Forum Influmation

VIRUS H5N1 => AFRIQUE - HUMAINS => Afrique => Djibouti - Articles humains => Discussion démarrée par: anne le 11 mai 2006 à 17:42:41

Titre: petite fille 2 ans/ djibouti 2006/ OMS
Posté par: anne le 11 mai 2006 à 17:42:41
un humain djibouti, le 27, testé par labos OMS au caire....

by Nasser Fathmy 35 minutes ago

DJIBOUTI (AFP) - The tiny Red Sea state of Djibouti reported east Africa's first human case of the deadly H5N1 deadly bird flu strain and said some chickens were also infected.
ADVERTISEMENT

The health ministry said that virology tests from samples of an infected person taken last month were positive for the virulent strain of the flu virus, which had also affected three domestic fowl.

"Tests from a person suffering from flu-like symptoms on April 27 were positive for the disease," the ministry said in a statement read on state radio. "Three domestic hens were also affected by the virus."
Titre: DJIBOUTI PREMIER CAS HUMAIN
Posté par: niceam le 11 mai 2006 à 18:07:43
article sélectionné par anne, trad niceam

L'état minuscule de Djibouti sur la Mer Rouge a rapporté le premier cas humain d'Afrique de l'Est de la souche mortelle de la grippe aviaire H5N1 et a fait savoir que quelques poulets ont été également infectés.  

Le ministre de la santé a indiqué que les tests virologiques des échantillons de sang d'une personne infectée, pris le mois dernier, étaient positifs pour le virus de la grippe aviaire, qui avait également affecté 3 volailles domestiques.    

Les « tests d'une personne souffrant des symptômes de grippe le 27 avril, étaient positifs pour la maladie, »a dit le ministre dans un rapport lu sur la radio d'état. « Trois poules domestiques ont été également affectées par le virus. »    Le ministère a indiqué que les tests ont été effectués avec la collaboration de l'OMS par un laboratoire au Caire, mais n'ont pas donné la condition ou l'identité de la personne infectée.    

Mais il a indiqué que la personne avait été en contact direct avec la volaille infectée, et il a invité la population à éviter la proximité aux oiseaux vivants et à rapporter les décès suspects de la volaille.    

Le ministre a ajouté que le gouvernement prenait « toutes les précautions nécessaires » pour éviter la propagation du virus, et qu'il intensifierait sa surveillance des humains et de la volaille, et assurerait la fourniture de médicaments pour la traiter.    

Djibouti est le premier pays en Afrique de l'Est à rapporter l'apparition du virus H5N1 dans des oiseaux ou des humains et la seconde en Afrique pour rapporter un cas humain après l'Egypte.    

C'est le huitième pays africain à trouver la souche virale dans les oiseaux après le Nigéria, l'Egypte, le Niger, le Cameroun, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Soudan.    Le virus H5N1 a frappé des troupeaux de volaille dans des douzaines de pays en Asie, Europe et en Afrique et a pris plus de 100 vies humaines, mais en Afrique, seulement l'Egypte jusqu'à présent a eu des morts humaines avec 5 décès rapportés.    

Les services d'hygiène avaient longtemps averti que l'Afrique de l'Est présentait un risque particulier pour la diffusion du virus parce qu'elle accueille un grand nombre d'oiseaux migrateurs supposés être des vecteurs.    

Mais les outbreaks suspectés qui ont été rapportés après les décès en masse d'oiseaux dans des pays tels que l'Ethiopie, l'Erytrée et le Kenya ont tous été négatifs jusqu'ici.
Titre: c'est un enfant de 2ans
Posté par: alain le 12 mai 2006 à 05:50:08
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060512.FAP6028.html  

Premier cas humain de grippe aviaire à Djibouti

AP | 12.05.06 | 01:43


GENEVE (AP) -- Un bébé de deux ans a contracté le virus H5N1 de la grippe aviaire à Djibouti, devenant le premier cas de la maladie dans ce pays, a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
"Je pense que la personne est toujours vivante. Il s'agit d'une petite fille de deux ans", a déclaré le porte-parole de l'OMS Dick Thompson à l'Associated Press (AP) à Genève. Il a précisé que le virus avait été détecté par les services médicaux de la Marine américaine au Caire, mais il n'a pas donné d'autres détails.
Le gouvernement de Djibouti a confirmé ce premier cas humain de grippe aviaire, ajoutant que trois poulets avaient également été infectés.
"Djibouti devient ainsi le premier pays de la corne d'Afrique à avoir détecté un cas humain et des cas animaux de grippe aviaire", a indiqué le gouvernement de Djibouti sur le site Internet de l'agence officielle de presse du pays.
Aucun détail sur l'état de santé du bébé infecté n'a été fourni. On sait seulement qu'elle a présenté les symptômes de la maladie le 27 avril.
La grippe aviaire a fait 115 morts depuis son apparition en 2003 en Asie, selon l'OMS. AP
Titre: cas humain djibouti
Posté par: anne le 12 mai 2006 à 15:34:37
Avian influenza – situation in Djibouti
OMS
12 May 2006

The Ministry of Health in Djibouti has confirmed the country’s first case of human infection with the H5N1 avian influenza virus. The patient is 2-year-old girl from a small rural village near the border with Somalia. She developed symptoms on 23 April. She is presently in a stable condition with persistent symptoms.

premier cas, 2 ans fille, d'un village rural pres de la frontiere somalienne
sympto le 23 avril, condition stable avec sympto persistants


Three tests conducted on 10 May by the Cairo-based US Naval Medical Research Unit 3 (NAMRU-3) confirmed the child’s infection with the H5N1 virus. She is the first case of human infection reported in the Horn of Africa.

3 tests le 10 mai par unité labo NAMRU 3, confirme l'infection

Three of the child’s siblings are under investigation for possible infection and are also receiving care. Samples have been taken and are being sent to NAMRU-3 for testing.
3 autres siblings ( freres et soeurs ?) sous investiguation pour infection possible recoivent des soins
prvts envoyes au NAMRU

Health authorities in Djibouti initiated surveillance for human cases following reports of a small number of chicken deaths in early April. NAMRU-3 has also confirmed the presence of H5N1 virus in samples from three birds.
les autorites de santé ont debuté la surveillance humaine apres quelques cas de poulets morts debut avril. NAMRU confirme la presence de H5n1 pour 3 oiseaux

Surveillance for additional human and animal cases is presently under way, but is hindered by the country’s lack of resources and of epidemiological and laboratory capacities. The search for human cases has been further complicated by a concurrent outbreak of dengue fever, which can mask the occurrence of other febrile illnesses with abrupt onset of symptoms, including H5N1 infection.
surveillance pour animaus et humain en cours, mais limité par le manque de ressource et de capacités labo et epidemiologie

compliqué car le PAYS SUBIT UNE OUTBREAK DE DENGUE, qui peut masquer l'apparition d'autres maladies febriles, avec debut brutal des syptomes dont la GA

The situation in animals is poorly understood. Most of the country’s population is concentrated in the Djibouti district, where many households keep small numbers of poultry. Poultry production in other parts of the country is virtually non-existent. High mortality in poultry flocks has not been detected to date.
la situation animale est peu comprise. la plupart des petits elevages sont a djibouti, la production de poules dans les autres parties du pays est quasiment inexistante

At the request of the Ministry of Health, WHO is arranging urgent support for the country’s investigation and response to the outbreak.
Titre: cas humain djibouti
Posté par: niceam le 12 mai 2006 à 18:27:25
Djibouti: 3 nouveaux cas suspects de grippe aviaire chez l'homme

GENEVE - Trois cas suspects de grippe aviaire ont été dénombrés chez l'homme à Djibouti en plus du cas confirmé de H5N1 déjà annoncé, a rapporté vendredi l'Organisation mondiale de la santé à Genève.

Les autorités djiboutiennes ont annoncé jeudi un premier cas humain de grippe aviaire chez un patient qui a fait l'objet d'un prélèvement le 27 avril.

Lors d'un point de presse à Genève, le porte-parole de l'OMS, Fadéla Chaïb, a précisé que le patient était une petite fille de deux ans actuellement sous surveillance médicale à Djibouti.

Trois personnes de son entourage sont actuellement en observation et des prélèvements ont été envoyés à un laboratoire du Caire pour déterminer si ces proches sont également atteints par le H5N1, a déclaré le porte-parole.

La petite fille est originaire d'un village du district d'Arta, proche de la frontière somalienne, a précisé Mme Chaïb. "Elle est dans un état stable mais les symptômes persistent", a-t-elle déclaré.

Le laboratoire naval américain en Egypte "a aussi confirmé la présence du virus H5N1 dans des échantillons de trois poulets," mais le taux de mortalité chez les volailles étaient "bas", a précisé l'OMS dans un communiqué.

La surveillance concernant de possibles cas humains a été en partie gênée par une éruption de dengue à Djibouti, qui a pu masquer la présence d'autres maladies, y compris l'infection H5N1, ayant de mêmes symptômes, telle que l'irruption brusque de fièvre, a précisé l'OMS.

Le gouvernement de Djibouti a demandé à l'OMS de lui fournir une assistance technique et l'institution doit dépêcher sur place une centaine de trousses d'équipement destinées au personnel médical ainsi que du Tamiflu, cet anti-grippal censé être efficace contre la grippe aviaire.

L'OMS envisage aussi l'envoi d'une équipe de trois personnes, un épidémiologiste, un expert de la lutte contre les infections et un spécialiste de la communication sanitaire, auprès des populations menacées, a précisé Mme Chaïb.

(©AFP / 12 mai 2006 19h07)
Titre: cas humain djibouti
Posté par: anne le 15 mai 2006 à 07:48:13
Grippe aviaire: Djibouti demande l'aide de la communauté internationale


©AFP - Nasser Tahana
DJIBOUTI (AFP) - Monday 15 May 2006 - 00:06
Le ministre de la Santé de Djibouti, Abdallah Abdillahi Miguil, a demandé dimanche l'aide de communauté internationale pour éradiquer la grippe aviaire dans ce pays d'Afrique de l'Est où un premier cas humain a été enregistré.
"La situation n’est pas si catastrophique jusqu’ici, mais l’appui de nos partenaires nous est indispensable pour pouvoir faire face aux conséquences de cette maladie", a déclaré M. Miguil lors d'une conférence de presse à Djibouti.
"Des pays amis et des organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Usaid doivent nous fournir le plus rapidement possible des équipements et des médicaments antiviraux pour nous préparer à toute éventualité", a-t-il ajouté.
Dans le cadre des dispositifs préventifs mis en place, le ministre de la Santé a indiqué qu’"une mare de décontamination" avait été installée au niveau de Nagad, une bourgade située avant l’entrée de la capitale.
La fillette de deux ans contaminée par le virus hautement pathogène vivait à Damerjog, localité située à 15 km au sud-est de Djibouti-ville.
"Son état n'est pas préoccupant pour l'instant", a affirmé M. Miguil.
"Deux membres de sa famille présentent aussi les signes de cette maladie, mais nous attendons les résultats des analyses", a-t-il précisé. L'OMS avait annoncé vendredi que trois personnes de l'entourage de l'enfant étaient en observation.
Par ailleurs, la totalité des quelque 3.000 volailles à Djibouti seront abattus dans les jours qui viennent, a annoncé lors de la conférence de presse le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Abdoulkader Mohamed Kamil, précisant que l’Etat dédommagera les familles propriétaires.
Des tests menés sur trois poulets - un mort et deux vivants qui ont ensuite été abattus - s'étaient avérés positifs, avaient annoncé jeudi les autorités djiboutiennes.
"Une équipe mobile chargée de la surveillance épidémiologique a été également mise sur pied afin de prévenir une éventuelle propagation du virus", a également annoncé le ministère djiboutien de la Santé.
Enfin, une équipe d'un laboratoire égyptien doit arriver lundi à Djibouti pour assister le personnel de la santé djiboutien.
Djibouti, petit Etat d'environ 700.000 habitants, est le deuxième pays africain, après l'Egypte, où le virus H5N1 a contaminé des êtres humains. En Egypte, cinq personnes sont décédées après avoir contracté la maladie.
Djibouti est le premier pays d'Afrique de l'Est où le H5N1 est détecté et le huitième pays du continent touché par l'épizootie.
Titre: cas humain djibouti
Posté par: shl78 le 15 mai 2006 à 19:58:32
Choukri, le premier cas humain de grippe aviaire

(http://www.lanation.dj/news/2006/ln56/Dsc064313.jpg)

L'annonce est brutale, effrayante. A Damerjog, petite bourgade du district d'Arta, à 9 kilomètres au Sud-est de la capitale, les gens sont bouleversés. Dans ce hameau paisible où se côtoient éleveurs et maraîchers, la nouvelle est tombée comme un couperet. Les villageois agglutinés par petits groupes aux alentours du centre de soins, n'ont que ça à la bouche.
Tout le monde a peur de cette maladie. La grippe aviaire est devenue une réalité du jour au lendemain. Eux qui étaient accoutumés à l'anémie, la malnutrition ou à la fièvre dengue n'arrivent pas à comprendre cette nouvelle maladie. Pour eux, c'est juste une mauvaise publicité pour Damerjog, cette bourgade qui commençait à redresser la tête économiquement avec l'arrivée des Américains. Pourtant, la grippe aviaire existe bel et bien et la première victime s'appelle Choukri Abdi Ali.

La fillette au H5N1
Samedi dernier lors d'un reportage, nous avons rendu visite à cette fillette ordinaire de 2 ans. Le regard vitreux, le teint halé, elle semble à première vue éreintée. Dans les locaux de la pharmacie du centre de soins communautaire de Damerjog aménagé à l'occasion, la fillette est allongée sur un lit sommaire sous perfusion. Selon les médecins, elle semble tirée d'affaire avec le TAMIFLU. Cet anti-grippal censé être efficace contre la grippe aviaire lui a été administrée. "Mais des montées de fièvres intermittentes persistent ", déclare Kamil Issa, l'infirmier de garde.

A côté d'elle, ses frères et sœurs ainsi que sa mère avec son dernier-né sous le bras. L'infirmière major en poste au CSC de Damerjog nous a affirmé que les autres enfants de la famille ont développé les mêmes symptômes que leur sœur.

A ce titre, selon la responsable, pour des analyses poussées, des échantillons de sang de ces enfants ont été envoyés au laboratoire de Namru III du Caire, celui- là même qui a diagnostiqué le H5N1 chez Choukri.

A notre arrivée, la fillette incrédule, paniquée par les crépitements des flashs éclate en sanglots.  Sa mère, plus par désespoir que par réflexe maternel, essaie de la rassurer tant bien que mal. Cette femme au foyer a du mal à croire que sa fille hospitalisée depuis jeudi dernier souffre de cette étrange maladie. Comme un malheur n'arrive jamais seul, elle a peur pour ses trois autres enfants, alités auprès de Choukri.
Des volailles d'une basse cour à l'origine de la contamination
Comme il n'existe pas d'élevage de volailles à Djibouti, il est normal que la population émette des doutes sur l'apparition soudaine de cette maladie. Selon toute vraisemblance, la petite Choukri Abdi Ali a été contaminée par les poules de sa basse-cour (onze).
Des volailles qui eux côtoient des oiseaux d'eaux issus de l'importante zone de conservation d'oiseaux de la côte qui borde le village de Damerjog.
Cette zone qui serait située sur un important couloir aérien des oiseaux migrateurs représente désormais un danger permanent pour les riverains. D'ailleurs, c'est pour cela que les responsables du ministère de l'Elevage qui ont recensé quelques 3000 têtes de poules dans le pays entreprendront une campagne massive d'abattage de volailles très prochainement. Il faudra par ailleurs, selon eux, mettre un terme à l'importation des volailles, surtout de ceux provenant des pays limitrophes.
A ce titre, les importateurs ont toujours fait fi des interdictions, et continuent toujours à vendre leurs volailles au vus et au su des autorités concernées. Le temps est venu d'agir vite. Et de sévir contre ceux qui refusent de coopérer.

Arteh

http://www.lanation.dj/news/2006/ln56/national8.htm
Titre: DJIBOUTI la petite fille sort de l'hopital...
Posté par: niceam le 22 mai 2006 à 22:05:39
http://www.lanation.dj/news/2006/ln58/national14.htm

La petite Choukry sort de l'hôpital

C'est vendredi 19 mai 2006 que la petite fille Choukry Abdi Robleh et les membres de sa famille quittent le centre de santé de Damerjog, une semaine après leur admission. Le premier cas humain djiboutien détecté au virus H5N1 se porte bien selon les propos du docteur Moktar Mahamoud Sougueh, responsable de l'équipe médicale dépêchée au chevet de la patiente. " Son état s'est amélioré de jour en jour. Nous avons décidé de sa sortie, le vendredi parce qu'elle présentait un  meilleur état général. Elle n'avait pas de fièvre, elle n'avait plus de signe de gravité " souligne le médecin.

Dr Moktar est également membre de l'équipe mobile en mission de surveillance. Leur mission s'étalera encore deux semaines et leurs rondes dans la région qui les a mené jusqu'à la frontière avec le Somaliland, n'ont donné point de cas suspect. Quant à la petite fille et les membres de sa famille, ils ont reçu un traitement de Tamiflu durant cinq jours.

Mais le hic, ce que si les symptômes ont disparu, des analyses définitives n'ont pas été procédées pour avoir le cœur net. Les résultats des membres de la famille ne sont pas encore disponibles ou du moins publics. De même, les échantillons sanguins des volailles pris lors de l'abattage ne sont pas encore disponibles. Toutefois, la situation de risque est écartée. Le médecin reconnaît que la riposte fut rapide et coordonné par un comité ad hoc. "Nous avons maîtrisé le risque actuel par la riposte rapide avec une collaboration multisectorielle," termine Dr Moktar.
SIC
Titre: Re : petite fille 2 ans/ djibouti 2006/ OMS
Posté par: anne le 11 septembre 2007 à 16:13:28
OMS  : http://www.who.int/csr/don/2006_05_12/fr/index.html

Grippe aviaire – situation à Djibouti

12 mai 2006

Le Ministère de la Santé de Djibouti a confirmé le premier cas d'infection humaine par le virus H5N1 de la grippe aviaire dans ce pays. La patiente est une fillette de 2 ans d'un petit village dans le district d'Arta. Les symptômes sont apparus le 23 avril. Elle se trouve actuellement dans un état stable avec des symptômes persistants.

Les trois tests effectués le 10 mai par l'Unité 3 de recherche médicale de la Marine des Etats-Unis (NAMRU-3, US Naval Medical Research Unit 3), basée au Caire, ont confirmé l'infection de l'enfant par le virus H5N1. C'est le premier cas d'infection humaine signalé dans la Corne de l'Afrique.

Des examens sont en cours pour trois de ses frères et sœurs qui reçoivent actuellement un traitement. Des échantillons ont été prélevés et envoyés à la NAMRU-3.

Les autorités sanitaires de Djibouti ont entrepris une surveillance des cas humains à la suite de rapports faisant état de morts de volailles en petit nombre début avril. La NAMRU-3 a également confirmé la présence du virus H5N1 dans des échantillons prélevés sur trois poulets.

Une surveillance a été instaurée pour détecter de nouveaux cas humains ou animaux éventuels, mais elle se heurte au manque de ressources du pays, ainsi qu'aux moyens insuffisants dans les secteurs de l'épidémiologie et des laboratoires. La recherche des cas humains est encore compliquée par une flambée concomitante de dengue, qui peut masquer la survenue d'autres maladies fébriles avec apparition brusque des symptômes, parmi lesquelles l'infection à H5N1.

On connaît mal la situation chez l'animal. La plus grande partie de la population du pays se concentre dans le district de Djibouti, où de nombreux foyers ont de petites basses cours. La production de volailles dans d'autres parties du pays est limitée et, à ce jour, on n'a pas détecté de mortalité élevée de volailles.

A la demande du Ministère de la Santé, l'OMS prend des dispositions pour aider d'urgence le pays à enquêter sur la flambée et à y riposter.