Auteur Sujet: SRAS: suite en Arabie Saoudite 2018  (Lu 3374 fois)

Hors ligne Joyce31

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2270
SRAS: suite en Arabie Saoudite 2018
« le: 28 janvier 2018 à 11:41:13 »
État de l'épidémie de Syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus en Arabie saoudite au 17 janvier 2018  Médecine des voyages   
Auteur : Claude HENGY

En Arabie saoudite, entre le 9 décembre 2017 et le 17 janvier 2018, le point focal national du Règlement sanitaire international d'Arabie saoudite a notifié à l'Organisation mondiale de la santé 20 cas supplémentaires de syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus (MERS-CoV) dont huit décès et un décès de cas signalés précédemment.

Les 20 cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus, âgés de 28 à 89 ans, notifiés au cours de cette période proviennent de onze régions du pays.
Cinq sur 20 ont signalé un contact avec des dromadaires et un est un contact étroit d'un cas connu. Un patient a été admis à l'hôpital pour une autre cause avant l'apparition des symptômes.
Des enquêtes sur la source de l'infection pour chaque cas, y compris un contact direct et / ou indirect avec des dromadaires, sont en cours.
Depuis septembre 2012, l'Organisation mondiale de la santé a été informée de 2143 cas confirmés en laboratoire de syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus, dont au moins 749 décès liés.

La source d'infection pour chaque cas signalé fait l'objet d'une enquête par le Ministère de la Santé et le Ministère de l'Agriculture (lorsque des dromadaires sont impliqués) en Arabie saoudite. Le ministère saoudien de la Santé a identifié et suit les professionnels de la santé et les contacts familiaux de patients connus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient à coronavirus.
Sur la base de la situation actuelle et des informations disponibles, l'Organisation mondiale de la santé encourage tous les États Membres à poursuivre leur surveillance des infections respiratoires aiguës et à examiner avec soin toute tendance inhabituelle.
Source : Organisation mondiale de la santé.
https://www.mesvaccins.net/web/news/11896-etat-de-l-epidemie-de-syndrome-respiratoire-du-moyen-orient-a-coronavirus-en-arabie-saoudite-au-17-janvier-2018
« Modifié: 28 janvier 2018 à 11:43:17 par Joyce31 »

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6475
Re : SRAS: suite en Arabie Saoudite 2018
« Réponse #1 le: 04 octobre 2018 à 17:09:15 »
Dix personnes sont mortes parmi les 32 personnes atteintes du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) en Arabie saoudite depuis juin dans une série de grappes de la maladie virale, a annoncé mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les derniers cas, enregistrés entre le 1er juin et le 16 septembre, portent à 2 254 le nombre total de cas de MERS confirmés en laboratoire, avec 800 décès, a déclaré l'agence des Nations Unies dans un communiqué "d'épidémie" sur son site internet. MERS est apparu pour la première fois chez l'homme en Arabie saoudite en 2012 et s'est depuis propagé pour causer des épidémies dans des dizaines de pays à travers le monde. La grande majorité des cas - environ 1 800 d'entre eux - se sont produits en Arabie saoudite. Le virus MERS peut provoquer une maladie respiratoire sévère chez l’homme et tue un tiers de ceux qu’il infecte. Il est supposé être transporté par des chameaux et provenir de la même famille que le coronavirus qui a causé l'épidémie mortelle de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003 en Chine. La plupart des cas de transmission de la maladie entre humains ont eu lieu dans des établissements de soins de santé. et l’OMS a mis en garde les hôpitaux et le personnel médical de prendre des mesures de prévention strictes pour empêcher la propagation de la maladie. L'OMS a déclaré que ces derniers cas n'avaient pas changé son évaluation globale selon laquelle le virus risquait de se propager tant au Moyen-Orient qu'au-delà. "L'OMS s'attend à ce que de nouveaux cas (...) soient signalés au Moyen-Orient et que des cas continuent à être exportés vers d'autres pays", indique le communiqué. La maladie s'est propagée en Corée du Sud en 2015 et a tué 38 personnes lors d'une épidémie majeure. Et dans son premier cas en trois ans, la Corée du Sud a annoncé le mois dernier qu'un homme de 61 ans avait reçu un diagnostic de MERS. Parmi les 32 derniers cas saoudiens, 12 faisaient partie de "cinq groupes distincts", a ajouté l'OMS. Quatre d'entre eux appartenaient à des ménages ou à des familles, et le cinquième se trouvait dans un hôpital de Buraidah, une ville de la province de Qassim au nord de la capitale Riyadh.

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/database/?pageid=event_desc&edis_id=EP-20181004-64903-SAU

Ten people have died among 32 infected with Middle East Respiratory Syndrome (MERS) in Saudi Arabia since June in a series of clusters of the viral disease, the World Health Organization (WHO) said on Wednesday. The latest cases, recorded between June 1 and September 16, bring the global total of laboratory-confirmed MERS cases to 2,254, with 800 deaths, the United Nations agency said in a "disease outbreak" statement on its website. MERS first emerged in humans in Saudi Arabia in 2012 and has since spread to cause outbreaks in dozens of countries around the world. The vast majority of the cases - around 1,800 of them - have been in Saudi Arabia. The virus MERS can cause severe respiratory disease in people and kills one in three of those it infects. It is thought to be carried by camels and comes from the same family as the coronavirus that caused China's deadly Severe Acute Respiratory Syndrome (SARS) outbreak in 2003. Most of the known human-to-human transmission of the disease has occurred in healthcare settings, and the WHO has warned hospitals and medical workers to take stringent precautions to stop the disease spreading. The WHO said these latest cases did not change its overall assessment that the virus poses a risk of spreading both within and beyond the Middle East. "WHO expects that additional cases ... will be reported from the Middle East, and that cases will continue to be exported to other countries," its statement said. The disease spread into South Korea in 2015 and killed 38 people in a major outbreak. And in its first case in three years, South Korea said last month that a 61-year-old man had been diagnosed with MERS. Among the 32 latest Saudi cases, 12 were part of "five distinct clusters", the WHO said. Four of these were within households or families, and the fifth was in a hospital in Buraidah, a city in Qassim Province north of the capital Riyadh.

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6475
Re : SRAS: suite en Arabie Saoudite 2018
« Réponse #2 le: 01 novembre 2018 à 21:41:03 »
Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) - Arabie Saoudite
8 cas 3 décés en un mois

Actualités sur les épidémies
1er novembre 2018

Du 17 septembre au 15 octobre 2018, le point focal national de l'Arabie saoudite relevant du Règlement sanitaire international (RSI de 2005) a signalé huit autres cas d'infection par le MERS-CoV, dont trois décès. Sur les huit cas signalés, trois étaient des contacts hospitaliers d’un hôpital de Dammam et deux des contacts familiaux à Riyad. Les détails de ces cas peuvent être trouvés dans un document séparé (voir lien ci-dessous).

Cas de MERS-CoV signalés entre le 17 septembre et le 15 octobre 2018
xls, 115kb
Entre 2012 et le 15 octobre 2018, le nombre total de cas de MERS-CoV confirmés en laboratoire signalés à l'OMS est de 2262, avec 803 décès associés.

Le nombre global reflète le nombre total de cas confirmés en laboratoire déclarés à l'OMS conformément au RSI 2005 à ce jour. Le nombre total de décès inclut les décès dont l'OMS a eu connaissance à ce jour à travers un suivi auprès des États membres touchés.

Évaluation des risques de l'OMS

L'infection par le MERS-CoV peut provoquer une maladie grave entraînant une mortalité élevée. Les humains sont infectés par le MERS-CoV par contact direct ou indirect avec des dromadaires. Le MERS-CoV a démontré sa capacité à transmettre entre humains. Jusqu'à présent, la transmission non durable d'humain à humain observée s'est principalement produite dans les établissements de soins de santé.

La notification de cas supplémentaires ne modifie pas l'évaluation globale des risques. L’OMS espère que d’autres cas d’infection par le MERS-CoV seront signalés au Moyen-Orient et que des cas continueront d’être exportés vers d’autres pays par des personnes susceptibles de contracter l’infection après avoir été exposées à des animaux ou à des produits d'origine animale (par exemple, à la suite d'un contact avec des chameaux) ou des humains (par exemple, dans un établissement de santé). L'OMS continue de surveiller la situation épidémiologique et effectue une évaluation des risques sur la base des dernières informations disponibles.

https://www.who.int/csr/don/01-november-2018-mers-saudi-arabia/en/

Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS-CoV) – Saudi Arabia

Disease outbreak news
1 November 2018

From 17 September through 15 October 2018, the International Health Regulations (IHR 2005) National Focal Point of Saudi Arabia reported eight additional cases of MERS-CoV infection, including three deaths. Of the eight cases reported, three were hospital contacts from one hospital in Dammam and two were household contacts in Riyadh. Details of these cases can be found in a separate document (see link below).

MERS-CoV cases reported between 17 September and 15 October 2018
xls, 115kb
From 2012 through 15 October 2018, the total global number of laboratory-confirmed MERS-CoV cases reported to WHO is 2262 with 803 associated deaths.

The global number reflects the total number of laboratory-confirmed cases reported to WHO under IHR 2005 to date. The total number of deaths includes the deaths that WHO is aware of to date through follow-up with affected member states.

WHO risk assessment

Infection with MERS-CoV can cause severe disease resulting in high mortality. Humans are infected with MERS-CoV from direct or indirect contact with dromedary camels. MERS-CoV has demonstrated the ability to transmit between humans. So far, the observed non-sustained human-to-human transmission has occurred mainly in health care settings.

The notification of additional cases does not change the overall risk assessment. WHO expects that additional cases of MERS-CoV infection will be reported from the Middle East, and that cases will continue to be exported to other countries by individuals who might acquire the infection after exposure to animals, animal products (for example, following contact with camels), or humans (for example, in a health care setting). WHO continues to monitor the epidemiological situation and conducts risk assessment based on the latest available information.