Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE - HUMAINS => Asie => Chine - Articles humains => Discussion démarrée par: pierre le 23 juin 2006 à 19:17:28

Titre: journal le quotidien du peuple chinois sur la GA
Posté par: pierre le 23 juin 2006 à 19:17:28
QUOTIDIEN DU PEUPLE 22/06/06
http://french.peopledaily.com.cn/Sci-Edu/4515064.html

Il est impossible de dire quand la grippe aviaire évoluera en pandémie humaine

Nous ne pouvons pas prévoir quand la grippe aviaire deviendra une pandémie humaine, mais à ce jour, aucune preuve n'indique que la maladie peut se propager chez l'humain, selon un expert chinois.

Des cas suspects de transmission d'homme à homme en Indonésie ont déclanché les signaux d'alerte partout dans le monde. Six membres d'une même famille d'un village reculé à Sumatra sont en effet décédés après avoir été testés positifs au virus de la grippe aviaire.

Shu Yuelong, directeur du Centre national de Rercherche sur la Grippe relevant du Centre chinois de Prévention et de Contrôle des Maladies, a affirmé que des cas suspects de transmission d'homme à homme avaient également été rapportés au Vietnam, en Thaïlande et dans d'autres pays.

Pourtant, il n'y pas de preuve concluante que le virus H5N1 est devenu transmissible d'homme à homme, a indiqué Shu cité par le China Population News.

Pour déterminer si un virus peut être transmis entre les humains, des preuves non seulement épidémiologiques mais aussi étiologiques sont nécessaires, a-t-il ajouté.

Lors de son évolution, le virus H5N1 a acquis la capacité d'infecter et de tuer des mammifères, mais le nombre de cas humains reste faible, a-t-il relevé.

Il a souligné que les recherches du Centre national de recherches sur la Grippe avaient montré que le gène du virus prélevé chez les Chinois atteints de la grippe aviaire différait de celui des cas humains au Vietnam, en Thaïlande et en Indonésie.

Aucune trace de grippe aviaire humaine n'a été découverte dans le gène du virus prélevé chez les personnes atteintes par la grippe aviaire en Chine, a conclu Shu.

Le virus H5N1 demeure essentiellement un virus d'oiseaux, cependant des experts redoutent qu'il évolue en forme facilement transmissible d'homme à homme et se propage dans le monde entier pour tuer des millions de personnes pendant des semaines ou des mois.

Jusqu'à présent, la plupart de cas huamains peuvent être tracés jusqu'aux contacts directs ou indirects avec des oiseaux infectés.

Ce virus a tué 130 personnes dans le monde entier depuis 2003, selon l'Organisation mondiale de la Santé (MOS). Quelques 200 millions d'oiseaux ont été abattus.

Jusqu'à ce jour, la Chine a rapporté 19 cas humains de grippe aviaire dont 12 mortels. Plus de 30 foyers de grippe aviaire ont été signalés en Chine depuis octobre dernier. Le dernier foyer a été découvert dans la province du Shanxi (nord), selon les sources du ministère chinois de l'Agriculture.
Titre: journal le quotidien du peuple chinois sur la GA
Posté par: anne le 23 juin 2006 à 19:26:03

Il a souligné que les recherches du Centre national de recherches sur la Grippe avaient montré que le gène du virus prélevé chez les Chinois atteints de la grippe aviaire différait de celui des cas humains au Vietnam, en Thaïlande et en Indonésie


il dit vrai..et c'est la panade, car on se retrouve avec une souche indonesienne, une souche thailo vietnamienne, et une souche chinoise