Auteur Sujet: FRANCE grippe 2017-2018  (Lu 21773 fois)

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE: grippe 2017-18
« Réponse #15 le: 28 décembre 2017 à 16:22:11 »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE: grippe 2017-18
« Réponse #16 le: 06 janvier 2018 à 01:19:37 »
"Il n'y a rien d'exceptionnel à avoir une épidémie de grippe en hiver", rappelait Philippe Juvin sur franceinfo le 29 décembre dernier. "En revanche cette année, ce qui est assez exceptionnel, c'est la montée très rapide du nombre de cas", ...

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/carte-grippe-le-nombre-de-cas-augmente-fortement-decouvrez-les-zones-les-plus-touchees-1515062646

La grippe continue de progresser rapidement, selon le dernier bulletin publié par le réseau Sentinelles ce jeudi. 343.000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France métropolitaine, et toutes les régions sont désormais touchées.

....

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE: grippe 2017-18
« Réponse #17 le: 06 janvier 2018 à 01:24:01 »
https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=bulletin

Bulletin du réseau Sentinelles du 04/01/18, n° 2017s52 (données du 25 au 31/12/17)

Activité épidémique en médecine générale

Les médecins Sentinelles surveillent le nombre de cas de syndromes
grippaux vus en consultation (définis par une fièvre supérieure à 39°C,
d'apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes
respiratoires).

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière
(2017s52), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en
consultation de médecine générale a été estimé à 527 cas pour 100 000
habitants (IC 95% [490 ; 564]), soit 343 000 nouveaux cas. Durant ces 3
semaines d'épidémie de grippe, 704 000 personnes auraient consulté un
médecin généraliste pour ce motif.

Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été
observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (778 cas pour 100 000
habitants, IC 95% [633 ; 923]), Auvergne-Rhône-Alpes (683, IC 95% [566
; 800]) et Normandie (593, IC 95% [393 ; 793]). La quasi totalité des
régions présentent une activité forte (les données régionales complètes
sont présentées à la fin du bulletin).

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de
30 ans (3 mois à 93 ans), les hommes représentaient 46% des cas. Les
tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient
pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été
estimé à 0,2% (IC 95% [0,0 ; 0,6]).

Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection
des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant
des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1].

Pour la semaine du 25 au 31/12/17, l'épidémie de grippe se poursuit en
métropole, la Corse reste en situation pré-épidémique.

Plus d'information sur la surveillance Sentinelles
Bulletin grippe Santé publique France
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional
influenza surveillance through a combination of automated outbreak
detection methods: the 2

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE: grippe 2017-18
« Réponse #18 le: 06 janvier 2018 à 01:25:56 »
« Modifié: 06 janvier 2018 à 01:28:23 par FREDE »

Hors ligne gsgs

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 801
    • http://www.setbb.com/fluwiki2/
Re : FRANCE: grippe 2017-18
« Réponse #19 le: 06 janvier 2018 à 05:33:47 »
insolite qu'il commence en France
avant l'Italie, l'Espagne, la Belgique, l'Angleterre, l'Irlande, la Russie

Il peut venir du Nord-Ouest (Irlande), de l'est (Russie), du Sud (Italie)

L'Allemagne l'obtient toujours quelques semaines plus tard

Mais H1 et B en France , H3 en Britannie

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2829
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #20 le: 11 janvier 2018 à 00:15:53 »
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/six-personnes-sont-mortes-grippe-hauts-france-1398891.html

Si elle est moins présente que l'an dernier, la grippe a tout de même tué 6 personnes en Hauts-de-France. De même, le nombre de cas graves a fait un bond spectaculaire, passant de 37 à 71 en une semaine.


Des victimes plus jeunes
L'épidémie de grippe tue cet hiver des patients plus jeunes que d'habitude, selon des données publiées mercredi par Santé publique France. "Un excès de mortalité toutes causes est observé chez les 15-64 ans" dans la semaine du 11 au 17 décembre, a écrit l'agence sanitaire dans son bulletin de surveillance hebdomadaire.
"Parmi les cas admis en réanimation, 70 sont décédés: trois étaient âgés de moins de cinq ans, 29 de 15 à 64 ans et 38 de 65 ans et plus", a souligné Santé publique France.
Lors d'une conférence de presse le 5 janvier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait relevé ce caractère atypique de l'épidémie. "C'est une épidémie qui est sévère cette année (...) avec une souche de virus qui circule et qui est assez peu connue par le système immunitaire des jeunes. Il y a beaucoup d'enfants et de jeunes qui aujourd'hui consultent aux urgences", avait-elle dit.
Malgré cela, la grippe a tout de même reculé par rapport à la dernière de 2017. Les passages aux urgences - plus de 8.500 passages -, ont baissé d'un quart***, et les consultations de médecins pour syndrome grippal, 423 pour 100.000 habitants, d'un cinquième.

La France figure parmi les 10 pays européens où l'épidémie a une "activité d'intensité modérée", tandis que "28 autres ont signalé une activité d'intensité faible".


*** note jsp : faut vraiment être motivé pour aller aux urgences, l'attente avant d'être vu par un médecin est facilement de 6 à 8 heures
je viens d'expérimenter au CHU de Lyon pour un monsieur de 88 ans, avec syndrome d'occlusion, insuffisance rénale, et torsion d'estomac sur hernie hiatale ... et encore ils l'ont considéré comme prioritaire  ; URGENCES = INDIGENCE
côté coulisses : les externes du CHU , pour la garde de 24 h du samedi 8h au dimanche 8 h n'ont pu manger ni samedi midi , ni samedi soir (ni à un autre moment)  SCANDALEUX, est-ce que le WE en particulier, une cambuse avec un micro-ondes pour réchauffer une gamelle est inorganisable ?
Je plains les patients qui ont un souci vers 5 heures du matin , le personnel n'est pas frais ...
Et le patient qui attend 6 heures avant d'être vu par un médecin, ben on peut l'envoyer en réa, on a perdu 6 heures avant de le perfuser etc ...

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6468
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #21 le: 11 janvier 2018 à 11:17:59 »
La grippe australienne tue au Royaume-Uni : faut-il avoir peur qu’elle débarque en France ?
Atlantico.fr   
Stéphane Gayet
Atlantico.fr10 janvier 2018

​La Grippe australienne (H3N2) ​a frappé son pays d'origine sévèrement en 2017, et le nombre de cas décelés au Royaume Uni est en augmentation.

​La Grippe australienne (H3N2) ​a frappé son pays d'origine sévèrement en 2017, et le nombre de cas décelés au Royaume Uni est en augmentation, un virus qui pourrait être la source d'une nouvelle épidémie de grippe en France en ce début 2018. Quel est le risque d'une épidémie dans le pays ? Quelles sont les particularités de cette grippe australienne ?
Les virus sont des microorganismes extrêmement simples et petits. Ils sont constitués d’une information génétique qui se trouve sous la forme d’un acide nucléique (soit de l’ARN, soit de l’ADN), de quelques enzymes et d’une protection ou capside. Les virus de nombreuses familles virales sont entourés d’une enveloppe qui est le plus souvent fragile et pourtant indispensable à leur pouvoir infectieux (à la différence des familles de virus nus, c’est-à-dire sans enveloppe).

Les virus sont des microorganismes essentiellement passifs, qui n’ont pas de métabolisme. Quand on dit que les virus infectent des cellules vivantes, ce sont plutôt des cellules vivantes qui s’infectent avec des virus en les absorbant, les décapsidant puis les répliquant grâce au code contenu dans leur acide nucléique. Les différents virus ont en général une spécificité d’espèce, qui peut être stricte ou bien relative : le virus de la rougeole a une spécificité d’espèce stricte pour l’homme ; il ne peut donc pas infecter un animal. Le virus de la rage a quant à lui une spécificité d’espèce relative pour le renard ; il peut infecter accidentellement le chien et très accidentellement l’homme.

Le virus de la grippe a un diamètre de l’ordre d’un dix millième de millimètre (100 nanomètres). Il en existe trois types désignés par les lettres A, B et C. Les virus grippaux B (...)lire la suite sur Atlantico

https://fr.news.yahoo.com/grippe-australienne-tue-au-royaume-uni-faut-avoir-080901348.html

entendu aussi ce matin sur la radio .

Hors ligne gsgs

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 801
    • http://www.setbb.com/fluwiki2/
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #22 le: 13 janvier 2018 à 11:59:17 »
B donne une certaine «protection» contre la ré-infection avec H3 dans la même saison
H1 donne plus de protection


Je compare cela avec le Fujian influenza H3N2 qui a été sévère aux Etats-Unis 2003/2004
mais l'Europe ne l'a obtenu en 2004/2005
au moins l'Allemagne, je ne suis pas sûr de la France, qui est habituellement ~ 2-3 semaines "Ahead"
de l'Allemagne


espérons que le printemps arrive tôt et puis nous avons un meilleur vaccin la saison prochaine

-------------------------------------------------

B gives some "protection" against re-infection with H3 in the same season
H1 gives more protection

I compare this with the Fujian flu H3N2 which was severe in USA 2003/2004
but Europe only got it in 2004/2005
at least Germany, I'm not sure about France, which is usually ~2-3 weeks "ahead"
of Germany

let's hope spring comes early and then we have a better vaccine next season


1996-2012 : http://magictour.free.fr/all1.PNG
« Modifié: 13 janvier 2018 à 12:45:35 par gsgs »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #23 le: 13 janvier 2018 à 16:21:44 »
https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

Situation observée pour la semaine 01 de l'année 2018, du 01/01/2018 au 07/01/2018 :

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s01), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 423 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [395 ; 451]), soit 275 000 nouveaux cas. Durant ces 4 semaines d’épidémie de grippe, 936 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d’Azur (785 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [619 ; 951]), Auvergne-Rhône-Alpes (642, IC 95% [545 ; 739]) et Occitanie (517, IC 95% [413 ; 621]). L’ensemble des régions présentent une activité forte.

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 40 ans (1 mois à 95 ans), les hommes représentaient 45% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,1% (IC 95% [0 ; 0,4]).

Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1]. Pour la semaine dernière du 01 au 07/01/18, l’épidémie de grippe a atteint toutes les régions de France métropolitaine.

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 896 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (603 par les médecins généralistes et 293 par les pédiatres libéraux), dont 895 ont été testés à ce jour.

La semaine dernière, 104 prélèvements ont été testés. Parmi eux, 72 (69,2%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité est en légère diminution cette semaine (2018s01). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :

- 251 (28,0 %) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   43   (4,8%) virus de type A(H3N2),
-   23   (2,6%) virus de type A non sous-typés,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
-   60   (6,7%) virus de type B lignage Yamagata,
-   41   (4,6%) virus de type B lignage non déterminé.

Aucune co-infection de virus grippaux A et B n’a été observée.


Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.

Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.

Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l’incidence des syndromes grippaux devrait rester stable cette semaine, mais les discordances entre les deux modèles ne permettent pas de prédire l’activité des syndromes grippaux avec plus de précision.

Plus d’information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

(Plus d'information sur le site)

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #24 le: 13 janvier 2018 à 16:22:52 »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #25 le: 13 janvier 2018 à 16:39:29 »
https://www.lci.fr/faits-divers/epidemie-de-grippe-un-enfant-de-9-ans-est-mort-a-lourdes-2075867.html

DÉCÈS - Un enfant âgé de 9 ans est mort de la grippe, la nuit dernière, à Lourdes. Cette année, l'épidémie touche des patients plus jeunes et est particulièrement virulente.
13 janv. 12:06 La rédaction de LCI

Son état s'était aggravé depuis jeudi dernier mais les médecins n'ont rien pu faire. Le petit Kylian, 9 ans, est mort de la grippe, peu après son admission aux urgences de l'hôpital de Lourdes.

 Depuis le début de la semaine, ses parents, dont sa maman, professionnelle de santé, se relayaient pour le soigner mais c'est ce jeudi, que l'état du petit garçon s'est aggravé, indique La Depêche du Midi.

Sa maman l'a alors conduit au CHU de la ville, qui n'a rien pu faire pour sauver le petit garçon. Une cellule psychologique a été ouverte dans l'école et au collège où est scolarisée la grande soeur de Kylian. "Lundi, le dispositif sera reconduit et complété d’une cellule d’écoute", indiquent nos confrères.

Ce décès vient s'ajouter aux 70 morts déjà recensés depuis le début de l'épidémie.

Hors ligne gsgs

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 801
    • http://www.setbb.com/fluwiki2/
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #26 le: 21 janvier 2018 à 06:45:27 »
quelques headlines :

H3N2 : le nouveau virus grippal qui est à craindre en France | Medisite
In France, the Ministry of
Health issued an alert, warning "the influenza epidemic is of an exceptional
magnitude, by the number of cases, which risks exceeding those of the last two
years"
 En cause, la mutation de la souche du virus H3N2 qui, au lieu de muter lors de son
injection dans un oeuf comme c'est le cas normalement quand on créé un vaccin,
a muté ...
Aussie flu, French flu and Japanese flu - which is worse and how to ...
Flu deaths soar by 77% in a week, figures show | Daily Mail Online

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #27 le: 30 janvier 2018 à 15:09:24 »

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

Semaine 2018s02 - Activité épidémique en médecine générale

201802 Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s02), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 339 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [315 ; 363]), soit 221 000 nouveaux cas. Durant ces 5 semaines d’épidémie de grippe, 1 127 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.

Ce taux d’incidence est en baisse depuis maintenant deux semaines et semble signer le début de la décrue épidémique. Toutefois, en cette première semaine post-vacances, l’incidence des syndromes grippaux chez les 0-14 ans est en augmentation. Il sera donc important de rester vigilant sur la dynamique épidémique dans les semaines à venir.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d’Azur (608 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [462 ; 754]), Grand Est (421, IC 95% [344 ; 498]) et Auvergne-Rhône-Alpes (399, IC 95% [333 ; 465]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 35 ans (6 mois à 92 ans), les hommes représentaient 44% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,4% (IC 95% [0,0 ; 0,9]).

Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1].

Pour la semaine dernière (2018s02), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
"- Epidémie de grippe en phase descendante en métropole
  - Pic probablement atteint dans la plupart des régions"
Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1098 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (746 par les médecins généralistes et 352 par les pédiatres libéraux), dont 1096 ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 157 prélèvements ont été testés. Parmi eux, 81 (51,6% étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité Le taux de positivité a nettement diminué cette semaine (2018s02). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :

- 308 (28,1%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   51   (4,7%) virus de type A(H3N2),
-   27   (2,5%) virus de type A non sous-typés,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
- 109   (9,9%) virus de type B lignage Yamagata,
-   30   (2,7%) virus de type B lignage non déterminé.
Aucune co-infection de virus grippaux A et B n’a été observée.
Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l’incidence des syndromes grippaux pourrait rester stable dans les prochaines semaines.

Bulletin grippe Santé publique France
Plus d’information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #28 le: 30 janvier 2018 à 15:10:29 »

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : FRANCE grippe 2017-2018
« Réponse #29 le: 30 janvier 2018 à 15:12:35 »
https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

Semaine 2018s03 - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s03), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 271 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [249 ; 293]), soit 178 000 nouveaux cas. Durant ces 6 semaines d’épidémie de grippe, 1 270 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Ce taux d’incidence est en baisse depuis maintenant trois semaines.

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Auvergne-Rhône-Alpes (449 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [380 ; 518]), Bourgogne-Franche-Comté (352, IC 95% [217 ; 487]) et Grand Est (338, IC 95% [273 ; 403]).

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l’âge médian était de 27 ans (1 mois à 92 ans), les hommes représentaient 49% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,6% (IC 95% [0,0 ; 1,.3]).

Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d’urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s03), la conclusion du bulletin de Santé publique France est : « Pic de l’épidémie atteint dans la plupart des régions en métropole ».

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1278 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (874 par les médecins généralistes et 404 par les pédiatres libéraux), dont 1277 ont été testés à ce jour.

La semaine dernière, 145 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 95 (65,5%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité a augmenté cette semaine (2018s03). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.

Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 365 (28,6%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   56   (4,4%) virus de type A(H3N2),
-   32   (2,5%) virus de type A non sous-typés,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
- 158 (12,4%) virus de type B lignage Yamagata,
-   30   (2,3%) virus de type B lignage non déterminé.

Une seule co-infection de virus grippaux A et B a été observée.
Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV).  Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.

Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l’Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l’incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.

Bulletin grippe Santé publique France
Plus d’information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.