Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 5 6 ... 10
11
Chine - Articles animaux / Chine : grippe H5N1 en2017
« Dernier message par gene le 01 août 2017 à 23:25:15 »
Un cas de grippe aviaire H5N1 dans une ferme en Chine dans la région de la Mongolie

Biological Hazard in China on August 01 2017 02:48 PM (UTC).

North China's Inner Mongolia Autonomous Region has reported a case of H5N1 bird flu virus, the Ministry of Agriculture said Tuesday. The case was discovered in a poultry farm in Tongliao on July 28. Some 35,000 chickens have been infected and 15,000 have died. The National Avian Influenza Reference Laboratory confirmed the epidemic was H5N1 bird flu after testing samples collected from the farm, according to the MOA. Local authorities have sealed off and sterilized the infected area, where a total of 66,500 chickens have been culled and safely disposed, according to the ministry. Bird flu, or avian influenza, is a contagious disease which can be fatal to humans.

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/database/?pageid=event_desc&edis_id=BH-20170801-59272-CHN
12
Rougeole France/Europe / Re : Rougeole en France
« Dernier message par gene le 01 août 2017 à 17:02:12 »
SANTÉ    28 juillet 2017   Mathilde 0
Nice : Une jeune fille non vaccinée décède suite à la rougeole…

 
Cette semaine à Marseille, une jeune fille âgée de 16 ans est décédée suite à une rougeole aiguë.
Tombée malade à Nice, cette jeune fille n’était pas vaccinée, explique le Quotidien du Médecin. Ce mercredi, c’est la ministre de la santé, Agnès Buzyn, qui a annoncé ce drame à l’Assemblée nationale.
L’ARS PACA a indiqué au Quotidien du Médecin, la chose suivante :
« Il s’agit d’une forme très rare de rougeole. La jeune fille, appartenant à une communauté de gens du voyage, n’avait pas été vaccinée. Elle ne souffrait pas d’autre complication que celle due à la rougeole. »
L’OMS a annoncé mi-juillet, que 35 personnes sont décédées de la rougeole au cours de ces douze derniers mois. Une résurgence qui inquiète les médecins…

http://lepetitbuzz.fr/nice-une-jeune-fille-non-vaccinee-decede-suite-a-la-rougeole
13
EPIDEMIES HUMAINES EN COURS / Re : Choléra au Yémen
« Dernier message par jsp le 23 juillet 2017 à 16:47:18 »
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/23/97001-20170723FILWWW00100-yemen-600000-cas-de-cholera-attendus.php
L'épidémie de choléra au Yémen, qui a déjà fait plus de 1.800 morts, pourrait atteindre le seuil de 600.000 cas en 2017, a averti dimanche le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Un Yéménite sur 45 pourrait en être infecté d'ici décembre, a indiqué l'organisation dans un communiqué, soulignant que ce serait "la conséquence directe du conflit qui a dévasté les infrastructures civiles et mis à genoux le système de santé."

Le Yémen est déchiré par une guerre opposant le gouvernement, soutenu par une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, aux rebelles Houthis, alliés à des unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh et accusés de liens avec l'Iran.

Le président du CICR, Peter Maurer, a entamé dimanche à Aden (sud) une visite de cinq jours, qui doit le conduire aussi à Taëz (sud-ouest), puis dans la capitale Sanaa aux mains des rebelles.
M. Maurer a visité à Aden un hôpital géré par le CICR et a été reçu par le Premier ministre yéménite Ahmed ben Dagher qui, selon l'agence gouvernementale Saba, a proposé que le Comité international de la Croix-Rouge serve d'intermédiaire pour "un échange des prisonniers" de guerre avec les rebelles.

Le Yémen, un pays pauvre de 27 millions d'habitants, est confronté à une crise humanitaire qui s'aggrave au fil des mois et qui, selon l'ONU, a placé le pays au bord de la famine.
"Le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire a augmenté de 2 millions pour s'élever maintenant à 20,7 millions", a indiqué le Bureau de Coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Yémen, dans un communiqué publié dimanche.

Le choléra est réapparu en avril après une première épidémie l'an dernier et le conflit complique les livraisons de médicaments et l'arrivée de l'aide humanitaire internationale.
Depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe, les combats ont fait plus de 8.000 morts, majoritairement des civils, et plus de 44.500 blessés.
La situation s'est encore dégradée avec l'apparition de l'épidémie de choléra dans le pays où, depuis fin avril, 370.000 cas suspects ont été enregistrés et 1.828 personnes en sont décédées
14
Rougeole France/Europe / Re : Modélisation mathématique et politique de vaccination
« Dernier message par jsp le 17 juillet 2017 à 19:01:05 »
https://www.demain-sans-virus.com/rougeole-ebola-grippe-quel-virus-est-le-plus-contagieux/#.WWz40ulpzv8

Contagiosité et virulence des maladies infectieuses.

En virologie on distingue la virulence d’un virus, c’est-à-dire sa capacité à induire une infection grave, de sa contagiosité, qui correspond à la capacité du virus à déclencher une maladie chez une personne contaminée.

Les scientifiques peuvent mesurer la contagiosité d’une maladie grâce à une formule mathématique appelé R0 ou R zéro. Le R0, également appelé taux de reproduction du virus, permet de connaître le nombre moyen de personnes qu’une personne contagieuse pourrait infecter. Ce taux s’applique, et se calcule à partir d’une population qui est entièrement susceptible d’être infectée, c’est-à-dire qui n’a  pas encore été vaccinée ni immunisée contre l’agent infectieux. Si de nos jours, ce genre de situation est de plus en plus rare; le R0 reste un outil clé en épidémiologie pour mettre en œuvre des campagnes de vaccination et prévenir la propagation de nouveaux virus émergents.
infographie-virus-r0    Selon la valeur du R0, les instituts de veille sanitaire pourront savoir si une maladie pourra se propager et provoquer une épidémie.

    Pour un R0<1, une personne infectée infectera une personne au plus. Dans ce cas, le nombre de nouveaux cas déclinera rapidement et la présence de la maladie dans la population s’effacera.
    Pour un R0=1, une personne infectée infectera une personne. Dans ce cas, le nombre de nouveaux cas augmentera de manière régulière sans causer d’épidémie.
    Pour un R0>1, une personne infectée infectera plus d’une nouvelle personne. Dans ce cas, la maladie va se propager dans la population et pourra devenir épidémique.

Contagiosité : comment calcule t-on le R0?

Le R0 se calcule sur la base de trois facteurs :
« R0= transmissibilité x le nombre de contacts sociaux x durée de la période contagieuse »
La transmissibilité
C’est la probabilité de transmission d’une maladie. Ce facteur est très dépendant du niveau d’hygiène d’une population (lavage de mains, port de masque), et peut être diminué grâce à la vaccination et aux campagnes de prévention.
Le nombre de contacts sociaux
Il s’agit du nombre de contact direct qu’ont les gens entre eux : se faire la bise, se serrer la main, se prendre dans les bras. En cas d’épidémie, le taux de contact direct peut être contrôlé en prenant des mesures de précaution telles que la fermeture des lieux publics ou le placement en quarantaine des personnes infectées.
La durée de la période contagieuse
Cette durée est dépendante du virus, et peut être dépendante de l’âge de la personne contaminée (adulte ou enfant). Plus cette période est longue, plus la probabilité de contaminer de nouvelles personnes est grande.
Combien de personnes faut-il vacciner pour stopper une épidémie ?

En connaissant le taux de reproduction (R0) d’un virus, les scientifiques et les cliniciens peuvent déterminer le pourcentage de la population qu’il conviendrait de vacciner pour stopper une épidémie. Ce pourcentage se calcule à partir de la formule suivante : % de population à vacciner= (1-1/R0) x100. Par exemple, le R0 du virus de la rougeole est compris entre 12 et 18, le pourcentage de population à vacciner pour stopper une épidémie est compris entre 91% et 94%.

Le R0 est un outil important dans les études épidémiologiques. Si de nombreuses actions de santé publique sont mises en place pour limiter la propagation des maladies infectieuses, il est également important de connaître les mesures d’hygiène à suivre pour limiter la propagation des maladies infectieuses lors d’épidémies: se laver les mains régulièrement, limiter le contact avec les personnes malades, ou avec les personnes saines si vous êtes malades.
15
MERS CoV / MERS en Arabie Saoudite en 2017
« Dernier message par gene le 14 juillet 2017 à 10:04:40 »
Une femme saoudienne de 76 ans est décédée mardi du syndrome de syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) à Riyad, ce qui porte le nombre total de décès dus au virus à 683. Selon un fonctionnaire du ministère de la Santé, le défunt n'a pas de maladies antérieures, et n'a eu aucun contact avec les chameaux. Le patient a été traité dans un hôpital du gouvernement à Huweiyah, situé à 175 km au sud-ouest de Riyad. Depuis juillet 2012, 1 700 personnes ont été infectées par MERS dans toutes les régions du Royaume. Ils comprenaient 683 décès, 987 rétablissements et sept patients actuellement en traitement. Le Dr Shin Young-soo, directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le Pacifique occidental, a conseillé la vigilance continue pour tout nouveau cas de MERS grâce à un dépistage précoce et un système de réponse rapide.

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/database/?pageid=event_desc&edis_id=EP-20170714-59016-SAU

Epidemic in Saudi Arabia on July 14 2017 03:31 AM (UTC).

A 76-year-old Saudi woman died of Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS) in Riyadh on Tuesday, bringing the total number of deaths due to the virus to 683. According to an official from the Ministry of Health, the deceased did not have any previous illnesses, nor did she have any contacts with camels. The patient was treated at a government hospital in Huweiyah, located some 175 km southwest of Riyadh. Since July 2012, 1,677 patients have been infected by MERS in all parts of the Kingdom. They included 683 deaths, 987 recoveries and seven patients currently under treatment. Dr. Shin Young-soo, World Health Organization (WHO) regional director for the Western Pacific, advised continued vigilance for any new cases of MERS through early detection and a rapid-response system. Health care workers are advised to use stringent infection prevention and control measures when treating patients. This includes washing hands before and after contact with patients, and wearing a mask, eye protection, gown and gloves when treating probable or confirmed MERS cases. Health care workers should note the travel history of people showing symptoms of the virus. Most MERS patients develop severe to acute respiratory illness with symptoms of fever, cough and shortness of breath. About four out of every 10 patients reported with MERS have died. There are three major hospitals in Dammam, Riyadh and Jeddah that have been designated as centers to treat MERS patients. In addition to these facilities, the ministry has assigned 20 additional well-equipped hospitals to deal with infected cases. The ministry has issued warnings for people to stay away from camels. Those who are working on farms have been advised to take maximum precautions against the virus by wearing face masks, isolating infected animals and following basic hygiene principles. As a general precaution, anyone visiting farms, markets, barns or other places where animals are present should practice general hygiene measures, including regular hand-washing before and after contact with animals, and avoiding sick animals.
16
Discussion sur les médicaments / medicaments nouvelles , new flu drugs
« Dernier message par gsgs le 13 juillet 2017 à 17:33:52 »
Nitazoxanide
Favipiravir
Fludade
JNJ63623872 (anciennement connu sous le nom de VX-787)
S-033188

Les résultats d'un essai clinique humain de phase IIb / III ont démontré que 600 mg
NTZ deux fois par jour (commencé dans les 48 heures suivant l'apparition des symptômes) symptôme réduit
Durée de 36 heures.

Chez les souris recevant le schéma de dose multiple, il y a eu une diminution significative
Dans l'excrétion virale et la charge virale jusqu'à 5 jours à partir du début du traitement. [39]

 La dose de 300 mg / kg de favipiravir = T705 a entraîné un taux de survie de près de 100% chez les souris infectées
Avec H5N1, même lorsque le traitement a été commencé 72 heures après l'infection, comparé
À des souris ayant reçu une dose de 50 mg / kg d'oseltamivir qui avait un taux de survie de 50%. [51]
Les résultats des essais sur l'homme ne sont pas accessibles au public concernant l'innocuité ou l'efficacité du médicament

L'administration de JNJ63623872 chez des souris jusqu'à 96 heures après l'infection a entraîné une survie à 100% et
Était supérieure au traitement par oseltamivir dans lequel 100% de survie était seulement observée lorsque
Les souris ont été dosées jusqu'à 24 heures après l'infection. [46]
Le groupe de traitement JNJ63623872 a eu une résolution plus rapide des symptômes de type grippe
(1,9 jours) par rapport au groupe placebo (3,7 jours). [61]

S-033188 a eu des réductions significatives dans le temps pour atténuer les symptômes et réduit
Titres de virus à 24 et 48 heures après le traitement par rapport au placebo. [62]
Essai clinique de phase III (NCT02949011) depuis le déc. 2016


http://Http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/irv.12446/full


==========================================================

Nitazoxanide
favipiravir
fludase
JNJ63623872 (formerly known as VX-787)
S-033188

Results from a phase IIb/III human clinical trial demonstrated that 600 mg
NTZ twice daily (started within 48 hours of symptom onset) reduced symptom
duration by 36 hours.

In mice receiving the multiple dose regimen, there was a significant decrease
in viral shedding and viral load up to 5 days from the commencement of treatment.[39]

 300 mg/kg dose of favipiravir=T705 resulted in nearly 100% survival rate in mice infected
with H5N1, even when treatment was started 72 hours post-infection, compared
to mice given a 50 mg/kg dosage of oseltamivir which had a 50% survival rate.[51]
results from human trials are not publicly available concerning the safety or efficacy of the drug

Administration of JNJ63623872 in mice up to 96 hours post-infection resulted in 100% survival and
was superior to oseltamivir treatment in which 100% survival was only observed when
mice were dosed up to 24 hours post-infection.[46]
The JNJ63623872 treatment group had a quicker resolution of influenza-like symptoms
(1.9 days) compared to the placebo group (3.7 days).[61]

S-033188 had significant reductions in time to alleviation of symptoms and reduced
virus titres at 24 and 48 hours post-treatment compared to placebo.[62]
phase III clinical trial (NCT02949011) since Dec.2016


http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/irv.12446/full
17
Vietnam - Articles animaux / Re : Vietnam: grippe H5N1 en 2017
« Dernier message par gene le 13 juillet 2017 à 09:10:44 »
Biological Hazard in Vietnam on July 13 2017 04:30 AM (UTC).

Vietnam has reported an outbreak of highly pathogenic H5N1 bird flu among backyard birds in the northern province of Ha Nam, the Paris-based World Organisation for Animal Health (OIE) said on Wednesday (July 12), citing a report from the Vietnamese farm ministry. The virus was detected at a backyard location with 1,135 birds. It directly killed 300 birds, with the rest of the flock slaughtered, the report said. The types of birds were not indicated and source of the disease not known. Vietnam is one of a number of countries in Asia, Europe and Africa to have seen bird flu viruses spread in recent months. Many strains only infect birds, but the H7N9 strain has notably led to human cases, including fatalities, in China.

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/database/?pageid=event_desc&edis_id=BH-20170713-59006-VNM
18
Togo - Articles animaux / TOGO:H5N1 en 2017
« Dernier message par gene le 04 juillet 2017 à 08:21:36 »
Biological Hazard in Togo on July 04 2017 03:39 AM (UTC).

Togo reported an outbreak of highly pathogenic H5N1 bird flu at a poultry farm in the southern part of the country, the Paris-based World Organisation for Animal Health (OIE) said on Monday, citing a report from the Togolese farm ministry. The virus was detected on farm of 35,000 laying hens, located in the Maritime Region, the ministry said in the statement. It had infected 3,600 birds and killed 152 of them, it said.

http://hisz.rsoe.hu/alertmap/database/?pageid=event_desc&edis_id=BH-20170704-58880-TGO
19
histoire: peste et typhus / Re : Peste au Nouveau-Mexique
« Dernier message par jsp le 03 juillet 2017 à 20:49:47 »
3 cas de peste, ayant conduit à l'hospitalisation , mais les patients ont pu être soignés
https://www.livescience.com/59632-plague-new-mexico.html
Three people in New Mexico have been infected with plague this month, which is close to the number of plague cases that the state saw in all of 2016, according to health officials.
This week, the New Mexico Department of Health (NMDOH) reported two cases of plague — one in a 52-year-old woman and one in a 62-year-old woman, both living in Santa Fe County, in the northern part of the state. Earlier in June, the state reported a case of plague in a 63-year-old man, also living in Santa Fe County. All three people were hospitalized, but all of them survived, NMDOH officials said.
In 2016, New Mexico reported four cases of plague over the entire year, and in 2015, the state also reported four plague cases.

The plague, which is caused by a type of bacteria called Yersinia pestis, is perhaps best known for killing millions of people in Europe in the 1300s, in a pandemic called the Black Death. Today, the infection is relatively rare in the United States, with an average of seven plague cases reported yearly in the U.S. between 1970 and 2012, according to the Centers for Disease Control and Prevention. In 2015, there was an unusually high number of plague cases in the United States — 16 in total, according to the CDC.

The U.S. cases occur mostly in the Southwest, particularly in New Mexico, Arizona and Colorado. In fact, typically, half of all U.S. plague cases occur in New Mexico, NMDOH officials said. Most cases occur between early spring and late fall, according to the CDC.

Plague is carried by rodents and their fleas, and most often, the disease is transmitted to humans through fleabites. Symptoms of plague include sudden fever, chills, headache and weakness. (However, these symptoms can be caused by many other conditions.) People also may experience painful swelling in the groin, armpit or neck areas.

Without treatment, plague causes death in about 60 to 90 percent of cases, according to a recent paper from the CDC. However, with the antibiotic treatments available today, the death rate has dropped to about 16 percent.

NMDOH workers are now investigating the environment around the plague patients' homes, to look for possible risk factors for plague and to ensure the safety of the neighbors and family in the area.
To prevent plague, the CDC recommends reducing rodent habitats around your home, wearing insect repellent if you think you could be exposed to rodent fleas while outdoors, and keeping fleas off your pets by using flea control products.
20
France - Articles animaux / Re : H5N8 en France
« Dernier message par jsp le 03 juillet 2017 à 20:33:33 »
A BRILLON, l'abattage préventif a été effectué dès la suspicion.
La préfecture du Nord a annoncé vendredi 30 juin 2017 qu'un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 est confirmé dans un élevage non commercial après un épisode de mortalité chez des poules. Il est situé sur la commune de Brillon, à moins de 30 km de deux foyers belges, dont un à Tournai où un marché d'oiseaux d'ornements et de volailles serait l'origine de plusieurs foyers.

Une zone de contrôle temporaire a été instaurée autour du Brillon dès la suspicion, et il a été procédé à l'abattage des oiseaux (environ 230) présents dans l'exploitation. Une zone de protection de 3km et une de surveillance, de 10 km, ont été mises en place autour du foyer (six communes concernées) , dans lesquelles les mouvements d'oiseaux sont interdits et les mesures de biosécurité renforcées.
Pages: 1 [2] 3 4 5 6 ... 10