Forum Influmation

VIRUS H5N1 => EUROPE - ANIMAUX => Europe => Suisse - Articles animaux => Discussion démarrée par: niceam le 09 mai 2006 à 18:57:06

Titre: SUISSE : REFLECHIR AUX CAUSES
Posté par: niceam le 09 mai 2006 à 18:57:06
http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20060509142145599172194810700.xml&associate=phf0243
Grippe aviaire: Uniterre demande de réfléchir aux causes

BERNE - Des représentants d'organisations paysannes ont "confiné" durant un quart d'heure les fonctionnaires de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Berne. Cette pause forcée visait à faire réfléchir les autorités sanitaires aux causes de la grippe aviaire.

Portant masques et combinaisons de protection blanche, emmenés par le président d'Uniterre Pierre-André Tombez, la poignée de militants a conjuré l'OFSP de ne plus attendre que "le mal soit fait pour prendre des décisions". Si une nouvelle crise survient, l'Etat doit mettre sa priorité sur la sécurité alimentaire, a déclaré M. Tombez.

La grippe aviaire s'est développée dans les immenses élevages du tiers-monde, selon Uniterre. L'éclatement de l'épizootie illustre les risques liés à la libéralisation, à l'industrialisation et à la concentration à outrance des productions et des marchés agricoles, diagnostique l'organisation.

Pour prévenir les crises liées à la peste aviaire et à la vache folle, il n'y qu'une solution: celle de respecter le principe de la souveraineté alimentaire, assure M. Tombez. Les populations doivent pouvoir choisir le type d'agriculture et d'alimentation qu'elles souhaitent, sans dumping vis-à-vis des pays tiers.

Le président d'Uniterre a critiqué les autorités fédérales qui ont "amoncelé des montagnes de Tamiflu" payé au prix fort plutôt que de se soucier du sort des agriculteurs et de soutenir les prix de la volaille.

Par la voix de leur directeur Herbert Karch, les petits paysans ont reproché à l'administration fédérale d'avoir augmenté sans sourciller les capacités d'élevage, ce qui entraîne l'effondrement des prix. Les exigences d'étiquetage de l'OFSP en cas de nouveau confinement de la volaille sont jugées en outre "contre-productives et défavorables" pour le consommateur.
(ats / 09 mai 2006 14:21)

bravo la Suisse, prenons en de la graine !
Titre: Re: SUISSE : REFLECHIR AUX CAUSES
Posté par: gentille le 09 mai 2006 à 19:15:19
Citation de: "niceam"
http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20060509142145599172194810700.xml&associate=phf0243
Grippe aviaire: Uniterre demande de réfléchir aux causes

BERNE - Des représentants d'organisations paysannes ont "confiné" durant un quart d'heure les fonctionnaires de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Berne. Cette pause forcée visait à faire réfléchir les autorités sanitaires aux causes de la grippe aviaire.

Portant masques et combinaisons de protection blanche, emmenés par le président d'Uniterre Pierre-André Tombez, la poignée de militants a conjuré l'OFSP de ne plus attendre que "le mal soit fait pour prendre des décisions". Si une nouvelle crise survient, l'Etat doit mettre sa priorité sur la sécurité alimentaire, a déclaré M. Tombez.

La grippe aviaire s'est développée dans les immenses élevages du tiers-monde, selon Uniterre. L'éclatement de l'épizootie illustre les risques liés à la libéralisation, à l'industrialisation et à la concentration à outrance des productions et des marchés agricoles, diagnostique l'organisation.

Pour prévenir les crises liées à la peste aviaire et à la vache folle, il n'y qu'une solution: celle de respecter le principe de la souveraineté alimentaire, assure M. Tombez. Les populations doivent pouvoir choisir le type d'agriculture et d'alimentation qu'elles souhaitent, sans dumping vis-à-vis des pays tiers.

Le président d'Uniterre a critiqué les autorités fédérales qui ont "amoncelé des montagnes de Tamiflu" payé au prix fort plutôt que de se soucier du sort des agriculteurs et de soutenir les prix de la volaille.

Par la voix de leur directeur Herbert Karch, les petits paysans ont reproché à l'administration fédérale d'avoir augmenté sans sourciller les capacités d'élevage, ce qui entraîne l'effondrement des prix. Les exigences d'étiquetage de l'OFSP en cas de nouveau confinement de la volaille sont jugées en outre "contre-productives et défavorables" pour le consommateur.
(ats / 09 mai 2006 14:21)

bravo la Suisse, prenons en de la graine !


les petits pays sont peut être plus sages que ceux qui croient absolument devoir paraître "grands"
Titre: SUISSE : REFLECHIR AUX CAUSES
Posté par: gribouille le 09 mai 2006 à 22:12:58
Réfléchir aux causes me semblent très bien !
 ;D