Auteur Sujet: Vaccin grippal par patch  (Lu 1101 fois)

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2803
Vaccin grippal par patch
« le: 03 juillet 2017 à 20:25:01 »
Vaccin contre la grippe : un patch à la place de l’aiguille
Un essai a validé l’efficacité d’un patch appliqué par le patient lui-même pour s’immuniser contre la grippe saisonnière. Une alternative à l’injection intramusculaire.
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/07/03/vaccin-contre-la-grippe-un-patch-a-la-place-de-l-aiguille_5154951_1650684.html#OZRTMh8AdyPKel9g.99
Un patch à micro-aiguilles pourrait être une alternative à la vaccination ­contre la grippe par injection ­intramusculaire, selon une étude conduite par l’Institut de technologie de Géorgie et l’université Emory (Atlanta, Etats-Unis) et ­publiée dans l’hebdomadaire ­médical britannique The Lancet le 27 juin. L’aiguille de la seringue ­effraie les deux tiers des enfants et un quart des adultes, une peur qui ­serait responsable du non-respect des recommandations de vaccination chez un adulte sur douze, selon une étude canadienne de 2012.
Le patch, de la taille d’une pièce de monnaie, consiste en un support adhésif comportant 100 micro-aiguilles de forme conique ­mesurant 650 micromètres de long. Ces pointes, qui renferment le vaccin, sont faites d’un excipient hydrosoluble, dissolvable dans la peau. L’immunisation par voie intradermique est intéressante dans la mesure où la peau renferme des cellules capables de capter les antigènes vaccinaux pour les présenter au système immunitaire de l’individu vacciné, en l’occurrence des cellules de Langerhans et autres cellules dendritiques.
A poser soi-même
Le patch à micro-aiguilles est conçu pour que l’utilisateur l’applique lui-même sur la face dorsale du poignet, en le laissant en place durant vingt minutes. Le dispositif émet de petits bruits afin de renseigner la personne qu’une force suffisante a bien été exercée sur la peau. Après application, le sujet retire le dispositif à la manière d’un pansement et peut le jeter. Celui-ci ne présente plus aucun danger car il ne comporte pas d’élément susceptible de blesser quiconque, contrairement à l’aiguille utilisée lors d’une injection musculaire, qui doit être déposée après usage dans une boîte spéciale.
Ce patch ne nécessite pas d’être conservé au réfrigérateur. Le vaccin, dans son emballage, est stable à 5 °C, 25 °C ou 40 °C pendant douze mois. La chaîne du froid n’est alors plus une contrainte.