Forum Influmation

VIRUS H5N1 => Europe => EUROPE - INFORMATIONS GENERALES => Discussion démarrée par: gérarddesaintmars le 21 novembre 2006 à 10:55:51

Titre: France : Thuasne c'est parti pour les masques respiratoires
Posté par: gérarddesaintmars le 21 novembre 2006 à 10:55:51
Le Progrés de Lyon de ce jour 21/11 sort un article très intéressant titré : "Grippe aviaire, des millions de masques produits dans la région".
Je ne peux copier cet article mais je vous invite à le lire ici :

Source : http://www.leprogres.fr/infosdujour/rhone/770151.html

...Une production nationale a été préférée à un approvisionnement d'origine asiatique en raison du risque de pandémie qui rendrait aléatoire les conditions mêmes de la fourniture des masques... Ce masque sera européen puisque le "non-tissé" est fourni par une entreprise allemande, la barrette nasale par les Pays-bas et l'élastique de maintien proviendra de Plymouth !

En recherchant un peu j'ai trouvé un autre lien qui parle de cette entreprise française et des objectifs poursuivis .
Source : http://www.usinenouvelle.com/article/page_article.cfm?nrub=188&idoc=84597

Thuasne inaugure un atelier de masques
07/11/2006
En six mois, le leader européen des textiles de santé a conçu, réalisé et installé une ligne de masques de protection contre la grippe aviaire. Il en produira quotidiennement 150 000 unités.
Les menaces de grippe aviaire liées à l’arrivée imminente des oiseaux migrateurs sur le territoire français ont imposé une véritable course de vitesse, cette année, aux cinq industriels français désignés par les pouvoirs publics pour fabriquer des masques de protection jetables. Important fournisseur du ministère de la Santé, qui lui en a commandé 50 millions d’unités en début d’année, le groupe Thuasne a mis les bouchées doubles afin de s’équiper d’une ligne dédiée.

Le groupe, fortement implanté en Rhône-Alpes, a finalement respecté ses engagements : l’atelier de masques a été inauguré le 7 novembre dans les locaux de sa filiale Filatexor, à Heyrieux (Isère). « Le pari n’était pas gagné d’avance, comme l’explique Elisabeth Ducottet, la présidente de Thuasne. Nous sommes spécialisés dans les textiles de santé, mais les techniques de tissage et de tricotage que nous utilisons habituellement n’étaient pas adaptées à ces masques en textile non-tissé. Il nous fallait acquérir ce savoir-faire spécifique ».

Le groupe devait donc concevoir un nouveau produit non-tissé d’un haut niveau de qualité, afin de constituer une « barrière » de protection efficace pour les professionnels en contact avec des malades, mais aussi concevoir, réaliser et installer la ligne qui le produirait. Il avait une très faible marge de manoeuvre en termes de délais. Il fallait livrer les premiers masques dès cet automne.