Forum Influmation

PRESENTATION - DISCUSSIONS - SUGGESTIONS => PRESENTATION - DISCUSSIONS => Discussions sur les articles => Discussion démarrée par: patrick.g33 le 06 novembre 2006 à 11:33:06

Titre: rapport OMS equipe d'expert
Posté par: patrick.g33 le 06 novembre 2006 à 11:33:06
Suite du message:
http://influenza_h5n1.vosforums.com/sutra14760.php#14760
source:http://www.who.int/csr/resources/publications/influenza/WHO_CDS_EPR_GIP_2006_3C.pdf

Super l`article sur le rapport des experts de l’OMS,on sent un discours plus sincère.
Dois-je comprendre que quand le virus sera chez l`humain il fera presque les mêmes dégâts que chez les poulets ?
(il pourra garder son taux de mortalité, de la souche qui émergera :par ex  Les 70% indonésiens ne sont pas loin du % des poulets).

Le H1N1, est passé de la volaille à l’homme avec « la grippe de 18 » puis est repassée au porc pour revenir à l’homme trop légèrement modifiée pour être dangereuse en prenant le nom de «  la grippe russe ».

Le H5N1 à une facilité inédite à faire ses aller-retour entre la volaille et les oiseaux sauvages, aussi pourra t’il aller et venir entre l`homme et l`animal comme le H1N1 mais en se modifiant plus rapidement pour être considérer comme un virus tous neuf par le système immunitaire ?
(il franchit dans les deux sens les barrières des espèces, du jamais vu, pas d'immunisation croisée entre les clades et les sous clades)

Une fois passé chez les humains, avec sa facilité inédite à se modifier, les chercheurs vont courir derrière ses modifications pour mettre au point un vaccin qui fonctionne vraiment.
 
Pour s`en convaincre, il suffit de constater l`échecs de la vaccination de masse des volailles chinoise avec la création de la souche Fujian.

Ne peut-il arriver la même mésaventure chez les humains, quand le vaccin sera disponible ?

On commence à vacciner massivement et précipitamment dans un coin de la planète en sous-dosant pour faire plus de vaccins, et le virus se montre résistant au vaccin alors que l’on ne disposera que de la « vielle » souche pour le restant de la planète.

Kyoto bis ne serait plus d’actualité.
Titre: rapport OMS equipe d'expert
Posté par: anne le 06 novembre 2006 à 14:02:20
bonjour patrick

je ne pense pas que le virus, repasse dans les deux sens la barriére des especes , à cause des histoires de recepteurs ( sorte de points d'accrochage du virus pour rentre dans une cellule )

il passera probablement a l'homme, mais alors, il sera " adapté" a la race humaine, et ne repassera pas chez l'oiseau. Il ne fera pas  d'aller et retours humains oiseaux
en ce qui concerne fujian
Je ne pense pas qu'ils aient sous dosés le vaccin  sciemment ( a part les contrebandiers )
le phenomene qui s'est passé : selection d'une souche, se passe naturellement dans la nature. Le plus adapté a quelque chose survit.
Cela peut etre du blé qui resiste a la secheresse, ou au froid etc..

mais tu as raison : on vaccine a tour de bras, et quoi  ? l'immunité relative donnée aux poules aura duré un an ( mille ans dans la " vie" du virus )

pour le vaccin humain , il se passera la meme chose que d'habitude,  en cas de grippe annuelle. On est obligé sans arret d'ajuster le vaccin, de le modifier. Donc la aussi on sera obligé de suivre
On espere que le vaccin anti H5n1 , quelqu'il soit serait capable de donner une immunité relative aux humains . c'est a dire : limiter la casse, faire ds grippes moins severes.


si tant est qu'on arrive a en produire un à grande echelle / etant donné qu sa fabrication pourrait se passer sur cultures cellulaires ( dernier breafing de michael leavit) et non sur oeufs embryonnés ( maniere classique de faire des vaccins ) car le virus integral H5n1, non modifié , tue les oeufs embryonnés en effet .

les difficultés techniques sont innombrables ( nous en avions parlé : trad niceam )

Pour le taux de mortalité, cela devient inquietant ( on sentirait la patte du professeur robert Webster ? )
je me contentais des 70 a 100 millions annoncés...

mais la, cela devient surréaliste.
qui croire ?
----------------------------------------------------------------------------
je me suis amusée a faire une histoire pour illustrer cette histoire de recepteurs ( serrure ) sur les cellules, recevant une clef ( le RBS du virus  , le receptor binding site : la partie qui se lie au recepteur )
et d'adaptation virus aux humains


c'est simplifié mais le concept global est celui ci :

 Je suis un virus. j'ai donc une clef dans la poche pour rentrer dans des maisons.
ma clef est speciale, assez tarabiscotée. je n'en ai qu'UNE
j'essaye pleins de maisons.  j'arrive  a rentrer finalement dans certaines maisons ( dans un lotissement X : les poules )

Mais je n'ai pas la bonne clef pour le lotissement d'a coté (  Y : les humains )

Je modifie ma clef au hasard, en retirant des bouts.. par ex
Et je recommence dans le lotissement Y : " ah , cette fois ci, par le plus grand des hasards.. parce que vraiment j'ai fait n'importe quoi avec cette clef  : ca marche.!!! " ( adaptation )  . Je peux rentrer dans les maisons Y ( les humains )

mais du fait que j'ai modifié ma clef , je ne PEUX PLUS retourner dans le lotissement " les poules"