Auteur Sujet: CHINE PREVENTION ET SOURCES NON IDENTIFIEES DE CONTAMINATION  (Lu 1927 fois)

Hors ligne niceam

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1654
http://english.peopledaily.com.cn/200603/20/eng20060320_252063.html

TRADUCTION NICEAM
La Chine a exterminé tous les 35 cas de manifestation épidémique fortement pathogène H5N1 dans le pays après le ramassage de 22,849 millions de volailles.  194.000 volailles étaient trouvées contaminées avec la grippe aviaire et 186.000 étaient mortes.  

Jia Youling, vétérinaire en chef au ministère de l'agriculture, a indiqué dansl'édition de Peoples's Daily qu'il y aurait une possibilité très mince qu'une manifestation de grippe aviaire se répande ce printemps grâce aux précautions et aux mesures de contrôle.  

Il a dit que 35 cas ont eu lieu dans 14 provinces et régions autonomes dont 3 en 2006.  Le nombre était en baisse de 94 % comparés aux 49 cas dans la même période de 2004.  

Le ministère de l'agriculture a publié une série de circulaires et de normes pour lutter contre les maladies zoogeniques cette année.  

Des mesures pour la campagne de vaccination du printemps ont été prises spécifiquement.  

Le 17 mars , 2,967 milliards de doses de vaccin de grippe aviaire avaient été distribués à travers le pays.  La plupart des endroits sont prêts pour combattre la diffusion de la pandémie avec la vaccination des basses-cour à la mi avril, où les oiseaux migrateurs vont vers le nord.

 Jia a assuré que les tests en laboratoire et les essais sur le terrain avaient prouvé l'efficacité du vaccin utilisé, développé par la Chine en dépit de la mutation du virus de grippe aviaire.  

En réponse aux rapports mettant en cause l'efficacité du vaccin existant contre le virus muté et même la possibilité de compliquér une pandemie,  Jia dit que la Chine observe de près la mutation du virus aviaire de grippe et a continué à filtrer les virus pour les préserver comme "virus de semence" selon la pratique courante internationale.  

Jia a particulièrement noté que la réclamation au sujet des virus de poulet porteurs sains même après être vaccinés, n'était qu'une spéculation ou une crainte d'un ou deux experts, qui avaient fait ces allégations, et n'avait pas été vérifiée par une expérience empirique jusqu'ici dans le monde.

Il a insisté sur le fait qu'une volaille saine, aussi longtemps qu'elle est vaccinée efficacement, ne porte pas le virus.  

Jia a mentionné les 15 cas  humains de grippe aviaire en Chine.  4 d'entre eux se sont produits dans des endroits où il y avait des cas de volaille, et 11 dans des endroits où il n'y avait pas.  

Cela signifie, Jia a averti, qu'il y a divers canaux de contagion humaine.  

Les sources non identifiées d'infection sont devenues le souci commun de la communauté internationale.  

Jia a ajouté que l'homme peut avoir attrapé le virus de grippe aviaire, soit par contact direct, soit en mangeant de la volaille morte de grippe aviaire, soit en respirant des poussières avec le virus hautement intensif de grippe aviaire, soit en entrant en contact avec les polluants et de l'eau contaminés par le virus, ou des oiseaux migrateurs, ou des oiseaux sauvages ou des oiseaux de compagnie portant le virus.

Jia a également insisté sur e système de rapport strict que la Chine avait adopté.  Les systèmes aux niveaux national et à la  base sont en place pour surveiller, rapporter et répondre rapidement aux urgences de la pandemie animal.

Il y a 450 centres d'essai pour une pandemie majeure animale dans le pays et 90 % des villages ont désigné le personnel responsable de la prévention de la pandemie.  Il a conclu que la Chine a un système complet de reporting et de surveillance d'une pandemie animale majeure. "le ministère de l'agriculture n'a trouvé aucune faille du reporting jusqu'ici.  Un tel échec ferait face à une dure punition , "a dit Jia.

Hors ligne Gurkan

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 365
CHINE PREVENTION ET SOURCES NON IDENTIFIEES DE CONTAMINATION
« Réponse #1 le: 20 mars 2006 à 23:19:25 »
On garde l'article complet vu les infos:


   UPDATED: 17:11, March 20, 2006
China stamps out all bird flu outbreaks
font size  ZoomIn ZoomOut    

China has exterminated all the 35 cases of highly pathogenic H5N1 epidemic outbreak in the country after culling 22.849 million fowls. 194,000 fowls were fund contracted with the avian flu and 186,000 were dead.

Jia Youling, chief veterinarian at the Ministry of Agriculture, told the overseas edition of People's Daily that there would be very slim possibility of widespread avian flu outbreak this spring thanks to the precautions and control measures.

He said the 35 cases took place in 14 provinces and autonomous regions with three in 2006. The number was down by 94 percent compared with the 49 cases in the same period of 2004.

The Ministry of Agriculture has issued a series of circulations and standards to fight against zoogenic diseases for this year. Arrangements on the spring vaccination campaign have been made specifically.

By Mar. 17, 2.967 billion doses of avian flu vaccine had been allocated across the country. Most of the places are expected to be ready for combating the spread of the pandemic through vaccination of backyard bred poultries by Mid-April when migrant birds flow northward.

Jia assured that lab tests and field tests had proved the effectiveness of the vaccine in use developed by China despite mutation of the bird flu virus.

In response to the reports questioning the effectiveness of the existing vaccine against mutated virus and even the possibility of making the pandemic even more complicated, Jia said China is watching closely the mutation of the avian flu virus and has kept sieving virus to preserve them as seed virus in accordance with international common practice.

Jia especially noted that the claim about poultries carrying virus even after being vaccinated was no more than a speculation or fear of one or two experts who had made the allegation, and had not been verified by any empirical experience so far in the world. He stressed that a healthy fowl, as long as it is vaccinated effectively, does not carry the virus.

Jia mentioned the 15 human avian flu cases in China. Four of them happened in places where there were fowl cases and 11 in places where there weren't. That means, warned Jia, there are various channels of human contagion. The unidentified sources of infection has become common concern of the international community.

Jia added that man can be caught by the avian flu virus through directly contacting or eating poultry which died of the avian flu, breathing in dusts with highly intensive bird flu virus, or contacting pollutants and water contaminated by the virus, or migrant birds, wild birds and pet birds carrying the virus.

Jia also highlighted the strict reporting system that China had adopted. Systems at the national and grassroots levels are in place to monitor, report and respond quickly to emergencies of animal pandemic. There are 450 testing stations for major animal pandemic around the country and 90 percent of villages have designated personnel to be responsible for the prevention of the pandemic.

He concluded that China has a complete system of reporting and monitoring major animal pandemic. " The Ministry of Agriculture has not found any failure of reporting so far. Any such failure will face harsh punishment, " said Jia.

By People's Daily Online


Revenons sur l'info mise en lumière par niceam:

Jia mentioned the 15 human avian flu cases in China. Four of them happened in places where there were fowl cases and 11 in places where there weren't. That means, warned Jia, there are various channels of human contagion. The unidentified sources of infection has become common concern of the international community.

Nous apprenons que le contact direct avec des foyers de volailles infectés N'EST PLUS LE SEUL VECTEUR RECONNU DE LA MALADIE. En conséquence, il va falloir réfléchir à d'autres mesures de protection et de défense.