Forum Influmation

DONNEES SUR LES ANIMAUX. => Mammifères => DONNEES SPECIFIQUES => Félidés - Articles => Discussion démarrée par: niceam le 14 décembre 2006 à 09:27:48

Titre: Conférence Singapour OISEAUX voie aérienne déterminante CHIENS ET CHATS INFECTES
Posté par: niceam le 14 décembre 2006 à 09:27:48
Where to sample birds and some more stuff

Category: Bird flu • biology
Posted on: December 13, 2006 7:22 AM, by revere

les commentaires sont de revere TRAD NICEAM

De nouveau, H5N1 récrit le livre.

La grippe A est habituellement considérée comme une maladie intestinale des oiseaux. La surveillance et le monitoring, donc, ont été effectués en prélevant des fèces d'oiseau et des tiges  cloacales.
Lors d'une réunion à Singapour, cependant, le doyen des virologues de grippe, Robert Webster de l'hôpital des enfants de St Jude à Memphis, rapporte maintenant qu’il y a  beaucoup plus de charges virales H5N1 dans la région respiratoire supérieure des oiseaux que dans les intestins.
C'est un travail effectué en commun avec Albert Osterhaus des  Pays Bas.
Cela conduit aux changements de recommandations pour détecter le virus dans les oiseaux : Les chercheurs du groupe consultatif de la FAO et de l’OMS ont recommandé que les scientifiques prélèvent avec des tiges les voies aériennes supérieures des animaux pour le virus de grippe aviaire.
La FAO recommande à la fois de tester la trachée et le rectum des oiseaux infectés sur son site Web. L'agence modifiera le site Web pour souligner que la voie aérienne est déterminante pour H5N1, a dit Peter Roeder, un dirigeant de la santé des animaux qui a aidé l'Indonésie à établir sa surveillance d'oiseau.
« Ce virus se comporte très différemment d'autres virus aviaires de grippe et sa présence dans la trachée est l'une des caractéristiques dont nous devons tenir compte, ».
 « Peut-être que nous devrions faire plus grande attention à ce sujet. » (John Jauerman, Bloomberg)
 Ainsi il n’est plus autant nécessaire de prendre des échantillons pour le virus des fèces ou du cloaque. Nous devons faire la bouche et la région respiratoire supérieure aussi bien, logistiquement plus difficiles. Le virus ne veut pas plus faciliter nos vies scientifiques que nos vies biologiques.
Ah, et là il y avait également ceci, dans le compte rendu de Lauerman lors de la réunion de Singapour qui continuera jusqu'à jeudi :
"des nouvelles mutations potentiellement dangereuses qui pourraient donner à H5N1 la capacité de se répandre dans les personnes surviennent dans les oiseaux, et peut-être d'autres espèces comprenant des chats et des chiens," a dit Ron Fouchier, également virologue d'Erasmus, à la conférence.
« Nous avons entendu des centaines de rapports de chats morts en Indonésie, » a dit Fouchier. « Nous avons également eu plusieurs rapports de chiens infectés des pays de l'ancienne République soviétique. »
Merci de nous le dire. Que savez-vous ? De nouvelles mutations dangereuses ? Excusez-moi. Est-ce que cela vous nous dérange de nous dire  ce que c'est? C'est l'âge d'Internet. Nous ne sommes plus au stade où vous pouvez essayer de faciliter votre vie en  gardant (ces informations) dans un cercle étroit. À moins que, naturellement, votre intention est de détruire complètement votre propre crédibilité et confiance.


Titre: Re : Conférence Singapour OISEAUX voie aérienne déterminante CHIENS ET CHATS INF
Posté par: anne le 14 décembre 2006 à 10:59:59
pour l'histoire des canards qui excretent dorenavant le virus par les voies respi preferentiellement au feces, c'est dit dans le rapport d'experts de l'oms
cela veut dire qu'il faut changer les methodes de prelevements.. et ne pas se contenter d'ecouvillonner le cloaque des oiseaux..probleme...moins facile...changer les methodes de travail

toujours est il que le virus a changé de comportement.

j'attendais un peu pour cette histoire de chiens russes ( ca sort d'ou, ca ? une fuite ? de russie..où il y a eu enormement d'outbreak animales ) et de chats indo ( on a en deja eu au moins un ou deux averés )
les chiens russes me sont restés en travers de la gorge hier soir... :)

je me demande quel est le credit que l'on peut donner à cette infos basée sur des rapports ( oraux, presse etc..?? quoi.... y a til une donnée scientifique qui etaye cela, du genre des chiens ou des chats autopsiés, prelevés, morts en masse..combien. )
et qui est M fouchier ( apparemment un virologue d'erasmus, ce n'est pas rien ) ?
 pourquoi lache til une infos aussi sommaire.. cela ne fait pas serieux, et cela inquiete car c'est VAGUE.

cela pose toujours le probleme d'un hote intermediaire et le fait qu'en de multiples occassions, et surtout en chine : des gens sont tombés malades dans des endroits ou IL N ' Y AVAIT PAS d OUTBREAK... et donc sont devenus des SENTINELLES du H5n1 ( sont tombés malades avant les vollailles )

comment dans ce cas la, se sont il attrapé le virus?

et qu'est ce que c'est que ces mutations potentiellement dangereuses dont il parle  : la E627K que l'on connait bien ou autre chose ? en tout logique : ca ne devrait pas etre la E627 K qui favorise le passage aux mammiféres parce qu'elle est acquise facilement finalement dés que le virus passe à un mammifére ( dernier article : en  un passage chez les souris , acquisition de E627K, plus autres exemples animaux, ou humains  )

quelqu'un sait il comment on peut recuperer des bout de cette conf de singapour ?
je ne sais meme plus quand cela a eu lieu, car il y en a beaucoup


Titre: Re : Conférence Singapour OISEAUX voie aérienne déterminante CHIENS ET CHATS INF
Posté par: niceam le 14 décembre 2006 à 13:33:10
Pas de panique... la conférence, si j'ai bien compris, se termine AUJOURD'HUI - donc on va avoir des comptes rendus (je l'espère)
pas le temps de traduire :

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=washingtonstory&sid=aWDFZ8fEXgv8
Titre: Re : Conférence Singapour OISEAUX voie aérienne déterminante CHIENS ET CHATS INF
Posté par: anne le 15 décembre 2006 à 12:41:00
<promed@promedmail.org>

******
[2]
Date: Sat 7 Oct 2006
From: Hon Ip <hip@usgs.gov>
Source: The Jakarta Post [edited]
<http://www.thejakartapost.com/detailnational.asp?fileid=20061007.H06&irec=5>


Cats can carry bird flu, study says
-------------------------------------
Recent studies have revealed that cats can contract the avian influenza
virus and that there is no evidence that migratory birds are responsible
for the spread of the disease.

etudes recentes ont montré que chats pouvaient contracter la GA et qu'il n'y  a pas de preuves que les migrateurs sont responsables de la diffusion de la maladie

A study conducted by the Indonesian Environment Information Center (PILI)
in Yogyakarta found that stray cats had caught the H5N1 virus through
contact with infected poultry at traditional markets.

une etude conduite par le centre d'info sur l'environnement indonesion a YOJAKARTA, a trouvé que les cahts de rue, avaient attrapé la GA par contact avec poulets infectés à un marché traditionnel


"We are positive that cats can have the virus, although it is yet to be
proven that they can transmit the virus to other animals or humans," PILI
director Iwan Setiawan said on Thursday [5 Oct 2006] after a discussion on
the role of migratory birds in the spreading the virus.

les chats peuvent contracter la maladie bien qu'il doive etre prouvé maintenant qu'ils puissent transmettre le virus a d'autres animaux ou humains
dit le directeur SETUAVAN le 5 oct 2006 apres une discussion sur le role des migrateurs

 
[Byline: Adisti Sukma Sawitri]


on  a laissé passer ca : 8 octobre