Auteur Sujet: HONG KONG LES EXPERTS RECLAMENTS PLUS D'INFO DE LA CHINE  (Lu 2239 fois)

Hors ligne niceam

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1654
REUTERS
HONG KONG - Les experts de Hong Kong exigent d'avoir connaissance  complète de la (situation) de la maladie en Chine, après que les fonctionnaires chinois aient fait part d'une neuvième mort humaine du virus.
  "Cela  peut signifier que le système de surveillance n'est pas assez bon pour détecter une telle manifestation, ou les volaille mortes n'ont pas été manipulées aussi sérieusement que des cas humains (sic), qu'elles sont enterrées ou brûlées sans étudier la cause,"a déclaré  Lo Wing-lok experte de ladite maladie infectieuse à Hong Kong  lundi.

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
HONG KONG LES EXPERTS RECLAMENTS PLUS D'INFO DE LA CHINE
« Réponse #1 le: 06 mars 2006 à 18:43:43 »
On verra bien si cette demande peut être suivie d'effets mais compte tenu du pays, j'ai des doutes.

Hors ligne alain

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2647
qui dit la verité??
« Réponse #2 le: 07 mars 2006 à 07:20:38 »
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060307.FAP1874.html
   

Grippe aviaire: la Chine exhorte la communauté internationale à mieux partager ses informations

AP | 07.03.06 | 04:54


PEKIN (AP) -- La Chine a exhorté mardi la communauté internationale à mieux partager ses informations concernant les cas humains de grippe aviaire afin d'empêcher une pandémie.
Peu de pays en développement ont soumis aux organisations internationales des échantillons prélevés sur des humains atteints de la grippe aviaire, rapporte le quotidien officiel "China Daily", citant un responsable du ministère de l'Agriculture.
"La communauté internationale doit améliorer le partage des informations concernant la maladie", déclare cet officiel resté anonyme dans le "China Daily".
Le gouvernement de Pékin utilise régulièrement le "China Daily", quotidien en langue anglaise pour faire ses annonces destinées à l'étranger.
Sur un plan économique, la Chine pourrait subir un important manque-à-gagner économique si des pays bénéficiant de ses échantillons mettaient au point un traitement ou un vaccin efficace, alors qu'elle-même n'a pas accès à des échantillons étrangers.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 175 cas humains de grippe aviaire, dont 95 mortels, ont été recensés depuis la réapparition de la maladie en Asie en 2003.
La Chine a signalé cette semaine son neuvième décès du à la grippe aviaire. AP