Auteur Sujet: AGROBUSINESS ET EPIDEMIE SUITE - EX. LE VIETNAM  (Lu 2160 fois)

Hors ligne niceam

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1654
AGROBUSINESS ET EPIDEMIE SUITE - EX. LE VIETNAM
« le: 21 juin 2006 à 09:53:35 »
http://english.peopledaily.com.cn/200606/21/eng20060621_275964.html
TRAD NICEAM

Regroupement : La grippe aviaire fait que le Vietnam modifie sa production de volailles.          
La grippe aviaire, commençant à frapper le Vietnam vers la fin de 2003, l'a incité à restructurer son secteur de production de volailles en le concentrant dans de grands élevages, abattoirs et marchés.  
Le Vietnam, où la volaille était élevée presque partout, dans les secteurs ruraux et urbains, même à côté des maisons, a déjà interdit l'élevage des volailles dans les zones urbaines et les villes principales.
L'interdiction a été imposée dans de grandes localités telles que la capitale,  Hanoï, la ville du nord Ha Long, la ville méridionale Ho Chi Minh, et la ville centrale de Nha Trang. Le ministèrede l'agriculture et du développement rural a demandé à d'autres localités d'appliquer l'interdiction avant 2007.    
A la suite de la mesure du ministère, les élevages de 500 poules ou produisant au moins 1.000 volailles, doivent être établies loin des secteurs résidentiels, écoles, routes nationales et hôpitaux, pendant que l'élevage des volailles d'eau (canards) librement dans des champs ou des canaux sans cages et barrières sont interdits. Les équipements d'oeufs à éclore doivent être au moins à 500m des secteurs d'élevage animaux et des maisons.    
Comme la grippe aviaire s'est répandue très rapidement parmi les volailles élevées librement, particulièrement les canards, et qu'il était très difficile de controler la maladie ou de développer le secteur de l'élevage animal quand les volailles sont  dispersées dans les ménages, le ministère favorise les trois modes de multiplication des volailles suivants: industriel, semi-industriel et élevage fermier se concentrant sur les deux premiers modes.   (soit ... industriel et semi-industriel)
Le ministère encourage un certain nombre de fermiers à moderniser, dans des conditions appropriées, leur mode de production de volailles en semi-industriel. À court terme, il aide des éleveurs de volaille dans les localités avec de grandes populations de volaille, telles que la province nordique d'Ha Tay et la province méridionale de Tien Giang à se tourner vers le mode semi industriel.    
Outre la restructuration de la production de volailles, le Vietnam réindustriallise la distribution de volailles  et des systèmes d'abattage.
Le ministère de l'agriculture et le ministère du commerce ont demandé aux villes dans tout le pays de construire des abattoirs concentrés dans des endroits appropriés pour supprimer par la suite les petits et dispersés abattoirs.    
Spécifiquement, la construction des abattoirs concentrés dans les villes de Hanoï, Ho Chi Minh Ville, Da Nang, Hai Phong, Hue, bidon Tho, Bien Hoa, Nha Trang, Thu Dau Mot, Hai Duong, ha long, ha Dong, Thanh Hoa, Vinh et Nguyen thaï doit être accomplie avant 2007. La date-limite pour d'autres villes et est au plus tard 2010.    
Les deux ministères ont également demandé à des villes et de supprimer les marchés vivants de volailles de leurs secteurs intérieurs, et de construire des marchés de volailles loin des marchés commerçant d'autres produits.
Les volailles et les produits connexes circulant sur le marché doivent subir la quarantaine, et elles doivent être transportées dans des véhicules spécialement utilisé, ce qui n'est pas simple.    
Pour empêcher la diffusion potentielle de grippe aviaire, et assurer le développement permanent du secteur de l'élevage animal local, le Vietnam intensifie la surveillance de la production, de la fourniture et de l'utilisation des poussins. La multiplication des équipements doit assurer la qualité des poussins, alors que la volaille sur le marché doit être certifiée par les agences compétentes de la santé des animaux.  
Maintenant, le Vietnam encourage à la fois les entreprises domestiques et étrangères à s'engager dans l'élevage des volailles à l'échelle industrielle et en les traitant dans des usines modernes. Quelques compagnies étrangères ont montré de l'intérêt pour des équipements de bâtiments de traitement de volailles à Hanoï et Ho Chi Minh Ville.  
 Le ministère de l'agriculture a récemment signé un accord sur la restructuration de la volaille élevée dans tout le pays pour la période 2006-2010 avec un coût estimatif de 670 milliards de dong vietnamien (VND) (42.1 millions de dollars des États-Unis). En mettant en application l'accord, le secteur de l'élevage local peut atteindre une valeur de production d'environ 20 trillion de VND (plus de 1.2 milliard de dollars) en 2010, a estimé le ministère.    
Le Vietnam avait une population totale de volaille de 254 millions fin 2002, et elle s'est développée en moyenne de 6.5 % par an. Les outbreaks de grippe aviaire, commençant dans le pays en décembre 2003, ont tué et conduit à l'élimination obligatoire de douzaines de millions de volailles.    
Le dernier outbreak de grippe aviaire dans la volaille au Vietnam était en décembre 2005, a dit le ministère.    
Source : Xinhua

bien des mesures mises en places sont indispensables pour la sécurité (interdiction des élevages dans les villes, controle des abattoirs, marchés, oeufs à éclore etc...
 - cependant, ce qui est choquant c'est que les lobbies internationaux, (lesquels ????) récupèrent comme des rapaces la situation en éliminant totalement les petits élevages traditionnels pour mettre en place encore plus d'usines à poulaille dégénérée, qualitativement immangeable, et vecteurs de graves maladies telles que H5N1 que l'on connait grâce à eux. rien sur l'eau et l'environnement contaminé par ces élevages, traitement des fèces,engraissage des étangs en aquaculture avec les résidus des élevages etc/[/color][/i]
 :mrgreen:  :mrgreen:  :mrgreen: