégagé le H7N2 avant qu'ils aient été examinés, mais examineront des positifs pour des anticorps à H7, qui fera une pointe dans la prochains semaine ou deux.

Des positifs de l'initiale 4, 3 ont eu le contact avec la volaille. On était susceptible local, et d'être le vétérinaire. Deux étaient l'Angleterre northwaest, et ont été impliqués probablement de la collection d'échantillons. En avant le positif était local, et probablement un contact (membre de famille) de l'autre positif local (probablement le vétérinaire). Ainsi, ces deux positifs locaux probablement ont été infectés en derniers 10 jours.

Les rapports de médias ont alors décrit 3 plus 4 positifs supplémentaires. Les 7 positifs additionnels semblent être locaux, et sont probablement liés au cas local d'index. Cependant, il est possible que les deux propriétaires de la ferme aient infecté des contacts avant qu'ils aient dégagé le virus.

Ainsi, les 9 positifs locaux ont inclus 1 lié à la volaille, et 8 contacts (H2H).
Les 11 positifs n'incluent pas n'importe qui au marché de commencement, ou n'importe qui à la deuxième ferme qui est à l'étude. Si le positif, le nombre de contacts à cette ferme, comme lie à d'autres oiseaux infectés du marché, élargirait nettement le cercle des infections, basé sur la distance entre le marché et les deux fermes.

D'ailleurs, plusieurs des contacts qui sont négatif de PVR beaucoup bientôt soient positif d'anticorps, parce que cela prend environ 3 semaines pour des niveaux d'anticorps à la crête.

Les données ci-dessus montrent à quelle rapiditè les nombres peuvent se développer, et pourquoi les commentaires officiels sur le manque de transmission humaine sont fallacieux et dangereux.

**************
It sounds like the number of people infected with H7N2 could grow significantly. Media reports suggest that the three positives with poultry contact would have been exposed around May 17, when samples were collected for testing. The owners, who would have been exposed earlier, when the birds were purchased May 5, had symptoms, but tested negative. They had likely cleared the H7N2 by the time they were tested, but will test positives for antibodies to H7, which will peak in the next week or two.

Of the initial 4 positives, 3 had contact with the poultry. One was local, and likely to be the vet. Two were from northwaest England, and probably were involved with the collection of samples. The forth positive was local, and probably a contact (family member) of the other local positive (probably the vet). Thus, these two local positives likely were infected in the past 10 days.

Media reports then described 3 plus 4 more positives. The 7 additional positives appear to be local, and are likely linked to the local index case.

However, it is possible that the two owners of the farm infected contacts before they cleared the virus.

Thus, the 9 local positives included 1 linked to poultry, and 8 contacts (H2H).

the 11 positives do not include anyone at the originating market, or anyone at the second farm that is under investigation. If positive, the number of contacts at this farm, as well as links to other infected birds from the market, would markedly widen the circle of infections, based on the distance between the market and the two farms.

Moreover, many of the contacts that are PVR negative many soon be antibody positive, because it takes about 3 weeks for antibody levels to peak.

The above data show how quickly the numbers can grow, and why the official comments on lack of human transmission are both misleading and dangerous.

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #9 le: 27 mai 2007 à 15:06:50 »
Transmission H7N2 efficace à 11 patients au Pays de Gales Angleterre

Commentaire de Recombinomics
27 Mai, 2007

La manifestation a été confirmée à la petite propriété de Conwy jeudi.
Les fonctionnaires étudiant deux cas possibles de grippe d'oiseau au Pays de Gales du nord ont tracé 26 personnes qui ont pu avoir été en contact avec la maladie.

Des onze de ces personnes ont montré grippe-comme des symptômes, mais aucun n'a été sérieusement malade.
 
Propriétaires capotages élégants de Williams et de Barbara, qui ont examiné le négatif pour le virus, appelés dans un vétérinaire après que leurs poulets rouges de île de Rhode aient commencé à mourir. Ils ont acheté les poulets au marché de Chelford chez Macclesfield, Cheshire, environ 70 milles (112 kilomètres) loin, le 7 mai.

Le deuxième cas possible a émergé samedi environ 35 milles (56 kilomètres) loin, à une ferme comprise pour être sur les périphéries d'Efailnewydd, près de Pwllheli. Il a été également lié au marché.

Les commentaires ci-dessus détaillent la transmission humain-à-humaine de H7N2 au Pays de Gales, Angleterre et suggèrent que le tramission soit efficace et le nombre de cas humains se développera de manière significative.

Bien que les propriétaires de la ferme aient examiné le négatif, les rapports de médias indiquent que plus tôt ils ont eu des symptômes.  Puisque leur expsore a pu avoir eu lieu dès le 7 mai, quand un des 15 oiseaux infectés morts, les propriétaires a pu avoir dégagé le H7N2 avant qu'ils aient été examinés, qui aurait été après le 17 mai, quand des échantillons de volaille ont été rassemblés pour l'essai.

Il est probable que ces collections aient mené aux quatre premiers cas confirmés.  Trois de ces quatre ont eu le contact avec la volaille.  Deux étaient l'Angleterre du nord-ouest, et on était le Pays de Gales.  Le patient du Pays de Gales, ou les propriétaires de la ferme, a probablement infecté le quatrième positif.

Les humains étaient également responsables probable des sept prochains positifs, qui sont également au Pays de Gales.  Ainsi, des 11 cas confirmés, 8 ont été infectés par des personnes, pas par des volailles. 

Ces nombres démontrent la transmission humain-à-humaine efficace, parce que seulement 26 personnes ont été examinées, et certains, comme les propriétaires, peuvent être les négatifs faux parce que l'essai de PCR était trop tardif, alors que d'autres peuvent être les négatifs faux parce qu'elles ont été examinées trop tôt.

De même, les gens liés aux vendeurs de la volaille dans Macclesfield n'ont pas été décrits, ni des résultats de la recherche sur une deuxième ferme dans Efailnewydd ont été libérés.  D'ailleurs, la distance des deux fermes entre eux, aussi bien que le marché dans Macclesfield, suggèrent que les fermes additionnelles répartissent une région relativement grande, peut également avoir des infections non rapportées d'humain et de volaille H7N2.

H7 est humain-à-humain efficacement transmis.  Les symptômes sont en général doux et incluants grippe-comme des symptômes et la conjonctivite.  Dans la manifestation 2003 dans les Pays Bas, il est probable que plus de 1000 personnes aient été infectés, basé sur les anticorps H7 dans les cullers et les contacts.  Dans cette manifestation il y avait une fatalité.

Les infections répandues des humains avec H7 sont sujet d'inquiétude.  H5N1 a été rapporté l'année dernière en Ecosse, au Danemark, en Allemagne, en Autriche, et en France (aussi bien que beaucoup de pays additionnels en Europe de l'ouest).

H5N1 est probable pour être circulation non détectée dans la région.  H5N1 a été rapporté dans des banlieues de Moscou cette année.

Plus de détails à la ferme et au marché, comme des ordres des isolats H7N2 seraient utiles.

**************

Efficient H7N2 Transmission To 11 Patients in Wales England
Recombinomics Commentary
May 27, 2007

The outbreak was confirmed at the Conwy smallholding on Thursday
Officials investigating two possible cases of bird flu in north Wales have traced 26 people who may have been in contact with the disease.
Eleven of these people have shown flu-like symptoms, but none has been seriously ill.

Owners Tony Williams and Barbara Cowling, who have tested negative for the virus, called in a vet after their Rhode Island Red chickens began to die.

They bought the chickens at Chelford Market at Macclesfield, Cheshire, some 70 miles (112 km) away, on 7 May.

The second possible case emerged on Saturday about 35 miles (56 km) away, at a farm understood to be on the outskirts of Efailnewydd, near Pwllheli. It has also been linked to the market.

The above comments detail human-to-human transmission of H7N2 in Wales, England and suggest that the tramission is efficient and the number of human cases will grow significantly.

Although the owners of the farm have tested negative, media reports indicate that earlier they had symptoms.  Since their expsore may have been as early as May 7, when one of the 15 infected birds died, the owners may have cleared the H7N2 by the time they were tested, which would have been after May 17, when poultry samples were collected for testing.

It is likely that these collections led to the first four confirmed cases.  Three of these four had contact with poultry.  Two were from northwest England, and one was from Wales.  The patient from Wales, or the owners of the farm, likely infected the fourth positive.

Humans were also likely responsible for the next seven positives, which are also in Wales.  Thus, of the 11 confirmed cases, 8 were infected by people, not poultry. 

These numbers demonstrate efficient human-to-human transmission, because only 26 people have been tested, and some, like the owners, may be false negatives because the PCR test was too late, while others may be false negatives because they were tested too early.

Similarly, people linked to the sellers of the poultry in Macclesfield have not been described, nor have results of the investigation of a second farm in Efailnewydd been released.  Moreover, the distance of the two farms from each other, as well as the market in Macclesfield, suggest that additional farms spread over a relatively large region, may also have unreported human and poultry H7N2 infections.

H7 is efficiently transmitted human-to-human.  The symptoms are typically mild and including flu-like symptoms and conjunctivitis.  In the 2003 outbreak in the Netherlands, it is likely that over 1000 people were infected, based on H7 antibodies in cullers and contacts.  In that outbreak there was one fatality.

Widespread infections of humans with H7 are cause for concern.  H5N1 has been reported in Scotland, Denmark, Germany, Austria, and France last year (as well as many additional countries in western Europe).

 H5N1 is likely to be circulating undetected in the region.  H5N1 was reported in Moscow suburbs this year.

More details on the farm and market, as well as sequences from the H7N2 isolates would be useful.

http://www.recombinomics.com/News/05270701/H7N2_Efficient_11.html

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #10 le: 27 mai 2007 à 20:59:16 »
Trente-six personnes testées pour la grippe aviaire.

Les fonctionnaires de santé étudiant la manifestation de grippe d'oiseau au Pays de Gales du nord ont déclaré que 36 personnes pourraient avoir été en contact avec la maladie.

Onze des 36 peuples, tous de qui sont au Pays de Gales, ont des symptômes de la grippe ou de la conjonctivite, mais le service de santé publique national pour le Pays de Gales a soumis à une contrainte que personne n'est sérieusement malade.

DR Marion Lyon, consultant en matière de fil dans la commande de la maladie contagieuse avec le NPHS a indiqué : « Nous croyons que le risque à la santé du grand public est bas

*********************

Thirty-six tested for bird flu
8:34pm today
Health officials investigating the bird flu outbreak in north Wales have said that 36 people could have been in contact with the disease.

Eleven of the 36 people, all of whom are in Wales, have symptoms of flu or conjunctivitis, but the National Public Health Service for Wales stressed that no one is seriously ill.

Dr Marion Lyons, lead consultant in communicable disease control with the NPHS said: "We believe the risk to the health of the general public is low."

http://www.thenorthernecho.co.uk/news/national_news/index.var.83033.0.thirtysix_tested_for_bird_flu.php?

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #11 le: 27 mai 2007 à 22:32:24 »
DR Lyon a indiqué que la possibilité de transmission personne à personne ne pourrait pas être éliminée.

****************

Des douzaines de personnes en contact avec la grippe aviaire.

Jusqu'à 36 personnes ont pu avoir été en contact avec la grippe d'oiseau pendant que des résultats d'essai d'une ferme au Pays de Gales du nord sont attendus, fonctionnaires de santé ont dit.

Onze des 36 peuples, tous de qui sont au Pays de Gales, ont des symptômes de la grippe ou de la conjonctivite par rapport à la contrainte H7N2 du virus. Des résultats des essais à une ferme dans Corwen, sur la péninsule de Llyn, doivent être libérés encore.

Le service de santé publique national pour le Pays de Gales a soumis à une contrainte que personne n'est sérieusement la défectuosité et le consultant en matière de fil dans la commande de la maladie contagieuse avec le NPHS, DR Marion Lyon, dit : « Nous croyons que le risque à la santé du grand public est bas. »

Le cas a été confirmé la semaine dernière après 15 poulets rouges de île de Rhode achetés par les propriétaires de la ferme au marché de Chelford, Cheshire, mort. Des 30 oiseaux plus encore ont été maintenant abattus.

DR Lyon a indiqué que la possibilité de transmission personne à personne ne pourrait pas être éliminée.

Elle a dit : « La diffusion avec préavis serait très peu commune mais la diffusion limitée de ce type a été vue ailleurs dans le passé dans certains cas de la grippe d'oiseau. Il n'y a aucune confirmation de laboratoire. « 

Le NPHS a défini les contacts possibles de la grippe d'oiseau car ceux qui avaient été en contact avec les lieux affectés ou la volaille infectée. Il inclut également les personnes qui ont eu étroitement pour entrer en contact avec une autre personne avec la grippe confirmée ou suspectée d'oiseau.

DR Lyon supplémentaire : « Des personnes avec la conjonctivite ou d'a grippe-comme la maladie, certains n'a pas eu le contact étroit avec la volaille infectée. »

*****************
'Dozens in contact with bird flu'
9.18, Sun May 27 2007

Up to 36 people may have been in contact with bird flu as test results from a farm in north Wales are awaited, health officials have said.

Eleven of the 36 people, all of whom are in Wales, have symptoms of flu or conjunctivitis in relation to the H7N2 strain of the virus. Results from tests on a farm in Corwen, on the Llyn Peninsula, are yet to be released.

The National Public Health Service for Wales has stressed that no one is seriously ill and the lead consultant in communicable disease control with the NPHS, Dr Marion Lyons, said: "We believe the risk to the health of the general public is low."

The case was confirmed last week after 15 Rhode Island Red chickens bought by the farm's owners at Chelford Market, Cheshire, died. A further 30 birds have now been slaughtered.

Dr Lyons said that the possibility of person-to-person contact could not be ruled out.

She said: "Person-to-person spread would be very unusual but limited spread of this type has been seen elsewhere in the past in some cases of bird flu. There is no laboratory confirmation."

The NPHS defined possible contacts of bird flu as those who had been in contact with affected premises or infected poultry. It also includes people who have had close contact with another person with confirmed or suspected bird flu.

Dr Lyons added: "Of the people with conjunctivitis or a flu-like illness, some did not have close contact with infected poultry."

http://www.itv.com/news/britain_8049f67ca17bd17946d4ad8fbc3052fc.html

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #12 le: 28 mai 2007 à 00:49:08 »
Importation d'interdictions de Coughlan des oiseaux de Grande-Bretagne.
 
Le ministère de l'agriculture a pris des mesures d'empêcher la grippe d'oiseau d'atteindre l'Irlande.

Le mouvement vient comme vétérinaires sondant une manifestation d'une contrainte douce du virus dans les essais commandés par Pays de Gales à un deuxième endroit.

La grippe d'oiseau a été confirmée parmi des poulets à une ferme dans Conwy, Pays de Gales du nord, le jeudi passé mais c'était la basse H7N2 contrainte pathogène - pas la contrainte H5N1 qui est potentiellement mortelle aux humains.

Les vétérinaires ont maintenant commandé des échantillons soient pris des oiseaux à une ferme sur la péninsule de Llyn en raison d'un lien avec un marché dans Chelford, Angleterre, où les poulets à la première ferme ont été achetés. Les autorités au Pays de Gales dit là n'étaient aucun risque significatif à la santé publique. Ils ont tracé 26 personnes qui ont pu avoir été en contact avec la maladie. Des onze de ces personnes ont montré grippe-comme des symptômes, mais aucun n'a été sérieusement malade.

Les fonctionnaires à Dublin surveillent la situation et gardent en contact avec des collègues à Cardiff et à Belfast. Le Ministre de l'agriculture Mary Coughlan a annoncé une interdiction immédiate de l'importation des oiseaux de Grande-Bretagne, excepté emballer les pigeons et toute autre volaille captive participant aux rassemblements et aux expositions d'oiseau.
 
Une mesure semblable est présentée dans le nord et reflète l'approche de tout-île qui a été uniformément adoptée en réponse à n'importe quelle menace accrue liée à la grippe aviaire.

Mme. Coughlan a dit que l'interdiction ne s'applique pas aux oiseaux à partir du nord. Les propriétaires d'oiseau de chaque côté de la frontière sont libres pour faire participer leurs oiseaux aux expositions et aux rassemblements n'importe où sur l'île.

La décision pour présenter l'interdiction suit une réunion du comité de gestion de gestion du centre de commande national de la maladie de son département.
Mme. Coughlan a dit que son département a un programme sauvage de surveillance d'oiseau en place, qui vise des secteurs prioritaires considérés comme étant au plus grand risque de l'introduction de la grippe aviaire, tenant compte d'un certain nombre de critères indiqués.

Elle a invité des propriétaires de bande à continuer à prendre des mesures appropriées de biosecurity de protéger leurs bandes.

Quiconque qui a pu avoir acheté la volaille au marché de Chelford dans Cheshire le 7 mai est invité à appeler le ministère de l'agriculture le service d'assistance consacré sur 1890 252283.

***************
28 May 2007

Coughlan bans import of birds from Britain

By Ray Ryan, Agribusiness Correspondent
 
THE Department of Agriculture has taken measures to prevent bird flu from reaching Ireland.

The move comes as vets probing an outbreak of a mild strain of the virus in Wales ordered tests at a second location.

Bird flu was confirmed among chickens at a farm in Conwy, north Wales, last Thursday but it was the low pathogenic H7N2 strain — not the H5N1 strain which is potentially deadly to humans.

Vets have now ordered samples be taken from birds at a farm on the Llyn Peninsula because of a link with a market in Chelford, England, where the chickens at the first farm were bought. Authorities in Wales said there was no significant risk to public health. They have traced 26 people who may have been in contact with the disease. Eleven of these people have shown flu-like symptoms, but none has been seriously ill.

Officials in Dublin are monitoring the situation and keeping in contact with colleagues in Cardiff and Belfast. Agriculture Minister Mary Coughlan announced an immediate ban on the import of birds from Britain, with the exception of racing pigeons and other captive poultry participating in bird gatherings and shows.

A similar measure is being introduced in the North and reflects the all-island approach that has been consistently adopted in response to any increased threat associated with avian flu.

Ms Coughlan said the ban does not apply to birds from the North. Bird owners on either side of the Border are free to have their birds participate in shows and gatherings anywhere on the island.

The decision to introduce the ban follows a meeting of the management committee of her department’s National Disease Control Centre.

Ms Coughlan said her department has a wild bird surveillance programme in place, which is targeting priority areas regarded as being at the greatest risk of the introduction of avian flu, taking account of a number of specified criteria.

She urged flock owners to continue to take appropriate biosecurity measures to protect their flocks.

Anybody who may have purchased poultry at Chelford Market in Cheshire on May 7 is asked to call the Department of Agriculture’s dedicated helpline on 1890 252283.

http://www.irishexaminer.com/irishexaminer/pages/story.aspx-qqqg=ireland-qqqm=ireland-qqqa=ireland-qqqid=33718-qqqx=1.asp
« Modifié: 28 mai 2007 à 09:26:43 par muscade »

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #13 le: 28 mai 2007 à 01:16:14 »
Les fonctionnaires de santé identifient 36 personnes en danger de  contracter la grippe aviaire.

Onze personnes étant traitées pour grippe-comme des signes.

DIX noms supplémentaires ont été ajoutées la nuit passée à la liste de personnes considérées comme en danger de la grippe se contractante d'oiseau.

Les experts en matière de santé étudiant la manifestation au Pays de Gales du nord ont maintenant identifié 36 personnes qui ont pu avoir entré en contact avec le virus, par un animal infecté ou des lieux, ou par une autre personne atteinte de la maladie.

Le nombre ces de la nuit passée étant traitée pour les signes de la maladie, qui incluent grippe-comme des symptômes et la conjonctivite, est demeuré à 11.

C'est de cinq jours puisqu'une zone de restriction de 1km a été placée ferme de n Llwyn autour de T' dans Llanfihangel Glyn Myfyr, près de Corwen, Denbighshire, après que 15 poulets soient morts de la grippe aviaire H7N2.
Les fonctionnaires contrôlant la diffusion de la maladie ont hier invité le public à rester calme, et ont indiqué qu'aucun des cas suspectés n'était sérieusement malade.

Mais les investigateurs ont admis la nuit passée qu'ils explorent la probabilité que la maladie a pu avoir écartée de la personne à la personne.
Contractant le virus de cette façon est considéré très rare, mais le service de santé publique national offre la drogue antivirale Tamiflu à n'importe qui qui a été en contact avec n'importe qui avec la maladie, pour garder contre la menace.

Des deux des 11 personnes au Pays de Gales suspecté par le NPHS de avoir contracté la maladie ont examiné le positif pour le sous-type H7 de la grippe d'oiseau. Encore deux cas positifs ont été identifiés dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Il a également émergé au cours du week-end que des poulets d'une deuxième ferme au Pays de Gales du nord étaient examinés pour la grippe aviaire. Les inspecteurs de gouvernement ont pris des échantillons provenant de volaille à une ferme dans la péninsule de Llyn, mais les fonctionnaires des fonctionnaires d'Assemblée ont déclaré que la ferme ne serait pas placée à l'intérieur d'une zone de restriction à moins que les résultats d'essai aient trouvé la présence de la grippe aviaire.

Ces résultats avaient été prévus hier, mais les fonctionnaires la nuit passée ont déclaré qu'ils ne seraient pas édités jusqu'à aujourd'hui au plus tôt.
Les fonctionnaires ont confirmé les poulets que mort ont été achetés au marché de Chelford, dans Cheshire.

La maladie a été découverte dans une série de 22 semaine-vieux rouges de île de Rhode, achetée ferme de n Llwyn par T' juste plus d'il y a deux semaines.
Des soupçons ont été réveillés quand 15 des oiseaux sont morts après avoir montré des symptômes conformés à la grippe aviaire. Les 30 oiseaux restants à la ferme ont été depuis abattus, alors que la petite propriété reste sujet à une zone de restriction de 1km, à l'intérieur de laquelle le mouvement des oiseaux est interdit.

Le type de virus découvert dans les oiseaux est moins agressif que la contrainte H5N1 mortelle, qui a tué des douzaines de personnes dans Sud-est asiatique.

DR Marion Lyon, consultant en matière de fil dans la commande de la maladie contagieuse au NPHS, a indiqué, « nous croyons que le risque à la santé du grand public est bas. La grippe aviaire est principalement une maladie des oiseaux. H7N2 est différent à et très doux comparé à H5N1.

« Des personnes avec la conjonctivite ou d'a grippe-comme la maladie, certains n'a pas eu le contact étroit avec la volaille infectée.
« Les personnes de maladie éprouvent sont, pour la plupart, non sérieuses. Personne n'est sérieusement malade.

« Les investigations préliminaires indiquent que nous ne pouvons pas exclure la personne à l'occurrence écartée par personne dans cette manifestation. La personne à la diffusion de personne serait très peu commune mais la diffusion limitée de ce type a été vue ailleurs dans le passé dans certains cas de la grippe d'oiseau. Il n'y a aucune confirmation de laboratoire.

« Comme une mesure conservatoire que le NPHS continue à offrir les personnes qui ont eu le contact avec des individus avec ce médicament antiviral de maladie pour réduire au minimum le risque de diffusion. Les investigations prouvent également que, quand elle écarte de la personne à la personne, la maladie éprouvée devient plus douce. »

*************
Health officials identify 36 at risk of contracting bird flu
May 28 2007

by Paul Rowland, Western Mail
 
Eleven people being treated for flu-like signs

TEN more names were added last night to the list of people considered to be at risk of contracting bird flu.

Health experts investigating the outbreak in North Wales have now identified 36 people who may have come into contact with the virus, either through an infected animal or premises, or through another person infected with the disease.

The number of those last night being treated for signs of the disease, which include flu-like symptoms and conjunctivitis, remained at 11.

It is five days since a 1km restriction zone was placed around T’n Llwyn farm in Llanfihangel Glyn Myfyr, near Corwen, Denbighshire, after 15 chickens died from H7N2 avian flu.

Story continues
ADVERTISEMENT

Officials managing the spread of the disease yesterday urged the public to remain calm, and revealed that none of the suspected cases was seriously ill.

But investigators admitted last night they are exploring the likelihood that the disease may have spread from person to person.

Contracting the virus in this way is considered to be very rare, but the National Public Health Service is offering the antiviral drug Tamiflu to anyone who has been in contact with anyone with the illness, to guard against the threat.

Two of the 11 people in Wales suspected by the NPHS of having contracted the disease have tested positive for the H7 subtype of bird flu. Another two positive cases have been identified in the North- West of England.

It also emerged over the weekend that chickens from a second farm in North Wales were being tested for avian flu. Government inspectors took samples from poultry at a farm in the Llyn peninsula, but officials from the Assembly officials said the farm would not be placed inside a restriction zone unless test results found the presence of avian flu.

Those results had been expected yesterday, but officials last night said they would not be published until today at the earliest.

Officials have confirmed the chickens that died were bought at Chelford Market, in Cheshire.

The disease was discovered in a batch of 22-week-old Rhode Island Reds, bought by T’n Llwyn farm just over two weeks ago.

Suspicions were aroused when 15 of the birds died after displaying symptoms consistent with avian flu. The remaining 30 birds on the farm have since been slaughtered, while the smallholding remains subject to a 1km restriction zone, inside which the movement of birds is banned.

The type of virus discovered in the birds is less aggressive than the deadly H5N1 strain, which has killed dozens of people in South East Asia.

Dr Marion Lyons, lead consultant in communicable disease control at the NPHS, said, “We believe the risk to the health of the general public is low. Avian flu is primarily a disease of birds. H7N2 is different to and very mild compared with H5N1.

“Of the people with conjunctivitis or a flu-like illness, some did not have close contact with infected poultry.

“The illness people are experiencing is, for the most part, not serious. No one is seriously ill.

“Preliminary investigations indicate that we cannot exclude person to person spread having occurred in this outbreak. Person to person spread would be very unusual but limited spread of this type has been seen elsewhere in the past in some cases of bird flu. There is no laboratory confirmation.

“As a precautionary measure the NPHS is continuing to offer people who have had contact with individuals with this illness antiviral medication to minimise the risk of spread. Investigations also show that, when it spreads from person to person, the illness experienced becomes milder.”
 
http://icwales.icnetwork.co.uk/0100news/health/tm_headline=health-officials-identify-36-at-risk-of-contracting-bird-flu%26method=full%26objectid=19208398%26siteid=50082-name_page.html

Hors ligne muscade

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1246
Re : Pays de Gales: manifestation de H7N2
« Réponse #14 le: 28 mai 2007 à 09:09:07 »
Des manifestations provoquées par le sous-type H5 ou H7 sont surveillées soigneusement parce que, si laissé circuler dans la volaille, le virus peut subir une mutation dans quelques mois dans une forme capable de tuer la plupart des oiseaux qu'elle infecte. Tous les deux peuvent changer en formes qui peuvent être passées facilement d'humain à l'humain, virologue Robert Webster, professeur de Rosemary Thomas à la rue Hôpital des recherches des enfants de Judas à Memphis, Tennessee, dit en mars.

******************

Bird Flu Infects Two People in Wales After Outbreak (Update1)

By Jason Gale

May 28 (Bloomberg) -- A mild strain of bird flu infected two people in Wales and may have sickened at least nine others following an outbreak of the virus on a chicken farm last week.

The ``low-pathogenic'' H7N2 strain of avian influenza was confirmed in two people with flu-like illnesses linked with a farm in Corwen in North Wales, the National Public Health Service for Wales said in a statement yesterday on its Web site.

Disease trackers are monitoring avian flu outbreaks after the highly pathogenic H5N1 strain spread to 59 countries over the past four years, sparking concern that the virus might touch off the first flu pandemic in almost four decades. The H7N2 strain is a much smaller threat to people, doctors said.

``We believe the risk to the health of the general public is low,'' Marion Lyons, the Service's lead consultant in communicable disease control, said in the statement. ``Avian flu is primarily a disease of birds. H7N2 is different to and very mild compared with H5N1.''

At least two human cases of H7N2 have been associated with previous outbreaks in poultry: in Virginia's Shenandoah Valley in 2002 and in a man from Yonkers, New York, about a year later, according to the Centers for Disease Control and Prevention in Atlanta.

``Experience of this particular bird flu virus in humans is limited so we are actively managing the public health response,'' Lyons said.

Holton Outbreak

Concern that avian flu could become a health threat in the U.K. was heightened in February, when about 160,000 turkeys were culled after a turkey farm in Holton, eastern England, was infected with the H5N1 virus.

The H5N1 strain has infected 307 people in a dozen countries in Asia, Africa and the Middle East, the World Health Organization said on May 24. Three of every five patients died of the illness. The virus may kill millions if it adapts to humans and starts spreading as easily as seasonal flu, according to the United Nations health agency.

The group of influenza viruses known as type A is the only one capable of causing pandemics. Viruses in this group are divided further into 16 subtypes according to their hemagglutinin -- one of the two surface proteins that governs the ability of the virus to bind to and enter cells.

A pandemic can start when a novel A-type virus, to which almost no one has natural immunity, emerges and begins spreading.

`Not Serious'

Outbreaks caused by either the H5 or H7 subtype are monitored carefully because, if allowed to circulate in poultry, the virus can mutate within a few months into a form capable of killing most of the birds it infects. Both may change into forms that can be passed easily from human to human, virologist Robert Webster, the Rosemary Thomas professor at St. Jude Children's Research Hospital in Memphis, Tennessee, said in March.


Since the H7N2 outbreak was confirmed on the Welsh farm on May 24, 36 people have been identified as being possible contacts of avian flu, the National Public Health Service for Wales said. Eleven of the 36 people have symptoms of a flu-like illness or conjunctivitis, it said.

``The illness people are experiencing is, for the most part, not serious,'' Lyons said. ``No one is seriously ill.''

The health agency is offering antiviral medicines to people who have had contact with individuals with the illness to minimize the risk of the virus spreading. Preliminary investigations indicate infected patients may have contracted the virus from another person instead of diseased bird.

``Of the people with conjunctivitis or a flu-like illness, some did not have close contact with infected poultry,'' Lyons said. ``Person to person spread would be very unusual but limited spread of this type has been seen elsewhere in the past in some cases of bird flu. Investigations also show that, when it spreads from person to person, the illness experienced becomes milder.''

There is no laboratory confirmation of human-to-human transmission, the Public Health Service said.

To contact the reporter on this story: Jason Gale in Singapore at j.gale@bloomberg.net
Last Updated: May 28, 2007 02:55 EDT

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601202&sid=aJz11bZqMA.0&refer=healthcare