Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 ... 10
21
Vaccins / Vaccin grippal par patch
« Dernier message par jsp le 03 juillet 2017 à 20:25:01 »
Vaccin contre la grippe : un patch à la place de l’aiguille
Un essai a validé l’efficacité d’un patch appliqué par le patient lui-même pour s’immuniser contre la grippe saisonnière. Une alternative à l’injection intramusculaire.
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/07/03/vaccin-contre-la-grippe-un-patch-a-la-place-de-l-aiguille_5154951_1650684.html#OZRTMh8AdyPKel9g.99
Un patch à micro-aiguilles pourrait être une alternative à la vaccination ­contre la grippe par injection ­intramusculaire, selon une étude conduite par l’Institut de technologie de Géorgie et l’université Emory (Atlanta, Etats-Unis) et ­publiée dans l’hebdomadaire ­médical britannique The Lancet le 27 juin. L’aiguille de la seringue ­effraie les deux tiers des enfants et un quart des adultes, une peur qui ­serait responsable du non-respect des recommandations de vaccination chez un adulte sur douze, selon une étude canadienne de 2012.
Le patch, de la taille d’une pièce de monnaie, consiste en un support adhésif comportant 100 micro-aiguilles de forme conique ­mesurant 650 micromètres de long. Ces pointes, qui renferment le vaccin, sont faites d’un excipient hydrosoluble, dissolvable dans la peau. L’immunisation par voie intradermique est intéressante dans la mesure où la peau renferme des cellules capables de capter les antigènes vaccinaux pour les présenter au système immunitaire de l’individu vacciné, en l’occurrence des cellules de Langerhans et autres cellules dendritiques.
A poser soi-même
Le patch à micro-aiguilles est conçu pour que l’utilisateur l’applique lui-même sur la face dorsale du poignet, en le laissant en place durant vingt minutes. Le dispositif émet de petits bruits afin de renseigner la personne qu’une force suffisante a bien été exercée sur la peau. Après application, le sujet retire le dispositif à la manière d’un pansement et peut le jeter. Celui-ci ne présente plus aucun danger car il ne comporte pas d’élément susceptible de blesser quiconque, contrairement à l’aiguille utilisée lors d’une injection musculaire, qui doit être déposée après usage dans une boîte spéciale.
Ce patch ne nécessite pas d’être conservé au réfrigérateur. Le vaccin, dans son emballage, est stable à 5 °C, 25 °C ou 40 °C pendant douze mois. La chaîne du froid n’est alors plus une contrainte.

22
France - Articles animaux / Re : H5N8 en France
« Dernier message par gene le 01 juillet 2017 à 09:59:43 »
BRILLON  ( 59230 dans le Nord )
La maire salue la rapidité de réaction de l’éleveur de pigeons infectés par la grippe aviaire
Le ministère de l’Agriculture a confirmé dans la soirée de vendredi le cas de grippe aviaire H5N8 dans le village de l’Amandinois. Sur place, on s’organise, alors que des exploitations de volailles proches ont déjà mis en place le confinement des bêtes
Par Théodore Terschlusen | Publié le 01/07/2017
Le coup est dur, pour les éleveurs de volaille du secteur. La suspicion de grippe aviaire révélée jeudi a été confirmée par un communiqué du gouvernement dans la soirée de vendredi. Il s’agirait d’un élevage de pigeons et non de poules comme on pouvait le penser hier encore dans la journée.
L’origine de la grippe en Belgique
Ce que confirment les services de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture. Le cas de grippe aviaire serait lié à l’achat de pigeons et de poussins de pigeons sur le marché de Tournai en Belgique. L’origine de la grippe serait donc bien située outre Quiévrain. Le 23 juin, un foyer avait été identifié dans cette même ville, parmi onze autres cas en Belgique et quatre au Luxembourg depuis le début du mois. C’est essentiellement, comme à Brillon, le secteur de la volaille d’ornement ou de concours qui serait touché.
Les autres éleveurs sensibilisés
À Brillon, Carole Leleu, maire, saluait ce matin «  le courage et le discernement  » de l’éleveur de pigeons local. Qui a fait exactement ce qu’il fallait faire pour signaler immédiatement aux autorités une mortalité anormale, chez lui. Le seul moyen d’enrayer la maladie et d’éviter la propagation du virus à d’autres oiseaux. Carole Leleu attend la même réactivité des autres éleveurs du secteur. Le maire, comme nous le signalions dès vendredi, a fait distribuer dès jeudi un flyer dans toutes les boîtes aux lettres pour informer des consignes de sécurité des services vétérinaires et demander aux éleveurs de se rapprocher de la mairie et des services vétérinaires en ligne.
Zone de surveillance
Le ministère de l’Agriculture signalait vendredi soir qu’avec le cas de grippe aviaire maintenant confirmé, deux zones de protection et de surveillance de respectivement 3 et 10 kilomètres, autour du foyer, ont été mises en place. Des élevages concernés par ces zones, comme à Rosult, appliquaient déjà ce matin, comme depuis quelques jours au demeurant, les consignes de sécurité, en particulier le confinement des oiseaux à l’intérieur des bâtiments.

http://www.lavoixdunord.fr/185461/article/2017-07-01/la-maire-salue-la-rapidite-de-reaction-de-l-eleveur-de-pigeons-infectes-par-la
23
Europe - Articles animaux H5N8 / Re : H5N8 en Belgique
« Dernier message par gene le 29 juin 2017 à 13:41:53 »
Grippe aviaire : Vigilance renforcée dans les Ardennes suite à l’identification de cas en Belgique et au Luxembourg
 28/06/2017 21:38

Quatre nouveaux cas d’influenza aviaire ont été confirmés depuis le 16 juin 2017 en Belgique chez des éleveurs amateurs de volailles d'ornement et chez un négociant de volailles. Ces cas font suite à cinq précédents mis en évidence depuis le début juin en Belgique et à quatre autres confirmés au Luxembourg, ces derniers étant liés aux cas belges. Les élevages concernés sont très majoritairement des élevages amateurs de volailles d'ornement dont plusieurs ont participé récemment à des marchés ou expositions de volailles. Deux cas recensés en Belgique sont situés non loin de la frontière, localisés à Menin et à Quievrain.

Compte tenu de la proximité géographique des Ardennes avec la Belgique et le Luxembourg, Pascal Joly, Préfet des Ardennes, rappelle la nécessité de respecter scrupuleusement les mesures de biosécurité prescrites, y compris dans les élevages de basses-cours.

L’influenza aviaire est une maladie virale qui touche toutes les espèces de volailles. Elle se présente sous diverses formes respiratoires, digestives, ou autres. Les symptômes étant plus ou moins graves et facilement identifiables comme une chute de ponte ou une perte de performance de croissance. Elle est extrêmement contagieuse soit directement d’animal à animal, soit par l’intermédiaire de supports physiques telles les cages de transport.

 Rédigé par René Ait Braham

http://www.radio8fm.com/infos/article/8372

J'habite dans les Ardennes et il y avait déjà eu des mesures dans la région proche de Chimey .
24
vie et moeurs des moustiques / Re : Les moustiques en France
« Dernier message par Joyce31 le 29 juin 2017 à 07:58:57 »
Hier, moustique tigre écrasé sur la jambe d'une dame: il était tellement gorgé de sang qu'il pouvait plus bouger....

trouvé à Fenouillet, commune banlieue de Toulouse

Je lui ai donné de mon baume anti-douleur que je fabrique, aux HE....
ça soulage d'un coup!

25
tuberculose France / Re : tuberculose décès fillette Bretagne
« Dernier message par jsp le 27 juin 2017 à 20:19:26 »
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2017/06/27/La-tuberculose-suit-elle-l-institutrice-itinerante-3148493

La tuberculose suit-elle l'institutrice itinérante ?

Une ancienne institutrice de Smarves, en poste à Châtellerault, a été déclarée positive à la tuberculose. Une vague de dépistage débute dans sept écoles.

La question est sur toutes les lèvres depuis la confirmation officielle par les autorités sanitaires d'une information révélée lundi après-midi sur notre site internet : une ancienne institutrice de Smarves dépistée positive à la tuberculose a-t-elle pu transmettre le bacille qui a  tué Tom un garçonnet de cinq ans en avril dernier ?

Une première réunion a été organisée en urgence à Smarves par l'Agence régionale de santé (ARS) à destination des parents hier soir pour les informer de ces nouveaux développements qui énervent et provoquent beaucoup d'interrogations.
Ils énervent à Smarves où l'enseignante remplaçante exerçait voilà un an ; et à Châtellerault et aux alentours où elle a exercé depuis dans sept écoles.

Plus de cent cinquante enfants vont être dépistés
La question revient, sans réponse, dans la bouche des parents : est-elle le cas zéro, la source de la contamination mortelle à Smarves ?
« Ça peut tout dire et… rien dire, voilà ce qui nous a été répondu lors de la réunion », confie un parent de Smarves un peu agacé. « Je ne comprends pas pourquoi on n'a pas cherché tout de suite tous les enseignants qui ont été au contact de ce garçon. »
Lors de l'année scolaire 2015-2016, l'enseignante dépistée positive ces derniers jours avait eu comme écoliers, Tom et ses deux camarades. Ils avaient été brièvement hospitalisés car ils avaient réagi positivement au test de la tuberculose sans être affectés.
Après son départ de Smarves, l'institutrice a poursuivi ses missions, plus ou moins longues. Un jour par ci, un jour par là. Depuis la révélation du cas, l'ARS et l'Éducation nationale ont ressorti tout son parcours.
Et, une lourde opération d'information et de dépistage va débuter pour plus de cent cinquante enfants dans les sept écoles où elle est passée au cours de cette année scolaire.

L'enseignante était en poste à l'école Léo-Lagrange quand elle se serait sentie mal . L'ARS assure dans un communiqué qu'elle a été dépistée dans le cadre de la campagne lancée à Smarves et qui fonctionne par cercles concentriques en allant chercher toujours plus loin la source potentielle de la contamination.
A Smarves, une deuxième vague de dépistages va se dérouler du 3 au 7 juillet pour 94 enfants déjà dépistés une première fois.

Une tuberculose contractée au Brésil ?
C'est l'une des pistes que les médecins vont suivre. L'institutrice touchée par la tuberculose a-t-elle été contaminée lors d'un séjour au Brésil… qui remonterait à trois ans ? Depuis trois semaines, elle était en poste à l'école Léo-Lagrange de Châtellerault. D'après nos informations, mardi, elle ne s'est pas sentie bien.
Elle a craché du sang, présenté une forte fièvre qui ont entraîné son hospitalisation. Son état a inspiré de l'inquiétude avant de s'améliorer. Les parents de l'école Lagrange ont été informés vendredi lors de la fête de l'école. L'école est fréquentée par de nombreuses familles de voyageurs dont les enfants ne reviennent pas après la fête. C'est l'inspecteur local qui est venu informer les parents.
A l'école maternelle Léo-Lagrange, selon l'entourage de l'établissement, les personnels de l'école ont été invités par leur hiérarchie à passer des examens en fin de semaine dernière pour vérifier qu'ils n'avaient pas la tuberculose.
26
ZIKA / Re : A PROPOS DU ZIKA
« Dernier message par jsp le 25 juin 2017 à 20:22:12 »
27
EPIDEMIES HUMAINES EN COURS / Kenya : choléra
« Dernier message par gene le 23 juin 2017 à 22:04:00 »
L'épidémie de choléra au Kenya frappe des dizaines à la conférence sur la santé
22 juin 2017

Près de 50 personnes ont contracté le choléra lors d'une conférence sur la santé dans la capitale du Kenya.
Les délégués infectés étaient parmi les centaines de personnes qui se sont rassemblées pour le forum de quatre jours organisé par le ministère de la Santé à un hôtel de Nairobi mardi.
Ils ont été isolés dans un hôpital de la ville, mais les responsables de la santé disent que le nombre de personnes infectées peut augmenter.
Il n'est pas clair comment ils ont attrapé la maladie, ce qui a entraîné cinq décès au cours du dernier mois.
Le choléra est une infection diarrhéique aiguë causée par l'ingestion de nourriture ou d'eau contaminée par la bactérie Vibrio cholera.
La plupart des personnes infectées auront des symptômes nobles ou légers mais, dans les cas graves, la maladie peut tuer en quelques heures si elle n'est pas traitée.
Au Yémen, une grande crise de choléra approche rapidement 300 000 cas, selon le chef humanitaire de l'ONU, Stephen O'Brien. Il l'a qualifié de «catastrophe artificielle» causée par les deux côtés de la guerre civile actuelle du pays.

http://www.bbc.com/news/world-africa-40369318

Kenya cholera outbreak hits dozens at health conference
22 June 2017
 From the section Africa
Nearly 50 people have contracted cholera while attending a health conference in Kenya's capital.
The infected delegates were among hundreds who had gathered for the four day forum organised by the Ministry of Health at a Nairobi hotel on Tuesday.
They have been isolated in a city hospital, but health officials say the number of people infected may rise.
It is unclear how they caught the disease, which has led to five deaths in the past month.
Cholera is an acute diarrhoeal infection caused by ingestion of food or water contaminated with the bacterium Vibrio cholera.
Most of those infected will have no or mild symptoms but, in severe cases, the disease can kill within hours if left untreated.
In Yemen, a large cholera outbreak is fast approaching 300,000 cases, according to UN humanitarian chief Stephen O'Brien. He described it as a "man-made catastrophe" caused by both sides of the country's ongoing civil war.
28
Europe - Articles animaux H5N8 / H5N8 en Belgique
« Dernier message par jsp le 23 juin 2017 à 19:53:36 »
Les autorités Belges et Luxembourgeoises nous ont informé de plusieurs cas d'influenza aviaires hautement pathogènes sur leur territoire, certains à proximité de la frontière française.
Ces cas concernent des éleveurs amateurs de volailles d'ornement qui ont tous acheté les volailles via un même négociant.

Six communes du Nord sont en zone de surveillance après le foyer d'influenza aviaire hautement pathogène en Belgique.
Depuis le 1er juin 2017, le virus de l'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été détecté à 11 endroits différents en Belgique. Le dernier foyer en date se trouve près de la frontière avec la France, dans la commune de Menin. De ce fait une zone de surveillance est instaurée côté français, qui comprend six communes : Bousbecque, Halluin, Neuville-en-Ferrain, Roncq, Tourcoing et Wattrelos.
29
Rougeole France/Europe / Re : rougeole en Italie
« Dernier message par jsp le 23 juin 2017 à 13:12:04 »
http://milano.repubblica.it/cronaca/2017/06/22/news/morbillo_vaccini_bambino_morto_monza-168844626/

décès par la rougeole d'un enfant de 6 ans  leucémique, dont les frère et soeur n'étaient pas vaccinés par choix des parents

"La science est inexorable dans sa capacité prédictive", a réagi  Walter Ricciardi, président de l'ISS. "Chaque 8 cas de rougeole, une otite. Chaque 15 cas, une pneumonie. Chaque 1.500 cas, une encéphalite. Chaque 3.000 cas, un décès".
30
Dengue / Re : Dengue/Ile de la Reunion
« Dernier message par FREDE le 15 juin 2017 à 23:28:05 »
http://www.linfo.re/la-reunion/sante/720360-40-cas-de-dengue-depuis-le-debut-de-l-annee

40 cas autochtones de dengue depuis le début de l’année

LINFO.RE – créé le 13.06.2017 à 15h36 – mis à jour le 14.06.2017 à 07h53-

Depuis le début de l’année, 40 cas autochtones de dengue (contractés à la Réunion) ont été identifiés confirmant l’installation d’une circulation du virus sur le territoire. Afin de limiter la propagation du virus, les services de l’Agence de Santé Océan Indien et de la Cire océan Indien (Santé publique France) ont mis en place des mesures renforcées de surveillance et de lutte anti-vectorielle.

Les investigations réalisées par la Cire océan Indien et l’ARS Océan Indien ont permis d’identifier plusieurs situations de contamination distinctes, dont 3 ont pu être reliées à un cas importé de voyage.

Actuellement, 3 communes sont concernées par une circulation active du virus :


- Saint-Louis / Quartier de La Palissade (6 cas)

- Saint Pierre / Ligne Paradis (6 cas)

- Saint Paul / Bois de Nèfles (2 cas)

Le premier et principal foyer de circulation du virus, situé à Saint-Paul, quartier Crève-cœur (18 cas) n’a pas fait l’objet de nouveau cas au cours des dernières semaines. Il semble à présent peu ou pas actif.

Enfin, quelques rares cas ont été signalés sans pouvoir être clairement rattachés à une de ces zones de circulation virale connues. Cela a concerné récemment 2 cas situés l’un au Tampon et l’autre à la Plaine des Cafres et pour lesquels des investigations sont en cours.

Malgré l’arrivée de l’hiver austral, les conditions climatiques actuelles permettent le maintien d’une circulation virale modérée.
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 ... 10