Forum Influmation

PRESENTATION - DISCUSSIONS - SUGGESTIONS => PRESENTATION - DISCUSSIONS => Discussions sur les articles => Discussion démarrée par: anne le 24 mai 2006 à 16:52:10

Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 24 mai 2006 à 16:52:10
Mise à jour 14 OMS situation indonesie


TRADUCTION LILI
 merci !!!!
commentaires anne:

Le Ministère de la Santé d'Indonésie confirme un cas supplémentaire humain d'infection au H5N1. Le cas concerne un homme de 32 ans. Il a developpé les symptômes le 15 mai et est décédé le 22may.

Le cas fait partie du cluster familial du village Kubu Sembelang, dans la région Karo au nord de Sumatra.L'homme est le septième membre d'une famille atteinte par le virus H5N1 et le sixième à décéder. Une personne supplémentaire, qui est le premier membre de la famille à être tombé malade est morte de troubles respiratoires le 4 mai.Il n'y a pas eu de prélèvements faits et on ne peut pas determiner les causes de sa mort.Toutefois, comme les signes cliniques sont compatibles avec une atteinte H5N1, les épidémiologistes ont inclus cette femme la considérant comme le premier cas du cluster. ( il s'agit de la dame de 37 ans, morte en premier, cas index )

Le nouveau cas confirmé est le frère de ce premier cas.Des prélèvements ont étés faits le 21 mai et envoyé le jour même à Jakarta. Son fils  de 10 ans, est décédé d'une infection H5N1 le 13 mai.. Le père était resté dans un espace clos avec lui ,le temps d'un transport en voiture , et ce contact est considéré comme une possible cause d'infection.

Bien que les investigations se poursuivent, des renseignements initiaux indiquent que, trois des cas confirmés ont passé la nuit du 29 avril dans une petite chambre avec le premier cas alors qu'elle présentait des symptômes et toussait. Ces cas concernent deux fils de cette femme et un deuxième frère, agé de 25 ans, seul individu survivant des membres infectés de cette famille. D'autres membres infectés de la famille vivent dans des maisons voisines.

Tous les cas de ce cluster sont en lien direct avec un séjour prolongé dans un espace clos avec un patient présentant déjà des signes cliniques sévères.Bien que la contamination inter-humaine ne puisse pas être écartée, la recherche d'une possible autre source de contamination est toujours recherchée.

Le Ministère de la Santé et WHO sont tous deux préoccupés de la situation à Kubu Sembelang et ont intensifié les investigations et les recherches d'hypothèses.La priorité est maintenant donnée à la recherche de nouveaux cas de contagion à Infuenza chez d'autres membres de la famille, dans les cas de contact étroit  et sur la communauté totale. Actuellement, les investigations n'ont pas retrouvé de propagation dans le reste de la population ni mis en évidence de transmission inter-humaine.

ANALYSE DU VIRUS

de nombreuses séquences génétiques des deux virus isolés à partir des cas de ce cluster ont été complétées dans des laboratoires de Hong-Kong et des USA. Le séquencage des huit segments de gêne ne mettent pas en évidence de réaménagement avec les virus Influenza humain et porcin, ni de mutation significative.
( ca ne veut pas dire que ca n'a pas muté)
Le virus humain concernant ce cluster est génétiquement semblable au virus isolé dans les élevages de volailles au nord de Sumatra pendant la précédante épidémie.
---------------------------------------------------------------------
on a un tableur qui montre que contamination  homme - homme- homme a ete tres tres possible
on attends que 78 soit reconnecté pour qu'il nous le mette

meme en n'etant specialiste de rien, en voyant les dates, on peut se poser des questions
GUAN YI, le viro de hong kong, ( article deniché par niceam ) dit que les recherches epidemio sont trop longues..bcq trop longues..effectivement
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 24 mai 2006 à 20:35:23
je note que l'OMS change de discours
que le cas index qui autrefois n'aurait pas été pris en compte car sans prelevments adequats est comptabilisé
que oms admet une contamination interhumaine de 2 eme niveau ( incluant 3 personnes.... ) possible

on attend notre 78..pour qu'il mette un tableur ici
je note sur le tableur que les femmes des patients, ou les maris des patientes ne sont pas repertoriés ( par patients , j'entends membres de la famille du cas index. )

je note que le virus a été promptement analysé par OMS et USA ( CDC probablement) et sequencé dans ses 8 segments.

je note que dire qu'il ny a pas de mutation significative ne veut rien dire.
il suffit d'un AA un peu modifié a quelques endroits pour changer " l'agressivité du virus"
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 25 mai 2006 à 06:46:59
Bonjour Anne e à tous !
Je profite qu'il neige pour prendre un peu plus de temps et essayer de faire le point... Tu dis que l'OMS a pris en compte le cas index ? c'est à dire la femme de 37 ans pour laquelle aucun prélèvement n'a été fait ??
Je ne retrouve pas ce cas dans le décompte OMS ; suite au bulletin n°14, la modification du tableau des cas comptabilisés n'a porté que sur la seule prise en compte du  frère de 32 ans ! (cf portion de tableur que je t'ai adressée - à ce propos , j'ai un tableur reprenant décompte depuis le cas n° 1 (2003) réalisé en fonction des rgts fournis par OMS uniquement, c'est donc incomplet, mais ça permet d'avoir décompte officiel exact, enfin je l'espère.... Moi je veux bien que ce tableur soit mis sur le forum, il y aurait peut-être des âmes bien trempées pour nous aider à le compléter ?)
PS : pour la neige, j'exagère, il ne fait que pleuvoir ! Mais quand même, quel temps !
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 25 mai 2006 à 07:25:28
bonjour gerard , c'est la effectivement que ca se complique : ils ont tout de meme ecrit ca :
Toutefois, comme les signes cliniques sont compatibles avec une atteinte H5N1, les épidémiologistes ont inclus cette femme la considérant comme le premier cas du cluster.
j'irais regarder dans le new england  : je crois que les criteres n'imposent pas forcemment un prvt > 0 , du moment que les symptomes sont la.
vu c'est le cas index, je ne vois pas pourquoi on la mettrait de coté, ce coup ci.
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 25 mai 2006 à 07:36:23
ok pour ce que l'oms a écrit Anne, moi j'ai compris qu'"ils " admettaient comme logique que les épidémiologistes prennent le cas de la femme comme cas index mais qu'en l'absence de prélèvement "eux", l'OMS, ne le comptabilisaient pas... C'est absurde ! En fait il y a un cluster familial de 8 cas et 7 décès .
Et il y a encore 4 cas récents (dont 3 décès) en attente confirmation... Trop de lenteurs, que serait-ce si par malheur il y avait des dizaines de cas à gérer chaque jour ? Ce serait un sacré pataquès  
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 25 mai 2006 à 07:53:16
http://www.cidrap.umn.edu/cidrap/content/influenza/avianflu/news/may2406cluster.html
Two generations of spread possible in Indonesia H5N1 cases

tres bon artcile du CIDRAP

Jim Wappes * Associate Managing Editor

May 24, 2006 (CIDRAP News) – For the first time, evidence suggests that the H5N1 avian influenza virus may have passed from one person to another and on to a third, according to a World Health Organization (WHO) official.

Referring to the extended-family case cluster in Indonesia, the WHO's Maria Cheng told the Canadian Press (CP) yesterday, "This is the first time we have seen cases that have gone beyond one generation of human-to-human spread."
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 25 mai 2006 à 08:10:41
bon gerard, en fait je crois qu'on est d'accord : je viens de voir ta reponse :
je vois que l'on a du mal a comprendre le francais, car du coup, en reconsiderant la maniere dont tu as interperté la phrase : je me pose des questions !!! terrible  :-)
on va dire :
il y a le tableur officiel OMs qui suit plus ou moins les choses ( cf le 63 et 64 que tu as recuperé)
il y a la realité  : avec un tel cluster que de toute facon, prvt ou pas, cette femme est incluse dans ma tete ipso facto
On dit 8 malades et 7 morts ...tous du meme sang .
( les conjoints ne sont pas touchés ? ...s'il y en a...on ne sait pas...si c"etait une culture matriarcale  ou les "maris" habitent ailleurs et ou ce sont les oncles des enfants qui assurent leur education et vivent a la maison.... ca changerait la donne , bref, on suppose que les maris vivent a la maison, vu que c'est une culture chretienne....mais c'est une supposition tres cafouilleuse..on n'en sait rien du tout.
ils pourraient nous dire : les conjoints X et Y ont survecu . ca evite de tourner en rond )

il y a eu cafouillage de surcroit a ce que j'ai cru comprendre en survolant( car pas eu de connexion pd un certain temps ) avec une femme de la famille qui a été hospitalisée, puis PRVT negatifs, donc " relachée "
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 25 mai 2006 à 08:45:07
En fait ma déduction était purement mathématique : sur le bulletin n°13 nous étions à un total de 41 cas pour 32 décès , le bulletin 14 du 23 mai annonçait le cas du frère de 32 ans et le cas index, seulement contrairement à l'habitude ce même bulletin qui aurait peut être du indiquer un nouveau total de 43 cas pour 34 décès ne comporte aucun rgt chiffré sur le nombre de cas... Le tableau cumulatif du 23 mai quant à lui évoluait sur un total de 42 cas pour 33 décès (1 seul cas était pris en compte) ! Ainsi donc dans le verbe on ménage et on reconnaît mais dans le décompte on reste des purs et durs  ;D

C'est vrai que ce n'est pas simple ; c'est comme cette déclaration (21/5)du porte parole de l'Hôpital Budi Mulia de Surabaya, il annonce le décès, le 20 mai, d'un homme de 20 ans, originaire du Nord Sumatra... d'après lui cet homme faisait partie de la famille de 8 malades dont 7 décés (????)...j'attends pour voir si l'Oms confirme ce cas .
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 25 mai 2006 à 09:59:23
ah.. ;D  ;D  ;D OK...j'ai compris

je colle la a tout hazard, un texte traduit par NICEAM , de effect measure..qui reprend le texte OMS et donne son appreciation.
http://effectmeasure.blogspot.com/
L'OMS a publié une nouvelle mise à jour sur le cluster indonésien et il ne serait pas très réconfortant.


 L'homme de 32 ans qui est mort hier était le père d'un enfant (10 ans) qui est tombé malade le 3 mai et mort le 13 mai. Le père est tombé malade le 17 mai. Il avait passé beaucoup de temps avec son fils malade et l'OMS suggère que c'ait été la source de son infection : Le cas fait partie d'un cluster de famille dans le village de Kubu Sembelang, zone de Karo, de Sumatra du nord.
OMS :
L'homme est le 7ème membre d'une famille étendue à devenir infecté avec le virus H5N1 et le 6ème à mourir. Une autre personne , qui était le premier membre de la famille à tomber malade, est morte de la maladie respiratoire le 4 mai. Aucun spécimen n'a été pris avant son enterrement et la cause de sa mort ne peut pas être déterminée.

Cependant, comme son histoire clinique était compatible avec l'infection H5N1, les épidémiologistes du site de l'outbreak incluent cette femme comme cas initial dans le cluster. Le nouveau cas confirmé est un frère du cas initial. Des spécimens ont été pris le 21 mai et le même jour envoyés à Jakarta. Le test durant la nuit a confirmé son infection. Son fils de 10 ans est mort de l'infection H5N1 le 13 mai. Le père a été étroitement impliqué en s'occupant de son fils, et ce contact est considéré comme une source possible d'infection.
 Bien que la recherche continue, les résultats préliminaires indiquent que 3 des cas confirmés ont passé la nuit du 29 avril dans une petite salle ainsi que le cas initial à un moment où elle était asymptomatique et toussant fréquemment. Ces cas incluent les 2 fils et un second frère de la femme , âgé de 25 ans, qui est le cas unique de survie parmi les membres infectés de cette famille. D'autres membres infectés de la famille vivaient dans les maisons adjacentes. Tous les cas confirmés dans le cluster peuvent être directement liés pour la proximité et l'exposition prolongée à un patient pendant une phase de maladie grave. Bien que la transmission humain-à-humain ne puisse pas être éliminée, la recherche d'une source alternative possible d'exposition continue. (OMS)
rq revere :
Cette dernière phrase est d'une certaine importance. Si l'enfant de 10 ans avait contracté (la maladie) d'un des deux fils ou de l'oncle, qui ont été infectés par le cas index (la mère tombée malade le 27/4), alors le père est un cas tertiaire ou de quatrième génération. Ce serait le premier cas connu qui a dépassé une génération de cas d'infection d'humain à humain. Le rapport, « bien que la transmission interhumaine ne puisse pas être éliminée, la recherche d'une source alternative possible d'exposition continue » semble bizarre dans ce contexte. On pourrait penser de cette autre manière : « Bien que la transmission humain-à-humain semble la meilleure explication courante, d'autres sources d'exposition ne peuvent pas être éliminées. »

Une note additionnelle fournit une information maigre sur le séquençage de 2 virus isolés dans ce cluster (vraisemblablement isolés et confirmés par NAMRU2 à Jakarta) : " Le total séquençage génétique de 2 virus isolés à partir des cas de ce cluster a été accompli par des laboratoires de référence H5 de l'OMS à Hong Kong et aux Etats-Unis. Le séquençage de chacun des 8 segments de gène n'a trouvé aucune évidence de reassortissement génétique avec des virus de grippe d'humain ou de porc et aucune évidence de mutations significatives. Les virus n'ont montré aucune mutation liée à la résistance aux inhibiteurs de neuraminidase, y compris l'oseltamivir (Tamiflu). Les virus humains de ce cluster sont génétiquement semblables aux virus isolés dans la volaille à Sumatra du nord pendant un outbreak précédent. "
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 25 mai 2006 à 12:44:52
Dis, Anne, ce cluster indonésien m'a fait pensé à ces cas de mars en Azerbaïdjan... Si ça se trouve, il y avait ,là aussi, un cluster (h2h2h) , je m'explique :

Même famille ou proches, habitant même village de Daikyand district de Saylan (vivaient ensemble ou proximité les uns des autres... Oms avait en outre précisé : """Pour plusieurs de ces cas, les entretiens avec les familles n'ont pas permis d'établir des antécédents d'exposition directe à des volailles mortes ou malades.""""
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: niceam le 25 mai 2006 à 13:11:43
il y aurait eu aussi un cas en Thaîlande :

"Jusqu'ici il y a eu seulement des incidents isolés où une personne est censée en avoir infecté une autre. Un de ceux-ci était une femme de Bangkok, qui est revenue à son village pour nourrir son enfant qui était malade avec la grippe aviaire. Bien que la mère n'ait eu aucun contact avec des poulets, toutes les deux sont mortes."
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 25 mai 2006 à 21:59:50
http://www.who.int/wer/2006/wer8118.pdf

aie aie ! relire page 16 et 17..azerbaijan
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 27 mai 2006 à 06:53:55
Comme Anne ne semble pas devoir me remonter les bretelles avec mes suggestions de cluster sur l'Azerbaïdjan je vais m'autoriser un autre développement :

En y réfléchissant bien c'est rassurant de voir qu'il pourrait exister des clusters depuis des mois, voire des années, et que cela n'a pas provoqué de désastre alentours... Soit ça mûrit lentement et ça laisse le temps de la réaction et d'un traitement préventif efficace ;  soit l'OMS a raison et le virus n'a toujours pas muté et ne se transmet que dans des circonstances exceptionnelles.

Cette réflexion , bien sûr, n'enlève rien au fait que le H5N1 s'est considérablement répandu au cours des 12 derniers mois et qu'il constitue un fléau qu'il faut combattre.
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 27 mai 2006 à 07:50:34
oui, tu as raison.
en reprenant l'azerbaijan de pres, on s'appercoit que L'oms dans le texte si dessus n'exclut pas une transmission interH ( de plus les dates sont assez en faveur )
il avait été dit que les jeunes filles avaient deplumés les cygnes. or il semble rait que toutes n'y était pas
pour le cas de tarter : un jeune homme est mort ( non comptabilisé car pas de prvts ) puis sa soeur qui s'occuppait de lui est morte ensuite

donc des cas sporadiques de transmission inter H existent depuis plus longtemps qu'on ne le pense peut etre
peut etre masqués dans le bruit ambiant
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: gérarddesaintmars le 27 mai 2006 à 08:52:36
Anne, en soulevant à nouveau cette possibilité (?) de cluster en Azerbaïdjan , je voulais surtout attirer l'attention et provoquer éventuellement une réflexion,  s'il existe des clusters depuis des mois, voire des années, et que cela n'a pas provoqué de désastre(s)  alentours... cela pourrait signifier que :
- Soit ça mûrit lentement et ça laisse le temps de la réaction et d'un traitement préventif efficace ;
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: niceam le 27 mai 2006 à 09:36:09
oui, mais si on reprend la définition du niveau 4, il correspond à la réalité...
Titre: OMS CAS INDO UPDATE 14
Posté par: anne le 27 mai 2006 à 11:14:27
et bien gerard, je ne sais pas a quel niveau on est
c'est pourquoi j'avais deja posé la question du niveau 3 ou 4.;car je ne comprends pas la difference subtile de niveau
(et le doc Osterholm non plus...)

que l'on soit en 3 tres avancé, ou en 4.débutant...?
cela depend comment on regarde les choses, de quel coté on se place, quel est le seuil qui a été arbitrairement fixé avec une logique humaine ( qui n'est pas celle de la nature )
tout ceci est un peu fictif, je pense
car en fonction de l'evolutivité du virus , on peut passer direct ement de niveau 3 a 5

par ailleurs l'OMS accelere le plan prepandemique

je recolle ici l'adresse d'un article  essentiel du new england, pour un coup il a été traduit dans bcq de langues.

http://content.nejm.org/353_13_1374/NEJM_1374-1385_french.pdf

la transmission interh est connue depuis un moment, mais etait moins evidente a l'epoque
plus il y aura de cas humains, plus statisquement le virus mutera

wait and see