Forum Influmation

VIRUS H5N1 => AFRIQUE ANIMAUX => Afrique => Côte d'Ivoire - Articles animaux => Discussion démarrée par: gérarddesaintmars le 04 mai 2006 à 06:17:32

Titre: Côte Ivoire : H5N1 confirmé oiseaux sauvages + élevage
Posté par: gérarddesaintmars le 04 mai 2006 à 06:17:32
source : http://fr.news.yahoo.com/03052006/202/cote-d-ivoire-confirmation-de-la-presence-du-virus-h5n1.html

""Côte d'Ivoire: confirmation de la présence du virus H5N1 à Abidjan
 
Le gouvernement ivoirien a officiellement confirmé mercredi soir la découverte à Abidjan de plusieurs foyers de grippe aviaire sous sa forme hautement pathogène du virus H5N1, sur des oiseaux sauvages mais également des poules d'élevage.
......
L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) avait annoncé le 26 avril à Paris la découverte de deux foyers de grippe aviaire, sous sa forme du virus H5N1, à Marcory et Treichville (deux quartiers populaires de la capitale économique ivoirienne), et dans la région des Lagunes.

Le gouvernement ivoirien avait alors affirmé ne pas en avoir eu la confirmation officielle par le laboratoire de référence de l'OIE à Padoue (Italie), parlant uniquement de "suspicion".

"Nous avons finalement reçu les résultats du laboratoire de l'OIE", a indiqué le ministre de la Production animale, qui s'exprimait en direct sur le plateau du journal télévisé du soir.

"Dans le district d'Abidjan, comme le soupçonnaient nos laboratoires nationaux, un épervier retrouvé mort à Treichville est mort de la grippe aviaire", a-t-il expliqué.

"Des canards suspectés d'infection sont effectivement morts de grippe aviaire, et à cela s'ajoute un élevage de poules pondeuses à Bongerville (périphérie d'Abidjan)", a précisé M. Douaty.

"Au total, le district d'Abidjan a été frappé, au niveau des oiseaux sauvages ainsi que des poules" d'élevage, a-t-il reconnu, appelant les Ivoiriens à "garder leur calme".

Le ministre juge "qu'il est maintenant indiqué que des mesures sanitaires soient prises pour protéger le consommateur, les élevages avicoles et la santé publique de façon globale".

"La grippe aviaire n'est pas une fatalité. Il existe des méthodes pour la maîtriser et le gouvernement a mis en place des mesures pour contenir l'évolution de la maladie, sinon l'éradiquer, mais aussi permettre aux Ivoiriens de se nourrir sainement", a-t-il tenté de rassurer.

"Il n'y a pas de grippe aviaire" en dehors d'Abidjan, a par ailleurs affirmé le ministre: "ni à Bondoukou (est), Bouaké (centre) et Korhogo (nord)", où des oiseux et poulets retrouvés morts récemment faisaient soupçonner la présence du virus H5N1.

La Côte d'Ivoire est le septième pays d'Afrique touché par le virus H5N1 de la grippe aviaire, après successivement le Nigeria, l'Egypte, le Niger, le Cameroun, le Burkina Faso et le Soudan.

......
"""""""""""""""""
Titre: Re : Côte Ivoire : H5N1 confirmé oiseaux sauvages + élevage
Posté par: gene le 15 octobre 2009 à 16:29:04
La grippe aviaire H5N1 existe toujours , même si elle fait peu parler d'elle .

http://news.abidjan.net/h/344349.html

Santé animale : La grippe aviaire de retour-------------------------------------------------------------------------------- 
   jeudi 15 octobre 2009 - Par Nord-Sud   

Les 7 corbeaux dont les cadavres ont йtй dйcouverts rйcemment au lycйe Blaise Pascal de la Riviera ont йtй tuйs par la grippe H5N1 ou grippe aviaire, a affirmй hier le ministиre de la Production animale et des Ressources halieutiques. Les oiseaux ont йtй examinйs par le Laboratoire national d'appui au dйveloppement agricole (Lanada). Dиs que les rйsultats ont йtй connus, le gouvernement a fait fermer l'йtablissement pour une dйsinfection des locaux. La zone а risque йtй mise sous une surveillance sur un rayon de 2 km. Les manњuvres qui ont manipulй les cadavres des corbeaux ont йtй placйs sous surveillance mйdicale. La surveillance qui existait dйjа dans les marchйs de volailles et dйtours depuis la dйcouverte des premiers cas de grippe aviaire а Abidjan, en 2007, a йtй renforcйe. Le ministиre appelle les professionnels de la volaille et la population а la vigilance. Tout dйcиs suspect doit кtre signalй au 20 21 10 08 ou au 20 22 45 33.