Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE - ANIMAUX => Asie => Chine - Articles animaux => Discussion démarrée par: ryback le 30 octobre 2006 à 22:55:31

Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: ryback le 30 octobre 2006 à 22:55:31
Les scientifiques de Hong Kong et des Etats-Unis qui travaillent sur la grippe aviaire ont détecté une nouvelle contrainte "forme" du virus de la grippe aviaire H5N1 en Chine. Ces scientifiques avertissent que ce nouveau sous-type peut s'étendre en ASIE.

La nouvelle souche appelée « Fujian » parce qu'elle a été isolée la première fois dans la province de Fujian en Chine en mars 2005. Elle a été détectée depuis octobre 2005 sur des volailles dans six autres provinces chinoises.

Cette souche pourrait également être devenue résistante aux vaccins, que la Chine a commencé à employer à grande échelle à partir de septembre 2005 pour protéger sa volaille contre le H5N1.

(..........)

« La prédominance de Fujian semble être responsable de la plus grande prédominance H5N1 dans la volaille depuis octobre 2005 et dans des cas humains récents en Chine, »  indiquent ces mêmes chercheurs.

« Elle a déjà causé des foyers au laos, en Malaisie et en Thaïlande ainsi que des cas humains dans ce dernier pays.  Il est probable que cette variante ait déjà lancé une troisième vague de transmission dans l'ensemble de Sud-est asiatique et puisse même s'étendre plus loin dans ce continent.



Les chercheurs ont rassemblé 53.220 échantillons fécaux de poulets, d' oies et de canards sur des marchés de volaille de six provinces chinoises entre juillet 2005 et juin 2006: 1.294 ont été testé positif pour le H5N1.

Entre avril et juin de cette année, 103 des 108 échantillons de H5N1 positifs étaient du type Fujian.

Pour examiner à quel point la volaille vaccinée pourrait être protégée,  les chercheurs ont rassemblé 1.113 échantillons de sang de poulets entre novembre 2005 et avril 2006.

Seulement 180 échantillons, soit 16 pour cent, ont été testé positifs pour les anticorps H5N1. Ils ont été exposés à 3 contraintes de H5N1 -- à savoir Yunnan, Guiyang et Fujian.

Les anticorps sont parvenus à neutraliser les souches Yunnan et  Guiyang, mais ont eu peu ou pas d'effet sur le virus Fujian.


traduction directe par ryback (J'ai tenté de récupérer les infos les plus importantes)

Vous pouvez consulter la source complète ici
http://news.yahoo.com/s/nm/20061030/ts_nm/birdflu_strain_dc
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: niceam le 30 octobre 2006 à 23:01:23
Est-ce qu'on retrouve cette souche Fujian dans les cas humains ????
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: ryback le 30 octobre 2006 à 23:51:55
pas sur cette base en tout cas....
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/genomes/FLU/Database/request.cgi
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: alain le 31 octobre 2006 à 07:02:30
http://news.yahoo.com/s/afp/20061031/hl_afp/healthfluhongkongus_061031051348

HONG KONG (AFP) - Experts have renewed their warnings of a bird flu pandemic after a new resistant strain of the H5N1 virus deadly to humans and poultry was found to have spread throughout the region.

ADVERTISEMENT
 
Scientists in Hong Kong and the United States believe the new virus -- dubbed the "Fujian-like" strain -- may have mutated in response to vaccination programmes designed to halt the disease in farm flocks.

"The development of highly pathogenic avian H5N1 influenza viruses in poultry in Eurasia, accompanied with the increase in human infections in 2006, suggests the virus has not been effectively contained and that the pandemic threat persists," said a report in the American academic publication "Proceedings of the        National Academy of Sciences".

"Studies suggest that H5N1 seroconversion (development of antibodies in blood serum as a result of infection or immunization) in market poultry is low and that vaccination may have facilitated the selection of the Fujian-like sublineage," it added.

The report -- co-written by Hong Kong University's microbiology supremo Yi Guan, who has led worldwide study into the disease -- said the strain had emerged in 2005, and had already spread throughout mainland China, as well as to Hong Kong, Thailand, Laos and Malaysia.

The Fujian-like strain was now the primary variant of the fast-changing virus throughout Asia, and was quickly replacing strains that had emerged in Hong Kong and Vietnam, it said.

"Analyses revealed the emergence and predominance of a previously uncharacterized H5N1 virus sublineage (Fujian-like) in poultry since late 2005," it said.

"The predominance of this virus over a large geographical region within a short period directly challenges current disease control measures," the report added.

The H5N1 strain of bird flu was first reported to have evolved into a form lethal to humans in Hong Kong in 1997, when six people died of the then mysterious disease.

A renewed outbreak in 2003 among poultry flocks in Asia triggered a wave of infections that has left more than 150 people dead throughout the world.

The World Health Organisation has expressed fears a bird flu pandemic was almost certain in the near future, and in a worst case scenario could kill millions worldwide.

***********************************************
HONG KONG (AFP) - des experts ont renouvelé leurs avertissements d'une pandémie de grippe d'oiseau après qu'une nouvelle contrainte résistante du virus H5N1 mortel aux humains et à la volaille se soit avérée pour avoir écarté dans toute la région. PUBLICITÉ

 Les scientifiques dans Hong Kong et les Etats-Unis croient que le nouveau virus -- a doublé "Fujian-comme" la contrainte -- peut avoir subi une mutation en réponse aux programmes de vaccination conçus pour stopper la maladie en bandes de ferme.

"le développement des virus aviaires fortement pathogènes de la grippe H5N1 dans la volaille dans Eurasia, accompagné avec l'augmentation des infections humaines en 2006, suggère que le virus n'ait pas été efficacement contenu et que la menace de pandémie persiste," a dit un rapport dans la publication américaine "démarches d'universitaire de la National Academy of Sciences". les "études le suggèrent que la séroconversion H5N1 (développement des anticorps en sérum de sang en raison de l'infection ou de l'immunisation) dans la volaille du marché soit basse et que la vaccination a pu avoir facilité le choix du Fujian-comme le sublineage," se sont ajoutées.
Le rapport -- Co-écrit par le supremo Yi Guan de la microbiologie de l'université de Hong Kong, qui a mené l'étude mondiale dans la maladie -- a indiqué que la contrainte avait émergé en 2005, et avait déjà écarté dans tout le continent Chine, aussi bien qu'à Hong Kong, la Thaïlande, le Laos et la Malaisie. Fujian-comme la contrainte était maintenant la variante primaire du virus à changement rapide dans l'ensemble de l'Asie, et remplaçait rapidement les contraintes qui avaient émergé Hong Kong et au Vietnam, il a dit.

 les "analyses ont indiqué l'apparition et prédominance d'un sublineage précédemment non caractérisé du virus H5N1 (Fujian-comme) dans la volaille depuis 2005 en retard," elle a indiqué. "la prédominance de ce virus au-dessus d'une grande région géographique au cours d'une période courte défie directement des mesures de contrôle courantes de la maladie," le rapport supplémentaire.

 On a rapporté que la première fois la contrainte H5N1 de la grippe d'oiseau se transforme en une forme mortelle aux humains dans Hong Kong en 1997, quand six personnes sont mortes de la maladie mystérieuse puis. Une manifestation remplacée en 2003 parmi des bandes de volaille en Asie a déclenché une vague des infections qui a laissé plus de 150 personnes mortes dans le monde entier.

 L'organisation mondiale de la santé a exprimé des craintes que une pandémie de grippe d'oiseau était presque sûre dans un proche avenir, et dans le plus mauvais cas un scénario pourrait tuer des millions dans le monde entier
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 31 octobre 2006 à 07:49:54
Une nouvelle souche de la grippe aviaire de type H5N1 découverte en Chine
Presse Canadienne
http://www.matin.qc.ca/monde.php?article=20061030170830
_
Une équipe de chercheurs a découvert une nouvelle souche de la grippe aviaire de type H5N1 infectant des volailles et des personnes en Asie, sur laquelle les vaccins actuels semblent inefficaces, montre une nouvelle étude publiée mardi.

Le nouveau germe est devenu la principale souche de la grippe aviaire dans plusieurs provinces de Chine et a gagné Hong Kong, le Laos, la Malaisie et la ThaJilande, selon l'étude publiée dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences".

La nouvelle souche est baptisée H5N1 du type Fujian (nom d'une province chinoise) pour la distinguer des précédentes souches de Hong Kong et du Vietnam. Elle nécessitera la mise au point de nouveaux vaccins, souligne Robert Webster, de l'hôpital de recherche des enfants de St Jude à Memphis (Tennessee), co-auteur de l'étude.

Certains chercheurs craignent qu'elle n'ait évolué en résistant aux campagnes de vaccinations lancées pour protéger les volailles des précédents types de virus H5N1. Si le nouveau virus a infecté des personnes, il n'y aucune preuve qu'elle puisse se transmettre facilement d'un individu à l'autre, précise M. Webster.

Selon le Dr. Michael Perdue, du programme mondial de lutte contre la grippe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la nouvelle souche ne signifie pas un risque accru pour l'homme "en dehors du fait qu'elle semble très répandue". Le virus continue à changer, ajoute-t-il.

Le Dr. Perdue, qui n'a pas participé à l'étude, souligne que l'OMS travaille avec le ministère chinois de la Santé pour mettre au point un vaccin contre la nouvelle souche.


La nouvelle étude a été financée par la Fondation Li Ka Shing, basée à Hong Kong, et l'Institut national américain de l'allergie et des maladies infectieuses.
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 31 octobre 2006 à 08:00:24
Emergence and predominance of an H5N1 influenza variant in China
http://www.pnas.org/cgi/reprint/0608157103v1
G. J. D. Smith , X. H. Fan , J. Wang , K. S. Li , K. Qin, J. X. Zhang {, D. Vijaykrishna {dagger}, C. L. Cheung {dagger}, K. Huang {dagger}, J. M. Rayner {dagger}, J. S. M. Peiris {dagger}, H. Chen {dagger}, R. G. Webster {dagger}{ddagger}{sect},  and Y. Guan

State Key Laboratory of Emerging Infectious Diseases, Department of Microbiology, Li Ka Shing Faculty of Medicine, University of Hong Kong, 21 Sassoon Road, Pokfulam, Hong Kong Special Administration Region, China; and {ddagger}Virology Division, Department of Infectious Diseases, St. Jude Children's Research Hospital, Memphis, TN 38105

Contributed by R. G. Webster, September 20, 2006

The development of highly pathogenic avian H5N1 influenza viruses in poultry in Eurasia accompanied with the increase in human infection in 2006 suggests that the virus has not been effectively contained and that the pandemic threat persists. Updated virological and epidemiological findings from our market surveillance in southern China demonstrate that H5N1 influenza viruses continued to be panzootic in different types of poultry. Genetic and antigenic analyses revealed the emergence and predominance of a previously uncharacterized H5N1 virus sublineage (Fujian-like) in poultry since late 2005. Viruses from this sublineage gradually replaced those multiple regional distinct sublineages and caused recent human infection in China. These viruses have already transmitted to Hong Kong, Laos, Malaysia, and Thailand, resulting in a new transmission and outbreak wave in Southeast Asia. Serological studies suggest that H5N1 seroconversion in market poultry is low and that vaccination may have facilitated the selection of the Fujian-like sublineage. The predominance of this virus over a large geographical region within a short period directly challenges current disease control measures

les virus de cette nouvelle sous lignée remplacent graduellement les sous lignées distinctes de mutliple region et causent de recentes infections en chine
ont ete transmis a HK, laos, malaisie, thailand, resultant en une nouvelle transmission et epidemies dans le sud E asie
etudes serologiques suggerent que la conversion du H5n1 dans les marchés de volailles est bas, et que la vaccination peut avoir facilité la selection du Fujian like sous lignées
la predominance du viurs sur une large etendue geo en une courte periode, est un chalenge pour les mesures de controle courants de la maladie

Rq : on croit que cela se tasse plus ou moins et ca redemarre autrement...

oula, et toute la presse USA en parle en long en large et en travers..over dose.
l'OMS a prevu  ( voir OMS section : un post sur la selection des candidats pour vaccins ) apparemment cette eventualité que le H5n1 se modifie, puisque une des souches selectionn"e pour faire vaccin est une ANHUI like.  soit eventullement ce FUJIAN ( like, veut dire qui ressemble, sans autre precision )

ceci veut dire que les vaccinations de masse ont selectionné un virus aviaire fujian...
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: niceam le 31 octobre 2006 à 19:25:06
http://www.latimes.com/news/printedition/asection/la-sci-birdflu31oct31,1,2393002.story?coll=la-news-a_section&ctrack=1&cset=true
Bird flu strain found in China dominates
The Fujian-like variety has spread in Asia but it has not become any easier to pass among humans, researchers say.
By Karen Kaplan, Times Staff Writer
October 31, 2006     TRAD NICEAM

Une souche de la grippe H5N1 aviaire identifiée l'année dernière est devenue dominante en Chine méridionale et est la source d'une nouvelle vague de la grippe d'oiseau dans le Sud-est asiatique, ont rapporté les scientifiques aujourd'hui.
Le souche nommée Fujian a infecté la volaille à Hong Kong, au Laos, en Malaisie et en Thaïlande, et rendu malade des personnes en Chine et en Thaïlande.
Bien que cinq personnes en Chine aient été infectées par la souche, le virus ne semble pas avoir amélioré sa capacité de contaminer les humains, selon l'étude éditée dans Proceedings of the National Academy of Sciences.
« Il n'y a aucune évidence dans cet article d’une transmission inter-humaine additionnelle, qui est notre véritable inquiétude, » a dit Robert Webster, un virologiste St. Jude Children's Research Hospital in Memphis et  co-auteur de l'étude.
« Mais aussi longtemps que le virus sera là dehors en quantité, ce sera  une menace continue de pandémie. »
Les chercheurs ont également dit que le vaccin administré aux oiseaux en Chine était inefficace contre la souche et a pu avoir facilité sa prolifération parmi les 15 milliards de poulets, les oies et les canards, du pays, en éliminant des souches plus faibles de grippe. « Avec la Chine immunisant tous ces oiseaux, cela  conduit fondamentalement l'évolution » de H5N1, a indiqué Henry Niman, président d'une compagnie de recherches de virus et vaccin dans Recombinomics Inc. à Pittsburgh, qui n'a pas été impliqué de l'étude.
Le rapport, basé sur le programme continu de surveillance de la grippe de la Chine, a constaté que H5N1 est devenu plus répandu de juillet 2005 à juin 2006 comparé aux 12 mois précédents. Les chercheurs ont examiné 53.220 oiseaux sur les marchés vivants  de volailles et ont constaté que 2.4% d'entre elles étaient positives pour n'importe quelle souche de H5N1, contre 0.9% l’année précédente. Ils ont constaté que les canards et les oies étaient les plus courants porteurs communs, et qu’ils étaient susceptibles à la grippe aviaire tout le long de l'année.
Les poulets tendent à succomber seulement en hiver, mais les chercheurs ont découvert des cas dans 11 sur les 12 mois de leur étude, contre 4 sur 12 mois l'année précédente.
De façon générale, la saison maximale de grippe d'octobre à mars a été prolongée jusqu'à juin, ont trouvé les chercheurs.
 « Il semble y avoir beaucoup plus de virus en 2006 qu'en 2005, » a dit Richard Webby, un chercheur de grippe St. Jude Research Hospital, qui n'a pas été associé à l'étude.
La souche Fujian, baptisée du nom de la province chinoise côtière où elle a été identifiée la première fois, s'est de façon constante multipliée dans la prédominance au cours de la dernière année, présente dans 103 sur 108 échantillons testés à partir d'avril jusqu’à juin, selon le rapport.
L’émergence d'une souche dominante a quelques avantages.
« À court terme il est plus facile de controler une simple lignée dominante qu'un nombre d’autres plus petites, » a dit Webby.
 Mais une souche dominante peut également se répandre largement. Cela s'est produit deux fois depuis que H5N1 a été identifié pour la première fois en Chine en 1996.
La première vague des outbreaks a été limitée en Asie, mais la deuxième vague a voyagé du lac Qinghai de  Chine occidentale en 2005 à l'Europe et en Afrique - et continue à se répandre.
 Maintenant, déclare le Dr. Yi Guan, un professeur auteur de l'université de Hong Kong, « nous pensons qu'il est probable qu’une troisième vague a déjà commencé. » L'augmentation rapide de la souche Fujian-devrait inciter la Chine à repenser son programme de vaccination, ont dit plusieurs experts.
 La politique officielle édicte que toute la volaille chinoise soit vaccinée. Quelques pays ont hésité devant les vaccinations devant la crainte qu'elles supprimeraient le virus dans les oiseaux mais l'élimineraient pas vraiment. Un programme de vaccination obligatoire au Vietnam a efficacement arrêté la transmission H5N1 dans le pays, mais ces résultats ne se sont répétés en Chine.
 « Nous ne savons pas si le vaccin était mauvais ou si quelques oiseaux ont été omis, » a dit Webster. «c’est la question à $60-million. » La vaccination des volaille contre H5N1 « une expérience naturelle énorme, » a dit Dr. Scott P. Layne, un épidémiologiste à UCLA School of Public Health..
 « Par la vaccination, nous manipulons l'évolution des virus. Est-ce que c'est bon, neutre ou le mauvais pour nous ? Qui sait ? » Bien que H5N1 soit répandu dans les oiseaux, aucune des souches qui ont émergé jusqu'à présent n'est à même de croiser la barrière des espèces pour infecter des humains.
Depuis 2003, 256 personnes ont été atteintes de H5N1, ayant pour résultat 151 décès, selon l'OMS.
Plus rares sont les cas du virus sautant directement de personne à la personne - un ingrédient nécessaire pour une pandémie. Mais les chances qu’une souche émerge augmente avec chaque nouvelle infection.
Le pire des scénarios est qu'une personne soit simultanément atteinte de la grippe aviaire et d'une grippe humaine, donnant aux deux virus une chance de remanier leurs éléments génétiques pour créer une souche mortelle qui écarte facilement de la personne à la personne.
Le Dr. David Nabarro, qui coordonne les efforts des Nations Unies contre la grippe humaine et aviaire, a dit que les nouvelles données étaient un rappel que H5N1 évoluait constamment.
 « Je ne pense pas que ce soit un signe que nous sommes plus près de la grippe de pandémie, » a dit Nabarro . « Franchement, je ne sais pas quand nous saurons quand la grippe de pandémie sera proche. Nous serons simplement frappés par elle »
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 01 novembre 2006 à 09:49:50
1 novembre 2006. Selon Guan Yi, du département de l'Université de Hong Kong, un nouveau variant du virus H5N1 se répand depuis l'an dernier à partir de la province du Fujian et pourrait être résistant au vaccin actuellement utilisé en Chine pour protéger les oiseaux, ce qui favoriserait son expansion. Cependant cette inforrmation demande à être confirmée par une étude épidémiologique sérieuse, tant la question de la vaccination est débattue.

pasteur.fr
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: niceam le 01 novembre 2006 à 11:21:52
http://www.iht.com/articles/ap/2006/11/01/asia/AS_GEN_China_Bird_Flu.php

WHO blasts Chinese ministry for not sharing new bird flu strain samples
The Associated Press

Published: November 1, 2006
BEIJING The World Health Organization on Wednesday criticized China's Agriculture Ministry for not sharing samples of a newly discovered strain of bird flu that has become the primary version of the disease in southern China and parts of Asia.
 

BEIJING     TRAD NICEAM

L'OMS a critiqué le ministère de l'agriculture de la Chine de ne pas partager les échantillons d'une souche nouvellement découverte de la grippe aviaire qui est devenue la première version de la maladie en Chine méridionale et une partie de l'Asie.

Les scientifiques ont dit cette semaine que la souche  H5N1 nommée Fujian - a été trouvée dans presque toutes les infections de volailleS et quelques cas humains en Chine l’an dernier et était maintenant répandue à Hong Kong, Laos, en Malaisie, et en Thaïlande.
Alors qu'il est normal que de nouvelles souches de virus émergent, il est impératif que les officiels de santé sachent si une est devenu dominante, a dit Julie Hall, un expert en matière  de  maladies infectieuses à l'OMS,  bureau de Pékin.
 « Il y a un contraste rigide entre ce que nous entendons des chercheurs et ce que le ministère de l'agriculture indique, » a dit Hall « à moins que le ministère nous indique ce qui se passe et partage les virus de façon régulière, nous ferons les diagnostics sur des souches qui sont vieilles. »
 Elle a dit que le ministère n'a pas partagé les échantillons de virus de grippe aviaire - une étape principale pour développer les outils diagnostiques et les vaccins - depuis 2004. L'hésitation du ministère a été une source continue d'aggravation à l'OMS et les experts  internationaux de la santé se sont à plusieurs reprises plaints que les chinois trainaient les pieds dans la coopération dans les investigations des maladies naissantes comme la grippe aviaire et le SRAS. « C'est une nouvelle maladie. Personne ne sait l'aborder, personne dans le monde n’a toutes réponses, » Hall dit. « Mais s'ils partagent, alors nous gagnerons tout cela. »
Des appels téléphoniques au ministère de l'agriculture n'ont pas eu de réponse, et il n'a pas été, immédiatement, répondu aux questions envoyées par fax.
Hall a dit que le ministère a rapporté seulement trois outbreaks de grippe aviaire dans les provinces où une oie sur 30 oies et canards sur les marchés de volailles vivantes,  a été examinée  positive pour H5N1 dans tout le programme annuel de surveillance, qui a commencé en juin 2005, indiquant que la maladie était encore répandue.
De plus, 95 % des volailles examinées après octobre 2005 étaient positives pour la souche Fujian-, selon les résultats de l'étude rapportée dans  la National Academy of Scie Tuesday's issue of Proceedings of the National Academy of Sciences .
« Le ministère doit nous indiquer simplement combien de souches circulent en Chine et si quelques unes sont dominantes ou deviennent plus dominantes, » Hall dit.
La grippe H5N1 a dévasté les volailles en Chine et plusieurs autre les pays asiatiques du sud-est et a également  coûté plus de 150 vies humaines. La majeure partie des gens affectés ont vécu près de poulets ou autres volailles. Le SRAS, qui a été identifié la première fois en 2003, s’est rapidement diffusé de Chine méridionale à environ 30 pays, tuant 774 personnes et infectant plus de 8.000.
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: shl78 le 04 novembre 2006 à 22:03:48
03 novembre 2006

Une nouvelle souche du virus de la grippe aviaire est apparue en Chine
Les spécialistes prônent une surveillance accrue dans les régions touchées.


Par Cheryl Pellerin
Rédactrice du Washington File


Dans un bac de Hongkong, le 1er novembre, des participants s'entraînent à réagir au risque de grippe aviaire. (© AP Images)Washington - Selon des chercheurs de l'université de Hongkong et de l'hôpital Saint-Jude pour enfants, dans le Tennessee, une nouvelle souche du virus H5N1 hautement pathogène de la grippe aviaire, un sous-type baptisé « virus de Fujian », remplace depuis 2005 la plupart des autres souches du H5N1 dans une grande partie de la Chine méridionale malgré une vaste campagne de vaccination des volailles.

Des chercheurs de l'Institut fédéral des maladies allergiques et infectieuses au sein de l'Institut national de la santé des États-Unis, et de la Fondation Li Ka Shing, organisme chinois d'information et de soins médicaux, ont participé aux travaux de recherche.

La souche dite de Fujian du virus de la grippe aviaire est connue en Chine méridionale et en Asie du Sud-Est depuis 2003, mais les scientifiques ont constaté une nette augmentation des cas d'infection par ce virus depuis 2005.

Il est possible que cette souche soit responsable du plus grand nombre d'infections de volatiles par le virus H5N1 constatées depuis le mois d'octobre 2005 et pour les récents cas d'infection chez l'homme en Chine, soulignent les chercheurs qui précisent que la souche s'est répandue à Hongkong, au Laos, en Malaisie et en Thaïlande et causé une nouvelle flambée de grippe aviaire en Asie du Sud-Est qui a aussi affecté l'homme.

En 2005, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait confirmé 95 cas d'infection par le virus de la grippe aviaire chez l'homme dans cinq pays. À la fin d'août 2006, l'OMS avait confirmé 96 cas de cette infection chez l'homme dans neuf pays.

« La souche 'Fujian' du virus ne semble pas présenter de risque accru pour l'homme, en dehors du fait, peut-être, qu'elle est plus répandue et qu'elle semble remplacer les autres souches », a dit au Washington File, le 2 novembre, le docteur Michael Perdue, attaché au programme mondial de lutte contre la grippe de l'OMS, ajoutant que les scientifiques s'accordaient à penser qu'elle ne présentait pas de risque accru (ou décru) de transmission à l'homme et qu'elle comportait les mêmes éléments génétiques fondamentaux que les autres souches du virus H5N1 de la grippe aviaire.

Partager les informations concernant la grippe aviaire

Le septième décès imputable au virus H5N1 de la grippe aviaire en Égypte, confirmé par le ministère de la santé de ce pays le 31 octobre, porte à 256 le nombre des cas d'infection par ce virus chez l'homme et à 152 le nombre des morts qui lui sont dues.

Le ministère de la santé chinois a envoyé à l'OMS des échantillons du virus H5N1de la grippe aviaire prélevés sur des humains malades pour en faire bénéficier les scientifiques du monde entier et qu'ils l'étudient. Mais le ministère de l'agriculture chinois n'a pas envoyé à l'OMS d'échantillons provenant d'oiseaux depuis 2004.

« Notre bureau régional à Pékin essaie depuis deux ans d'obtenir que des échantillons des virus qui circulent parmi les animaux en Chine soient envoyés aux centres de collaboration de l'OMS pour que nous soyons en mesure de les ajouter aux archives de virus H5N1 aux fins de diagnostic et de mise au point de vaccins », a regretté le docteur Perdue.

Surveillance en Chine

Une équipe de chercheurs américains et chinois a procédé à une étude des volailles vendues sur les marchés de six provinces de Chine méridionale entre juillet 2005 et juin 2006, et découvert que quelque 1.294 sur les 53.220 volatiles examinés, en majorité des canards et des oies, étaient porteurs du virus H5N1, une augmentation par rapport aux résultats du dépistage effectué en 2004-2005.

Depuis novembre 2005, 22 cas d'infection chez l'homme par le virus de la grippe aviaire ont été confirmés dans 14 provinces de Chine. Certaines des victimes habitaient dans des régions métropolitaines éloignées d'élevages de volailles et on ignore encore quelle est l'origine de leur infection.

Selon une étude portant sur l'émergence et la prédominance en Chine d'une souche différente du virus H5N1, le virus H5N1 aurait provoqué des flambées de maladie dans 12 provinces de Chine entre octobre 2005 et août 2006 malgré la mise en œuvre, en septembre 2005, d'un programme de vaccination obligatoire des volailles.

L'apparition et la propagation rapide de la souche du virus dite « de Fujian » malgré la campagne de vaccination, indique que les mesures de contrôle du H5N1 ne sont pas adéquates, souligne M. Robert Webster, l'un des coauteurs de l'étude, attaché au département des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Jude.

« Étant donné le manque de surveillance systématique des flambées de grippe parmi la volaille aux échelons nationaux, il est pratiquement impossible d'identifier la source de l'infection chez l'homme », expliquent les auteurs de l'étude, faisant valoir l'urgence de procéder à une telle surveillance dans les régions touchées par le H5N1, à commencer par l'Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande et l'Inde.

Il faudrait aussi, selon eux, que des informations soient fournies en ce qui concerne la situation dans le nord de la Chine, de façon à mieux appréhender les effets des déplacements du virus H5N1 de l'endroit où il aurait ses origines : la Chine méridionale.

(Les articles du "Washington File" sont diffusés par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)


LIEN WEB usinfo (http://usinfo.state.gov/xarchives/display.html?p=washfile-french&y=2006&m=November&x=20061103131835lcnirellep0.9510462)
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: alain le 06 novembre 2006 à 08:29:06
http://www.khaleejtimes.ae/DisplayArticleNew.asp?xfile=data/theworld/2006/November/theworld_November182.xml&section=theworld&col=

Chinese scientists reject claims of new bird flu strain
(AFP)

6 November 2006



BEIJING - China published a report Monday rejecting claims by US and Hong Kong scientists that a new strain of the bird flu virus had emerged in the south of the country and branding the study “unscientific”.


The so-called “Fujian-strain” of the virus — named after a province in southeast China, where it is believed to have originated — could create a new wave of bird flu outbreaks, the US and Hong Kong scientists have warned.

Their research, published in the US-based Proceedings of the National Academy of Sciences, said the Fujian strain may have been unwittingly created by the program to vaccinate all poultry in China and that it may be resistant to current vaccines.

The Fujian strain was now the primary variant of the fast-changing virus throughout Asia, and was quickly replacing strains that had emerged in Hong Kong and Vietnam, according to their research.

China’s agriculture ministry issued a brief statement last week rejecting the claims but Monday’s report, carried by the official Xinhua news agency, offered a more detailed response.

“The so-called “Fujian-like virus’ is not a new variant of the virus,” the director of the National Bird Flu Reference Laboratory at the Chinese Academy of Agricultural Sciences, Chen Hualan, said in the report.

“Gene sequence analysis of the virus shows that it shares high conformity with the H5N1 virus that was isolated in Hunan (province) when bird flu broke out in early 2004.”

Chen said in 2005 and this year, the laboratory had isolated some viruses in waterfowl in southern China, and that was reported to the Food and Agriculture Organization and the World Organization for Animal Health.

“These viruses all remain steady in gene type and there is no marked change in their biological characteristics,” she said.

Chen said the US and Hong Kong scientists’ research “lacks scientific proof”.
*********************************************************
Les réclamations chinoises de rejet de scientifiques de la nouvelle grippe d'oiseau tendent (AFP) 6 novembre 2006 PÉKIN -

 la Chine a édité un rapport lundi rejetant des réclamations par les USA et des scientifiques de Hong Kong qu'une nouvelle contrainte du virus de grippe d'oiseau avait émergé dans les sud du pays et de stigmatiser de l'étude "non scientifique". La prétendue "Fujian-contrainte" du virus - baptisé du nom d'une province en Chine du sud-est, où on l'est censé pour avoir commencé - pourrait créer une nouvelle vague des manifestations de grippe d'oiseau, les USA et des scientifiques de Hong Kong ont averti.

 Leur recherche, éditée dans les démarches basé aux EU de la National Academy of Sciences, a indiqué que la contrainte de Fujian a pu avoir été inconsciemment créée par le programme pour vacciner toute la volaille en Chine et cela elle peut être résistante aux vaccins courants. La contrainte de Fujian était maintenant la variante primaire du virus à changement rapide dans l'ensemble de l'Asie, et remplaçait rapidement les contraintes qui avaient émergé Hong Kong et au Vietnam, selon leur recherche.

 Le ministère de l'agriculture de la Chine a publié une déclaration la semaine dernière rejetant les réclamations mais le rapport de lundi, porté par l'agence de nouvelles officielle de Xinhua, a offert une réponse plus détaillée. "le prétendu" Fujian-comme les virus n'est pas une nouvelle variante du virus, "le directeur du laboratoire national de référence de grippe d'oiseau à l'académie chinoise des sciences agronomiques, Chen Hualan, dit dans le rapport. "l'analyse d'ordre de gène du virus prouve qu'elle partage la conformité élevée avec le virus H5N1 qui a été isolé dans Hunan (province) quand la grippe d'oiseau a éclaté début 2004." Chen dit en 2005 et cette année, le laboratoire avait isolé quelques virus en oiseaux aquatiques en Chine méridionale, et cela a été rapporté à l'organisation de nourriture et d'agriculture et à l'organisation du monde pour la santé des animaux. "ces virus tous restent réguliers dans le type de gène et il n'y a aucun changement marqué de leurs caractéristiques biologiques," elle a dit. Chen a indiqué que les USA et la recherche des scientifiques de Hong Kong "manquent de la preuve scientifique".
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: ryback le 06 novembre 2006 à 13:54:32
Allons nous assister à une lutte entre chine et states ?
Merci pour l'info - publiée sur le blog -

PS: de toutes manières, la souche est là et il faut maintenant être certain si la vaccination est ou n'est pas à l'origine de cette souche car en thailande, la vaccination est aussi très intensive.......

Il faudrait pas que des souches plus résistantes apparaissent souvent car à terme, cela poserait le problème même de la vaccination.........
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 06 novembre 2006 à 14:25:35
rappellez vous que cet été en thailande et au laos, on disait qu' un nouveau virus etait venu de chine
ile avaient reussi a isoler un nouveau variant a l'est de la  thailande. ( sur forum )
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: shl78 le 06 novembre 2006 à 19:33:34
C'est ce post ?

http://influenzah5n1.vosforums.com/ftopic4248.php
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 06 novembre 2006 à 19:59:47
c'est l'un des posts,
effectivement, merci 78 :-)
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: ryback le 06 novembre 2006 à 21:02:14
ce que je retiens c'est que la thailande avait accusé à cette époque la chine d'avoir introduit la virus sur son territoire.......

Alors ?

 ;)
Titre: selection d'un virus existant : Fujian qui s'étend en CHINE
Posté par: anne le 07 novembre 2006 à 08:13:00
et alors ?  ;D  ;D  ;D
cela ressemble a une querelle d'ecoliers, non ?
( une poule egarée a bien pu passer la frontiere par ex. ou un canard malllard )
il faut trouver un bouc emissaire? et peut etre que la chine n'a pas envie d'en etre un, ce qui se comprend
parce que cela n'a pas vraiment de sens en virologie
en ce moment , on ne nous parle plus de l'indonesie " qui est un pays inquietant et qui ne controle pas la situation"  ( les fameuse phrases de la presse que l'on voit passer pendant des mois, sans que un Iota change )

donc on a changé de bouc emissaire pour un moment.

on n' a jamais dit : ils se sont repassé la dengue de tel pays a tel pays, parce qu'ils n'ont pas tué les moustiques a temps

pourquoi faire la meme chose avec la GA ?