Auteur Sujet: L'insuffisance de la vaccination entraine le retour de la diphtérie à Haïti  (Lu 1224 fois)

Hors ligne Joyce31

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2261

Mesvaccins.net

Haïti connaît actuellement un retour de la diphtérie du à un défaut de la vaccination des enfants.
En Haïti, durant les sept premiers mois de l'année 2017, 72 cas probables de diphtérie ont été notifiés. La plupart d'entre eux (74 %) sont des enfants âgés de moins de 10 ans ; 60 % des cas sont des filles ou des femmes. Vingt-deux cas ont été confirmés en laboratoire, parmi lesquels trois sont décédés (soit une létalité, ou proportion de décès parmi les cas, de 13,6 %). Le statut vaccinal est inconnu pour 54,5 % des cas confirmés ; 18 % auraient été vaccinés (la complétude du schéma vaccinal n'est pas connue) et 27 % n'ont pas été vaccinés. Les cas confirmés proviennent de quatre départements : Artibonite, Centre, Ouest et Sud-Est.

La diphtérie est une maladie infectieuse due à une corynébactérie du complexe diphtheriae (Corynebacterium diphtheriae, Corynebacterium ulcerans et Corynebacterium pseudotuberculosis).

Ces trois espèces bactériennes sont capables de produire la toxine diphtérique. Cette toxine est à l'origine des manifestations cliniques de la diphtérie.

La bactérie est transmise par voie aérienne, plus précisément par l'intermédiaire d'aérosols émis lors d'une toux ou d'éternuements à l'occasion d'un contact direct avec un malade ou un porteur asymptomatique.

La période d'incubation de la diphtérie est habituellement de 2 à 5 jours. Le symptôme le plus caractéristique de cette maladie est la présence de " fausses membranes " blanchâtres au niveau des amygdales (angine diphtérique) ou de la plaie (diphtérie cutanée). L'angine diphtérique est la forme habituelle de la maladie. Elle est caractérisée par une pharyngite, de la fièvre, une tuméfaction du cou et des céphalées. Dans certains cas, la toxine peut conduire à une paralysie du système nerveux central ou bien du diaphragme et de la gorge, entraînant la mort par asphyxie.

Le traitement de la diphtérie consiste à administrer immédiatement un sérum anti-diphtérique en injection intramusculaire et des antibiotiques. 

Le vaccin est le seul moyen d'être protégé contre la diphtérie car il n'existe pas d'immunité naturelle. Les vaccins contre la diphtérie sont efficaces et bien tolérés. La vaccination diphtérique est obligatoire depuis la loi du 25 juin 1938, modifiée par les lois du 7 septembre 1948 et du 12 août 1966 (obligation vaccinale avant l'âge de 18 mois). Les rappels ultérieurs sont recommandés.

Il existe un vaccin efficace, obligatoire en France chez les enfants et les professionnels de santé. La vaccination des nourrissons comporte en France deux injections à l'âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois, suivies d'un rappel à l'âge de 11 mois. Les autres rappels sont réalisés à 6 ans, 11/13 ans, 25 ans, 45 ans et 65 ans, puis tous les dix ans. Les études de séroprévalence menées depuis 1998 montrent que de nombreuses personnes âgées de 50 ans et plus en France ont un titre d'anticorps non détectable ou inférieur au seuil considéré comme protecteur. Ces données soulignent l'importance du respect des obligations ou recommandations vaccinales.

Ces recommandations personnalisées contre la diphtérie sont disponibles sur le système expert de MesVaccins.net.

Source : Pan American Health Organisation (PAHO) / World Health Organisation (WHO).
https://www.vidal.fr/actualites/22285/l_insuffisance_de_la_vaccination_entraine_le_retour_de_la_diphterie_a_haiti/
Zazie, Marraine du Téléthon 2017