Forum Influmation

VIRUS H5N1 => Europe => EUROPE - INFORMATIONS GENERALES => Discussion démarrée par: Gurkan le 11 novembre 2006 à 19:10:53

Titre: Debut d'épidémie de tuberculose?
Posté par: Gurkan le 11 novembre 2006 à 19:10:53
Une nouvelle tres ennuyeuse de Promedmail, qui nous rapport l'existence d'une souche mortelle (trois cas) et multirésistante au traitement de tuberculose. Cette maladie distincte du risque de pandémie grippale est rapportée ici pour son tropisme respiratoire et parce qu'il a toujours été clair que nous pourrions avoir a faire face à deux pandémies à la fois.

Source: http://www.promedmail.org/pls/promed/f?p=2400:1001:16530172865690065031::NO::F2400_P1001_BACK_PAGE,F2400_P1001_PUB_MAIL_ID:1000,35164

Texte principal original:

Three Hungarians have been quarantined after becoming infected with
an untreatable [see comment below] strain of tuberculosis, index.hu
reports. However, the situation is yet to develop into an epidemic.

The WHO and the Red Cross say a serious epidemic is threatening
Europe as a drug-resistant strain of tuberculosis is spreading on the
continent. According to the organizations, there have not been this
many untreatable cases of the illness since the World War II.

In related news, Hungary will not be able to buy new machines for its
lung screening stations, because it has not been successful in
winning a Norwegian tender for development of this area. The average
age of equipment used at Hungary's 160 lung screening stations is 15
to 20 years.

It is likely that what the posting refers to as 'untreatable' refers
to multidrug resistant (MDR) or extremely drug resistant (XDR)
strains of tuberculosis.  These strains, while resistant to the
1st-line group of antituberculosis medications, are treatable --
although with more difficulty -- with less effective and more toxic
medications. - Mod.LL

Traduction robot babelfish

Trois Hongrois ont été mis en quarantaine après être devenu infectés avec [ voir le commentaire ci-dessous ] une contrainte intraitable de la tuberculose, rapports d'index.hu. Cependant, la situation doit se développer encore en épidémie. L'OMS et la croix rouge disent que une épidémie sérieuse menace l'Europe pendant qu'une contrainte résistant à la drogue de la tuberculose écarte sur le continent. Selon les organismes, là démuni été ce beaucoup de cas intraitables de la maladie depuis la deuxième guerre mondiale. Dans des nouvelles relatives, la Hongrie ne pourra pas acheter de nouvelles machines pour ses stations de criblage de poumon, parce qu'elle n'a pas été réussie en gagnant une offre norvégienne pour le développement de ce secteur. L'âge moyen de l'équipement a employé à 160 stations de criblage du poumon de la Hongrie est de 15 à 20 ans. -- ProMED-courrier

 [ il est probable que ce que la signalisation se rapporte comme 'intraitable 'se rapporte au multidrug résistant (MDR) ou extrêmement aux contraintes résistantes de drogue (XDR) de la tuberculose. Ces contraintes, tandis que résistantes au groupe 1st-line de médicaments d'antituberculosis, sont traitables -- bien qu'avec plus de difficulté -- avec les médicaments moins efficaces et plus toxiques. - Mod.LL
Titre: Debut d'épidémie de tuberculose?
Posté par: gene le 11 novembre 2006 à 20:55:54
TUBERCULOSE
« La tuberculose devient
une maladie incurable,
il faut réagir vite »
Mis en ligne le 10 novembre 2006
 
Au lendemain d'une conférence internationale sur la tuberculose, le docteur Francis Varaine, coordinateur du groupe de travail international de MSF sur la tuberculose, dresse un bilan. Il souligne l'urgence d'accélérer la recherche-développement et de mettre rapidement à disposition des malades les nouvelles molécules les plus prometteuses.
» Quel bilan tires-tu de la 37e Conférence mondiale de l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, tenue la semaine dernière à Paris ?
Cette année, le « scoop » de la tuberculose ultrarésistante (XDR TB, pour extensively drug resistant) a beaucoup attiré l'attention. En réalité, ce n'est pas vraiment un scoop, puisque cette forme de la maladie existe depuis longtemps. La nouveauté, c'est le nombre important de cas et de décès diagnostiqués en Afrique du Sud chez des patients co-infectés par le virus du sida. La médiatisation de ce phénomène a été utile, puisqu'elle a servi de révélateur au fait que la tuberculose devient une maladie incurable.
» Cela reflète-t-il l'expérience de MSF sur le terrain ?
Notre expérience de la tuberculose XDR commence surtout avec les patients atteints de tuberculose multirésistante (MDR TB, pour multi drug resistant). Les traitements dont nous disposons pour soigner la tuberculose MDR sont peu efficaces et toxiques, et produisent inévitablement des tuberculoses ultrarésistantes, même dans les meilleurs programmes. De plus, la lenteur des moyens diagnostiques retarde la détection et rend très difficile la prévention de la transmission des souches résistantes de la maladie en milieu hospitalier ou à domicile, comme nous l'avons constaté en Abkhazie, par exemple.

Or nos rapports sur l'état des lieux de la recherche-développement pour les médicaments antituberculeux et pour les tests diagnostiques montrent qu'aucune innovation majeure n'est prévue dans un futur proche. C'est le résultat d'un manque de volonté politique et du peu d'intérêt économique de cette maladie, mais aussi d'une réelle complexité scientifique et technique.
Pour les traitements, deux ou trois molécules nouvelles ont déjà franchi les premières étapes des essais cliniques. Ces nouveaux médicaments pourraient permettre de réduire la durée du traitement. Pour des innovations plus radicales, il existe un véritable fossé entre la recherche fondamentale sur de nouvelles cibles et le développement pour aboutir à de nouveaux médicaments.
Quant aux tests diagnostiques, nous allons aussi devoir patienter, d'autant que la plupart des innovations attendues ne seront pas applicables simplement dans les conditions de terrain, car elles n'ont pas été conçues pour des contextes de ressources limitées.
» Notre message a-t-il été entendu ? Peut-on s'attendre à des changements et à des avancées dans la stratégie globale de lutte contre la tuberculose ?
Notre message rencontre un certain écho. La réunion que nous organisions en marge de la conférence de Paris a réuni un bon nombre d'experts. Cette année, j'ai l'impression que nous avons franchi un cap : il devient évident pour beaucoup que la situation est grave et qu'il faut réagir vite.

L'Organisation mondiale de la Santé doit trouver les moyens d'accélérer radicalement la recherche et le développement de nouveaux outils. Elle doit aussi explorer et baliser les possibilités d'usage compassionnel des nouvelles molécules les plus avancées - c'est-à-dire leur utilisation, sans attendre l'aboutissement des dernières phases d'essais cliniques, chez les patients atteints de tuberculose ultrarésistante pour lesquels aucun traitement efficace n'est disponible.  


http://www.msf.fr/site/actu.nsf/actus/itwfrancistb101106?OpenDocument&loc=qm