Auteur Sujet: Choléra en Algérie  (Lu 3339 fois)

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2829
Choléra en Algérie
« le: 24 août 2018 à 13:46:07 »
https://www.leprogres.fr/france-monde/2018/08/24/cholera-en-algerie-les-autorites-accusees-d-avoir-cache-la-verite
Deux semaines. Il aura fallu deux semaines pour que les autorités algériennes apportent la confirmation que le choléra était de retour dans le pays, 22 ans après son éradication.

Dès la première vague d'hospitalisations, le mot "choléra" a circulé. Une hypothèse contredite dans l'immédiat par les autorités sanitaires, qui ont fait état d'une "maladie non identifiée" provoquant les mêmes symptômes qu'une intoxication alimentaire, à savoir des vomissements et une diarrhée.
Un démenti catégorique a même été apporté par l'Institut Pasteur d'Algérie. "Les analyses préliminaires ont suffi à prouver qu'il ne s'agit nullement de cas de choléra", a ainsi affirmé lundi son directeur général, Zoubir Harrat, au cours d'une conférence de presse conjointe avec le directeur de la prévention au ministère de la Santé, Djamel Fourar.
Mais jeudi, volte-face : les deux mêmes directeurs ont tenu une nouvelle conférence de presse à l’Institut national de la santé publique à Alger au cours de laquelle ils ont confirmé qu'il s'agissait bien du choléra.
"C'est une situation exceptionnelle"
En totalité, "88 cas de choléra ont été détectés, dont 41 confirmés" sur les 180 cas suspectés parmi les personnes qui ont été hospitalisées à Alger, Blida, Tipasa et Bouira, selon El Watan.
Quatre Wilaya (régions) du Nord algérien sont concernées par l'épidémie. La Wilaya de Blida est la plus touchée, avec 50 cas, dont 22 confirmés, suivie de Tipaza (11 cas confirmés sur 18), d'Alger (5 cas confirmés sur 14) et de Bouira (3 cas confirmés sur 6). Quelque 26 enfants âgés entre 4 et 15 ans font partie des victimes. Une personne serait décédée.
"On a vraiment dû s'assurer qu'il s'agissait de cela, parce que c'est une situation exceptionnelle. On a dû identifier la bactérie du choléra. Cela nous a pris quelques jours", a justifié le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie, Zoubir Harrat.
Les premières analyses bactériologiques effectuées sur des personnes atteintes indiquent que "la maladie s'est propagée en raison du non-respect des règles d’hygiène concernant la consommation de certains aliments, excluant une contamination liée à la consommation d’eau" d'après le journal.

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2829
Re : Choléra en Algérie
« Réponse #1 le: 27 août 2018 à 13:02:22 »
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/08/26/cholera-en-algerie-a-l-hopital-de-boufarik-on-a-declenche-le-plan-orsec_5346397_3212.html

Les autorités algériennes ont confirmé jeudi soir l’apparition d’une épidémie de choléra, dans les régions de Blida – là où se trouve l’hôpital de Boufarik –, Alger, Bouira et Tipaza, assurant que l’épidémie était limitée « à quelques familles » et que la situation était « maîtrisée ».

Samedi, le ministère a confirmé le décès de deux patients et annoncé avoir découvert l’origine de la propagation de la bactérie : une source d’eau près de Tipaza, région limitrophe de l’ouest de la capitale. Dimanche matin, un nouveau bilan officiel est publié : 47 cas de choléra ont été confirmés, 147 personnes sont hospitalisées et la région de Médéa est désormais touchée.