Forum Influmation

VIRUS H5N1 => EUROPE - ANIMAUX => Europe => Roumanie - Articles animaux => Discussion démarrée par: alain le 23 mai 2006 à 13:14:08

Titre: 45 foyers
Posté par: alain le 23 mai 2006 à 13:14:08
http://fr.news.yahoo.com/23052006/202/grippe-aviaire-43-foyers-en-roumanie-et-nouvelles-suspicions-bucarest.html

Grippe aviaire: 43 foyers en Roumanie et nouvelles suspicions à Bucarest

 
agrandir la photo
 
BUCAREST (AFP) - Le ministère roumain de l'Agriculture a annoncé mardi avoir recensé 43 foyers de grippe aviaire, dont deux à Bucarest depuis le début de la nouvelle épizootie qui a éclaté en Roumanie il y a dix jours.

Une quarantaine d'autres foyers possibles ont été également détectés ces dernières 24 heures, dont 32 pour le seul département de Prahova (Centre), et un autre dans le 6e arrondissement de Bucarest où trois poules ont été retrouvées mortes dans la nuit de lundi à mardi.

Le maire du 4e arrondissement de la capitale, Adrian Inimaroiu a, pour sa part, annoncé mardi avoir revu à la baisse le nombre de rues placées en quarantaine après la confirmation de la présence du virus de la grippe aviaire dans ce quartier de la banlieue sud.

"Nous avons décidé d'isoler seulement cinq rues, soit moint de 500 personnes, pour ne pas bouleverser la population", a-t-il déclaré à l'AFP.

Dans un premier temps lundi soir, M. Inimaroiu avait annoncé la mise en quarantaine de 13 000 habitants pour une période de 21 jours, ainsi que l'abattage de 2 500 volailles.

"Finalement, nous n'avons sacrifié que 230 volailles dans les rues à haut risque", a indiqué M. Inimaroiu.

La Roumanie avait déjà connu l'automne dernier une première épizootie de grippe aviaire qui avait été déclarée "éradiquée" le 21 avril après avoir touché une cinquantaine de localités, notamment du Sud-Est.

Mais alors que l'extension de la maladie avait été attribuée à la présence des oiseaux migrateurs, dont l'un des itinéraires privilégiés passe par le delta du Danube (sud-est), les autorités se disent aujourd'hui incapables d'expliquer la présence du virus dans des villes telles que Bucarest ou Sibiu (centre).

"Nous avons invité en Roumanie des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), car pour l'instant nous ignorons la manière dont le virus est arrivé dans la capitale", a déclaré M. Flutur.

"L'important est qu'aucun cas humain de grippe aviaire n'ait été enregistré", s'est-il toutefois félicité.

La présence du virus à Bucarest a par ailleurs relancé le débat sur la nécessité d'y interdire l'élevage des volailles, incompatible avec "l'image d'une capitale européenne", selon le maire Adriean Videanu.

Les autorités ont également annoncé qu'une centaine de personnes avaient été entendues dans le cadre de l'enquête sur la vente illégale de volailles vivantes par l'élevage Drakom Silva de Codlea, à l'origine de la propagation de la maladie.

Dans le seul département de Brasov (centre), le plus sévèrement touché, 253.000 volailles ont été abattues ces derniers jours.

La découverte du virus à Brasov, mais aussi à Sibiu et Sighisoara, trois villes du centre du pays particulièrement prisées par les vacanciers, risque en outre de porter un coup dur au tourisme, ont indiqué plusieurs voyagistes.