Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE DU SUD EST - HUMAINS H5N1 => Continents et Pays sous surveillance H5N1 => Indonésie - Articles humains => Discussion démarrée par: niceam le 29 novembre 2006 à 17:26:32

Titre: LES VIRUS SURVIVENT DANS LES LACS GELES
Posté par: niceam le 29 novembre 2006 à 17:26:32
Flu viruses survive frozen in lakes, study finds

By Maggie Fox, Health and Science Editor Tue Nov 28, 6:27 PM ET

TRAD NICEAM

 Influenza virus can live for decades and perhaps even longer in frozen lakes and might be picked up and carried by birds to reinfect animals and people, researchers reported on Tuesday.
D'après des chercheurs, le virus de l'influenza peut vivre des décades et peut être plus longtemps dans les lacs gelés et pourrait être ramassé et transporté par les oiseaux pour réinfecter les animaux et les humains

Such frozen viruses could potentially become the source of new epidemics that sicken and kill generations after they were last seen, the researchers report in the Journal of Virology.
De tels virus congelés pourraient potentiellement devenir la source des nouvelles épidémies qui rendent malades et tuent des générations après qu'ils aient été vus pour la dernière foisont rapporté les chercheurs dans le Journal of Virology

"We've found viral RNA in the ice in Siberia, and it's along the major flight paths of migrating waterfowl," said Dr. Scott Rogers of Bowling Green State University in Ohio. "The lakes are along the migratory flight paths of birds flying into Asia, North America, Europe, and Africa," the researchers wrote.
Nous avons trouvé l'ARN viral dans la glace en Sibérie, et c'est le long du principal lieu de passage des migrateurs aquatiques, a dit le Dr Scott Rogers de Bowling Green State University in Ohio. "Les lacs sont le long des voies migratrices des oiseaux volant en Asie, Amérique du Nord, Europe et Afrique" ont écrit les chercheurs

Migrating birds are blamed, in part, for the spread of H5N1 avian influenza, which has killed or forced the culling of more than 200 million birds globally.
Les migrateurs sont, en partie, blamés pour l'extension de la grippe aviaire H5N1, qui a tué ou obligé à la suppression de plus de 200 millions d'oiseaux dans le monde

Since January, H5N1 has spread out of Asia, across Europe and into Africa. Now more than 50 countries have battled the virus, which has infected 258 people and killed 153 since 2003. Experts fear it could mutate into a form that easily infects people and causes a pandemic. There were three such pandemics in the last century and one, the 1918-1919 pandemic, killed anywhere from 40 million to 100 million people.
It was caused by a virus called H1N1, a descendant of which still circulates and causes illness today. But the original form was only recently studied and was recovered from the still-frozen body of a victim from Alaska.
Depuis janvier H5N1 s'est répandu d'Asie, à travers l'Europe et l'Afrique. Actuellement plus de 50 pays combattent le virus, qui a infecté 258 personnes et en a tué 153 depuis 2003. Les experts craignent qu'il mute dans une forme qui pourrait infecter facilement les humains et causer une pandémie. Il y a eu 3 pandémies au siècle dernier et une, celle de 1918/1919 a tué de 40 à 100 millions de personnes

Were that strain of H1N1 to circulate today, it could cause another serious pandemic because no one alive now has immunity to it, Rogers said. The original H1N1 appears to have passed fairly directly from birds to people.
Si cette souche H1N1 circulait aujourd'hui, elle pourrait causer une autre pandémie sérieuse parce qu'aucun vivant n'est maintenant immunisé contre elle, a dit Rogers. La souche H1N1 originale semble avoir passé assez directement des oiseaux aux gens.

Rogers noted that World Health Organization and other experts try to predict every year which strains of flu virus will be circulating, and they advise companies to formulate the next year's flu vaccine accordingly.
"Sometimes they're wrong," he said. "We thought that by looking at what's melting and what birds are picking up," better guesses for the next year might be possible.
Rogers note que l'OMS et d'autres experts essaient de prévoir chaque année quelles souches de virus de grippe pourraient circuler, et ils préviennent les Compagnies pour mettre au point le prochain vaccin annuel. Parfois ils sont erronés, « il a dit. « Nous avons pensé qu'en regardant ce qui fond et quels oiseaux les récupèrent, » de meilleures prévisions pour l'année suivante pourraient être possibles.

Rogers and colleagues at the Russian Academy of Sciences sampled three lakes in northeast Siberia in 2001 and 2002. They found an H1 strain that circulated from 1933 to 1938 and again in the 1960s in the lake that had attracted the most geese. "These certain strains come back from time to time," Rogers said. "The data suggest that influenza A virus deposited as the birds begin their autumn migration can be preserved in lake ice. As birds return in the spring, the ice melts, releasing the viruses," the researchers wrote.
Rogers et ses collègues de l'Académie Russe des Sciences, ont échantillonné 3 lacs dans le nord est de la Sibérie en 2001 et 2002. Ils ont trouvé une souche H1 qui a circulé de 1933 à 1938 et encore dans les années 1960 dans le lac qui attire la plupart des oies. " Certaines de ces souches reviennent de temps en temps" a dit Rogers. "Les données suggèrent que le virus de l'influenza A déposé alors que les oiseaux commencent leur migration d'automne, peut être préservé dans le lac gelé. Quand les oiseaux reviennent au printemps, la glace fond, délivrant le virus" ont écrit les chercheurs.

"Above the Arctic Circle, the cycles of entrapment in the ice and release by melting can be variable in length, because some ice persists for several years, decades, or longer." Rogers said his team now wants to study lakes in Greenland and Canada.
"Au-dessus du cercle arctique, les cycles de l'occlusion dans la glace et le dégagement par la fonte peuvent être variables dans la longueur, parce que de la glace persiste pendant plusieurs années, décennies, ou plus longtemps". Rogers que son équipe souhaite maintenant étudier les lacs du Groeland et Canada

Cela fait un moment que nous avons fait un lien entre le virus et l'eau...Il y a sans doute encore pas mal de choses à découvrir..
Pas très rassurant cette étude, avec la fonte des glaces due au réchauffement climatique. D'autres virus pourraient peut être réémerger...
Titre: LES VIRUS SURVIVENT DANS LES LACS GELES
Posté par: anne le 29 novembre 2006 à 18:05:03
ca c'est super important comme article
on devrait s'arreter et refflechir.
Titre: LES VIRUS SURVIVENT DANS LES LACS GELES
Posté par: Gurkan le 29 novembre 2006 à 19:36:03
Avec le réchauffement climatique et le retrait des glaces, les cimetieres contenant dans le pergelisol les cadavres des malheureux ayant succombé au H1N1 de 1918 devraient faire l'objet d'un recencement urgent et de mesures de destruction des restes.