Auteur Sujet: Iran : grippe H5N1 en 2018  (Lu 1941 fois)

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6458
Iran : grippe H5N1 en 2018
« le: 28 janvier 2018 à 11:23:19 »
La grippe aviaire affecte la production de volailles en Iran Médecine des voyages
 Publié le 27 jan. 2018 à 13h59
Auteur : Claude HENGY
En Iran, depuis le début de l'année civile iranienne actuelle [21 mars 2017], environ 30% des poules pondeuses, (20 millions de têtes), et 10% des poulets de chair, (un million de têtes), dans les fermes iraniennes ont été abattus pour grippe aviaire à virus A(H5N1).

Si le virus se propageait davantage parmi les poulets de chair, la production de viande serait affectée car le poulet occupe une part importante dans la consommation iranienne.

Trois cents poulaillers ont fermé leurs portes à cause de l'épidémie.

Les premières souches de grippe aviaire ont frappé le pays au cours de l'exercice 2010/2011.

L'Iran produit plus de 2 millions de tonnes de poulet par an et compte parmi les plus gros producteurs de poulet au monde.

La consommation de poulet par habitant est de 26 à 27 kg par an, alors que la moyenne mondiale est de 13 à 15 kg.

Source : Promed.

https://www.mesvaccins.net/web/news/11898-la-grippe-aviaire-affecte-la-production-de-volailles-en-iran

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6458
Re : Iran : grippe H5N1 en 2018
« Réponse #1 le: 12 février 2018 à 22:25:34 »
L'Iran élimine 25 millions de têtes de volailles dans la crainte de la grippe aviaire
40% de la volaille de la nation est abattue au milieu des cas en hausse de H5N1, selon les rapports de presse locaux
ANKARA

Les autorités iraniennes ont abattu 25 millions de têtes de volaille à la suite de l'apparition récente de nouveaux cas de grippe aviaire, a rapporté lundi l'agence de presse iranienne Labour News Agency (ILNA).

S'adressant à l'ILNA, Nasir Nebipur, directeur de l'Association du poulet et des œufs de Téhéran, a déclaré que 40% de la volaille du pays avait été abattue à cause de la peur de la grippe aviaire.

Nebipur a poursuivi en soulignant que l'abattage massif avait entraîné une diminution spectaculaire de la production d'œufs, ce qui a entraîné une flambée des prix des œufs.

Afin de répondre à la demande publique d'œufs, l'Iran importe aujourd'hui chaque semaine 50 camions d'œufs de Turquie, a rapporté l'agence de presse.

Aussi connue sous le nom de H5N1, la grippe aviaire - qui a causé 454 décès dans le monde depuis 2003 - peut être transmise aux stocks avicoles locaux par l'intermédiaire d'oiseaux migrateurs, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les humains peuvent être infectés par le virus en mangeant de la volaille infectée.

http://aa.com.tr/en/middle-east/iran-culls-25mn-heads-of-poultry-amid-bird-flu-fears/1061055

Iran culls 25mn heads of poultry amid bird flu fears
40% of nation's poultry is slaughtered amid rising cases of H5N1, according to local press reports
ANKARA

Iranian officials culled 25 million heads of poultry following the recent appearance of fresh bird flu cases, the Iranian Labor News Agency (ILNA) reported Monday.

Speaking to ILNA, Nasir Nebipur, head of the Tehran Chicken and Egg Association, said a whopping 40 percent of the nation’s poultry had been slaughtered due to bird flu fears.

Nebipur went on to point out that the massive cull had led to a dramatic decrease in egg production, leading in turn to skyrocketing egg prices.

In order to meet the public demand for eggs, Iran is now importing 50 trucks of eggs from Turkey each week, the news agency reported.

Also known as H5N1, the bird flu -- which has caused 454 deaths worldwide since 2003 -- can be transmitted to local poultry stocks through migratory birds, according to the World Health Organization (WHO).

Humans can reportedly become infected by the virus by eating infected poultry.