Auteur Sujet: Epidémie de rougeole en France?  (Lu 5560 fois)

Hors ligne Joyce31

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2270
Epidémie de rougeole en France?
« le: 26 janvier 2018 à 07:15:36 »
Poitiers : plusieurs cas de rougeole font craindre un début d'épidémie
Depuis le 1er janvier 2018, le vaccin contre la rougeole fait partie des huit vaccins (auparavant recommandés) devenant obligatoires pour les moins de deux ans (coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C). / © MaxPPP / Pierre Rouanet 
Depuis le 1er janvier 2018, le vaccin contre la rougeole fait partie des huit vaccins (auparavant recommandés) devenant obligatoires pour les moins de deux ans (coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C). / © MaxPPP / Pierre Rouanet
Dix cas de rougeole ont été enregistrés au CHU de Poitiers (86) depuis le week-end dernier. Ils font suite à une série de cas enregistrés à Bordeaux (33) dès le mois de novembre.
Depuis vendredi, dix cas de rougeole ont été diagnostiqués au CHU de Poitiers, dont un enfant. Plusieurs ont nécessité une hospitalisation.
Ce matin, trois patients étaient toujours hospitalisés.
Au centre hospitalier de Poitiers, ce matin, on invitait les usagers des Urgences à "prendre un masque" et d'effectuer "des frictions avec une solution hydro-alcoolique".

Ces différents cas font craindre, selon l'ARS, une extension du début de l'épidémie débutée en novembre dernier à Bordeaux.
La Gironde et la Vienne touchées
Dans une alerte sanitaire diffusée le 22 janvier, relayée sur Internet par certaines communes, l'Agence régionale de la Santé (ARS) explique que la Gironde et la Vienne sont, pour l'instant, les deux départements les plus particulièrement touchés en Nouvelle Aquitaine.
La rougeole peut nécessiter une hospitalisation et entraîner des complications neurologiques graves pouvant aller jusqu'au décès (ARS)
Plus de 100 cas ont été recensés depuis novembre 2017, précise l'alerte, dont 32 ont nécessité une hospitalisation. :(

  https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/poitiers-plusieurs-cas-rougeole-font-craindre-debut-epidemie-1407287.html

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #1 le: 29 janvier 2018 à 21:36:44 »
 Témoignage  Contaminé par la rougeole à 24 ans, il se dit aujourd'hui «miraculé»
http://www.leparisien.fr/societe/contamine-par-la-rougeole-a-24-ans-il-se-dit-aujourd-hui-miracule-29-01-2018-7528266.php

Non vacciné enfant, Jean-Baptiste garde des séquelles de la maladie infectieuse qu'il a contractée à 24 ans. L'épidémie, installée en Nouvelle-Aquitaine, gagne du terrain. Les médecins lancent l'alerte.

Le rameura remplacé les terrains de foot, les balades tranquilles la course à pied. Les séquelles sont bien présentes mais Jean-Baptiste, élégant jeune homme de 31 ans, garde le sourire : « Je préfère me dire que j'ai de la chance d'être là, nous confie-t-il de sa voix enjouée. Je suis un miraculé de la rougeole. » Cette maladie infectieuse, et hautement contagieuse, dont l'épidémie qui sévit en Nouvelle-Aquitaine gagne du terrain, a failli lui coûter la vie. « Contractée adulte, elle peut être extrêmement grave », confirme le professeur François Bricaire, infectiologue à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.
Trois semaines dans le coma

En 2010, JB, comme l'appellent ses amis, a 24 ans et est en dernière année d'école de commerce. Un mardi matin, il se lève, découvre des points rouges sur tout son corps. Quand son père l'amène à l'hôpital vingt minutes plus tard, il a 41 °C de fièvre et ne peut plus parler. La suite, c'est une méningo-encéphalite, une pneumopathie, trois semaines de coma duquel il s'est réveillé paraplégique. « Plus rien ne se passait au niveau du bassin. Le médecin m'a dit que je ne remarcherais plus. Mais voilà, j'ai toujours eu l'esprit de contradiction », plaisante cet habitant de Bordeaux (Gironde).

Après plusieurs mois en fauteuil roulant, un courage indéniable et une rééducation intensive, JB est debout. Pendant encore cinq ans, il lui faudra s'appuyer sur des béquilles pour se déplacer.

« Aujourd'hui, je vais bien, même si je suis considéré comme invalide à 80 %. Mon mollet gauche n'a plus d'afflux nerveux, j'ai une sonde urinaire, beaucoup de fatigue. Mes priorités ont changé, je me suis notamment reconverti professionnellement », explique celui qui est devenu développeur Web.

Le vaccin, la seule protection

Jean-Baptiste ne doit pas sa rougeole au hasard. Enfant, il n'a pas été vacciné, seule protection contre la maladie. Alors, bien sûr, ça a été « le sujet qui fâche » avec ses parents à qui il en a « un peu » voulu, mais ce sentiment est aujourd'hui derrière lui : « Ils ne sont pas antivaccins du tout. Ce n'était pas un choix politique. Mais tout bêtement une erreur, un oubli à une époque où on en parlait moins. Ils ont été assez meurtris pour que je n'en rajoute pas. » C'est dans sa région que l'épidémie est active en ce moment. « Promis, c'est pas moi qui leur ai donné », continue-t-il à blaguer. Avant de devenir très sérieux : « Si je témoigne, c'est parce que cela peut peut-être éveiller les consciences. Il est idiot et égoïste de ne pas vacciner son enfant. J'en suis un exemple : la rougeole, ce n'est pas un jeu à tenter. »
-
« Modifié: 21 février 2018 à 20:22:29 par jsp »

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #2 le: 21 février 2018 à 20:21:53 »
Quadruplement des cas de rougeole en Europe entre 2016 et 2017
OMS-Europe. La rougeole connaît un regain dans la Région européenne de l'OMS. En 2017, cette maladie a frappé 21 315 personnes et provoqué 35 décès, après avoir atteint son niveau le plus bas en 2016 (5 273 cas). À la veille d'une réunion des ministres de la Santé consacrée à la vaccination, qui aura lieu au Monténégro le 20 février 2018, le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe publie de nouvelles statistiques pour 2017.

« Chaque personne touchée par la rougeole en Europe nous rappelle que les enfants et les adultes non vaccinés, quel que soit l'endroit où ils vivent, restent exposés au risque d'attraper cette maladie et de la propager à d'autres, qui n'ont pas nécessairement la possibilité de se faire vacciner. Plus de 20 000 cas de rougeole et 35 vies perdues rien qu'en 2017, c'est une tragédie que nous ne pouvons tout simplement pas accepter », déclare le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe.

« L'élimination de la rougeole et de la rubéole est un objectif prioritaire que tous les pays d'Europe se sont fermement engagés à atteindre, et l'un des piliers de la concrétisation des objectifs de développement durable consacrés à la santé », continue le docteur Jakab. « Ce revers de courte durée ne peut pas nous détourner de notre engagement à être la génération qui libère nos enfants de ces maladies une fois pour toutes. »

De grandes flambées épidémiques de rougeole touchent 1 pays européen sur 4

La recrudescence des cas de rougeole en 2017 s'est notamment manifestée sous la forme de flambées épidémiques importantes (100 cas ou plus) dans 15 des 53 pays de la Région. C'est en Roumanie, en Italie et en Ukraine que l'on a signalé le plus grand nombre de personnes malades, soit respectivement 5 562, 5 006 et 4 767. Ces dernières années, ces pays ont connu de nombreuses difficultés, telles que des rétrécissements de la couverture vaccinale systématique globale, un taux de couverture qui reste faible parmi certains groupes marginalisés, un approvisionnement en vaccins sporadique ou le fonctionnement médiocre des systèmes de surveillance des maladies.

La Grèce (967), l'Allemagne (927), la Serbie (702), le Tadjikistan (649), la France (520), la Fédération de Russie (408), la Belgique (369), le Royaume-Uni (282), la Bulgarie (167), l'Espagne (152), la Tchéquie (146) et la Suisse (105) ont également connu des flambées épidémiques de grande envergure, dont beaucoup étaient apaisées à la fin de 2017.

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #3 le: 26 avril 2018 à 22:08:06 »
http://sante.lefigaro.fr/article/la-majorite-des-14-600-cas-de-rougeole-survenus-en-europe-en-2017-n-etaient-pas-vaccines/

Pour que le virus de la rougeole cesse de circuler, il faut que 95% de la population ait reçu deux doses de vaccin. Mais seuls 7 des 29 pays européens ont atteint cet objectif en 2017.

L’Union Européenne n’avait pas connu une telle épidémie de rougeole depuis 2011. L’année dernière, les pays de la zone ont signalé 14.600 cas, dont 37 décès, selon un rapport de surveillance publié le 23 avril par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. C’est trois fois plus qu’en 2016.

En tête des pays les plus touchés se trouve la Roumanie (5608 cas), suivie de près par l’Italie (5098 cas), puis la Grèce (967 cas) et l’Allemagne (929 cas). La France, elle, arrive en cinquième position avec 339 cas. Un classement susceptible d’être bouleversé cette année, puisque l’Hexagone compte déjà plus de 1700 cas déclarés depuis le mois de janvier.

87% des personnes malades n’étaient pas vaccinées

Quel était le profil des personnes malades? Selon le rapport, il s’agissait surtout d’enfants de moins de 5 ans et d’adultes de 20 ans et plus. La grande majorité de ces individus n’était pas vaccinée (87%) et seule une faible part avait reçu une dose de vaccin (8%) ou deux (5%). Or avec une unique dose, il est encore possible d’attraper cette maladie très contagieuse et de la transmettre à d’autres personnes. En réalité, deux doses sont nécessaires pour protéger efficacement contre la rougeole.

Le rapport souligne aussi que les enfants âgés de moins d’un an ont été particulièrement touchés. Et pour cause: trop jeunes pour être vaccinés, leur protection dépend uniquement de l’immunité de groupe, qui se met en place lorsqu’au moins 95% de la population a reçu les deux doses de vaccin. C’est à cette seule condition que la circulation du virus peut être interrompue.

22 pays avec une couverture vaccinale insuffisante
Or en 2017, sur les 29 pays que compte l’Union Européenne, seuls 13 ont atteint ce niveau satisfaisant de couverture vaccinale pour la première dose, et seulement 7 (Espagne, Portugal, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Suède, Islande) pour la seconde dose. La France, elle, se situe en-dessous de l’objectif des 95% de couverture vaccinale pour la première comme pour la seconde dose. En 2017, seuls 9 pays de la zone euro sont parvenus à stopper la circulation du virus. Très contagieux, celui-ci profite des zones où la couverture vaccinale est fragile pour se propager.

Pourquoi le seuil des 95% de personnes vaccinées n’est pas atteint dans la majorité des pays? Selon l’OMS, il peut s’agir d’un refus de vaccination, d’un accès inéquitable aux vaccins ou encore de l’impossibilité de se faire vacciner en raison de contre-indications, telles que la prise de médicaments affaiblissant le système immunitaire. Enfin, certaines personnes ignorent si elles ont effectivement reçu deux doses de vaccin. Dans le doute, il est tout à fait possible de se faire vacciner sans risque pour la santé, même après avoir reçu plusieurs vaccinations. En France, il est recommandé aux personnes nées depuis 1980 ayant perdu leur carnet de santé de se faire vacciner avec deux doses de vaccin ROR (rougeole, oreillons et rubéole).

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #4 le: 07 juillet 2018 à 16:00:00 »
https://www.sudouest.fr/2018/04/29/epidemie-de-rougeole-en-gironde-je-me-suis-cru-protege-a-tort-5016401-2780.php#xtatc=INT-7-%5Blien_coeur_article%5D
Il a 22 ans, est étudiant à Bordeaux et a contracté la rougeole avec des complications telles, qu’il a dû être hospitalisé.
Sacha va bien. Il vous serre la main en riant, « n’ayez pas peur, je ne suis plus contagieux ! » Cet étudiant de 22 ans, en pharmacie à Bordeaux, sort tout juste d’une maladie que l’on qualifie à tort d’infantile, voire de bénigne. « Début mars, j’ai pensé souffrir d’un syndrome grippal banal…
La maladie l’a laissé un mois sur le flanc

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #5 le: 07 juillet 2018 à 16:06:20 »
https://www.sudouest.fr/2018/07/06/rougeole-une-jeune-fille-de-17-ans-meurt-en-nouvelle-aquitaine-troisieme-deces-en-france-5210291-4696.php
Après le décès d’une femme de 32 ans dans la Vienne, au CHU de Poitiers, annoncé en février, puis celui d’un homme de 26 ans, dont l’origine n’a pas été précisée, une troisième personne a succombé à l’épidémie de rougeole qui frappe la France, et principalement la Nouvelle-Aquitaine, depuis plusieurs mois.
Ce vendredi matin, l’Agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine a annoncé qu’elle "a été informée par le CHU de Bordeaux du décès d’une jeune fille de 17 ans des suites de complications neurologiques provoquées par la rougeole". L’organisme précise qu’il "poursuit ses efforts pour que la population vérifie sa vaccination."
Les deux premiers patients étaient "tous deux immunodéprimés", à savoir qu’ils avaient un système immunitaire trop faible pour leur permettre de recevoir le vaccin. L’agence de surveillance sanitaire avait alors déclaré qu’ils avaient été "probablement contaminés par un proche non vacciné".
Épidémie terminée mais vigilance nécessaire
Ce vendredi, l’ARS affirme que la Nouvelle-Aquitaine n’est actuellement plus en phase d’épidémie : "Depuis fin mars, l’épidémie est en déclin dans la région et aujourd’hui, avec moins de 10 cas confirmés par mois, elle est considérée comme terminée", affirme-t-elle. "Toutefois, il faut rester très vigilant car la couverture vaccinale contre la rougeole reste insuffisante en Nouvelle-Aquitaine et de nouveaux foyers peuvent donc apparaître".
Selon les chiffres communiqués, 1 096 cas de rougeole ont été confirmés en Nouvelle-Aquitaine depuis le 6 novembre 2017, et 2 567 dans l’ensemble de la France. "Un cas sur quatre a nécessité une hospitalisation" et "douze patients ont été transférés en réanimation".
Vaccination à vérifier
L’ARS rappelle que la "rougeole n’est pas une maladie bénigne", qu’elle peut "avoir des conséquences très graves" et qu’elle "est très contagieuse : en l’absence de vaccination, une personne atteinte peut contaminer jusqu’à vingt personnes."
De plus, il n’existe pas de traitement pour soigner cette maladie, seulement des médicaments permettant de soulager les symptômes. En revanche, un vaccin est efficace pour limiter sa propagation et "éviter des conséquences graves". En conséquence, l’ARS encourage les particuliers à "vérifier (leur) statut vaccinal".
Pour rappel, les premiers symptômes de la rougeole sont une température élevée, avec une fièvre supérieure à 38,5°C, la toux, le nez qui coule, des yeux rouges et larmoyants (conjonctivite), des boutons rouges, d’abord sur la tête et le visage puis sur le reste du corps, et enfin des lésions dans la bouche.

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2825
Re : Epidémie de rougeole en France?
« Réponse #6 le: 10 juillet 2018 à 20:33:01 »
La jeune fille morte de la rougeole, mercredi 4 juillet, était une habitante de Biscarrosse, dans les Landes. Marine Eraville était âgée de 16 ans et avait subi une transplantation cardiaque très jeune. "À l'âge de 2 ans, elle commençait à être très fatiguée et on m'a annoncé un pronostic vital engagé", a expliqué sa mère, Sylvie Eraville;
"Sans un nouveau cœur elle n'aurait pas survécu", a rapporté sa mère. Cette troisième victime de la maladie en France depuis le début de l'année devait prendre un traitement antirejet qui affaiblissait ses défenses immunitaires et l'empêchait d'être vaccinée. Il s'agit de la troisième victime de la rougeole en France depuis le début de l'année.
Décrite comme très sportive, la jeune fille avait participé aux Jeux mondiaux des transplantés en 2013 en Afrique du Sud, en 2015 en Argentine et en 2017 en Espagne. Marine Eraville y avait notamment remporté des médailles d'or en natation et en tennis de table. "Elle se battait et j'étais admirative", a témoigné sa mère.
https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/don-d-organes/elle-se-battait-et-j-etais-admirative-la-mere-de-la-troisieme-victime-de-la-rougeole-rend-hommage-a-sa-fille-de-16-ans_2843609.html