Forum Influmation

VIRUS H5N1 => AFRIQUE ANIMAUX => Afrique => Côte d'Ivoire - Articles animaux => Discussion démarrée par: gene le 30 octobre 2006 à 14:22:51

Titre: une meilleure sensibilisation de la population parles médias
Posté par: gene le 30 octobre 2006 à 14:22:51
Abidjan.net > Actualités > L'intelligent d'Abidjan

Grippe aviaire en Côte d`Ivoire - Des recommandations pour une meilleure sensibilisation de la population par les médias
--------------------------------------------------------------------------------
 
   lundi 30 octobre 2006 - Par L'intelligent d'Abidjan Taille des caractères      
 
Un atelier national de formation sur le rôle de la presse dans la lutte contre la grippe aviaire s'est tenu les 26 et 27 octobre 2006 à NSA Hôtel de Grand Bassam. Ci-dessous, le compte rendu dudit atelier fait par la présidente de séance Mlle Yelly Touré (Nord-Sud quotidien) et les rapporteurs Mlle Estelle Kla (DNA) et A. Christopher (Intelligent d'Abidjan). Et, en encadré, les recommandations de ladite rencontre qui a relevé le rôle prépondérant de la presse pour une meilleure sensibilisation de la population.

Assurant la présidence dudit atelier avec son collègue de la production animale et des ressources halieutiques, représenté à l'occasion par son Directeur de Cabinet Adjoint, Madame Martine Coffi Studder a officiellement ouvert les travaux en indiquant les attentes du gouvernement de réconciliation à l'issue de cet atelier.
Non sans avoir relevé le rôle combien important des hommes et femmes de médias dans la lutte contre ce fléau actuel. Raison pour laquelle elle a souhaité que les recommandations qui en résulteront permettent aux différents acteurs de mieux orienter la lutte pour avoir de meilleurs résultats.
A sa suite, Dr N'Dri Yao de la Direction des Services Vétérinaires a axé son intervention sur " les informations générales sur la grippe aviaire hautement pathogène ".
Selon lui, la grippe aviaire se définit comme une maladie virale hautement contagieuse qui sévit dans de nombreux pays en Afrique et dans le monde.
En Côte d'Ivoire, la maladie a été déclarée le 03 mai 2006, jour de la réponse positive du laboratoire de référence de Padoue suite à la confirmation. Ainsi, des mesures ont été prises en vue de la réglementation et du renforcement de la surveillance épidémiologique au niveau d'Abidjan et sur toute l'étendue du territoire national.
Concernant la stratégie de contrôle de la maladie, l'implication entre autre, de l'abattage, la destruction, de la désinfection et de l'indemnisation.
Toutefois, il a rappelé les voies de contamination qui ne sont autres que la voie respiratoire.
Mais bien heureusement jusqu'à ce jour, aucun cas humain n'a été déclaré en Côte d'Ivoire.
Cependant, la crainte reste le réassortiment du génome viral dont la conséquence directe serait la transmission de la maladie d'homme à homme.
Il a, pour finir, attiré l'attention sur la prochaine migration de masse des oiseaux.
Dr N'Guessan Konan est intervenu sur la situation épidémiologique et la stratégie de lutte contre la grippe humaine d'origine aviaire.
D'entrée, il a confirmée que le virus de la grippe aviaire est fragile et ne résiste pas à une température supérieure ou égale à 70° C. Tout en précisant que tout le monde est exposé mais surtout les professionnels qui sont en contact permanent avec la volaille. Il leur faut donc des combinaisons appropriées. Ainsi, pour mieux lutter contre toute transmission à l'homme, la stratégie de lutte a été axé sur quatre axes à savoir : -
-la surveillance épidémiologique dont le but était de détecter rapidement les cas humains ;