Sondage

Annuler

A la fin de la réunion de l'OMS.
0 (0%)
A l'automne
0 (0%)
Le A H1N1 va etre endiguer en on va revenir en phase 3
0 (0%)

Total des votants: 0

Vote clôturé: 16 juin 2009 à 19:01:29

Auteur Sujet: Passage phase 6 en france septembre 2009 ?  (Lu 33592 fois)

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Passage en phase 6
« Réponse #45 le: 29 mai 2009 à 11:31:53 »
En francais , je ne trouve rien..
en anglais trop d'infos

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
Re : Passage en phase 6
« Réponse #46 le: 29 mai 2009 à 12:45:16 »
Bon, moi, j'ai voté pour septembre mais je pense que la situation sera plus "chaude" en octobre.
 
Vu la vitesse d'augmentation des cas qui sont annoncés chaque jour, (c'était une petite centaine au début de cette crise puis quelques centaines ensuite et maintenant c'est 1000 puis demain, d'un point de vue mathématique, ce sera quelques milliers, etc etc....) Donc, fatalement avec l' arrivée de l'hiver, nous devrions avoir une augmentation du taux de stress journalistique de la presse qui va une nouvelle fois faire monter la pression de la population.

Hors ligne duam33

  • Fiches
  • Sr. Member
  • *
  • Messages: 259
Re : Passage en phase 6
« Réponse #47 le: 29 mai 2009 à 21:56:54 »
Il faut que rien ne se passe avant le 13 Septembre aprés....advienne que pourra!! Je serai sur le chemin de Compostelle avec mon cheval...

normand55

  • Invité
Le scénario...a mon avis..
« Réponse #48 le: 01 juin 2009 à 16:09:07 »
...commence drolement a ressembler a la 4 ieme possibilité du sondage m'enfin on verra  comme disait...chose  !

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Passage en phase 6
« Réponse #49 le: 01 juin 2009 à 18:21:50 »
les scientifiques veillent au grain.. si le virus tourne mal, alors, on passera en 6..

Hors ligne adaladalana

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1003
Re : Passage en phase 6
« Réponse #50 le: 02 juin 2009 à 17:09:22 »
On refait un sondage ? :) ça veut dire quoi "pas tout à fait à ce stade" ? C'est pas très scientifique, tout ça... Enfin l'OMS commence à préparer l'opinion ou c'est encore un principe de précaution ?

L'OMS dit se rapprocher de la phase 6 de la grippe A (H1N1)

http://fr.news.yahoo.com/4/20090602/twl-grippe-oms-phase-f3f52da.html

La propagation continue de l'épidémie de grippe A (H1N1) en Grande-Bretagne, en Espagne, au Japon, au Chili et en Australie rend la proclamation de l'état d'alerte de niveau 6 plus proche, constate un haut responsable de l'OMS. Lire la suite l'article

"Il y a plusieurs pays qui sont désormais en phase de transition entre les cas importés et la transmission intra-communautaire", a déclaré Keiji Fukuda, directeur-général adjoint de l'Organisation mondiale de la santé.

"Ils sont en transition mais n'en sont pas encore tout à fait à ce stade, c'est pourquoi nous ne sommes pas encore en phase 6."

L'OMS a déclaré l'alerte de niveau 5, ce qui signifie qu'une pandémie est "imminente". La nouvelle souche H1N1 de la grippe a été identifiée dans 64 pays, où près de 19.000 contaminations ont été confirmées et 117 personnes ont péri.

Laura MacInnis, version française Gregory Schwartz
« Modifié: 02 juin 2009 à 17:11:20 par adaladalana »

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
Re : Passage en phase 6
« Réponse #51 le: 02 juin 2009 à 17:40:47 »
Je maintiens ce que j'ai écris. Compte tenu de ce que l'on lit ici et là, une phase 6 me semble correspondre dans les mois qui viennent (j'verais bien octobre) à la situation; même si ce virus ne sera pas (je l'espère) comme en 1918. Il est pandémique quoi qu'on en dise.  ::)

Hors ligne adaladalana

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1003
Re : Passage en phase 6
« Réponse #52 le: 02 juin 2009 à 17:56:57 »
Plus d'infos dans cette dépêche :

Grippe porcine: le monde "se rapproche de la phase six" d'alerte pandémique

http://www.romandie.com/ats/news/090602164930.qnrmk3l7.asp

GENEVE - Le monde "se rapproche" d'une alerte pandémique maximum de grippe porcine A(H1N1) de niveau six, a averti mardi le numéro deux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en faisant état de "premiers signes" d'une propagation autonome du virus en dehors du continent américain.

Des "premières propagations" du virus A(H1N1) dans la population de pays situés en dehors du continent américain sont observées, a relevé le Dr Keiji Fukuda. Le directeur général adjoint de l'OMS a notamment cité le Royaume-Uni, le Japon, le Chili et l'Australie.

"Cependant, nous attendons toujours une véritable propagation active (du virus) dans la population de ces pays", a-t-il ajouté. "Au niveau mondial, nous pensons que nous sommes en phase cinq (en vigueur depuis le 29 avril, signalant une pandémie "imminente", ndlr), mais nous nous rapprochons de la phase six" d'alerte pandémique maximum, a commenté le Dr Fukuda.

"Il est clair que le virus semble se propager au niveau international. Nous savons qu'un certain nombre de pays sont en phase de transition, avec un passage de cas liés à des voyages (dans des pays touchés) vers un implantation plus marquée (du virus) au sein de la population", a expliqué le numéro deux de l'OMS.

Sur les conseils d'experts internationaux consultés lundi, l'OMS a décidé de tenir compte du critère de "gravité" de la maladie pour le passage en phase pandémique maximale, a indiqué le Dr Fukuda.

La grippe porcine A(H1N1) est d'une gravité "modérée", a-t-il estimé, en rejetant le terme de "bénin". "Mesurer la gravité d'une maladie est très délicat", a-t-il souligné.

Dans les plans élaborés par l'OMS, le seul critère géographique de propagation d'un virus à des pays de plusieurs continents justifiait le passage en alerte de niveau six.

Le virus A(H1N1) de la grippe porcine a contaminé 17.410 personnes dans 62 pays et a fait 115 morts, selon le dernier bilan publié lundi par l'OMS.

(©AFP / 02 juin 2009 18h49)

Hors ligne ryback

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 1637
    • la grippe aviaire: le nouveau risque mondial ?
Re : Passage en phase 6
« Réponse #53 le: 02 juin 2009 à 18:00:33 »
Comme tu le soulignes: j'aime bien le contraste de """" gravité "modérée" """"

 ;D ;D ;D

Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Passage en phase 6
« Réponse #54 le: 02 juin 2009 à 19:08:47 »
;)
je préfére gravité modérée, à grippe relativement bénigne


Hors ligne anne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16304
Re : Passage en phase 6
« Réponse #55 le: 02 juin 2009 à 19:39:41 »

lyne robicaud a mis en ligne cet article de jason gale ( bon reporter ) qui dit que l'OMS passera en 6 à peu prés d'ici 10 jours

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=aT9sIzRoUnNo&refer=home


“The formalization of an influenza pandemic does have cascading consequences,” said Michael Leavitt, former U.S. health and human services secretary. “The decision ought not to be taken lightly,” Leavitt said in an interview. “The system of evaluating and triggering different levels of alert is still being refined at the WHO.”

The Geneva-based agency, sometime in the next 10 days, will declare the first flu pandemic in 41 years, said the people, who spoke on condition of anonymity because the WHO’s deliberations are private. WHO is using the time before the announcement to help member states prepare.

“We held a series of consultations with public health officials and academics around the world to understand their concerns and get their advice about moving to level 6,” said Dick Thompson, a WHO spokesman in Geneva. “We are not at phase 6. We’re just exploring the issues associated with announcing a pandemic.”

normand55

  • Invité
Le monde "se rapproche" d'une pandémie de grippe porcine, avertit l'OMS
« Réponse #56 le: 02 juin 2009 à 21:33:16 »
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jk6ptP7gNup7qouRiD6B9LPM8upQ


«Au niveau mondial, nous pensons que nous sommes en phase cinq (en vigueur depuis le 29 avril, signalant une pandémie «imminente», ndlr), mais nous nous rapprochons de la phase six» d'alerte pandémique maximum, a commenté le docteur Keiji Fukuda, numéro 2 de l'OMS.

Sur les conseils d'experts internationaux, l'OMS a décidé de tenir compte du critère de «gravité» de la maladie pour le passage en phase pandémique maximale. La grippe porcine A(H1N1) est d'une gravité «modérée», selon Fukuda, qui refuse d'employer le terme de «bénin» car «mesurer la gravité d'une maladie est très délicat».

Le virus a désormais touché 64 pays au total et causé 18.965 infections, qui se sont avérées mortelles dans 117 cas. Un bilan qui reste donc moins catastrophique que certaines prévisions le laissaient penser et qui permet à l'OMS de qualifier l'épidémie de «modérée».

« Modifié: 02 juin 2009 à 21:35:21 par normand55 »

Hors ligne gene

  • Modérateur
  • Hero Member
  • ****
  • Messages: 6368
Re : Passage en phase 6
« Réponse #57 le: 02 juin 2009 à 22:27:51 »
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=aT9sIzRoUnNo&refer=home

Je n'avais pas encore entendu parler des 3 degrés dans la phase 6.

“The formalization of an influenza pandemic does have cascading consequences,” said Michael Leavitt, former U.S. health and human services secretary. “The decision ought not to be taken lightly,” Leavitt said in an interview. “The system of evaluating and triggering different levels of alert is still being refined at the WHO.”
"La formalisation d'une pandémie de grippe a des conséquences en cascade", a déclaré M. Michael Leavitt, ancien des services de santé et de secrétaire. "La décision ne devrait pas être prise à la légère", Leavitt a déclaré dans une interview. "Le système d'évaluation des différents niveaux de déclenchement et d'alerte est toujours en cours de perfectionnement à l'OMS."


Following yesterday’s discussion, the WHO is considering a three-point scale to denote different levels of severity once phase 6 has been declared, Keiji Fukuda, the agency’s assistant director-general of health security and environment, said on a conference call with reporters today. The experts said that besides assessing severity, the agency should offer tailored guidance to countries on how to respond to a pandemic, he said.

Suite à la discussion d'hier, l'OMS envisage une échelle à trois points pour désigner les différents niveaux de gravité, une fois la phase 6 a été déclaré, Keiji Fukuda, l'agence du Sous-Directeur général de la sécurité sanitaire et de l'environnement, a déclaré à une conférence téléphonique avec les journalistes aujourd'hui. Les experts ont dit que, outre l'évaluation de la gravité, l'agence doit proposer des orientations adaptées aux pays sur la façon de répondre à une pandémie, at-il dit.

“If you apply the current definition of phase 6 mechanically to the current global epidemiological situation, it’s difficult for WHO not to raise the alert,” said Shigeru Omi, a professor of public health at Japan’s Jichi Medical University and former WHO director for the Western Pacific. “If you announce that we are at phase 6 without any qualification, it gives a wrong impression that there are any many people dying every day. That’s a challenge.”

"Si vous demandez la définition actuelle de la phase 6 mécaniquement à la situation épidémiologique mondiale, il est difficile pour l'OMS de ne pas soulever d'alerte», a déclaré Shigeru Omi, un professeur de santé publique au Japon Jichi Medical University et ancien directeur de l'OMS pour l'Ouest Pacifique. "Si vous annoncer que nous sommes à la phase 6, sans aucune qualification, il donne une fausse impression que ya des nombreuses personnes meurent chaque jour. C'est un défi. "


normand55

  • Invité
En francais.
« Réponse #58 le: 02 juin 2009 à 22:39:26 »
http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-grippe-a-une-echelle-de-%C2%ABvirulence%C2%BB-avant-le-passage-en-phase-6,-dit-loms_1231.htm


Le Dr Keiji Fukuda, directeur général adjoint des questions de sécurité sanitaire de l’OMS a tenu mardi 2 juin une conférence téléphonique en liaison avec les media. Il est clair que la diffusion du virus justifie aujourd’hui de qualifier la situation de pandémique et qu’à ce titre l’OMS peut envisager de passer au niveau d’alerte 6, néanmoins auparavant l’OMS, souhaite, sur conseil des experts réunis il y a quelques jours, réfléchir à la virulence de l’épidémie -au-delà de sa seule diffusion- afin de pouvoir fournir aux Etats membres un véritable guide et des outils pratiques pour passer, le cas échéant au niveau d’alerte 6.

 

Le Dr Keiji Fukuda ouvre sur le point épidémiologique qui fait état de 64 pays touchés, 18 965 cas avérés en laboratoire et 117 décès. 3 types de foyers épidémiques sont distingués par l’OMS :

Un premier groupe de pays où l’épidémie est “avancée” comme les USA, le Mexique et le Canada. Dans ces pays, constate le Dr. Fukuda le virus disparaît puis réapparait localement, la transmission se fait à la fois par importation du virus ou par transmission communautaire.

Un second groupe de pays « en situation de transition »  comme le Royaume Uni, l’Espagne, l’Asie, l’Australie par exemple où la transmission communautaire est encore limitée.

Enfin, le 3ème groupe des pays à épidémie « limitée ».

 

Le virus touche des personnes en majorité âgées de moins de 60 ans et les cas les plus sévères sont plutôt situés dans une tranche d’âge de jeunes adultes entre 20 et 40 ans, mais pas uniquement précise le Dr. Fukuda en réponse à la question d’un journaliste.

 

L’OMS vient de réunir 30 experts venant de 23 Etats membres afin de discuter l’opportunité de passer du niveau d’alerte 5 au niveau d’alerte 6. Cette discussion même traduit l’éventualité d’un tel passage, néanmoins, une nouvelle fois, les experts réunis auraient sollicité l’OMS de bien considérer et de travailler sur une échelle de virulence (severity) du virus « A/H1N1 » avant d’aller plus avant. Comme l’a déclaré le Dr. Fukuda, il ne s’agit pas de déclarer le niveau d’alerte 6 et de laisser les pays se débrouiller ensuite mais de les aider en mettant des outils à disponibilité à gérer cette phase 6.

 

Sur la virulence, a ajouté le Dr. Fukuda,

-          on ne connaît pas vraiment le nombre réel de cas : On ne peut, malgré le faible nombre de décès rapporté au nombre de cas déclarés, parler de forme douce (mild) de l’infection, car le nombre réel de cas n’est pas connu, des cas de grippe A/H1N1 sont avérés en laboratoire malgré des symptômes différents. En gros, l’OMS suppute un nombre de cas réel bien plus important que les chiffres officiels.

-          La virulence (severity) doit intégrer la notion de vulnérabilité des populations non seulement les personnes sous traitement, les femmes enceintes par exemples mais également les spécificités locales en matière de Santé publique.

-          L’impact du virus dans l’hémisphère sud n’est pas encore connu. Sur ce point le Dr. Fukuda a préiséque néanmoins les rapports de laboratoires liés au cas déclarés dans l’hémisphère sud étaient tout à fait comparables (similar) aux rapports des cas de l’hémisphère nord.

 

L’OMS devra donc prendre en compte à la fois le critère de diffusion géographique de l’épidémie et celui de virulence avant d’envisager voire de décider un passage au niveau d’alerte 6.

 

Donner aux Etats membres une échelle de virulence (en 3 points, a proposé le Dr. Fukuda), simple, lisible au niveau local, c’est-à-dire de chaque pays ainsi qu’une véritable feuille de route tenant compte du niveau de virulence donc de la vulnérabilité de la population, applicable localement et tenant compte des enjeux et des conséquences économiques : C’est la prochaine étape de l’OMS : « 3 degrés de virulence peuvent être une vraie base pour les différents Etats ».

 

On peut donc aujourd’hui comprendre

-          qu’un passage au niveau d’alerte 6 serait accompagné d’une graduation « secondaire » en quelques points qui permettrait à chaque Etat d’adapter sa gestion pandémique à sa situation pandémique et à sa vulnérabilité spécifiques locales. La prise en compte des spécificités locales est un point qui avait déjà été abordé lors de la récente réunion des experts portant sur les conditions de sécurité biologique de la production du vaccin.

-          qu’un tel passage serait accompagné d’une communication qui reste à développer sur la signification exacte de la phase 6.

Car  « une pandémie peut être moins sévère qu’une autre » a conclu le Dr Keiji Fukuda.

 

Source : OMS Listen to Dr Keiji Fukuda, Assistant Director-General ai, Health Security and Environment [mp3 49Mb] , mis en ligne par Yann-Mickaël Dadot, Santé log, Le 2 juin 2009


Hors ligne adaladalana

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1003
Re : Passage en phase 6
« Réponse #59 le: 02 juin 2009 à 22:42:33 »
ça montre bien qu'ils sont embêtés : ils ne veulent pas déclencher la phase 6, donc on va avoir le droit à une phase 5-1, 5-2, 5-3 qui prendra en compte la gravité ou virulence du virus.

Finalement, on retrouve nos degrés 5A, 5B...
« Modifié: 02 juin 2009 à 22:47:58 par adaladalana »