Auteur Sujet: type de virus grippaux chez le chien et le chat  (Lu 5573 fois)

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
type de virus grippaux chez le chien et le chat
« le: 12 mai 2010 à 21:06:54 »
http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6TD5-4XFPPVG-1&_user=10&_coverDate=03%2F15%2F2010&_rdoc=10&_fmt=high&_orig=browse&_srch=doc-info%28%23toc%235189%232010%23998659998%231669098%23FLA%23display%23Volume%29&_cdi=5189&_sort=d&_docanchor=&_ct=20&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=411bffdd488d79056210e97beabb4442

During the last decade reports of influenza A virus infections in dogs and cats draw considerable attention to veterinary practitioners and scientists in the fields of virology and epidemiology. Earlier experimental studies showed that dogs and cats are susceptible to influenza A virus infection, but animals did not develop clinical signs. In recent years transmission of influenza virus of subtype H3N8 from horses to dogs, however, was accompanied by severe clinical signs and the infection was shown to be transmitted to other pet dog populations in the US. In Asia respiratory disease caused by influenza virus H3N2 was documented in dogs and also a fatal infection with the highly pathogenic avian influenza virus (HPAIV) H5N1 was reported. Transmission of HPAIV H5N1 from infected poultry or wild birds to large felids and domestic cats has been reported from eight countries in Asia and Europe which caused considerable problems and concerns for both veterinary and public health in recent years. Experimentally the infection could also be transmitted from diseased to naive cats. Due to the heterogeneity of influenza viruses in their natural reservoirs of water fowl and the recent clinical natural infections in carnivores with influenza viruses of the subtypes H3 and H5, influenza virus infections should also be considered in dogs and cats with lower respiratory disease. The transmission of influenza A virus to carnivores from different mammalian and avian species may allow viral adaptation and therefore the epidemiological role of infected dogs and cats needs close attention.

constatés chez le chien H3N8, H3N2 et H5N1
chez le chat H5N1

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #1 le: 25 septembre 2012 à 19:24:20 »
Le virus H3N8, à l'origine présent chez les chevaux, a été identifié chez le chien en 2004 pour la première fois (lévriers de course en Floride, utilisant les mêmes pistes que les chevaux).

http://www.pennlive.com/midstate/index.ssf/2012/09/canine_influenza_spreads_into.html

L'influenza canine a été diagnostiquée pour la première fois en Pennsylvanie en 2008 et, depuis, se propage lentement dans cet état américain. Le virus , à l'origine présent chez les chevaux, est surveillé par le CDC d'Atlanta dans l'éventualité d'une transmission aux humains mais le risque est faible.

https://www.aahanet.org/Education/WebConference.aspx?key=a2ea8241-086f-4fb4-b219-dd9ff9204f3e

Canine influenza is a highly contagious respiratory infection of dogs caused by influenza A subtype H3N8 virus. Thousands of infected dogs have been identified in 30 states, and the virus is now enzootic in many communities in Colorado, Florida, New Jersey, New York, and Pennsylvania.

Il existe un vaccin anti H3N8 destiné au chien aux Etats-Unis, indiqué tout particulier pour les chiens vivant en groupe (chenils, expositions, chiens de course etc)

http://vetmedicine.about.com/od/dogdiseasesconditions/f/CanineInfluenza.htm
« Modifié: 25 septembre 2012 à 22:17:14 par jsp »

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #2 le: 25 septembre 2012 à 21:13:38 »
merci jsp,
j'avais eu l'impression que la découverte de H3N8 chez le chien était plus ancienne.
est ce que le chien risque d'en mourir ?

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #3 le: 25 septembre 2012 à 22:04:25 »
 "virtually all dogs exposed to the canine influenza virus become infected; about 80 percent develop a flu-like illness, while another 20 percent do not become ill. Fortunately, most dogs recover within two weeks without any further health complications. However, some dogs progress to pneumonia, which is usually due to secondary bacterial infections."

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #4 le: 25 septembre 2012 à 22:11:17 »

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #5 le: 25 septembre 2012 à 22:22:24 »
ah... je suis stupéfaite : de 1 à 10% de morts de la grippe chez le chien ?
mais c'est une hécatombe ...

Hors ligne FREDE

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 4608

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #7 le: 07 mars 2014 à 13:36:50 »
Rôle du chien dans l'épidémiologie de la grippe
Historiquement, rappellent les auteurs de cet article paru dans le Veterinary Record du
24 janvier 2014, le Chien n'a pas été considéré comme sensible aux virus de la grippe.
Cependant, des infections par un H3N8 d'origine équine ont été signalées dans cette
espèce aux USA après 2004, et au Royaume-Uni, rétrospectivement, en 2002. Le
H5N1 a également été isolé chez le Chien en Thaïlande en 2004, alors que le H3N2 d'origine aviaire a été signalé en Corée en 2007. Ces observations suggèrent que le Chien
puisse jouer un rôle dans la transmission interspécifique de la grippe A. De plus, pour
le H1N1, on a pu suspecter un passage de l'Homme au Chien. Les auteurs ont conduit
une étude sérologique chez 366 chiens, au Japon, les animaux ont été prélevés entre
janvier 2009 et février 2010. Un test de neutralisation a été effectué concernant une ancienne
souche de H1N1 (A/Kawasaki/UTK4/09), de H3N2 (A/Kawasaki/UTK20/08), du virus
A(H1N1) pdm09, et du virus grippal B (B/Tokyo/UT-E2/08). Quatorze échantillons
(3,8 %) étaient positifs pour le A(H1N1) pdm09, 2,2 %  pour le H3N2 (avec apparemment une transmission de l'Homme au Chien), 1,6 % étaient positifs au virus de type B.
Tous étaient négatifs pour le H5N1. Aucun animal n'avait présenté de syndrome respiratoire aigu, les taux d'anticorps étaient faibles, ce qui suggère que les infections avaient
été asymptomatiques ou paucisymptomatiques. Le Chien peut dès lors être selon les auteurs
un vecteur de grippe et doit donc être surveillé à l'instar des animaux d'autres espèces,
comme les volailles ou les porcs, pour répondre au concept "One Health".

Hors ligne jsp

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2825
Re : type de virus grippaux chez le chien et le chat
« Réponse #8 le: 25 juin 2018 à 12:40:19 »
Découverte de nouveaux virus influenza chez le chien
De nouveaux variants du virus influenza ont été identifiés chez le chien en Chine, ce qui soulève des interrogations sur un éventuel risque de transmission à l'homme.
Les chercheurs ont analysé 800 prélèvements réalisés sur des chiens présentant une pathologie respiratoire dans le sud de la Chine (Guangxi), entre 2013 et 2015. Il s'agissait de chiens de compagnie, d'élevages (alimentaires) et errants. 14,5%  des écouvillons étaient positifs par polymerase chain reaction (PCR) au virus influenza. Un séquençage complet du génome viral et une analyse phylogénétique ont permis d'identifier 16 virus influenza, dont deux nouveaux variants H1N1 d'origine porcine, parmi lesquels l'un présente un potentiel zoonotique.
Trois nouveaux réassortiments génotypiques contenant des fragments provenant de trois lignées qui circulent chez le porc en Chine ont été également repérés. Le H1N1, le H3N2 et le H3N8 peuvent donc être retrouvés chez le chien et interagir entre eux, créant des recombinaisons génétiques variées.
Un rôle de réservoir pour le chien
Le virus influenza peut infecter de nombreuses espèces. Les oiseaux et les porcs sont des réservoirs classiques du virus. Les chiens et les chevaux étaient jusqu'à présent connus pour abriter seulement des variants stables du virus sans danger pour l'homme. Les porcs infectés par des virus aviaires ont subi des recombinaisons génétiques à l'origine d'une pandémie en 2009. Avec les résultats de cette étude, les scientifiques craignent un scénario similaire chez le chien infecté par des virus porcins. Cette publication démontre le rôle de réservoir du chien, qui abrite une diversité génétique importante du virus, ce qui soulève beaucoup d'inquiétudes concernant l'apparition de variants pathogènes pour l'homme.
Le potentiel zoonotique à évaluer
Cependant, à l'heure actuelle, aucune donnée ne permet de confirmer la transmission par le chien d'un virus influenza pathogène pour l'homme, mais cela reste scientifiquement possible. Le risque d'apparition d'une nouvelle pandémie est accru du fait de la proximité de l'homme et du chien, celui-ci étant l'un des animaux de compagnie les plus représentatifs dans le monde.
Les scientifiques vont devoir étudier les caractéristiques de ces nouveaux variants, leur extension géographique et évaluer la pathogénicité et l'immunité de l'homme face à ces virus. Toutefois,
les chercheurs conseillent d'ores et déjà d'inclure l'espèce canine dans le protocole de surveillance établi pour les virus influenza pathogènes pour l'homme. La vaccination des chiens contre ces virus
pourrait également être prochainement un sujet de réflexion.
Chen Y, Trovilo N. S., Wang G. et colL Emergence and evolution of novel reassortant influenza A
viruses in canines in Southem China. MBio. 2018;9(3).

Recension faite par Mylène Panizio dans la Semaine Vétérinaire du 22 juin 2018