Auteur Sujet: les assurances en suisse  (Lu 1241 fois)

Hors ligne derborence

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 113
les assurances en suisse
« le: 22 février 2006 à 16:39:54 »
22 février    
   
   
    15:23       La Suisse se prépare à l'arrivée de la grippe aviaire   
Les analyses d'oiseaux morts sont toujours négatives - Mesures de quarantaine ou d'éliminations prévues en cas de contamination - L'assurance Winterthur n'accepte plus de clients pour les risques d'épidémie
Berne (AP) La Suisse est toujours exempte de grippe aviaire mais, compte tenu de la situation dans les pays voisins, elle s'attend à l'arrivée du virus sur son territoire. En cas d'épidémie, une quarantaine pourrait être imposée également à d'autres animaux domestiques en fonction de leur sensibilité à la maladie. L'assurance Winterthur ne prend plus de nouveaux clients pour les risques d'épidémie.
Il se peut tout à fait que le virus H5N1 touche la population d'oiseaux sauvages en Suisse, a expliqué mercredi devant la presse le ministre de l'économie Joseph Deiss. «La tâche principale est de prendre toutes les mesures possibles en fonction de l'état actuel des connaissances», a-t-il ajouté. Pour cette raison, le conseiller fédéral entend suivre de près l'évolution de la situation en collaboration avec l'Office vétérinaire fédéral (OVF).

Analyses négatives
Joseph Deiss a cependant rappelé qu'aucun cas de grippe aviaire n'a été enregistré pour le moment dans le pays. Les analyses sur les 56 échantillons d'oiseaux morts prélevés jusqu'ici se sont toutes révélées négatives. Le démocrate-chrétien fribourgeois a par ailleurs lancé un appel aux médias. Il les a invités à continuer d'informer la population des précautions à prendre, mais sans installer un inutile climat de panique.
On dénombrait en effet mercredi 56 volatiles dont les prélèvements ont été analysés sans trouver de trace de grippe aviaire, selon le dernier bilan de l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Parmi les bêtes analysées figurent les quatre canards découverts dimanche dernier à Estavayer-le-Lac (FR). Les prélèvements ont été acheminés à Zurich par une voiture de police. Le dispositif d'intervention est opérationnel, s'est félicité le gouvernement fribourgeois.

Animaux domestiques
Si la grippe aviaire venait à contaminer un élevage de volaille, tous les autres animaux domestiques sensibles au virus devraient être éliminés ou placés en quarantaine. Ce serait le cas des chats, des porcs et des chevaux. Le risque pour les chats est cependant considéré comme minime. Ces félins s'attaquent en effet surtout aux oiseaux chanteurs chez qui le risque de contamination est plus faible que chez d'autres espèces.
Chez les chiens, on ne connaît encore aucune contamination par la grippe aviaire, a relevé Marcel Falk, porte-parole de l'OVF. En cas de contamination d'un élevage, les chats pourraient être placés en quarantaine au lieu d'être abattus. Les vétérinaires cantonaux devraient alors décider quels animaux devraient être confinés dans un périmètre déterminé.

Stop assurances
Dans le but de limiter les risques économiques, beaucoup d'éleveurs de volailles ont tenté, ces derniers jours, de contracter une assurance en cas d'épidémie. La Winterthur, qui offre ce type de police, refuse désormais d'admettre de nouveaux clients. Les demandes suscitées par la grippe aviaire ont quintuplé, a précisé son porte-parole Markus Seitz, sans donner d'estimation plus précise.
Dans une situation de risque exceptionnelle comme aujourd'hui, admettre beaucoup de nouveaux clients serait en contradiction avec le système de solidarité propre à l'assurance, a souligné Markus Seitz. L'équilibre des risques dans une communauté déterminée pourrait s'en trouver menacé. AP
df/mi
© AP - The Associated Press. Tous droits réservés.
pour mettre le lien j'ai des problemes
qui peut me donner une manip par la manip habituelle impossible