Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE DU SUD EST - HUMAINS H5N1 => Continents et Pays sous surveillance H5N1 => Indonésie - Articles humains => Discussion démarrée par: gérarddesaintmars le 22 décembre 2006 à 15:35:40

Titre: Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: gérarddesaintmars le 22 décembre 2006 à 15:35:40
Source : http://www.komnasfbpi.org/press21dec.html

16 Suspect Cases in North Aceh Test Negative for Bird Flu
   Tests conducted at laboratories at the Ministry of Health Research and Development Center and NAMRU-2, using RT-PCR (Real Time-Polymirase Chain Reaction) and serology, have shown that samples taken from 16 suspect human H5N1 influenza cases in North Aceh regency are negative for the H5N1 avian influenza virus. Based on testing of samples taken from the 16 patients treated at Cut Meutia Hospital, one of the patients has tested positive for type A Influenza (common flu), and two patients are positive for type B Influenza (common flu).

The above information is based on a report on bird flu developments in Nangroe Aceh Darussalam Province received by the Public Communication Center from the Bird Flu Communication Center at the Ministry of Health, on Tuesday, December 20, 2006.

The Bird Flu Communication Center reported that the findings of the investigation into the 16 suspect cases revealed that 10 of the suspect cases had had contact with dead fowl, 1 person had not had any contact with fowl; there was no clear evidence to establish whether or not the other 5 patients were in contact with fowl.

Of the 16 suspect cases, those treated at Cut Mutia Hospital and found to have been in contact with dead fowl are Ai (50 years, Female) admitted on December 11, 2006; RU (50 years, Male) admitted on December 14, 2006; S (60 years, F) admitted on December 13, 2006; FZ (50 years, F) of Cut Ketapang Village, admitted on December 16, 2006; N (50 years, M), Sa (55 years, F) of Sawang admitted on December 14, 2006; IF (7 years, F) of Ampe Village, admitted on December 14, 2006; RZ (16 years, M) of Kampung Jawa Lama village, admitted on December 16, 2006; RD (10 years, M) of Ampe Village, admitted on December 13, 2006; and N (20 years, F) of Ampe Village, admitted on December 14, 2006.

Contact with fowl could not be proven for five suspect cases: NZ (M), An (F), F (F), I (M), and M (F). Finally, F (9 years, F) of Cut Ketapang Village, who was admitted to the Hospital on December 15, 2006, was found to have not been in contact with any fowl.

The emergence of bird-flu cases in poultry in Aceh Utara Regency is worth noting. Poor hygiene and sanitation, a lack of information on bird flu and a lack of information about the recent massive and sudden death of fowl in the area have all contributed to the emergence and spread of bird-flu cases in poultry in Aceh Utara Regency.  However, so far there has not been an emergence of human bird-flu cases in 7 affected sub-districts in North Aceh regency; there is no evidence suggesting that the disease has been transmitted from fowl to human beings. Up to this moment, the bird-flu virus affects fowl only.

The Bird Flu Communication Center reports that until December 20, 2006, there have been 74 confirmed human H5N1 cases in Indonesia, 57 of which have died; there have also been 12 probable cases, 4 of which died; 253 suspect cases, 57 of which died; 1 exposed case, and 539 cases which have tested negative for the H5N1 virus.

In Indonesia, bird-flu positive cases have occurred in 9 provinces: DKI (18 cases, 16 of which died), Banten (9 cases, 8 died), West Java (25 cases, 20 died), Central Java (4 cases, 3 died), East Java (5 cases, 3 died), North Sumatera (7 cases, 6 died), South Sulawesi (1 case died), Lampung (3 cases, all survived), and West Sumatera (2 cases all survived).

This information is issued by the Public Communication Center at the Secretariat General of the Ministry of Health. For further information, please contact us at phone/fax numbers: 021-5223002 and 52960661, or e-mail puskom.depkes@gmail.com and puskom.publik@yahoo.co.id.


Director of the Center for Public Communication
Dr. Lily S. Sulistyowati, MM
NIP 140218301


""""""""""""""
Traduction en ligne
""""""""""""""
16 cas humains suspects de grippe aviaire à  Aceh du nord se sont révélés négatifs après examens effectués aux laboratoires du ministère de la recherche de santé et le centre de développement et les NAMRU-2, en utilisant RT-PCR  et sérologie…
Basé sur l'essai des échantillons prélevés des 16 patients traités à l'hôpital de Meutia, un des patients a examiné le positif pour le type une grippe (grippe commune), et deux patients sont positifs pour le type grippe de B (grippe commune).

L'information ci-dessus est basée sur un rapport sur des développements de grippe aviaire dans la province de Nangroe -  Aceh -  Darussalam reçue par le centre de transmission public du centre de transmission de grippe aviaire au ministère de la santé, le 20 décembre 20. Le centre de transmission de grippe aviaire a signalé que les résultats de la recherche sur les 16 cas suspects ont indiqué que 10 des cas suspects avaient eu le contact avec la volaille morte, 1 personne n'avait pas eu de contact avec la volaille ; il n'y avait aucune évidence claire pour établir si les 5 autres patients étaient en contact avec la volaille.
(Liste) des 10 cas suspects, traités à l'hôpital de Mutia pour contact avec la volaille morte :
AI (50 ans, femelle) admise le 11 décembre  2006 ;
RU (50 ans, mâle) admis le 14 décembre 2006 ;
S (60 ans, F) admis le 13 décembre 13 ;
FZ (50 ans, F) de village de Ketapang, admis le 16 décembre  2006 ;
 N (50 ans, M),
SA (55 ans, F) de Sawang admis le 14 décembre  2006 ;
SI (7 ans, F) de village d'Ampe, admis le 14 décembre  2006 ;
 RZ (16 ans, M)  village de Lama de Kampung Jawa, admis le 16 décembre  2006 ;
Rd (10 ans, M) de village d'Ampe, admis le 13 décembre 13 ;
et N (20 ans, F) de village d'Ampe, admis le 14 décembre 14.

Le contact avec la volaille n'a pas pu être montré pour cinq cas suspects : NZ (m), un (f), F (f), I (m), et M (f).

 En conclusion, F (9 ans, F) du village de Ketapang, qui a été admis à l'hôpital le 15 décembre  2006, a été trouvé au démuni été en contact avec n'importe quelle volaille. L'apparition des cas de grippe aviaire dans la volaille dans Aceh Utara Regency vaut d'être notée. L'hygiène insuffisante, un manque d'information sur la grippe aviaire et un manque d'informations sur toute la mort massive et soudaine récente de la volaille dans le secteur ont contribué à l'apparition et à la diffusion des cas de grippe aviaire dans la volaille dans Aceh Utara Regency.

Cependant, jusqu'ici il n'y a pas eu une apparition des cas humains de grippe aviaire dans les 7 zones secondaires affectées dans la régence du nord d'Aceh ; il n'y a aucune évidence suggérant que la maladie ait été transmise de la volaille aux êtres humains.
Jusqu'à ce moment, le virus de la grippe aviaire affecte la volaille seulement.

 Le centre de transmission de grippe d'oiseau signale que jusqu'au 20 décembre 2006, il y a eu 74 cas H5N1 humains confirmés en Indonésie, dont 57 sont morts ; il y a également eu 12 cas probables, dont 4 sont morts ; 253 cas suspects, dont 57 sont morts ; 1 a exposé le cas, et 539 cas qui ont examiné le négatif pour le virus H5N1.

En Indonésie, les cas positifs de grippe aviaire se sont produits dans 9 provinces : DKI (18 cas, dont 16 sont morts), Banten (9 cas, 8 morts), Java occidental (25 cas, 20 morts), Java central (4 cas, 3 morts), Java est (5 cas, 3 morts), Sumatera du nord (7 cas, 6 morts), Sulawesi Du sud (1 cas mort), Lampung (3 cas, tout survécus), et Sumatera occidental (2 cas ont tous survécu).

Cette information est publiée par le centre de transmission public au général de secrétariat du ministère de la santé. Pour de plus amples informations, svp contactez-nous aux nombres de phone/fax : 021-5223002 et 52960661, ou E-mail puskom.depkes@gmail.com et puskom.publik@yahoo.co.id. Directeur du centre pour le Dr. public lis S. Sulistyowati…..
""""""""""""

Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: anne le 22 décembre 2006 à 16:55:34
a propos des cas suspects , probables etc..j'ai retrrouvé ca... :-)
je l'ai retapé...


http://www.who.int/csr/disease/avian_influenza/guidelines/case_definition2006_08_29/en/index.html

trad anne

background :
le report précis et rapide des cas de grippe H5N1 à l'OMS est la pierre angulaire pour surveiller l'évolution globale de cette maladie et le risque correspondant de l'emergence d'un virus pandémique.En collaboration avec plusieurs associés, l'OMS a développé des définitions normalisées des cas pour faciliter : 1. report  et classification des cas humains de l'infection H5N1 par les services d'hygiène nationaux et internationaux. 2. Standardisation de langue pour la communication. 3. Comparabilité des données à travers le temps et les secteurs géographiques.

Application des définitions de cas H5N1
1. Les définitions de cas s'appliquent à la phase actuelle de l'alerte de pandémie (phase 3) et peuvent changer pendant que de nouvelles informations sur la maladie ou son épidémiologie deviennent disponibles.
 2. Les autorités nationales devraient formellement informer  les seuls cas H5N1 probables et confirmés à l'OMS. Les définitions de cas pour des personnes sous investiguation et les cas suspectés ont été développées pour aider des autorités nationales en classifiant et en dépistant des cas.
3. Les définitions de cas ne sont pas prévues pour fournir des descriptions complètes de la maladie des patients mais pour normaliser plutôt le report des cas.

4. Dans des situations cliniques exigeant des décisions au sujet de traitement, du soin ou du triage des personnes qui peuvent avoir l'infection H5N1, ces décisions devraient être basées sur le jugement clinique et le raisonnement épidémiologique, et pas sur l'adhérence aux définitions de cas. Alors que la plupart des patients présentant l'infection H5N1 se sont présentés avec de la fièvre et les plaintes respiratoires basses, le spectre clinique est large.

Définitions des cas:[/color]
Personne sous investigation :personne que les autorités sanitaires ont décidé d'étudier, de surveiller pour déceler ou non l'infection du virus H5N1.

1) cas H5N1 suspecté:
 personne présentant un symptôme respiratoire aiguë bas non expliqué avec une fièvre inférieure à 38°C, toux, souffle court ou difficulté respiratoireET Une ou plusieurs expositions dans les 7 jours précédant le début des symptômes :
a. Contact étroit (à moins de 1 mètre, par ex en soignant, parlant, touchant )  avec une personne etant un cas probable ou suspecté ou avéré de H5n1
b. Exposition par manipulation, abattage, plumage, préparation pour la consommation de volailles ou d' oiseaux sauvages ou leurs restes ou une exposition aux environnements souillés par leurs fèces dans un secteur où des infections H5N1 chez les animaux ou les humains ont été suspectées ou confirmées au cours du mois écoulé.
c. Consommation de produits crus ou pas assez cuits de volaille dans un secteur où des infections H5N1 chez les animaux ou les humains ont été suspectées ou confirmées au cours du mois écoulé.
d. Contact étroit avec un animal infecté par le H5N1 (cas confirmé) autre que la volaille ou les oiseaux sauvages (par exemple le chat ou le porc)
e. Manipulation des échantillons (animal ou humain) suspectés de contenir le virus H5N1 dans un laboratoire ou tous autres endroits.

2 ) Cas H5N1 probable

definition 1 :Ce cas regroupe tous les aspects du cas suspecté ET Un des critères additionnels suivants :
Suspicion ou évidence d'une pneumonie aiguë sur la radiographie de thorax plus signes de defaillances respiratoire (hypoxémie,  tachypnée severe)
OU confirmation positive  laboratoire d'une infection par la grippe de type A mais sans preuve pour le H5N1.

definition 2 :Mais aussi cette définition regroupe les éléments suivants: mort  par une maladie respiratoire aiguë non expliquée,qui est  considérée être épidémiologiquement liée par le temps, l' endroit, et l' exposition à un cas probable ou confirmé H5N1.

3) Cas H5N1 confirmé
Il s'agit d' une personne regroupant les critères pour un cas suspecté ou un cas probable ET- Un des résultats positifs suivant conduit par un laboratoire national, régional ou international de la grippe dont les résultats des tests sont acceptés par l'OMS comme confirmant le virus H5N1:
a. Isolement d'un virus H5N1
b. Résultats positifs d'une PCR de type H5 en utilisant deux cibles différentes au niveau de la PCR, par exemple amorces spécifiques pour hemagglutinine de la grippe A et H5 .
c : Une élévation de 4 fois ou plus importante des anticorps spécifiques au H5N1. basé sur le test d'un specimen serique en phase aigue ( pris 7 jours ou moins apres le debut des symptomes ) et d'un serum convalescent
 le serum convalescent doit avoir un titre d'anticorps de 1/80 ou plus: un titre d'ancicorps par microneutralization pour le H5N1 de 1/80 ou plus sur un serum simple pris au J14, ou plus tard apres le debut des symptomes, et un resultat positif usant un test serologique different, par exemple, un test d'inhibition de l'hemagglutination deglobules rouges de cheval d'un titre de 1/60 ou plus, ou un test Western blot specifique du H5 positifplus belle presentation ici :
 http://h5n1-theses-hypotheses.over-blog.com/article-3674124.html
Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: anne le 22 décembre 2006 à 20:04:02
si l'on suit la logique; on aurait 114 morts plus ou moins reliés a la GA
57 certains
57 suspects..
Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: gérarddesaintmars le 22 décembre 2006 à 22:53:17
Bonsoir Anne,

je crois même que pour rester dans le raisonnement l'on pourrait prendre en compte les douze cas "probables" et les 4 morts.... ce qui ferait 57+57+4= 118 ! Mais rien n'est moins sûr. C'est l'usine à gaz leur truc et curieusement l'OMS ne demande plus rien  ::)
Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: anne le 23 décembre 2006 à 08:41:49
oui, oui, escuse...je me demandais si les 57 morts suspects etaient bien differents des 57 morts averés vu que le nombre est le meme( question oiseuse..mais a force de se faire avoir...on se mefie de tout. )
j'etais donc polarisée la dessus
il est certain que les 4 probables, ont plus de poids que les 57 suspects

le rapport OMS est essentiellement un outil epidemiologique.
Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: patrick.g33 le 23 décembre 2006 à 10:19:35
Bonjour a tous,
Gérard, en suivant ton raisonnement (57+57+4= 118), dans ton graphique de suivi des cas, est-ce que l’Indonésie maintient sa progression ?
Si la progression est maintenue, on pourrait se poser la question suivante :
Il y a t’il véritablement une décélération des cas humains en Indonésie ou simplement une répartition comptable de ceux-ci par le biais des nouvelles définitions OMS?

Titre: Re : Indonésie: des nouvelles de 16 cas humains suspects GA ... (intéressant+++)
Posté par: gérarddesaintmars le 23 décembre 2006 à 17:13:54
Bonsoir Patrick,

Je ne m'aventurerai pas à dire que la situation en Indonésie est plus préoccupante qu'elle ne l'était il y a trois mois.

Les faits sont là : depuis bientôt 46 jours l'OMS n'a enregistré aucun cas humain nouveau répondant aux critères épidémiologiques fixés dans le texte rappelé par Anne... Pour faire simple il n'y a eu aucun cas nouveau CONFIRME comme étant une infection par le H5N1 hautement pathogène. Jeu d'écriture ou pas , je ne suis pas en mesure de juger.

Cela n'empêche pas les cas de suspicion et les cas probables lesquels restent épidémiologiquement étrangers aux cas CONFIRMES pris en compte par l'OMS. Je ne suis pas expert mais je pense que suspicion ou cas probable sont traités avec le même sérieux que les cas confirmés et que "quelque part" ils permettent de faire avancer la connaissance du virus et son mode d'action...

Il est vrai que naguère l'OMS communiquait sur le sujet , il y a longtemps que nous n'avons pas eu un point , mais bon.... Il faut garder confiance et continuer à s'informer sans penser que la vérité nous est cachée partiellement.... Et pourtant je ne suis pas le dernier à faire de l'humour sur cette période de fêtes peu propice à la mise sous tension des populations...  ;D