Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ORIENT - HUMAINS => Moyen Orient => Irak - Articles humains => Discussion démarrée par: Le drakkar bleu noir le 03 février 2006 à 23:42:35

Titre: IRAK CAS 1 OMS
Posté par: Le drakkar bleu noir le 03 février 2006 à 23:42:35
Grippe aviaire: l'OMS envoie une équipe dans le nord de l'Irak
GENèVE/BAGDAD - L'OMS a annoncé l'envoi d'une équipe dans le nord de l'Irak pour y évaluer la contamination par le virus de la grippe aviaire, après la confirmation d'un premier décès. L'envoi de cette équipe répond à un appel à l'aide des autorités kurdes.

L'équipe de cinq experts doit transiter par Amman (Jordanie) mercredi avant de rejoindre en fin de semaine le nord de l'Irak, a précisé à Genève un porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Ian Simpson.

"Les conditions de surveillance sanitaire ne sont certainement pas bonnes en Irak actuellement. Mais nous n'avons aucune idée de la situation sur place, puisque nous n'y sommes pas encore présents", a affirmé le porte-parole.

Un premier décès dû au virus H5N1 de la grippe aviaire a été confirmé dans la région de Soulaimaniyah, à 330 km au nord de Bagdad. Une adolescente de 14 ans, originaire de la région kurde de Rania (frontalière de l'Iran et de la Turquie), est décédée le 17 janvier du virus H5N1.

Un responsable de la santé kurde a en outre fait état de 14 cas suspects dont deux fortement soupçonnés d'être contaminés par le virus mortel.

Les autorités ont reçu mardi après-midi par avion de Genève une livraison du médicament antiviral Tamiflu pour traiter les personnes contaminées par la grippe aviaire. Un responsable, le Dr Sirwan Noureddine a indiqué que "30 doses ont été envoyées à Soulaimaniyah et 20 à Erbil, pour soigner les cas suspects".

Quelque 500 000 volatiles ont été abattus dans une large zone frontalière du Kurdistan d'Irak, a indiqué Tahsine Namek, responsable de santé kurde à Soulaimaniyah. La zone touchée s'étend de Doukane, à 60 km de Soulaimaniyah, à Rania, proche de la frontière avec l'Iran.

Pour sa part, le ministre de la santé Abdel Mouttaleb Mohammed Ali, a annoncé à Bagdad l'envoi au Kurdistan de cinq hôpitaux mobiles, deux pour Soulaimaniyah, deux pour Erbil et un pour Dohouk. Il s'est déclaré "convaincu de la capacité de l'Irak à maîtriser la situation et à empêcher l'expansion de la maladie" vers le centre et le sud.

En ce qui concerne la Turquie, le laboratoire britannique chargé d'examiner les cas suspects a déterminé que 12 des 21 prélèvements qui lui ont été soumis contenaient bien le H5N1.

Enfin, deux nouveaux foyers de grippe aviaire ont été découverts dans la péninsule de Crimée (sud de l'Ukraine), déjà touchée par l'épidémie, ont annoncé les autorités locales.

(ats / 31 janvier 2006 18:11)
http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20060131181140301721948820000.xml
 ::)
Titre: OMS situation en IRAK - bulletin 02fev2006
Posté par: Le Drakkar Bleu Noir le 04 février 2006 à 23:27:57
Grippe aviaire - situation en Iraq - bulletin

2 février 2006

Les prélèvements réalisés chez le premier cas signalé d'infection humaine par le virus H5N1 de la grippe aviaire ont été analysés dans un centre collaborateur de l'OMS au Royaume-Uni. Le cas a touché une adolescente de 15 ans vivant au nord du pays et qui est décédée le 17 janvier d'une pathologie respiratoire grave. Les résultats des tests ont permis de confirmer que l'infection était bien due au virus H5N1.

Les prélèvements effectués chez son oncle âgé de 39 ans, décédé le 27 janvier, et chez une femme de 54 ans traitée pour une pathologie respiratoiire ont été envoyés pour analyse au même laboratoire au Royaume-Uni qui ne les a pas encore reçus.

Une équipe commune OMS/FAO/OIE d'experts internationaux a été envoyée en Iraq à la demande du Ministère de la Santé. L'équipe initiale réduite composée d'épidémiologistes et d'experts de la grippe chez les oiseaux procédera à une évaluation rapide de la situation dans la région de Souleimaniyé, au nord de l'Iraq. En raison de la situation politique, elle ne devrait pas arriver sur les lieux avant le début de la semaine prochaine.

Deux autres personnes présentant des symptômes évocateurs d'une infection à H5N1 ont été hospitalisés dans la région de Souleimaniyé. Les responsables de la santé, avec l'appui de personnels de l'OMS, ont mis sur pied un centre d'opérations d'urgence pour réagir à la flambée, enquêter sur les rumeurs et répondre aux préoccupations de l'opinion. Des enquêtes ont systématiquement été effectuées chaque fois que des rumeurs faisaient état d'autres cas humains éventuels. Jusqu'ici aucune de ces rumeurs ne s'est avérée fondée.

Le premier cas humain a été détecté alors qu'aucune flambée de la maladie n'avait encore été confirmée chez les volailles. Cette détection est révélatrice d'une bonne sensibilisation aux caractéristiques cliniques de la maladie ainsi que d'un bon niveau de vigilance chez les cliniciens. Elle montre aussi qu'il faut d'urgence évaluer l'ampleur des flambées chez les oiseaux au nord de l'Iraq et peut-être ailleurs. Les membres de l'équipe ayant des compétences en matière vétérinaire évalueront les questions concernant la santé animale et aideront les autorités à lutter contre la propagation de l'infection chez les volailles.

L'expérience acquise lors des flambées de grippe aviaire à virus H5N1 hautement pathogène chez les volailles dans d'autres pays montre que le virus peut s'implanter rapidement et se propager largement chez les volailles s'il n'est pas détecté et si l'on tarde à prendre des mesures de lutte. Des opérations d'abattage sont en cours au nord de l'Iraq et de nombreuses volailles ont déjà été détruites.

Des équipes dirigées par l'OMS ont entrepris ou mené à bien des évaluations sur le terrain dans neuf pays de la région, à savoir l'Arménie, l'Azerbaïdjan, l'Egypte, la Géorgie, le Liban, la République arabe syrienne, la République de Moldova, la République islamique d'Iran et l'Ukraine.

http://www.who.int/csr/don/2006_02_02/fr/index.html

 ::)