Forum Influmation

PRESENTATION - DISCUSSIONS - SUGGESTIONS => PRESENTATION - DISCUSSIONS => Discussions sur les articles => Discussion démarrée par: ryback le 16 septembre 2006 à 11:20:11

Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: ryback le 16 septembre 2006 à 11:20:11
Citation de: "vaironik"

C'est tout de même un spécialiste OMS qui en a parlé hier, l'article se trouve sur TF1/LCI.
Je sais qu'il faut être prudent, mais à force de tout cacher on devient suspicieux.Merci


Tu penses que l'on nous cache la vérité ?
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 16 septembre 2006 à 13:19:33
Citer
Tu penses que l'on nous cache la vérité ?

Moi je le pense!
Comme Tchernobil, le sang contaminé, etc......

Par ex. pour Tchernobil, il parait (source CEA) que TOUTES les centrales nucléaires de FRANCE se sont mise en alerte (détecteur de radiation!), et avec 20 ans de recul, on a pu réaliser ce qu'on nous avait caché!

Les gouvernements doivent prendre en considéradion la panique qui résulterait de l'information!
Et leur choix est souvent de ne rien dire!....... Surtout si l'on ne peut rien faire! Pas assez de tamiflu, pas assez de masques, pas assez de nourriture, donc ....

Pourquoi Ryback, vous pensez qu'on nous dit tout!?
Juste en FRANCE; vous avez entendu parler de la "pluie d'oiseaux morts" sur l'autoroute (au moment de "notre" canard H5N1)?
Phénomène déjà décrit par les chinois aux alentours du lac Quinghai, mais avec des milliers d'oiseaux! (D'ailleurs je me suis toujours demandée comment les centaines de personnes envoyées ramasser les oiseaux morts sans aucune protection n'avaient pas été contaminées; on nous aurait caché quelque chose!?)

PS; les paysans chinois disent qu'il y a eu de nombreux malades et morts humains! Mais ça, c'est pas de l'officle! officiellement en Chine ; 15 morts du H5N1)
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: ryback le 16 septembre 2006 à 15:32:37
Citation de: "val2A"

Juste en FRANCE; vous avez entendu parler de la "pluie d'oiseaux morts" sur l'autoroute (au moment de "notre" canard H5N1)?
Phénomène déjà décrit par les chinois aux alentours du lac Quinghai, mais avec des milliers d'oiseaux! (D'ailleurs je me suis toujours demandée comment les centaines de personnes envoyées ramasser les oiseaux morts sans aucune protection n'avaient pas été contaminées; on nous aurait caché quelque chose!?)


Non, désolé je n'ai pas entendu parlé de cette pluie d'oiseaux morts et rien sur le net mais je suis preneur de telles informations.

Concernant la vérité, ce que je veux signaler c'est que pour avancer un argument, il faut des preuves. (afp, sources journalistiques locales, dépêches diverses......) Notre impression n'est pas suffisante et d'ailleurs on peut toujours se tromper. Cela m'est déjà arrivé il y a quelques mois.
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 16 septembre 2006 à 16:34:00
Citer
Non, désolé je n'ai pas entendu parlé de cette pluie d'oiseaux morts et rien sur le net mais je suis preneur de telles informations.


Cela se serait passé sur l'A42 (ouA40),
proces verbal à la gendarmerie, puisque ce sont eux qui sont intervenus pour les ramasser!
A l'époque je n'avais pas les bons réflexes et pas sauvegardé les liens, depuis j'essaye de sauvegarder les liens mais je ne suis pas encore au point; il est parfois nécessaire de sauvegarder l'article en "copier", car les liens disparaissent, mais biensur après on est moins crédible puisque plus de liens!

Je recherche depuis 2 semaines, un article d'un émiment virologue (pas noté son nom; j'suis nulle! :-[ ) sur les mutations du virus et ses hypothèses sur la transmission et propagation extrèmement rapide!
(l'article, de mémoire, établissait une propagation mondiale de 15 jours à 1 mois!); je n'avais pas le temps de lire correctement l'article, je me suis bêtement dit qui j'y reviendrai, mais le soir....pouf disparu! :shock:

@Vaironik; tu crois que les 7 morts de cette famille de SUMATRA sont comptabilisés par l'OMS!?
Ca s'appelle pas un cluster ça?
Et en + Sumatra vient de recevoir, par colis spécial!?; le Chikungunya! :(
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: ryback le 16 septembre 2006 à 16:46:16
Bon vais chercher pour ces oiseaux.
Il y a une période ?
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 16 septembre 2006 à 17:12:04
Citer
Il y a une période ?

Ah! mon Alzeihmer! ;)

Quelques jours après "notre canard" et nos dindes confinées qui ne pouvaient PAS attraper le H5N1!
Et je n'ai pas été la seule à essayer de retrouver l'info!
Faut miser sur quelqu'un du coin qui a vu, ou un gendarme qui sait!

Mais lundi "on devrait" avoir des nouvelles des 69 canards de CAGNES, alors "la pluie" du début d'année!....
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: gérarddesaintmars le 16 septembre 2006 à 19:49:25
Il me semblait avoir lu quelque chose au sujet de canards et d'autoroute mais je n'apporte rien de nouveau avec ce qui suit puisqu'il semblerait que cette piste mène à une impasse ... Qui est donc cet (te) A1etA2 qui posait déjà la question il y a plus de deux semaines ? Se pourrait-il, Val 2A que tu sois le ou la signataire de ce post sur le forum ci-après ?? Si oui, c'est l'impasse car manifestement il n'y a pas eu de réponse.  Si c'est ce n'est pas toi, vous êtes au moins deux à avoir eu écho de quelque chose   ;D

source : http://forum.doctissimo.fr/sante/sras/Les-MYSTERES-CHINE-sujet-56452-1.htm

""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: ryback le 16 septembre 2006 à 23:45:15
pas grave gérard - Au fait bien tes photos qui suivent les tableaux GA et humains.
 ;)
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 17 septembre 2006 à 10:29:06
Bonjour gérarddesaintmars,
J'ai déjà répondu à ta question sur ce forum, et si je n'avais pas voulu qu'il y est de lien, j'aurai pris un autre pseudo!

Hélas tu ne trouveras plus rien sur l'autre forum, à l'époque où on avait échangé ces infos, tout a été viré!

@Anne; c'est pour cela que je ne suis pas intervenue sur ce forum; pas la peine d'embrouiller tout le monde et de faire des doublons!
Sur ce ici on aurait encore des traces!

@ryback; Si toi tu recherches ce genre d'info, "Valbelle" les supriment au plus vite...... et pleins d'autres encore!!!

Concernant juste la FRANCE;
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 17 septembre 2006 à 11:16:52
Moi aussi je suis d'avis qu'il ya une fâcheuse tendance à minimiser la situation, que ce soit en France (voir d'ailleurs la position des médias, la GA est quasiment absente des sujets d'actualité, hormis quelques secondes fugitives à la télé ou quelques articles dans les pages internes des journaux), que ce soit au Vietnam, en Indo, en Roumanie, et j'en passe et des meilleures... Et comme la conscience de la population ne fonctionne qu'en fonction de la médiatisation, cela explique qu'on nous prenne pour des farfelus.. Le député Le Guenn a beaucoup de mérite de mettre les pieds dans le plat !
Pas de théorie du complot là-dessous, mais plutot la gène des gouvernements que ça se passe chez eux, à cause des implications économiques (toujours le poids des lobbies...)
Après tout, comme tu le dis val2A, ça leur a plutot réussi : combien d'années avant que ça sorte (certains scandales ne sont toujours pas exploités)  Tchernobyl, le sang contaminé (là ça été plus rapide), les essais atomiques en Algérie, en Polynésie, la vache folle (MCJ=Alzemheir...) l'amiante etc... Le temps que ça passe devant le tribunal (si tant est que l'action aboutisse), on se trouvera face à des vieillards ou des fantômes...    
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 17 septembre 2006 à 13:17:21
Dans le genre polémique habituel au FN , un article néanmoins intéressant parce qu'il cite des exercices à Paris ains que des infos restées confidentielles - est-ce qu'on en sait un peu plus ?

http://www.page2007.com/?p=181
Titre: On NOUS CACHE ....
Posté par: pierre le 17 septembre 2006 à 14:10:29
Que vaut il mieux ?

Affoler la population ?
ou rester vigilant, et agir dans l'ombre ?

je ne pense pas que l'affaire soit minimisée
elle est prise à sa juste valeur, et les erreurs du passé
sont encore toutes dans les mémoires (tchernobyl, le sang..., etc)

du côté de la population, tout est pris sur la rigolade
il est plus réaliste de la préparer doucement,
que de la terroriser totalement.

regarder le terrorisme, par petites doses, les gens sont plus prudents
plus observateurs, et mieux, la conduite automobile, on le voit, la vitesse a baissé ..

rendre publiques des informations graves, homéopatiquement, feraient
plus, à mon sens, dans le sens d'une prévention efficace.
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 17 septembre 2006 à 16:56:25
le problème Pierre, c'est que la population on ne la prépare pas actuellement, même homéopathiquement - Il devait y avoir une campagne à la rentrée, avec des affiches dans les écoles, où on devait rappeler aux enfants les règles d'hygiène élémentaires, de ne pas toucher un oiseau etc... pas de nouvelles

A Nice, il y a le parc Phoénix, très agréable, fréquenté par de nombreux enfants (entrée gratuite pour eux), avec de nombreux animaux. Les écoles, et centres aérés y vont fréquemment. Il ya des lacs artificiels et des cascades avec toutes sortes d'oiseaux, des plantes exotiques. Lorsqu'il y a eu l'alerte au printemps, les bassins ont été vidés, et les oiseaux ( cygnes, canards etc) placés ailleurs. Cet été, les bassins ont été réalimentés en eau, et de nombreuses espèces ont été remises en place (dont des migrateurs qui s'invitent) et profitent de cet espace, près des enfants et famille.
Est-ce de l'homéopathie ou de l'inconscience ?
Je rappelle qu'on a trouvé près de 70 canards sauvages morts en 2 jours à seulement 5 kms de là...

Est-ce que si on abordait régulièrement cette question, à la télé, radio, journaux, écoles, etc, en informant les gens sur les risques, ce ne serait pas là justement, des doses homéopathiques qui familiariseraient le public, permettraient de faire tranquillement des réserves (en évitant que le jour où c'est annoncé, les gens prennent d'assaut les supermarchés et stations services) et surtout savoir quoi faire le jour venu...

En tout cas, en ce qui me concerne je ne tolère pas que l'on pense à ma place ce qui est bien pour moi (c'est pour cela que je suis, comme d'autres, -et peut être toi aussi- sur ce forum) et je persiste que dissimuler l'information aux gens (pour éviter qu'ils ne boudent à nouveau la volaille ? comme cela paraitrait dérisoire s'il y avait une pandémie !) c'est la pire des solutions !

voila d'ailleurs ce qu'a écrit l'OMS

En matière de communication, au début de 2004, l’OMS a commencé à élaborer, en les fondant sur des faits et en les mettant à l’épreuve sur le terrain, des orientations pour promouvoir l’objectif de santé publique, lequel consiste à maîtriser rapidement les flambées tout en perturbant le moins possible la société. La première étape de ce processus est
un examen approfondi de la documentation relative à la communication des risques. Durant ce processus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a identifié les composantes de la communication des risques qui ont trait directement aux flambées. Ensuite, de ce corpus documentaire, on a extrait une poignée de caractéristiques absolument indispensables à
l’efficacité de la communication (en leur absence, la communication est vouée à l’échec). Enfin, ces quelques caractéristiques ont été évaluées par des experts de la lutte contre les flambées dans diverses cultures et divers systèmes politiques et de développement économique. Le
résultat de ce vaste examen, passé au crible d’une évaluation pratique générale, est une liste sélective des meilleures pratiques de ommunication sur les flambées.

Ces pratiques sont énumérées ci après :
Lignes directrices de l'OMS sur la communication lors des flambées de maladies

1. Confiance
L’objectif principal de la communication relative aux flambées est de communiquer avec le public de façon à instaurer, entretenir ou restaurer la confiance. Cela est vrai pour toutes les cultures, les systèmes politiques et indépendamment du niveau de développement du pays:

a. La perte de confiance du public peut avoir des conséquences graves en termes sanitaires, économiques et politiques. Des recherches abondantes et des exemples importants sur le plan de la santé publique soutiennent l’hypothèse selon laquelle moins les gens font confiance à ceux qui sont censés les protéger, plus ils ont peur et moins ils se conforment, en matière de choix et de comportement, aux instructions concernant la gestion des flambées.

b. La haute administration doit approuver cet objectif, mais on se heurte à de nombreux obstacles d’ordre pratique lorsqu’on cherche à gagner son appui pour adopter certaines mesures en vue d’instaurer la confiance:
I. Cela vient du fait que les mesures prises pour susciter la confiance vont souvent à l’encontre de ce que l’on attend (par exemple, on admet une certaine incertitude ou on évite de rassurer les gens excessivement).
II. En conséquence, il est essentiel d’instaurer la confiance entre les communicateurs et les responsables politiques ainsi qu’entre les communicateurs et le personnel technique chargé d’intervenir en cas de flambées, qui peut ne pas être conscient de la nécessité qu’il y a à communiquer avec le public, en particulier s’il faut pour cela le détourner d’autres tâches. Cette relation interne – entre les communicateurs, le
personnel technique et les responsables politiques – est parfois connue sous le nom de « triangle de confiance » :

• Il est important de mettre en place ce triangle de confiance avant même
qu’il ne soit nécessaire. Cela peut s’avérer compliqué parce que différentes parties prenantes, parfois représentées par différents
ministères, peuvent avoir des conflits d’intérêts qui exigeront le dégagement d’un consensus entre les partenaires.


c. La confiance dans la communication avec le public est essentielle dans les deux sens. Les faits montrent que la panique est rare dans le public et encore plus rare lorsque les gens ont été informés avec franchise. Toutefois, la mesure avec laquelle ceux qui prennent les flambées en charge pensent que le public peut tolérer des informations incomplètes et parfois alarmantes influence la prise de décision et l’efficacité en matière de communication.

d. La mise en place de mécanismes de responsabilité, de participation et de transparence est importante pour instaurer et entretenir la confiance et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de restaurer lentement la confiance quand le niveau de celle-ci est faible. Le fait de permettre à d’éminents critiques d’observer la prise de décision et même d’y participer, par exemple, diminue le besoin de confiance et accroît cette dernière.

Lignes directrices de l'OMS sur la communication lors des flambées de maladies

2. Annonce précoce

La première annonce officielle de la flambée détermine les paramètres de la confiance.
L’opportunité, la sincérité et l’exhaustivité de ce message en font la  ommunication la plus importante de toutes les communications sur la
flambée en question :

a. Dans l’environnement mondialisé et connecté qui est le nôtre aujourd’hui, il est pratiquement impossible de garder l’information sur les flambées à l’écart du public. Tôt ou tard, la flambée sera révélée.
Par conséquent, afin de prévenir les rumeurs et la désinformation, et d’encadrer l’événement, il vaut mieux l’annoncer dès que possible.


b. Quand on retient l’information, les gens sont plus enclins à surestimer le risque.
L’expérience prouve que plus les responsables retiennent une information inquiétante, plus celle-ci suscitera des craintes quand elle sera révélée, surtout si elle l’est par une source extérieure.

c. Il faut faire une annonce lorsque le comportement du public est susceptible de réduire les risques ou de contribuer à endiguer la flambée.

d. La portée minime d’une flambée ou l’absence d’informations sont des arguments insuffisants pour reporter une annonce. Il y a des moments où même un seul cas, tel que la notification d’un cas d’Ebola, justifie une annonce précoce.

e. Toutefois, il existe des problèmes potentiels :

I. Des annonces rapides risquent de surprendre des partenaires importants qui pourraient être en désaccord avec l’évaluation initiale. Il est possible de minimiser cela en mettant en place des modes de communication bien rodés entre les parties prenantes principales et éventuelles. Ces systèmes devraient être mis à l’épreuve au
cours d’échanges de routine ou d’exercices virtuels.
(la minimisation, pas besoin de le dire, c'est ce qui est le plus fréquemment fait, malheureusement, et c'est ne pas tenir compte des conseils qui précèdent, c'est BRISER LA CONFIANCE)

II. Les annonces précoces sont souvent fondées sur des informations incomplètes et parfois erronées. Il est essentiel de reconnaître publiquement que l’information précoce risque de changer à mesure que l’on développe ou que l’on vérifie d’autres informations.
Les avantages d’une annonce précoce l’emportent sur les risques et même ces risques (par exemple fournir une information inexacte) peuvent être minimisés grâce à des messages de communication appropriés sur les flambées. (il est évident qu'une bonne information repose sur des données certaines - mais alors le principe de précaution ?)

 :megapho:  stetocoeur  Telephone
Titre: ON NOUS CACHE ...
Posté par: pierre le 17 septembre 2006 à 18:17:09
je suis d'accord avec le texte de l'OMS
et je partage ton point de vue, mais 70 canards morts....
attendons les résultats, et n'anticipons pas !

en bas d'immeubles vitrés, on trouve des oiseaux morts
ce n'est pas la GA pourtant !
tu as donné plein de renseignements sur le botulisme
d'accord pour ce point de vue, mais pour l'instant, patience
tu as peut être raison, mais peut être qu'il y en aura une autre.

si par principe de précaution, on interdit à tous de se promener
ou de manger oiseaux, cochons, boeufs, et autres ogm, que reste t il ?
il y a déjà un exemple avec les huitres ?
pour 2 personnes trés agées décédées, on a bloqué toute une filière.

la GA est présente, mais somme toute, il faut relativiser...
le chik, le SIDA, le CANCER, causent plus de morts chaque année
que la GA pour l'instant, mais peut être pas pour trés longtemps;
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 17 septembre 2006 à 19:13:29
tu peux remarquer que je n'ai pas fait de commentaire dans un sens ou un autre pour les 70 canards sauvages morts... comme tout le monde j'attend les résultats -
je regrette simplement que des précautions ne soients pas suffisamment prises par les autorités (ils en prennent un peu trop lourdement pour les huitres d'arcachon, en suggérant que 2 personnes en seraient mortes, alors qu'ils n'avaient pas en mains les résultats d'autopsie... 2 poids, 2 mesures)

PS en ce qui concerne les OGM, j'estime qu'il est de ma LIBERTE qu'on ne m'en impose pas - or, elles sont tolérées jusqu'à 0,9 % si j'ai bonne mémoire - j'estime que c'est une violation de ma liberté que de vendre des produits sans mentionner en toutes lettres qu'ils en contiennent - personnellement lorsque j'ai un doute, je n'achète pas >:(
mais c'est ton droit d'accepter, cela ne me gène pas, si l'on respecte mon choix personnel :faim:
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: anne le 17 septembre 2006 à 19:36:30
bonjour,
juste un mot en passant : pour les gens d'indonesie qui seraient malades
val,
j'ai l'impression qu'on te ressort le cluster de sumatra ( la femme, les 8 personnes )de ce printemps ;car il n'y a rien eu de plus depuis ( donc on joue avec nos nerfs inutilement..quelqu'un avait un papier a faire )

voila : j'ai remarqué que l'infos fait des "boucles" ..quand ils ne savent plus quoi dire, ils ressortent un vieux truc..
les journaux francais sont en retard sur les anglais, et de plus sans alain qui regarde la presse indo, nous aurions manqué des infos locales qui ne sont jamais parues en france
on a souvent un ou deux jours d'avance ici..
quoique pour le dernier cluster de cikelet , je ne crois pas qu'il y ait eu d'infos en france

c'est vrai qu'il faut garder les liens, voir copier les articles, car on a parfois la mauvaise surprise de voir que ca a disparu ( c'est le cas en russie...par ex )

quand ils ne savent pas quoi dire, les medias tournent en boucle ad nauseam et on a tendance à se faire avoir...( en ce moment comme c'est " calme" , on ne traduit pas tout : les espoirs de nouveaux vaccins, de nouveaux medicaments, les 3 canards du maryland benins..etc...des choses sans grande importance, des redites, des rabachages..des trucs pour faire peur..des morgues qu'on amenage;;; le genre GORE, anglosaxon )

pour le texte du virologue : on a deja du dire ca ici, a plusieurs reprises
 et l'oms le dit aussi, en cas d'humanisation du virus ( ca dire, dans le cas où il se mettrait a etre efficace pour rendre les humains malades..auquel cas, il ne rendrait plus les oiseaux malades ) il y a une fenetre évaluée a 3 semaines pour essayer de contenir ( containment ).
ce qui ne veut pas dire eradiquer ( liquider totalement )
ca veut dire, essayer que ca ne se repande pas trop vite, partout en meme temps...( ca  a mis 2 semaines en 1918 pour traverser les USA en large...)
donc bloquer les aeroports,
faire des quarantaines ( bateaux etc..) commerciales
donner du tamiflu localement, et mettre les gens en quarantaine...

 il y a eu une espece de modelisation mathematique la dessus...mais les modeles dependent des DONNEES qu'on leur donne a analyser...et je ne crois pas que l'on puisse faire confiance...car les modeles ont changé depuis le mois de novembre ou j'avais mis un texte la dessus

j'attends que ca se FIXE...il faut dire que personne n'en sait rien,en fait.
car on ne peut pas anticiper sur la virulence du virus..et faire un modele valable

ca veut dire qu'on verra en quelque sorte quand ca arrivera..et qu'il faudra dans une certaine mesure improviser avec brio

pour le CHIK : il s'est passé une mutation, et ce virus, deja connu est arrivé a la reunion, sur une population qui n'avait jamais rencontré ce virus..et qui donc etait totalement Naîve sur le plan immunitaire..on a vu ce que ca a donné.

pierre et val, merci des encouragements...
 :P

pour tcherno ! officielement, il y a eu quque chose comme 3 a 4000 personnes reconnues decedeés des suites de tcherno ( OMS )
les liquidateurs sont retourné chez eux, sont morts ou tombés malades ailleurs..et voila...
sans commentaires.... les statistiques, ca fait sourire parfois.
Titre: ON NOUS CACHE....
Posté par: pierre le 17 septembre 2006 à 20:35:24
quand je parlais d'ogm, en fait j'ai pris un raccourci trop restrictif
je voulais parler de tous ces aliments qui peu ou prou, influent
sur nos organismes.

organismes génétiquement modifiés, c'est bien ceux là, dont on modifie
la structure afin qu'il ait un effet différent; comme toi certainement,
j'ai vu ce qui est arrivé aux abeilles;
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 18 septembre 2006 à 08:29:59
bonjour pierre,
nous sommes d'accord sur les OGM, c'est déjà cela - :D
je ne suis pas pour un principe de precaution exarcerbé, la preuve c'est que j'ai trouvé à l'époque que le confinement des volailles dans TOUTE la France était exagéré - :poule:
par contre, il se justifiait sans doute dans l'Ain, où les étangs sont certainement contaminés (peut être par l'élevage, dont on n'a jamais su vraiment comment il avait été contaminé) et contaminants... et malheureusement ce sont les volailles de Bresse, élevages de qualité, qui payent la facture des élevages industriels à la source de cette maladie !
On ne sait rien non plus sur l'eau de ces étangs, s'ils sont encore contaminés rien ne "transpire".... on aimerait bien en savoir un peu plus, pourquoi ces infos ne sont-elles pas publiées ?   oops!
PS un rapport sur l'eau de la Dombes a été fait en juin 2006 - nous en avons parlé sur le forum
http://www.afssa.fr/Ftp/Afssa/35862-35863.pdf#search=%22analyse%20eau%20%C3%A9tangs%20Dombes%22
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 18 septembre 2006 à 09:04:19
Bonjour à tous,

Je n'ai pas l'impression qu'on ait envie de nous dire grand chose!  

Et au niveau international; je me demande quel pays prendra la responsabilité d'annoncer le début d'une épidémie de GA; au risque d'être le premier à voir toute son économie s'éffondrer et "assumer la paternité d'une pandémie"!

Donc je me demande si l'on nous dira quelque chose, ou si l'on attendra d'être tous dans le même bain pour qu'il n'y ait pas de coupable! :?:

Vous croyez qu'on va avoir des infos sur les 70 canards? :?

A+
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: anne le 18 septembre 2006 à 11:09:31
je ne sais pas si on nous cache tout, mais je note que

le  CDC a des problemes ( si je retrouve l'artcile assez recent ) en gros , grosse reduction de budjet , et fuite des chercheurs face à la bureaucratie augmentante.. ( alors la, c'est pas genial comme nouvelle )

l'oms doit se choisir un president ( flottements en vue ??? )

monsieur Koffi  Anan quitte son poste en octobre ou novembre


il faut se rendre compte que lors du cluster de karo ( les 8 personnes ) a nord sumatra, la gestion a été lente, tres lente...et que nous avons eu de la chance
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: vaironik le 18 septembre 2006 à 13:11:00
Cacher, je ne sais pas bien, dans ce cas c'est comme mentir par omission.

Val a raison, qui prendra la responsabilité d'annoncer une aussi mauvaise nouvelle, mais surtout comment l'annoncer ?

La France est déjà en période pré-électorale (8 mois pour un quinquennat c'est de la folie), la mainmise (d'après de ce que je peux lire) d'un quasi candidat sur les médias.

L'Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam sont des pays touristiques bien proches de la haute saison.

La Chine qui ne veut pas donner ses échantillons pour une question d'argent.

etc.

Comment pensez-vous que nous serons au courant d'un début de pandémie ?

Bonne journée

Vaironik
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: vaironik le 18 septembre 2006 à 14:19:03
UN urges vigilance in bird flu fight


Riyadi Suparno, The Jakarta Post, Singapore

The relative lack of recent media coverage of bird flu does not mean the danger of a global pandemic has passed, and all countries must remain vigilant and prepare for the worst, a UN official warns.

Speaking on the sidelines of the International Monetary Fund/World Bank annual meetings in Singapore on Sunday, UN System Avian Flu Special Coordinator David Nabarro said the possible global fatigue with bird flu was dangerous because the H5N1 virus was still spreading in many countries and could cause a global influenza pandemic.

"There will be another influenza pandemic one day, but we don't know when. The H5N1 virus is capable of causing disease in humans. It's also a virus to which humans do not have immunity, and it's a virus which is all the time undergoing genetic change.

"So we remain concerned that this H5N1 could mutate to a form where sustained or continuous human-to-human transmission becomes possible. We cannot predict when this might happen. We cannot predict how it will happen.

"So we encourage communities, governments and private entities to get prepared for a pandemic that might start anytime, despite the fact we cannot be certain when it will happen," he told a panel discussion on the avian flu.

Also speaking at the discussion was Jim Adams, head of the World Bank's Avian Flu Task Force. He estimated a bird flu pandemic could cost over 3 percent of the global economy because of its impact on trade and economic activities.

"This could cost, in fact, certainly over $1 trillion and perhaps as high as $2 trillion in the worse-case scenario," he said.

Citing the potential losses from a pandemic, Nabarro called for the full engagement of the private sector and civil society in containing bird flu.

"I mean the Red Cross, local communities, because without the engagement of civil society and without the involvement of the private sector, we don't get it working," Nabarro said.

Avian influenza in wild birds or poultry has been confirmed in 55 countries, resulting in an estimated 220 million bird deaths and significant damage to rural livelihoods


Traduction d'un article paru de Jakarta Post

On n'est pas les seuls à trouver qu'il y a manque d'information


Vigilance de recommander de l'ONU dans le combat de grippe d'oiseau Riyadi Suparno, Le Poteau De Jakarta, Singapour Le manque relatif de couverture médiatique récente de la grippe d'oiseau ne signifie pas que le danger d'une pandémie globale a passé, et tous les pays doivent rester vigilants et se préparer au plus mauvais, un fonctionnaire de l'ONU avertit. Parlant des lignes de touche des réunions annuelles de banque monétaire internationale de Fund/World à Singapour dimanche, le coordonnateur spécial David Nabarro de grippe avienne de système de l'ONU a dit que la fatigue globale possible avec la grippe d'oiseau était dangereuse parce que le virus H5N1 s'étendait dans beaucoup de pays et pourrait toujours causer une pandémie globale de grippe. "il y aura une autre pandémie de grippe pendant un jour, mais nous ne savons pas quand. Le virus H5N1 est capable de causer la maladie chez l'homme. C'est également un virus auquel les humains n'ont pas l'immunité, et c'est un virus qui est toute l'heure subissant le changement génétique. "ainsi nous restons intéressés que ce H5N1 pourrait subir une mutation à une forme où soutenu ou la transmission humain-à-humaine continue devient possible. Nous ne pouvons pas prévoir quand ceci pourrait se produire. Nous ne pouvons pas prévoir comment il se produira. "ainsi nous encourageons les communautés, gouvernements et les entités privées à obtenir préparées à une pandémie qui pourrait commencer n'importe quand, en dépit du fait que nous ne pouvons pas être certains quand il se produira," il ont indiqué une discussion de panneau sur la grippe avienne. Parler en outre à la discussion était Jim Adams, tête de la grippe avienne de la banque mondiale Chargent la force. Il a estimé un oiseau que la pandémie de grippe pourrait coûter plus de 3 pour cent de l'économie globale en raison de son impact sur les activités commerciales et économiques. "ceci pourrait coûter, en fait, certainement plus de $1 trillions et peut-être aussi haut que $2 trillions dans le scénario de mauvais-cas," il a dit. Citant les pertes potentielles d'une pandémie, Nabarro a réclamé le plein enclenchement du secteur privé et de la société civile en contenant la grippe d'oiseau. "je veux dire la croix rouge, les communautés locales, parce que sans enclenchement de la société civile et sans participation du secteur privé, nous ne l'obtenons pas fonctionnant," Nabarro dit. La grippe avienne dans les oiseaux ou la volaille sauvages a été confirmée dans 55 pays, ayant pour résultat 220 millions de décès environ d'un oiseau et des dommages significatifs aux vies rurales
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 18 septembre 2006 à 14:41:05
Merci Vaironik pour ce post - mais je l'ai moi même traduit et il a été repris également par d'autres dans des rubriques différentes.
Merci de vérifier avant de poster, inutile d'encombrer le forum avec des doublons ;)
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: vaironik le 18 septembre 2006 à 15:01:22
C'est vrai je n'ai pas l'habitude de votre forum naviguant plutôt chez les anglophones. Je vais me contenter de lire dorénavant.

Juste pour l'info peut-être postée ailleurs

les premiers echos d'Ethique et Pandémie du 15 septembre
 
anne une remarque,  vairo : cet article vient du blog these et hypothese dont voici le lien de
http://h5n1-theses-hypotheses.over-blog.com/article-3871220.html
 
PARIS (AFP) - 16/09/2006 16h42 - Une pandémie de grippe impliquerait des choix difficiles pour les soignants devant décider qui hospitaliser, alors que la vie sociale serait désorganisée et la liberté de déplacement restreinte, selon les participants à un colloque intitulé "Ethique et pandémie grippale".

Il est important d'aborder "à froid" les questions morales, a souligné vendredi le ministre de la Santé Xavier Bertrand, lors de l'ouverture du colloque à Paris, rappelant qui si la menace d'une pandémie demeurait, le virus aviaire H5N1, hautement pathogène, restait à l'origine d'une maladie avant tout animale.

Pour éviter la contagion, les salariés non indispensables pourraient être invités à rester à domicile et les employeurs à favoriser le télétravail, mais il faudrait néanmoins maintenir une "vie sociale minimale", a relevé le ministre.


"L'épidémie, c'est la guerre", a estimé de son côté Xavier Emmanuelli, fort de son expérience à Médecins sans frontières.

De la "déferlante" du début à la phase de reflux, "où l'on fait le bilan du désastre humain, mais aussi sociétal", dix à douze semaines peuvent s'écouler durant lesquelles "vont pulluler les héroïsmes spontanés", côtoyant les "attitudes de fuite" par peur de la contagion sur fond de "surenchère médiatique" et de rumeurs, a-t-il présagé.

Les pharmacies, les urgences des hôpitaux seraient "soumises à une pression considérable", la population "essayant de se procurer à tout prix les traitements curatifs", a ajouté le Dr Emmanuelli, président fondateur du Samu social de Paris et du Samu social international.

Les stocks d'antiviraux constitués devraient toutefois permettre, selon M. Bertrand, "d'éviter d'avoir à choisir un ordre de priorité pour toute personne malade" pour ce type de traitement.

Mais qui aura droit aux premiers vaccins, aux lits de réanimation qui seront une "ressource rare" malgré le doublement des capacités d'accueil, prévu par le plan français de lutte contre une pandémie grippale?, s'est interrogé le Pr Bernard Régnier, chef du service de réanimations médicales et infectieuses (CHU Bichat-Claude Bernard, Paris).

Il s'agit de la "pénurie la plus concrète", a-t-il dit, car décider d'une admission ou non en réanimation peut revenir à choisir entre la vie et la mort d'un malade.

En outre, selon lui, faut-il donner la priorité au maximum de "vies sauvées", "d'années de vie" ou "d'années de vie de qualité"; tenir compte de l'état de santé du malade, de son âge, de son espérance de vie, des investissements faits par la société pour le former?

Le plan français prévoit de vacciner en priorité les professionnels de santé et du secteur pharmaceutique, les personnes vulnérables ainsi que les professions indispensables au fonctionnement du pays (approvisionnement, énergie, sécurité, transmissions), a rappelé le Pr Reigner.

Aux Etats-Unis, des forums-citoyens ont été invités à faire des choix similaires, pour vérifier ce qui serait jugé "socialement acceptable". Une expérience dont la France pourrait aussi s'inspirer, a-t-il estimé.

D'autant qu'au nom de la protection collective, une pandémie entraînerait aussi une restriction des libertés individuelles: mises en quarantaine, limitations des déplacements, contrôles aux frontières...
 

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?rub=medecine&idArticle=060916164150.czudq6ia.xml

Remarque de RJP:

Merci Professeur Bernard Régnier pour cette clarté d'expression, exigence de notre époque... les moyens ne sont pas là sachons le  ...Souhaitons que la blouse blanche protège le médecin de santé publique  comme l'uniforme pour les gens d'armes et  la robe pour l'avocat...enfin je ne sais plus quel auteur américain recommandait de faire son testament !

voici l'extrait qui  a motivé cette remarque :

"Mais qui aura droit aux premiers vaccins, aux lits de réanimation qui seront une "ressource rare" malgré le doublement des capacités d'accueil, prévu par le plan français de lutte contre une pandémie grippale?, s'est interrogé le Pr Bernard Régnier, chef du service de réanimations médicales et infectieuses (CHU Bichat-Claude Bernard, Paris).

Il s'agit de la "pénurie la plus concrète", a-t-il dit, car décider d'une admission ou non en réanimation peut revenir à choisir entre la vie et la mort d'un malade.

En outre, selon lui, faut-il donner la priorité au maximum de "vies sauvées", "d'années de vie" ou "d'années de vie de qualité"; tenir compte de l'état de santé du malade, de son âge, de son espérance de vie, des investissements faits par la société pour le former?"
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: anne le 18 septembre 2006 à 18:27:33
oui, sauf que je ne conseille pas de suivre ses recommandations pour les malades graves de la grippe
c'est pour ca qu'on n'a pas mis ce texte ici, pour ne pas tuer des gens ;-) inutilement

j'explique : il donne bcq de medicaments qui sont depresseurs respiratoires , c'est a dire qui agissent sur le cerveau et qui font que la respiration se ralentit
on n'a pas besoin de ca, quand on a une maladie respiratoire comme la grippe
on a besoin de reagir, que les poumons respirent assez vite..au contraire.
'jaime pas ce genre d'automedication..

sinon, a part les medicaments qu'il donne en phase aigue , tout le reste est bien, a mon avis..
il n'y a pas de gags

on va clarifier ca.. et faire un post definitif la dessus..car on y revient sans arret

j'aimerais bien l'avis de LILI ...

lili as tu vu ce texte ? ( refroidissant au debut, mais on s'y fait... )

mon avis pour ponderer , est que ce doc  est docteur d'hopital et de maladies infectieuses ( c'est mis au debut  de cette excellente traduction de YVES  )
 dans les hopitaux ils n'ont pas les memes patients qu'en ville, donc ils ont tout les cas tres graves ( ceux qui ne se passent pas bien a domicile et que justement on leur envoie )
donc il nous fait de la rea...de cas graves, avec les moyens du bord

tout le monde ne sera pas dans cet etat, sinon c'est l'apocalypse

ce qu'il dit est juste ( rehydrater, donner a boire, calculer les entrées et les sorties d'eau du corps ) ,

mais j'imagine aussi que cela s'adresse à des americains qui sont bcq plus dispersés geographiquement que les francais ...donc moins d'acces aux soins ( et qui vont vraiment devoir se debrouiller seuls au fin fond du desert de ..ou dans les montagnes  ou .. )
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: lili le 18 septembre 2006 à 18:56:01
Je suis là!!
Je suis encore à mon cabinet et sur un téléchargement trop long....j'ai encore du monde.
Ce soir, je regarde avec l'ADSL et je répond.
Titre: ON NOUS CACHE...
Posté par: pierre le 19 septembre 2006 à 06:54:48
et nos canards.... Ithinking

mystérieusement disparus....:8)

ou alors les échantillons envoyés dans l'Ain, se sont perdus
malencontreusement dans le flux postal, et donc pas de résultats !

je n'ai encore rien vu
c'est inquiétant
pierre >:(  >:(
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 19 septembre 2006 à 08:51:38
Citer
pour les 70 canards sauvages morts... comme tout le monde j'attend les résultats

Et oui!
Je croyais qu'on devait avoir des nouvelles lundi soir! :heink:

Vous croyez que; comme les cochons chinois, ils meurent d'une maladie inconnue?
 Ithinking

Pierre; tu penses qu'on nous cache quelque chose?
Comme on est dans le "réchauffé" actuellement;
Titre: on cache ...
Posté par: pierre le 19 septembre 2006 à 08:58:09
pour qui ?

pierre
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: Icaunais le 19 septembre 2006 à 15:32:00
C'est possible (et même probable) que l'on ne nous dit pas tout. Pourquoi? A mon humble avis je pense qu'il peut y avoir plusieurs raisons, l'une d'entres elles doit être l'incompétance, la peur des conséquences et de se faire "taper sur les doigts" si ce que l'on dit s'avère par la suite inexact. La peur de créer la panique. Des raisons économiques. La peur pour sa propre carrière de la part de celui qui est chargé de communiquer.
Imaginez que vous ayez un poste à responsabilité et que vous "communiquiez" un peut trop facilement, je vous laisse deviner qui vous arrivera, un "poste dans un placard" et un mauvais déroulement de carrière.
Il faut reconnaitre que sur ce site c'est le seul endroit où je trouve une information complète et mesurée.
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: anne le 19 septembre 2006 à 22:04:05
ce qui m'embete avec ces maudits canards de nice : pourquoi les envoie ton se faire analyser eux ou leurs prvts, dans l'ain
alors que les canards des dombes ( ain egalement ) furent envoyés en bretagne ( ploufraguen...)
voila, il y a certainement une raison que nous ignorons.
i
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 20 septembre 2006 à 07:34:44
Tu as raison Anne !! On aurait donc ouvert un labo spécialisé dans l'Ain ?
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 22 septembre 2006 à 09:48:23
Ce qui m'embête c'est qu'on a TOUJOURS pas de nouvelles de ces "couoin-couoin"!

Peut être un problème sur la façon de communiquer les résultats en restant TRES rassurant!?  

Deja avec 1 canard H5N1, c'était la panique, alors 70!
Et puis on pourrait penser qu'il y a ceux qu'on a pas retrouvé, qui sont mangés par les autres animaux, ou qui croupissent dans un étang, etc......Ithinking

Mais je suis très "mauvaise langue"! ;)
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: anne le 22 septembre 2006 à 11:33:47
indubitablement mauvaise langue....  cool

c'etait le botulisme non ?

que veux tu, en espagne il y avait eu plein de cygnes ou cigognes , morts dans le sud..au printemps

alors 70 canetons....
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 22 septembre 2006 à 13:28:39
Citer
c'etait le botulisme non ?

Pauvres petits canards!:kleenex:

Tu me rassures; c'est pas contagieux pour nous le "botulisme" !
C'est pas un virus, hautement pathogène, qui traverse la barrière des espèces, qui mute sans arrêt?
 willone des fois on a des peurs infondées! C'est nul! Ithinking
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: niceam le 22 septembre 2006 à 13:41:06
Je crois que les 70 canards de la Cagne, ont le même sort que le 2ème mort soit disant parce qu'il a consommé des huitres du bassin d'Arcachon, et dont l'autopsie prend.... des semaines, ils vont passer...... AUX OUBLIETTES :ohwell:  :nonnon:  oops!
Titre: ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN
Posté par: val2A le 22 septembre 2006 à 13:53:28
Bonjour niceam!

Chez nous ce sont les canrads qui passent  AUX OUBLIETTES!
En Chine les cochons!
En Asie, ce sont les humains!
:infirmie: Hé! les doc., j'prends quoi pour mon mal de tête, et dormir TRANQUILLE!?