Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ORIENT - ANIMAUX => Moyen Orient => Irak - Articles animaux => Discussion démarrée par: anne le 04 février 2006 à 22:01:20

Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: anne le 04 février 2006 à 22:01:20
Report date: 2 Feb 2006.

Identification of agent: avian influenza virus type H5.

Date of first confirmation of the event: 1 Feb 2006.

Date of start of the event: 18 Jan 2006.

Clinical disease: yes.

Nature of diagnosis: clinical and laboratory.

Details of outbreaks:
First administrative division: Sulaimaniyah
Lower administrative division: Raniyah
Type of epidemiological unit: village
Name of the location (1): Sarkapkan
Date of start of the outbreak: (not specified)
Species: avians
Number of animals in the outbreaks
susceptible /cases /deaths /destroyed
1950 / 450 / 450 / 1500

Name of the location (2): Dawaw
Date of start of the outbreak: (not specified)
Species: avians
Number of animals in the outbreaks
susceptible / cases / deaths / destroyed
1200 / 200 / 200 / 1000

Description of affected population: all outbreaks in poultry occurred
in backyard flocks which generally included chickens, geese, turkeys and ducks.

Diagnosis:

- Laboratory where diagnostic tests were performed: Central
Veterinary and Research Laboratory.

- Diagnostic tests used: haemagglutination inhibition test.

- Results: positive (H5).

Source of outbreaks or origin of infection: under investigation.

Control measures
- stamping out;
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: Febronio le 11 février 2006 à 00:02:22
Selon la fiche technique de l'OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale)
http://www.oie.int/fr/maladies/fiches/f_A150.htm
H5N1 est hautement pathogène pour les volailles et la mortalité peut atteindre 100% entrainant parfois des morts subites sans lésion visible. Ceci explique ces bilans.

Febronio
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: anne le 11 février 2006 à 11:17:34
.les infos de l'oms au debut etaient, il n'y a pas de bestioles mortes, juste quelques malades qui ne pondent plus..et tout d'un coup, crac.... plein de mort ( je sais que ca entraiene 90 a 100 %de morts)

c'est comme au nigeria, rien, ( en fait des poules mortes depuis environ 1 mois..) et crac...on l'apprend, puis tous les jours on a une nouvelle ferme contaminée..
la sous information ( ou l'info en retard) conduit a une apparence de rapidité d'extension de la maladie...on a l'impression que le virus frappe tous les jours ailluers au nigeria, ce qui fait peur .... .NON..


Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: Febronio le 11 février 2006 à 16:43:52
Ouais, c'est inquiétant...
Tout aussi inquiétant que la propagation passe mystérieusement d'Irak au Nigéria, sans passer par l'Arabie Saoudite, ni par l'Egypte (Holà, la cata sur le tourisme !!!), ni par le Soudan et le Tchad (ni par le Dharfour), ni par la Lybie...
Mais bon, voilà le problème de la sous information, on en est à faire des conjectures par exemple sur la propagation. Prenons par exemple le cas de la Chine, officiellement une petite dizaine de cas humains actuellement et 85 foyers chez les volailles. Au sud de la Chine, au Vietnam, 42 décés humains et 2315 foyers. En partant de l'hypothèse que l'un des principaux vecteurs du virus sont les oiseaux migrateurs qui n'ont cure des frontières ces chiffres n'ont plus de sens.
Bon, ne soyons pas alarmistes pour rien, ce n'est qu'une illustration qui ne tient aucun compte des nombreux paramêtres entrant effectivement dans le ou les modes de propagation. On peut toutefois remarquer qu'à plusieurs reprises des cas humains en Chine ont été révélés avant le foyer animal à l'origine des contaminations.
On peut donc raisonablement penser que l'info dont nous disposons et même celle dont disposent l'OMS, l'OIE et l'ONU sont parcellaire... Exemples : Aucun foyer au Myanmar (Birmanie) dictature paranoïaque, un seul (je crois) en Corée du Nord dictature communiste totalement hermétique, pas plus en Tchétchenie, etc... Le cas de l'Afrique, même si les dictatures restantes sont moins inaccessible, n'en est pas moins inquiétant à ce sujet, mais pour d'autres raisons. L'état sanitaire des populations, dans laquelle sévit la plus grande épidémie de sida, de paludisme etc... permettra-t-il d'avoir un bilan fiable sur la mortalité du H5N1 dans le continent ? Probablement pas.
Mince, si je voulais rassurer, c'est raté... Vite que quelqu'un me contredise !

Febronio
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: anne le 11 février 2006 à 18:40:38
et bien non,je ne serais pas rassurante car tu as fait un bon resumé
ne parlons pas  de l'ukhraine qui a reagit avec envrion 2 mois de retard, du vaste continent ex-Urss
en chine, il y a eu des malades et des morts dans des endroit ou il n'y avait pas d'outbreak recensée
etc...comme tu le dis, au vietnam, plein de cas animaux ou humains declarés..en chine juste en face..RIEN....( si un petit malade il y a peu)

on est forcememnt en retard..j'avais sorti l'atlas a un moment pour comprendre ce qui se passait ( le supputé trajet des oiseaux subitement n'avait aucun sens ! meme pour une "non ornithologue ") quand on a appris que les outbreak etaient dans divers  delta depuis un moment
donc notre infos est parcellaire oui, nous ne connaissons qu'n petit bout.
je resume: il y en a partout..et /ou il va y en avoir partout ( grace au trafic humain ) et que ce soit migrateur ou pas n'a a mon sens pas grand interet ( je dis ca pour ceux qui voudraient zigouiller les oiseaux sauvages)
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: shl78 le 11 février 2006 à 19:04:49
Je me rappelle que l'on avait eu des infos d'un seul coup pour un pays car l'OMS faisait une visite sur le terrain ...
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: Febronio le 11 février 2006 à 20:09:35
Attention à ne pas tomber dans l'excés inverse, le "On nous cache tout, on nous dit rien, on nous ment", cher aux théoristes du complot (c'est pas les aliens qui ont tué Kennedy).
Avoir une information parcellaire, n'empêche pas les scientifiques de comprendre ou d'essayer de comprendre. Par nature, dans toute recherche scientifique on commence par des informations fragmentées. Ensuite on ajoute des hypothèses qu'on essaye si possible de vérifier et tant que ces hypothèses ne sont pas vérifiées cela reste des hypothèses.
Par exemple, le virus passe directement du nord de l'Irak au Nigeria, c'est l'info, le fait vérifié. Il ne se serait pas arrêté dans les différents pays entre l'Irak et le Nigéria c'est une hypothèse, hautement improbale vue le chemin déjà effectué depuis la Chine. Il a contaminé plusieur de ces pays et aucun foyer n'a pu être détecté faute de moyen ou de volonté politique, c'est une autre hypothèse beaucoup plus probable. Maintenant, tant qu'on a pas vérifier ce sont deux hypotheses opposées, et ce n'est pas forcement la plus probable qui gagne.

Ca ne nous empêche pas de nous poser des questions.

Febronio
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: anne le 11 février 2006 à 20:20:19
d'accord aussi, pour la theorie du complot, il faut aller sur d'autres forums!

je parlerais plutot de surcharge de travail pour les organisations, d'inertie
etc.colliger les données, faire des recherches.....refflechir a ce qu'il faut dire ou ne pas dire.etc...

mais je me souviens qu'au debut la FAO demandait une somme dérisoire pour lutter contre l'epizootie sur le terrain en asie qulques 100 aines de millions de dollars.
au final, je trouve la pillule amére...
Titre: simple logique
Posté par: niceam le 11 février 2006 à 20:39:26
quand on regarde les cartes, il est étonnant que certains pays soient exempts de cas... ce n'est pas faire du catastrophisme que de douter. Le virus ne s'arrête pas aux frontières, comme les retombées de Tchernobyl. Mais ce qui est certain, c'est que dans les semaines prochaines l'Europe va se trouver confrontée au problème. Hypothèse basse : la contamination animale aviaire est contrôlée - hypothèse haute : contamination humaine. Si l'on suit les modèles asiatiques, tant que le virus n'a pas muté, les conséquences humaines ne seront pas dramatiques. Par contre, ce qui est grave, c'est que les pays pauvres qu'ils soient d'Asie, d'Afrique, du Moyen Orient, d'Europe centrale, qui tiraient substance de l'élevage des volailles risque de se trouver face à des problèmes alimentaires...
Titre: OIE / outbreak irak
Posté par: Febronio le 11 février 2006 à 21:22:34
Pour le fait étonnant que certains pays soient apparement épargnés par la propagation, je te renvoie au post d'Anne qui a une théorie intéressante à mon avis :
http://influenza_h5n1.vosforums.com/viewtopic.php?t=1057&highlight=&sid=ea8c6e4add1dce846e2879243a9791b0
ça reste une théorie pour l'instant mais elle est plus que crédible.

Pour le danger du H5N1 en Europe, est-il utile de rappeler ici que la quasi-totalité des cas humains ont été observé sur une population rurale en contact étroit dans des élevages familiaux. Si vous connaissez en France des élevages familiaux en France, je vous conseille d'acheter vos poulets chez eux qui seront toujours meilleurs que dans la grande distribution. Mais sur le plan de la grippe aviaire, franchement le type qui refuserait de manger du poulet en râlant sur le prix du tabac en France serait bien mal informé.

Le danger pour nous autres occidentaux, et pour le reste du monde est que ce virus mute en gardant une partie de ses propriétés, virulence et mortalité. Et ce virus mutera si on lui laisse un terrain favorable pour le faire. Une fois que ce sera fait, la souche H5N1 que l'on connait actuellement, même le hautement pathogène (pour les oiseaux) qu'on vient de repérer dans le sud de l'Italie, ce sera de la petite bière.

En attendant, c'est vrai, ce sont (encore) les pays pauvres qui vont trinquer, on va leur tuer la principale ressource de protéines. Et si le H5N1 faisaient 1000 fois plus de morts qu'en Turquie ou qu'au Vietnam, la famine et l'économie pourrait faire le plus gros du travail.

Febronio