Auteur Sujet: FRANCE grippe 2017-2018  (Lu 17111 fois)

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #30 le: 30 janvier 2018 à 15:13:27 »

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2813
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #31 le: 04 février 2018 à 18:34:23 »
Une enfant de trois ans est décédée une heure après son admission à l'hôpital d'Aix-les-Bains, vraisemblablement de la grippe.

C’est un drame absolu qui s’est noué aux urgences de l’hôpital d’Aix-les-Bains dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 janvier. Une maman est arrivée dans le service à 3h20 du matin, portant sa petite fille de trois ans.
Les urgentistes l’ont immédiatement prise en charge, mais son état était déjà critique, selon les médecins de l’hôpital. En grande détresse neurologique et respiratoire, la fillette est décédée une heure après son admission, sans pouvoir être réanimée.
Des prélèvements biologiques ont été réalisés, révélant la présence du virus de la grippe, qui sont toujours en cours d’analyse. Mais il est trop tôt pour déterminer les causes exactes de la mort.

Les proches de Lissana, 3 ans, affirment avoir contacté le SAMU avant de finalement être contraints de l'emmener aux urgences, face à l'inaction des secours.  La famille livre le récit de cette soirée tragique du lundi à mardi dernier.
Elle explique que l'état de la fillette s'est aggravé : la petite fille avait de fortes fièvres dès dimanche, avec des températures dépassant les 40° lundi. Sa maman a alors contacté le Samu. Mais le service d'urgence aurait décidé de ne pas se déplacer. La mère de famille prend alors les devant et conduit elle-même son enfant aux urgences. Mais les médecins n'ont rien pu faire et Lissana est morte une heure après, à 4h30.  La famille songe à présent à porter plainte.
Une instruction est en cours
Le Samu et le centre hospitalier Métropole Savoie, dont dépend l'hôpital d'Aix-Les-Bains, n'ont fait aucun commentaire. Le service communication de l'hôpital a indiqué qu'"une instruction est en cours".


Pour le Dr Forestier, infectiologue au centre hospitalier Métropole Savoie, les maladies infectieuses sont toujours un fléau qu’on ne sait pas éradiquer et la grippe en fait partie. « La souche active qui sévit actuellement en épidémie serait particulièrement défavorable aux jeunes organismes, bien qu’on ne puisse établir aucune généralité. Le combat contre la grippe est propre à chaque organisme. Ce décès, aussi inattendu et douloureux soit-il, ne doit en aucun cas créer de psychose chez les malades de la grippe » insiste le médecin.
Depuis le début de l’épidémie en décembre, 10 enfants de 0 à 4 ans ont déjà été hospitalisés en urgence pour une grippe dans les hôpitaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #32 le: 03 mars 2018 à 21:34:13 »
https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=maladies&mal=3



Données recueillies les deux derniéres semaines en France métropolitaine.
Semaine 2018s08 - Activité épidémique en médecine générale
201808 Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s08), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 192 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [173 ; 211]) soit 126 000 nouveaux cas. Durant ces 11 semaines d’épidémie de grippe, 2 010 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Ce taux d’incidence poursuit sa lente diminution depuis maintenant huit semaines.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Hauts-de-France (392 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [305 ; 479]), Corse (365, IC 95% [244 ; 486]) et Grand Est (345, IC 95% [267 ; 423]).

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 34 ans (5 mois à 94 ans), les hommes représentaient 44% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,5% (IC 95% [0,0 ; 1,2]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s08), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
« - Persistance de l’épidémie en France métropolitaine
   - Très lente diminution des indicateurs de l’activité grippale
   - Virus de type B majoritaire depuis début février
   - Efficacité vaccinale chez les personnes de 65 ans et plus estimée actuellement à 57% en milieu ambulatoire quel que soit le virus ».

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 2 151 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1 511 par les médecins généralistes et 640 par les pédiatres libéraux), dont 2 145 ont été testés à ce jour.

La semaine dernière, 131 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 100 (76,3%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité augmente cette semaine. La semaine dernière, le virus grippal B de lignage Yamagata a été principalement retrouvé.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 600 (28,0%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   87   (4,1%) virus de type A(H3N2),
-   26   (1,2%) virus de type A non sous-typés,
-     6   (0,3%) virus de type B lignage Victoria,
- 462 (21,5%) virus de type B lignage Yamagata,
-   36   (1,7%) virus de type B lignage non déterminé.

Six co-infections de virus grippaux A et B ont été observées sur l’ensemble de la période de surveillance virologique.
Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). La détection de ces trois virus reste faible.

Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l’incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Plus d’information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #34 le: 07 mars 2018 à 21:56:00 »

Ca a du mal à en finir, je trouve cette année...


https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=maladies&mal=3

« Modifié: 07 mars 2018 à 21:58:17 par FREDE »

Hors ligne gsgs

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 801
    • http://www.setbb.com/fluwiki2/
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #35 le: 24 mars 2018 à 12:27:39 »
Belgique est 10 semaines trop tard !

http://magictour.free.fr/fb18.GIF
« Modifié: 24 mars 2018 à 12:32:53 par gsgs »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #36 le: 07 avril 2018 à 16:28:38 »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #37 le: 07 avril 2018 à 16:31:25 »
https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/


Semaine 2018s12 - Fin de l'activité épidémique en médecine générale, malgré la poursuite de la circulation du virus grippal B(Yamagata)

201812 Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s12), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 90 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [77 ; 103]).

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Grand Est (128 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [75 ; 181]), Normandie (111, IC 95% [47 ; 175]) et Nouvelle-Aquitaine (108, IC 95% [60 ; 156]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s12), la conclusions du bulletin de Santé publique France est :

« Poursuite de la diminution des indicateurs de l’activité grippale ».
Efficacité vaccinale : Selon les premières données collectées par les médecins Sentinelles, l’efficacité du vaccin antigrippal est estimée à 55 (IC95% [31 ; 71]) chez les personnes de 65 ans et plus contre tous les virus grippaux. L’efficacité vaccinale est estimée à 39% (IC95% [0; 64]) chez les personnes de moins de 65 ans ayant des facteurs de risque de complications [2].

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 2 611 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1 852 par les médecins généralistes et 759 par les pédiatres libéraux), dont 2 602 ont été testés à ce jour.

La semaine dernière, 69 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 43 (62,3%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité diminue cette semaine. La semaine dernière, le virus grippal B de lignage Yamagata a été principalement détecté.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 680 (26,1%) virus de type A(H1N1)pdm09,
- 119   (4,6%) virus de type A(H3N2),
-   26   (1,0%) virus de type A non sous-typés,
-     6   (0,2%) virus de type B lignage Victoria,
- 679 (26,1%) virus de type B lignage Yamagata,
-   16   (0,6%) virus de type B lignage non déterminé.

Huit co-infections de virus grippaux A et B ont été observées sur l’ensemble de la période de surveillance virologique.

Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). La détection de ces trois virus reste faible.

Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [3] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [4], l’incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Bulletin grippe Santé publique France

[1] Pelat C. et al. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.10.1016/j.cmi.2017.09.003.
[2] Vilcu AM et al. Estimation of seasonal influenza vaccine effectiveness using data collected in primary care in France: comparison of the test-negative design and the screening method. Clin Microbiol Infect. 2017. doi: 10.1016/j.cmi.2017.09.003.
[3] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[4] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #38 le: 07 avril 2018 à 16:32:11 »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #39 le: 07 avril 2018 à 16:34:53 »

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=maladies&mal=3


Semaine 2018s13 - Activité faible à modérée en médecine générale


201813 Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s13), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 56 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [44 ; 68]).

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Auvergne-Rhône-Alpes (103 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [67 ; 139]), Pays de la Loire (80, IC 95% [20 ; 140]) et Grand Est (74, IC 95% [30 ; 118]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1].

Pour la semaine dernière (2018s13), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :

« L’activité grippale est en diminution dans toutes les régions par rapport à la semaine précédente (2018s12). Dix régions sont passées en phase post-épidémique et l’épidémie est terminée en Corse, en Occitanie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur ».

Efficacité vaccinale : Selon les premières données collectées par les médecins Sentinelles, l’efficacité du vaccin antigrippal est estimée à 54% (IC 95% [29 ; 70]) chez les personnes de 65 ans et plus contre tous les virus grippaux. L’efficacité vaccinale est estimée à 41% (IC 95% [2 ; 65]) chez les personnes de moins de 65 ans ayant des facteurs de risque de complications [2].

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 2 676 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1 895 par les médecins généralistes et 781 par les pédiatres libéraux), dont 2 669 ont été testés à ce jour.

La semaine dernière, 46 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 27 (58,7%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité diminue légèrement cette semaine. La semaine dernière, les virus grippaux et A(H1N1)pdm09 B de lignage Yamagata ont été principalement détecté.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :

- 695 (26,0%) virus de type A(H1N1)pdm09,
- 120   (4,5%) virus de type A(H3N2),
-   22   (0,8%) virus de type A non sous-typés,
-     6   (0,2%) virus de type B lignage Victoria,
- 693 (26,0%) virus de type B lignage Yamagata,
-   30   (1,1%) virus de type B lignage non déterminé.

Huit co-infections de virus grippaux A et B ont été observées sur l’ensemble de la période de surveillance virologique.

Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). La détection de ces trois virus reste faible.

Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.

Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [3] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [4], l’incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Bulletin grippe Santé publique France

[1] Pelat C. et al. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.10.1016/j.cmi.2017.09.003.
[2] Vilcu AM et al. Estimation of seasonal influenza vaccine effectiveness using data collected in primary care in France: comparison of the test-negative design and the screening method. Clin Microbiol Infect. 2017. doi: 10.1016/j.cmi.2017.09.003.
[3] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[4] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4607