Auteur Sujet: la tache semble s'agrandir au nord  (Lu 2040 fois)

Hors ligne alain

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 2647
la tache semble s'agrandir au nord
« le: 14 février 2006 à 17:18:44 »
L’épizootie de grippe aviaire se propage au Nigeria : Les autorités incapables de fermer les marchés de volailles
 

ABUJA - Les responsables de la santé au Nigeria ont annoncé hier que les cas suspects de grippe aviaire se multiplient mais ont défendu leur incapacité à fermer les marchés de volailles.

Les marchands continuent de transporter et de vendre les poulets dans presque tout le pays, trois jours après que les vétérinaires des Nations Unies ont demandé au gouvernement de fermer les marchés de volailles pour arrêter la propagation du virus très pathogène H5N1. Le ministre de la Santé, Eyitayo Lambo, a indiqué au cours d’une conférence de presse à Abuja lundi que les scientifiques analysent les prélèvements de cinq nouveaux Etats, après avoir confirmé la semaine dernière la présence du virus dans trois Etats.

"Nous avons des cas suspects à Katsina, Nassarawa, et dans le Territoire de la capitale fédérale (FCT, Abuja)", a-t-il annoncé.

Les deux derniers Etats se trouvent dans le centre du pays, au sud des foyers confirmés et Katsina au nord, non loin de la frontière avec le Niger.

Le responsable au ministère de la lutte contre l’épizootie, Nasidi Abdussalam, a ajouté que d’autres cas sont en cours d’examen dans la même zone frontalière à Jigawa et Yobe.

Si ces nouveaux cas venaient à être confirmés, cela signifierait que le virus est présent dans quasiment tout le nord du Nigeria, et est entré dans le bassin du fleuve Niger.
Cette propagation rapide semble confirmer les craintes de l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), qui avait jugé vendredi indispensable que le Nigeria prenne des mesures plus fermes contre le H5N1. "Les mouvements de volailles doivent être arrêtés immédiatement pour contenir la maladie. Les gens ne doivent plus importer ou transporter les animaux", avait indiqué la FAO en demandant aux autorités nigérianes "de fermer immédiatement tous les marchés de volailles dans les Etats de Kano et Kaduna et dans les régions voisines pour éviter une plus grande diffusion du virus mortel de la grippe aviaire".

Reconnaissant que ces mesures n’ont pas été prises, M. Abdussalam a expliqué que le Nigeria ne dispose pas des mêmes ressources que d’autres pays pour combattre la maladie.

"La mesure va être prise, mais ici nous sommes différents, ce n’est pas l’Europe. Quand vous donnez une directive, vous devez vous adapter à la situation dans votre pays", a-t-il déclaré. Pendant ce temps, les équipes internationales commençaient leur travail sur le terrain.

"Les équipes techniques de l’OMS et d’autres organisations sont déjà partiellement déployées, des experts pointus dans le domaine de la grippe aviaire doivent encore arriver et seront déployés au fur et à mesure", a déclaré Mohamed Belhocine, représentant de l’OMS au Nigeria.

Les équipes mixtes tentent d’identifier les nouveaux foyers d’infection au H5N1 et de contenir le virus en procédant au plus vite à l’abattage et à l’incinération des volailles, et recherchent de possibles cas humains de contamination.

Pour l’instant, aucun cas humain n’a été confirmé au Nigeria depuis l’annonce officielle de la présence du H5N1 le 8 février, mais deux enfants, vivant sur une ferme où des poulets sont morts et pouvant être porteurs du virus, ont subi des tests sanguins. Selon M. Abdussalam, ils sont placés en quarantaine.

Le Commissaire à l’Agriculture de l’Etat de Kaduna, Lawal Samaila Yakawada, a indiqué qu’il n’y a pas de projet de mettre cette ferme en quarantaine ou de la désinfecter : "on ne peut appliquer la quarantaine que lorsque la maladie a été confirmée", a-t-il dit.

"Nous n’avons aucune confirmation de cas suspect chez l’homme, mais nous recoupons toutes les informations", a indiqué M. Belhocine.

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
la tache semble s'agrandir au nord
« Réponse #1 le: 16 février 2006 à 19:02:00 »
Grippe aviaire: mobilisation au Nigeria, un nouveau foyer probable identifié


©AFP/Archives - Pius Utomi Ekpei
KANO (Nigeria) (AFP) - Thursday 16 February 2006 - 18:30
Le Nigeria a poursuivi jeudi la mise en place de structures de surveillance de l'évolution de l'épizootie de grippe aviaire, alors qu'un nouveau foyer probable a été identifié.
Le président Olusegun Obasanjo s'est engagé à combattre ce fléau, mais le gouvernement s'est abstenu de fermer les marchés à volailles et les ventes par des éleveurs paniqués risquent d'accélérer la propagation.
Un nouveau foyer probable de grippe aviaire est apparu dans l'Etat septentrional de Jigawa, selon Mohammed Abdu, chef de la branche de Kano (nord) de l'Institut national de recherche vétérinaire (NVRI.
"90% des volailles dans trois villages sont mortes en une semaine", a-t-il indiqué. Il a toutefois relevé que le diagnostic était délicat à établir parce que la grippe aviaire présente les mêmes symptômes que la maladie dite de Newcastle, qui est courante ne cette saison.
Une équipe de sept personnes a été installée à Kano, un des épicentres de l'épizootie, pour la surveiller et sensibiliser les populations, avait annoncé auparavant le commissaire à la Santé de cet Etat, Sanda Mohammed.
La chef de cette nouvelle équipe, Sadiq Wali, a indiqué que sa "priorité" était d'examiner les employés des 40 fermes infectées: "Si certains d'entre eux présentent une fièvre nous les mettrons en quarantaine pour traitement".
M. Sanda avait indiqué qu'un "centre de traitement" allait être ouvert pour accueillir les personnes qui attraperaient le virus, soulignant qu'aucun cas humain de grippe aviaire n'a été recensé pour l'instant.
Le Nigeria est le premier pays africain affecté par le virus mortel H5N1, et des dizaines de milliers de poulets de ferme y ont déjà été tués, brûlés et enterrés, à travers le pays.
Le responsable fédéral de la lutte contre le H5N1, Nasidi Abdussalam, a annoncé que "tous les oiseaux se trouvant dans un rayon de 5 km autour d'une ferme infectée seront abattus. Dans les zones où des risques existent pour l'homme, il y aura des vaccinations".
Une vaste campagne de sensibilisation a été également lancée depuis quelques jours par le gouvernement avec l'aide du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef).
Le président Obasanjo a annoncé à Abuja mercredi devant les représentants des bailleurs de fonds et des agences onusiennes la création d'un centre de veille pour coordonner l'action des bailleurs de fonds, des groupes interministériels et des équipes sur le terrain.
Composé d'experts nigérians et internationaux, il doit fonctionner "24 heures sur 24, jusqu'à ce que la grippe soit sous contrôle", a-t-il indiqué.
La porte-parole de l'Unicef, Christine Jaulmes, a indiqué qu'une campagne de sensibilisation des populations avait été lancée, avec "des messages très simples (...) validés mardi avec le ministère de l'Information, qui sont diffusés sur les radios du pays, il y a aussi des affiches et des tracts très visuels".
Mme Jaulmes a insisté sur l'importance des messages "aux éleveurs pour qu'il ne mettent pas en vente de poulets malades sur les marchés. L'important est que le virus ne passe pas à l'homme".
Le coordinateur des Nations Unies au Nigeria, Tegegnewok Gettu a déclaré que la lutte contre la grippe aviaire "n'est pas seulement l'affaire du Nigeria. Toute la sous-région est en danger".
Les voisins du Nigeria, le Bénin et le Niger surtout - qui a élaboré un "Plan d'urgence" de 2,2 milliards de CFA (plus de 3 millions d'euros) et décrété "l'état d'alerte" -, sont très inquiets de cette propagation du virus, d'autant que des éleveurs nigérians continuent d'y écouler leurs volailles, sans que l'on sache si elles sont porteuses du virus.

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
la tache semble s'agrandir au nord
« Réponse #2 le: 16 février 2006 à 19:21:50 »
je pense que vous l'avez remarqué aussi mais depuis quelques jours, on cite des cas de ci de là mais soit il s'agit de H5 et il faut attendre la suite des tests ou comme ici, éventuellement maladie de newcastle.

je pensais que compte tenu de la situation, les résultats devraient aller plus vite et l'information aussi.  C'est trop long à mon avis......... On perd du temps .................

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
la tache semble s'agrandir au nord
« Réponse #3 le: 16 février 2006 à 20:41:16 »
ca fait quoi, une semaine?il faut qu'ils se rodent, qu'on mette en place des structures pour le diagnostic
n'oublions pas nos Irakiens..c'est long aussi, la bas.