Auteur Sujet: AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!  (Lu 2783 fois)

Hors ligne niceam

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1654
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« le: 07 avril 2006 à 19:22:12 »
Le département de l'Ain compte de nombreuses exploitations avicoles qui bénéficient de labels valorisant un effort des exploitants sur la qualité de leurs produits. Du simple label rouge jusqu'à la seule AOC européenne "Poulet de Bresse" ces exploitants se démarquent fortement des logiques de production industrielle tant par les races de volailles utilisées, l'élevage "extensif" en extérieur, ou la qualité de la nourriture, que par le temps consacré à la croissance du poulet (4 à 5 semaine pour un poulet industriel, plus de 20 semaines pour un poulet AOC)

La production de volaille labellisé représente environ 10% du marché en France, c'est peu mais ce marché de qualité n'est pas en surproduction, contrairement à la filière industrielle. Ces quelques 10% font donc des envieux du côté des industriels qui se verraient bien récupérer ce marché pour écouler leurs excédents.

La crise de la grippe aviaire et la façon dont elle a été traité par le gouvernement, a produit un véritable paradoxe: Cette crise a naturellement augmenté la demande de volaille de qualité (label rouge/ poulets fermiers / AOC Bresse) pourtant on a imposé le confinement des élevages AOC alors que c'est une production industrielle en batterie qui a été touchée. Cela n'étonnent pas les éleveurs AOC qui expliquent que les conditions d'élevage en batterie et les races de poulets utilisés dans ce cadre sont plus fragiles et conduisent à une propagation rapide des virus. La filière "alternative" a donc été touchée plus fortement par les mesures de prévention. Autre paradoxe, les aides étaient réservées aux élevages comptant plus de 500 poulets alors qu'en AOC de nombreuses exploitations sont de petite taille, l'évevage de poulet de qualité venant en complément d'autres productions.

Il apparait donc que la crise de la grippe aviaire a conduit les consommateurs à être plus attentifs à la qualité des produits achetés, alors que dans le même temps la façon dont la crise à été gérée conduit à fragilisé plus encore les exploitants qui on fait un véritable effort d'innovation et d'éthique dans leur métier pour une production de qualité.

Au final on peu se demander si la gestion de cette crise ne visait pas d'avantage à préserver les intéret et les parts de marché des industriels, plutôt que de préserver les filières de qualité. Une telle crise devrait pourtant être l'occasion de ré examiner des modes de production qui conduisent à utiliser des races de volailles fragiles plus compatibles avec un élevage forcé, l'administration d'antibiotiques qui conduisent à moyen terme à renforcer la résistance aux antibiotiques des virus classiques ... la gestion médiatique et dans l'urgence de cette crise a sans doute été une opportunité ratée pour questionner les modes de production industriels, au lieu de ça on a sans doute encore affaibli la filière de qualité

http://www.themeatrix.com/french/

Christophe BERARDI

Hors ligne mum

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1372
    • organisation maison
Re: AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #1 le: 07 avril 2006 à 20:39:56 »
Citation de: "niceam"


Il apparait donc que la crise de la grippe aviaire a conduit les consommateurs à être plus attentifs à la qualité des produits achetés, alors que dans le même temps la façon dont la crise à été gérée conduit à fragilisé plus encore les exploitants qui on fait un véritable effort d'innovation et d'éthique dans leur métier pour une production de qualité.






et si on avait su avant, comment était nourrit les poulets de batterie  on aurait arrêté avant ...pour privilégier le poulet aoc .mais mieux vaut tard que jamais.
de même pour les poissons des aquacultures  ,plus pour moi... :-[
les suisses sont moins bêtes que nous les élevages en batterie sont interdits.( voir post de Deborence)

Hors ligne qwerty56120

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 131
Re: AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #2 le: 10 avril 2006 à 09:03:23 »
Citation de: "niceam"
La production de volaille labellisé représente environ 10% du marché en France, c'est peu mais ce marché de qualité n'est pas en surproduction, contrairement à la filière industrielle.


juste quelques précisions. les filières label rouges sont en surproduction dpeuis 2 ans, suite à une baisse de consommation même dans ces filières. depuis l'année dernière certaines production de poulets labels rouges très connus ont déclassé leur volailles pour les vendre sur le marché des volailles dite sstandarts car leur produit ne s'écoulaient plus en label rouge.

ensuite juste en précision par rapport à mum. en effet j'ai peur que d'une confusion: le poulet de chair n'est pas produit en batterie, seule sle spoules pondeuses le sont, odnc il serait bien de ne pas comparé le dit poulet en batterie avec le poulet label qui sont deux production tout à fait différente, et je préfèrerais que vous disiez poule en batterie afin d'éviter cette confusion ;)
Vétérinaire spécialisé en aviculture en bretagne

moicat

  • Invité
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #3 le: 10 avril 2006 à 11:16:14 »
D'après ce débat au niveau des décideurs,il était inéluctable de déconfiner ou de vacciner!
Extrait du compte-rendu de l'Asseblée Nationale,du 08/03/06.
Il s'agit là du déconfinement des volailles de Bresse
 
M. Philippe VANNIER : Si l'on n'arrête pas la production, les éleveurs seront obligés de sortir leurs volailles dès avril-mai, parce qu'elles auront pris du poids : là encore, deux scénarios sont possibles.
 
Ou bien l'on prend délibérément le risque, en les exposant à des contacts avec la faune sauvage, de voir apparaître, de temps en temps, des foyers étalés dans le temps. On peut prendre ce risque, mais on s'en remet alors au hasard. Cette option politique, au demeurant parfaitement envisageable, peut toutefois être lourde de conséquences commerciales pour tout le pays : vues du Japon ou des États-Unis, la Dombes et la France, c'est pareil, et l'on aura tôt fait d'assimiler un produit sortant de France à un produit infecté. Cela est naturellement faux, et les efforts de l'OIE sur la compartimentation ou de l'Union européenne sur la régionalisation, s'ils sont très utiles pour l'avenir, ne sont pas forcément bien assimilés au niveau des transactions commerciales.
 
Ou alors, on refuse de s'en remettre au hasard au moment de la sortie, inéluctable, des volailles de leur confinement et l'on décide de vacciner pour essayer de maîtriser, durant une période limitée et sur une population elle aussi limitée, la circulation du virus. Mais cette option elle aussi a un prix : le risque de passer à côté d'une détection précoce, malgré le plan de surveillance et les sentinelles, de se retrouver avec plus d'un élevage infecté et contraint de subir des mesures de police sanitaire beaucoup plus drastiques -  et sur une zone bien plus étendue. Cela pèsera d'autant plus lourdement sur la commercialisation des volailles
 
Le lien  
http://www.assemblee-nationale.fr/ [...] #TopOfPage
Il y a des tas de choses très intéressantes dans ces compte-rendus,notamment sur les vaccins.

Hors ligne niceam

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1654
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #4 le: 10 avril 2006 à 12:35:16 »
Sauf que la vaccination n'est pas la panacée, cela pose aussi des problèmes de porteurs "sains" mais pouvant contaminer, que l'élevage confiné donne des bêtes de qualité culinaire médiocre, que les conditions de ces élevages sont cruelles, qu'elles sont plus fragiles et plus réceptives à tous les virus qui trainent parce qu'extrèmement stressées, et que cela constitue des bombes à retardement de bouillons de cultures des virus dangereux pour TOUTES LES ESPECES ANIMALES ET HUMAINES, avec les conséquences que l'on voit aujourd'hui... ce sont les élevages qui contaminent les oiseaux sauvages, et non l'inverse !!!!
Quant à la baisse de la consommation de label rouge, elle s'inscrit certainement dans la baisse globale de conso de poulets...

Je plains les éleveurs qui faisaient une production de qualité, de façon extensive, qui doivent supporter les conséquences des choix aberants  de l'industrie agro alimentaire,- quant aux autres, ils ont ce qu'ils méritent - ils se soucient plus de leur portefeuille que de l'éthique et la santé humaine (cf ESB / OGM)

Le problème c'est que dans ce domaine également on ne tient pas compte de l'opinion publique, ce sont toujours les lobbies qui ont le dernier mot auprès des ministères...

Hors ligne qwerty56120

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 131
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #5 le: 10 avril 2006 à 13:31:25 »
Citation de: "niceam"
ce sont les élevages qui contaminent les oiseaux sauvages, et non l'inverse !!!!


euh quand on lit les parutions et les commentaires des spécialistes ont voit que ce sont les oiseaux sauvages qui sont le réservoir des orthomyxovirus avaire et pas les oiseaux d'élevage.... mais bon.... par exemple le cas de contamination de l'élevage en allemagne est du à une contamination par la faune sauvage.....de même, même si c'est l'homme qui a fait entrer ke virus dans l'élevage de dinde dans l'ain, c'est la faune sauvage qui a ramené le virus dnas la région des dombes, et non les élevages locaux qui ont contaminé l'étang puis les oiseaux sauvages....

sur le reste de tes propos à chacun de se faire son avis, partisans ou non.... mais on sait déjà que nous avons des avis diamétralement opposé ;D
Vétérinaire spécialisé en aviculture en bretagne

moicat

  • Invité
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #6 le: 10 avril 2006 à 14:25:33 »
Un avis partisan,je reconnais...
Tjrs le compte-rendude la réunion de l'Ass. Nationale:
M. P.Vannier(directeur de la santé animale à l'AFSSA):
Faut-il vacciner ? La grippe humaine est un bon exemple. Dans le cas d'une maladie dite systémique, avec une virémie entrant dans le système sanguin, la vaccination par voie parentérale, intramusculaire, induit souvent des anticorps de nature sérique qui, la plupart du temps, bloqueront totalement la réplication au niveau du sang. Le problème est que les virus de la grippe saisonnière humaine comme de l'influenza aviaire se développent au niveau du poumon, et qu'il est très difficile d'induire par une injection parentérale une immunité locale, qui bloquera au niveau local la réplication du virus chez un patient infecté après avoir été vacciné. Celui-ci pourra continuer de ce fait à excréter de petites quantités de virus, même si elles sont diminuées.
........

M. le Président : Avez-vous eu connaissance de cette publication de l'Académie des sciences des États-Unis, reprise par le South China Morning Post ? Une vingtaine de chercheurs chinois et américains se sont penchés sur la vie et l'histoire du H5N1 - dont on apprend au passage qu'il sévit de manière endémique en Chine depuis une dizaine d'années sans que nous en ayons été particulièrement informés, et vous pas davantage, ce qui nous ramène à la question, majeure, de l'ingérence sanitaire... Ils auraient également mis en évidence l'apparition de sous-branches de virus H5N1, de sorte que les vaccins seraient souvent totalement inopérants et masqueraient les phénomènes de mutation virale, ce qui expliquerait l'apparition d'une souche hautement pathogène au lac Qinhai, à l'origine de la migration sibéro-européenne de l'épizootie. Cette étude, réalisée par des équipes installées à Hong Kong, est non seulement extrêmement critique à l'égard de la politique menée par la Chine, sur le plan historique et pratique, mais elle laisse planer un doute profond sur l'efficacité des vaccins. En avez-vous eu connaissance ? Qu'en pensez-vous ?

http://www.assemblee-nationale.fr/12/miga/05-06/c0506036.asp#TopOfPage

Je remets le lien direct de cette mission d'information.
Comment peux-tu expliquer,Qwerty,que les oiseaux porteurs de H5N1 htemnt pathogène soient restés si localisés(Ain,Camargue)et qu'en Vendée,LoireAtlantique et Landes,où l'on attendait une contamination par les migrateurs(ce sont les 3 dprtmts confinés en 02/06)les très nombreux prélèvements effectués dans la population sauvage soient TOUS négatifs?

Et que le H5N1 htmt patho. ait attendu si longtemps pour venir de chine(sans dout + par voie de terre que par la voie des airs...)où il sévirait depuis une dizaine d'années?

Bien sûr que le réservoir du virus est l'oiseau sauvage(le canard + particulièrement)mais la volaille d'élevage infestée n'en est pas moins une source de contamination:dans les Dombes,l'eau,si présente,est considérée comme contaminante;crois-tu vraiment que ce sont les oiseaux sauvages qui y ont introduit le virus,es-tu sûr que ce ne sont pas des lisiers d'élevage épendus comme engrais?

Hors ligne qwerty56120

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 131
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #7 le: 10 avril 2006 à 14:58:00 »
bien sur je suis d'accord avec toi et l'ai déjà exprimé: l'activité humaine est aujourd'hui une des principales cause de la dissémination mondiale du virus. (exemple: origine probable de l'introductio ndu virus au nigearia puis dissemination aux pays voisins, dissémination du virus en russie à l'automne et en turquie,...)

mais affirmer que l'élevage industriel est l'origine du H5N1 m'apparait très réducteur et partisan.

un des élément à retenir notament pour les dombes: les oiseaux d'élevages sont des oiseaux très sensibles au H5N1 pour ne parler que de lui, mais aux virus H5 et H7 HP en général. ainsi pour qu'un fumier d'élevage ait été contaminé, l'élevage aura bien sur forcément été contaminé et sa présence détecté vu la symptomatologie en élevage et le maillage sanitaire en france.... donc l'hypthèse avancée que ce soit l'épandage de fumier ou lisiers contaminées, sans cas préalable en élevage, qui aient contaminé l'eau des étangs des dombes puis la faune sauvage me semble pour la situation française non viable.


après comment la faune sauvage des dombes notamment s'est vue porteuse du virus reste aujorud'hui une question en suspend car au jour d'aujorud'hui il existe beaucoup d'hypothèse peu de vérités, je n'en sais pas plus que les autres ;D

pourquoi les dombes et le sbouches du rhone et pas d'autres régions française... je ne sais pas, mais ce qui est intéressant c'est que ce sont surtout des zones de ce type qui sont surtout touchées en europe: les régions du danube en roumanie, les îles rueguen en allemagne,... et il semble que ce ne soit pas les couloirs migratoires afrique/europe qui en soit la cause.

ainsi je vous rejoins sur le fait que l'élevage en général et les pratiques d'élevages (équipes d'intervention, manipulation, épandage des fumiers,...) sont autant de facteurs clefs qui sont à l'origine de persistance et de dissemination de l'agent viral en zone infectée. mais tant que la zone est indemne ces pratiques ne créent pas la maladie. le plus souvent ce sont des virus FP présent dans la faune sauvage qui suite à une mutation deviennent HP, entrent dans l'élevage et crée l'épidméie en élevage. (ex épisode de H7 en hollande il y a 3 ans ou le virus sous sa forme FP a été retrouvée 3 mois avant l'explosion de la forme HP).

dans le cas du H5N1, les premières manifestations de ce virus sont en 1997 à hong kong puis réapparition officielle en 2003 en thailande, viet-nam,... bien qu'il semble que l'infection a sans doute persisté en chine entre temps mais cachée par les autorités chinoises.
Vétérinaire spécialisé en aviculture en bretagne

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #8 le: 10 avril 2006 à 15:31:23 »
FP faiblement pathogene et HP hautement patho  ???

Hors ligne qwerty56120

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 131
AIN LES MESURES PRISES SONT ILLOGIQUES!!!
« Réponse #9 le: 10 avril 2006 à 16:16:38 »
oui
Vétérinaire spécialisé en aviculture en bretagne