Auteur Sujet: Dengue/Ile de la Reunion  (Lu 15171 fois)

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Réponse #30 le: 13 janvier 2018 à 16:37:02 »
http://www.linfo.re/la-reunion/societe/734496-la-reunion-8-nouveaux-cas-de-dengue-dont-3-dans-le-sud

La Réunion : 8 nouveaux cas de dengue dont 3 dans le Sud

LINFO.RE – créé le 10.01.2018 Manuel Yepes

L’ARS Océan Indien indique qu’au cours des quatre dernières semaines, 8 nouveaux cas de dengue autochtone ont été signalés dont 3 au cours de ces derniers jours dans le Sud de l’île à la Ravine des Cabris, Saint-Pierre (Bois d’Olives), confirmant l’apparition d’une nouvelle zone de circulation active du virus.

Suite à l’épisode pluvieux de ces derniers jours, associé à l’évènement climatique AVA, l’Agence régionale de santé océan indien (ARS OI) indique qu’au cours des quatre dernières semaines, 8 nouveaux cas de dengue autochtone ont été signalés dont 3 au cours de ces derniers jours dans le Sud de l’île à la Ravine des cabris, Saint-Pierre (Bois d’Olives), confirmant l’apparition d’une nouvelle zone de circulation active du virus.


L’ARS OI souhaite sensibiliser la population à la nécessité de renforcer l’élimination des gîtes larvaires autour de son habitation pour éviter la diffusion des maladies transmises par les moustiques.

Afin de limiter la propagation du virus, les services de l’ARS Océan Indien et de la Cire Océan Indien (Santé publique France) maintiennent des mesures renforcées de surveillance et de lutte anti-vectorielle et rappellent à la population l’importance de s’engager pour lutter contre les moustiques (élimination des gîtes larvaires, protection contre les piqûres).

94 cas de dengue en 2017

Au cours de l’année 2017, 94 personnes ont contracté la dengue sur l’île de la Réunion. La circulation du virus de la dengue a été identifiée au cours du premier semestre 2017 et est restée interrompue jusqu’à ce jour y compris durant l’hiver austral.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Réponse #31 le: 03 mars 2018 à 21:36:55 »
http://sante.lefigaro.fr/article/grand-retour-de-la-dengue-dans-les-iles/

La Réunion craint une épidémie de dengue
Par   Journaliste Figaro Aurélie Franc   Publié le 01/03/2018

Cette maladie causée par un virus a touché plus de 110 personnes entre janvier et février. En Nouvelle-Calédonie, l’épidémie est déjà déclarée.

La Réunion fera-t-elle bientôt face à une épidémie de dengue? Cela faisait plus d’un an que cette maladie infectieuse provoquée par un virus circulait de façon ininterrompue sur cette île française de l’océan Indien. Mais, depuis le début de l’année 2018, la propagation du virus, transmis par les moustiques, s’est intensifiée. Plus de 110 cas ont été enregistrés entre janvier et février, contre 94 cas sur toute l’année 2017.

«Le risque de survenue d’une épidémie est à présent considéré comme élevé», note l’Agence régionale de santé (ARS) de l’océan Indien, qui a relevé son niveau d’alerte, le 27 février.
Pour le moment, «impossible de prévoir» l’évolution de la situation, selon Olivier Reilhes, directeur adjoint de la veille et de la sécurité sanitaire à l’ARS océan Indien. «Nous pouvons aussi bien faire face dans les semaines à venir à une épidémie majeure comme à une stabilisation du nombre de cas. De même, le virus peut cesser de circuler», à condition que la prévention soit parfaitement efficace.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Réponse #32 le: 07 mars 2018 à 22:06:04 »
http://www.bfmtv.com/sante/risque-grandissant-d-epidemie-de-dengue-a-la-reunion-1390172.html

Risque grandissant d'épidémie de dengue à La Réunion
 07/03/2018

L'île fait face à une épidémie pour l'instant localisée de dengue, que l'agence régionale de santé voudrait enrayer avant qu'elle ne se répande à toute l'île.
C'est un effet collatéral du cyclone Dumazile qui vient de passer au large de La Réunion: l'épidémie de dengue pour l'instant circonscrite à la commune de Saint-Paul pourrait s'étendre à toute l'île, relève France-Info.

Selon la chaîne locale Réunion 1ère, 82 nouveaux cas ont été signalés la semaine dernière principalement dans la commune de Saint-Paul. L'Agence régionale de santé (ARS) a lancé un appel à la mobilisation générale pour éviter que le virus ne de répande.

L'ARS dresse une liste des quartiers plus spécifiquement affectés par la dengue:

Saint-Paul: quartiers Gare routière et Etang-St-Paul Bois de Nèfles, La Plaine, rue Jacquot, Le Ruisseau, Saint Gilles-les-Bains - Carosse et Boucan Canot;
Le Port: quartier Rivière des galets;
Saint-Pierre: quartier Bois d’Olives et Terre Rouge;
Le Tampon: quartier Terrain Fleuri.

Par ailleurs, l'agence informe que le plan ORSEC 2B a été déclenché. Il prévoit un renforcement des actions de nettoyage et d'entretien des espaces publics, des actions de communication, une préparation à la mobilisation de renforts et une information des personnels de santé.

Depuis le début de l'année, quelque 193 cas ont été recensés. Rappelons que ce virus est transmis par le moustique tigre. "Aedes albopictus pond autour des habitations dans les vases, pots, soucoupes, déchets divers...", précise encore l'agence. Vider ces récipients et se protéger des moustiques est essentiel.

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608
Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Réponse #33 le: 07 avril 2018 à 16:41:39 »
Le virus s'étend au Nord de l' ile

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=maladies&mal=3

167 nouveaux cas de dengue à La Réunion : La mobilisation collective se poursuit
Mercredi 4 Avril 2018 - 17:23

L’épidémie de dengue se poursuit à la Réunion dans l’Ouest et le Sud, avec quelques autres cas isolés. Du 26 mars au 1er avril, 167 cas de dengue ont été confirmés, portant à 755 le nombre total de cas autochtones signalés en 2018. La mobilisation de l’ensemble des services s’intensifie. Les Réunionnais sont appelés à maintenir leur vigilance et à participer activement à la lutte contre les moustiques.

Situation épidémiologique au 4 avril
 
Au cours de la semaine dernière (du 26 mars au 1er avril), 167 cas de dengue ont été confirmés, portant à 755 le nombre total de cas autochtones signalés en 2018. L’épidémie se poursuit dans l’ouest et le sud, avec l’émergence d’un foyer potentiel dans le nord.

Les principales zones de circulation du virus toujours actives:

Dans l’Ouest
à Saint-Paul, Gare routière et Étang Saint-Paul (37 cas), Bois de Nèfles et La Plaine (35 cas), Saint-Gilles-les-Bains (16 cas), Saint-Gilles-les-Hauts (7 cas), La Saline (4 cas), à La Possession (8 cas), Le Port (3 cas), Saint-Leu (15 cas).
 
Dans le Sud
à Saint-Pierre (8 cas), Ravine des Cabris, Bois d’Olives (10 cas)
 
Dans le Nord
à Sainte-Clotilde (2 cas sans lien avec les zones de circulation connues)
 
Au total depuis le début de l’année 2017, 849 cas autochtones ont été confirmés, donnant lieu à 34 hospitalisations (22 en 2018 et 12 en 2017). Compte tenu de la densité de moustiques vecteurs et des conditions météorologiques actuelles, cette épidémie pourrait continuer à s’intensifier dans les semaines à venir. 


Une forte mobilisation de l’ensemble des pouvoirs publics

Depuis la semaine dernière, avec le passage en niveau 3 du Plan ORSEC, le dispositif coordonné par le préfet de La Réunion est renforcé par:
l’arrivée de nouveaux effectifs au sein du service de Lutte anti-vectorielle (LAV) de l’ARS ;
 
40 pompiers volontaires qui réalisent quotidiennement des interventions dans les zones de l’Ouest ;
 
la remobilisation des communes et des intercommunalités sur leurs missions de salubrité publique (ramassage des déchets et suppression des dépôts sauvages, entretien des espaces verts) et d’information et de prévention auprès des habitants ;
 
la possibilité pour les communes de mobiliser des emplois aidés pour amplifier leurs actions, bénéficiant d’un taux de financement accru par l’Etat avec une contribution de l’ARS OI.
 
La programmation des actions est préparée par l’ARS Océan Indien et conduite par les sous-préfets en lien avec les services et collectivités mobilisés.

Le service LAV de l’ARS OI assure près de 1 000 visites en porte-à-porte chaque semaine. Il a effectué plus de 7 000 visites et traitements de cours et de jardins depuis le début de l’année. Fortement mobilisé dès les premiers cas de dengue, il a pu ainsi intervenir sur tous les signalements, limitant la circulation de la dengue, contenue jusqu’à présent à certaines zones limitées. Il concentre désormais son action sur les nouveaux cas isolés, toujours dans un objectif de limitation de la propagation:
les traitements insecticides éliminent les moustiques de la zone dont certains peuvent être déjà porteurs du virus de la dengue et prêts à contaminer de nouvelles personnes ;
 
l’élimination des gîtes larvaires permet de maintenir plus longtemps l’efficacité des traitements en évitant une recolonisation rapide de la zone par de nouveaux moustiques adultes.
Ces interventions de lutte anti-vectorielle, pour être pleinement efficaces, nécessitent le concours de la population afin de permettre aux équipes d’accéder facilement aux propriétés privées et d’y réaliser les prospections et traitements nécessaires.

Recommandations à la population

Il est rappelé à tous l’importance de mettre en œuvre les gestes de prévention, en particulier pour les habitants des zones touchées:
Éliminer les récipients en eau autour de son habitation ;
 
Éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires ;
 
[Se protéger des piqûres de moustiques ;
 
Consulter impérativement son médecin en cas d’apparition de symptômes de la maladie (apparition brutale de fièvre éventuellement associée à des maux de tête, douleurs musculaires, éruptions cutanées, nausées, vomissements, saignements ou fatigue) et continuer à se protéger des piqûres de moustiques.
Il est rappelé que, par arrêté préfectoral, les propriétaires, locataires, exploitants ou occupants ont obligation de se conformer aux prescriptions des agents chargés de la lutte anti-vectorielle et d’éliminer, sur les terrains placés sous leur responsabilité, tout objet ou situation susceptible de favoriser la rétention d’eau.

Cette lutte collective est le moyen le plus efficace pour endiguer l’épidémie.
 
Préfecture de La Réunion


Une internaute dans les commentaires  se plaint que le gouvernement  ne prennent pas en charge les carcasses de voitures laissées  à l'abandon; " véritables  nid à larves" [dixit]


Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2829
Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Réponse #34 le: 02 mai 2018 à 21:19:09 »
http://sante.lefigaro.fr/article/dengue-plus-de-2000-personnes-contaminees-a-la-reunion/
L’épidémie de dengue à La Réunion est «sans précédent», a alerté l’Organisation Mondiale de la Santé. Alors qu’en 2017, seulement une centaine de malades ont été signalés, ils sont plus de 2000 depuis janvier 2018.

L’épidémie de dengue sur l’île de La Réunion se renforce jour après jour. En seulement une semaine (du 23 au 29 avril) près de 300 nouveaux cas ont été confirmés au laboratoire, portant le nombre de cas confirmés à 2119 cas depuis le début de l’année 2018, a rapporté l’Agence régionale de santé (ARS) Océan Indien. Toutes ces personnes ont été infectées sur l’île de La Réunion par des moustiques contaminés. Ces cas autochtones se concentrent principalement dans l’ouest, le sud et le nord de l’île.

Un bilan inquiétant selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). «Bien que des cas sporadiques de dengue aient été signalés à La Réunion auparavant, la recrudescence des cas depuis le début de l’année 2018 est sans précédent», a alerté l’agence des Nations unies.

L’épidémie devrait s’intensifier
Par ailleurs, cette épidémie s’avère plus intense que d’habitude. L’ARS Océan Indien indique, en effet, que 59 personnes ont dû être hospitalisées depuis janvier. Elle ajoute qu’entre 20 et 30 passages aux urgences sont enregistrés chaque semaine pour des symptômes de dengue (forte fièvre, douleurs musculaires et/ou articulaires, maux de tête, grande fatigue). Et cela ne devrait pas se calmer, prévient l’agence sanitaire. «Compte tenu de la densité de moustiques vecteurs et des conditions météorologiques actuelles, cette épidémie pourrait continuer à s’intensifier dans les semaines à venir», explique-t-elle.

De fait, la chaleur et l’humidité actuellement observées sur l’île favorisent la prolifération des moustiques. L’hiver doux a permis aux œufs pondus durant l’automne de survivre. Ils profitent maintenant des pluies abondantes pour reprendre leur cycle d’évolution, et des températures estivales pour éclore.

Les autorités de l’île se sont donc mises à la chasse aux moustiques. Et pour accélérer l’élimination de ces nuisibles et des gîtes larvaires, le Préfet a activé le niveau 3 du plan ORSEC de lutte contre les arboviroses qui permet de mobiliser 120 agents ainsi que 29 intérimaires, mais aussi 40 sapeurs-pompiers volontaires. Ils interviennent au domicile des personnes ayant contracté la dengue afin de réaliser des traitements insecticides. Déjà près de 30.000 maisons ont été identifiées et traitées.
Cependant, «les actions engagées par les pouvoirs publics pour contrer la propagation de la dengue ne peuvent être pleinement efficaces que si la population s’implique également dans la lutte contre les moustiques, en supprimant les sources de moustiques», relève l’ARS sur son site. Les Réunionnais sont donc invités à vider et ranger les vases, vieux pneus, ou tout autre objet à l’abri de la pluie. Les réservoirs d’eau devraient aussi être recouverts de moustiquaires.
La population doit aussi se protéger des piqûres de moustiques en utilisant des sprays et crèmes répulsifs et en dormant sous des moustiquaires. Porter des vêtements longs est également vivement recommandé.

"Bien que des cas sporadiques de dengue autochtone aient été signalés à La Réunion auparavant, la recrudescence des cas depuis le début de l’année 2018 est sans précédent, remarque l'OMS. La Réunion est une destination touristique prisée et la probabilité d'introduction du virus de la dengue dans des pays tiers se trouve aggravée par l'épidémie actuelle".
« Modifié: 02 mai 2018 à 21:21:31 par jsp »