Forum Influmation

VIRUS H5N1 => EUROPE - ANIMAUX => Europe => Belgique - Articles animaux => Discussion démarrée par: shl78 le 25 avril 2006 à 20:09:54

Titre: Fin du confinement pour les volailles de particuliers
Posté par: shl78 le 25 avril 2006 à 20:09:54
Fin du confinement pour les volailles de particuliers dès le 1er mai


Le Commissariat Influenza a annoncé, comme prévu, les mesures d'assouplissement.

AP

Bonne nouvelle pour les volatiles: la migration de printemps des oiseaux étant à présent terminée et le risque qui y est associé d'introduction de virus de la grippe aviaire étant de ce fait réduit, l'heure est venue d'assouplir une série de mesures préventives. À partir du 1er mai, comme prévu dans le planning établi en décembre 2005, la mesure de confinement des volailles de particuliers sera levée dans tout le pays. Elle ne sera en effet plus obligatoire que dans les zones naturelles sensibles, et ce exclusivement pour les détenteurs professionnels de volailles. Le commissariat Influenza conseille toutefois de limiter au maximum le contact entre les volailles et les oiseaux vivant à l'état sauvage, tout en rappelant que, dans les zones naturelles sensibles, le nourrissage et l'abreuvement des volailles et autres oiseaux doit toujours se faire à l'intérieur ou dans un endroit qui n'est pas accessible pour les oiseaux sauvages.

Si cette mesure est également vivement conseillée aux particuliers ne vivant pas dans les zones naturelles sensibles, pour les professionnels, elle est d'application dans tout le pays.

Quant à la participation des volailles détenues à titre professionnel à des expositions et à des concours, elle demeure interdite dans tout le pays, alors que les volailles de particuliers et les autres oiseaux sont à nouveau autorisés à prendre part à de telles manifestations. Au niveau des marchés, seuls sont autorisés ceux où les marchands sont séparés et où les animaux sont d'origine garantie, quel que soit le type de volaille ou d'oiseau.

À propos de la période de confinement telle qu'on l'a connue jusqu'ici, le Commissariat Influenza s'estime satisfait de la façon dont tant les professionnels que les particuliers ont respecté les mesures de confinement imposées. Il n'est d'ailleurs pas exclu qu'elles doivent à nouveau l'être lors des prochaines migrations au prochain automne.

280 oiseaux morts testés

Le point a également été fait en ce qui concerne le site Internet www.influenza.be: il a enregistré au total plus de 250 000 visiteurs, alors que le call center (0800.99.777) a reçu plus de 15 400 appels. Plusieurs pics de visites ont été enregistrés depuis le lancement du site le 18 novembre 2005, le pic absolu ayant été enregistré le 22 février dernier avec 12 000 visiteurs en une seule journée, après l'annonce de l'entrée en vigueur d'une mesure de confinement à partir du 1 éme r mars.

Le call center est également associé au monitoring passif, c'est-à-dire à l'examen des oiseaux morts. Depuis la mi-février 2006, 280 oiseaux morts ont été testés (canards, cygnes, oies, mouettes, étourneaux, pigeons, poules d'eau...). Les causes de mortalité étaient variables mais aucune suspicion de grippe aviaire n'a été constatée. Quant au monitoring actif, il a enregistré 1617 oiseaux testés. Deux cas de H 3N 6 ont été diagnostiqués mais sans conséquence significative.

Source:
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=282199


Grippe aviaire la Belgique assouplie les mesures de protection

Grippe aviaire Belgique – Le gouvernement belge a annoncé l'assouplissement des mesures de protection belges contre la grippe aviaire à partir du 1er mai 2006. A présent que la migration de printemps des oiseaux est passée, on peut dire que le risque qui y est associé d'introduction de virus de la grippe aviaire s'est également réduit. Cette diminution du risque justifie l'assouplissement d'une série de mesures préventives. Comme prévu dans le planning établi en décembre 2005, à partir du 1er mai, les mesures suivantes seront encore d'application :

- La mesure de confinement n'est plus obligatoire que dans les zones naturelles sensibles, et ce exclusivement pour les détenteurs professionnels de volailles. La mesure de confinement des volailles de particuliers est levée dans tout le pays. Il reste cependant conseillé de limiter au maximum le contact entre les volailles et les oiseaux vivant à l'état sauvage.

- Dans les zones naturelles sensibles, le nourrissage et l'abreuvement des volailles et autres oiseaux doit toujours se faire à l'intérieur ou dans un endroit qui n'est pas accessible pour les oiseaux sauvages. Cette mesure est également vivement conseillée aux particuliers qui ne vivent pas dans les zones naturelles sensibles. Pour les professionnels, cette mesure est d'application dans tout le pays. La localisation des zones naturelles sensibles a été adaptée en février de cette année, on peut la consulter sur le site Internet de l'Agence alimentaire, sous la rubrique « grippe aviaire ».

- La participation des volailles détenues à titre professionnel à des expositions et à des concours reste interdite dans tout le pays. Les volailles de particuliers et les autres oiseaux sont toutefois à nouveau autorisés à prendre part à de telles manifestations. Quant aux marchés, seuls sont autorisés ceux où les marchands sont séparés et où les animaux sont d'origine garantie, quel que soit le type de volaille ou d'oiseau.

- La procédure de desserrage des volailles détenues à titre professionnel est également assouplie.

De la période qui vient de se terminer, il ressort que la mesure de confinement a été bien suivie, tant par les détenteurs professionnels de volailles que par les citoyens. Les services de police n'ont dû intervenir que de façon sporadique. Le ministre de la Santé publique Rudy Demotte remercie la population pour ce témoignage de civisme et fait remarquer que les efforts fournis et les investissements consentis ne sont pas perdus : il n'est, en effet, pas exclu qu'à l'occasion des migrations d'automne, les volailles et éventuellement les autres oiseaux doivent à nouveau être confinés.

La totale absence du moindre cas ou du moindre foyer en Belgique conforte les autorités dans leur conviction de l'utilité des mesures prises.

Le site internet www.influenza.be a enregistré au total plus de 250.000 visiteurs. Depuis son lancement le 18 novembre 2005, nous pouvons observer plusieurs pics de visites, qui d'une fois à l'autre se révèlent plus importants. Cette augmentation est liée à la notoriété croissante du site web en tant que canal des autorités en ce qui concerne la grippe saisonnière, la grippe aviaire et une éventuelle pandémie grippale.

Le premier pic s'est produit aux alentours du 18 novembre et a coïncidé avec l'annonce publique de la création du site. Le nombre maximum de visiteurs s'est alors élevé à plus de 2300 par jour. Le deuxième pic a eu lieu en janvier et a coïncidé avec la détection du virus H5N1 dans l'avifaune en Turquie et avec l'accroissement du nombre de contaminations humaines. En cette période, la Belgique a elle aussi été confrontée à un premier cas humain potentiel sur son territoire (un journaliste russe de retour de Turquie). Le site internet a connu en cette période un maximum de 3100 visiteurs le 19 février 2006. Dans la deuxième moitié du mois de février, de plus en plus de pays européens ont été touchés par la grippe aviaire (l'Allemagne, le 14 février, la France le 17 février, ?). Le 15 février, le Commissariat interministériel Influenza a également diffusé une nouvelle brochure. Ces deux faits ont entraîné une nouvelle augmentation du nombre de visiteurs. Le nombre maximum de visiteurs au cours de cette période a plafonné à plus de 5200 visiteurs le 17 février.

Le 22 février 2006, après l'annonce de l'entrée en vigueur d'une mesure de confinement à partir du 1er mars, le site a connu un pic absolu avec plus de 12 000 visiteurs en une seule journée. Vers le 1er mars, il a été visité en moyenne par plus de 7000 personnes par jour. Depuis lors, le nombre de visiteurs est en baisse, tout en restant assez élevé. Actuellement, le site internet reçoit en moyenne un millier de visiteurs par jour. Ce nombre est assez élevé si l'on tient compte du calme relatif régnant actuellement autour de la grippe aviaire. Cela peut être un indice du besoin d'information, et c'est très certainement dû également à la vaste campagne médiatique qui a contribué à améliorer la notoriété auprès du citoyen des canaux de communication www.influenza.be et 0800 99 777.

L'évolution du nombre d'appels au call center est logiquement parallèle à celle des visites du site internet. Comme le call center est également associé au monitoring passif, c'est à dire à l'examen des oiseaux morts, il doit aussi être accessible le week-end pour les citoyens inquiets qui veulent signaler la découverte d'animaux morts. C'est pourquoi on a décidé d'ouvrir le call center aussi le dimanche. Depuis sa création, le call center Influenza a reçu plus de 15 400 appels, concernant essentiellement des questions sur la grippe aviaire et des notifications d'oiseaux morts.

Lors du monitoring passif, depuis mi-février 2006, 280 oiseaux morts ont été testés (canards, cygnes, oies, mouettes, étourneaux, pigeons, poules d'eau?). Les causes de mortalité étaient variables mais aucune suspicion de grippe aviaire n'a été constatée.

Quant au monitoring actif, il a enregistré 1617 oiseaux testés. Deux cas de H3N6 ont été diagnostiqués mais sans conséquence significative. A l'occasion du screening sérologique 376 entreprises ont été échantillonnées pour lesquelles 4770 analyses furent faites.
Deux élevages d'oies, deux élevages de canards, et quatre de poulets se sont avérés positifs soit au H5 soit au H7.,Mais, en seconde analyse, dans aucune de ces huit entreprises, la présence effective de ces virus n'a été confirmée. Seule la présence d'une forme faiblement pathogène H3N1 a été isolée dans un élevage de canards. La réglementation impose que chaque traitement thérapeuthique chez les éleveurs professionnels de volaille doit être par une autopsie d'un certain nombre d'animaux. Nous constatons depuis fin 2005 une augmentation significative des autopsies.

Source:
actualites-news-environnement.com (http://www.actualites-news-environnement.com/20060425-grippe-aviaire-belgique-protection.php)
Titre: Belgique :Les volailles à nouveau confinées
Posté par: gene le 05 septembre 2006 à 15:52:07
Les volailles à nouveau confinées
Rédaction en ligne
mardi 05 septembre 2006, 11:56

A l'approche de la période des migrations d'oiseaux, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire va réactiver les mesures de confinement de volailles du printemps dernier, afin de prévenir une éventuelle infection par le virus de la grippe aviaire, a annoncé l'Afsca dans un communiqué.Entre le 11 septembre et le 31 octobre inclus, l'Agence alimentaire demande à toutes les personnes, aussi bien les particuliers que les professionnels, situées dans les zones naturelles sensibles, de prévoir de nouveau une protection de leurs volailles.
A cet effet, les mêmes filets que ceux utilisés à la suite des instructions données au printemps de 2006, aux mailles de 10 cm au maximum, peuvent servir de nouveau. Les propriétaires de volailles peuvent consulter le site internet de l'Agence (www.afsca.be) afin de savoir s'ils sont situés ou non dans une zone naturelle sensible.
Autre mesure, qui touche celle-là tout le pays: il est demandé de nourrir et abreuver les animaux à l'intérieur ou dans un endroit non accessible aux oiseaux sauvages, afin d'éviter que les oiseaux sauvages ne soient attirés par la nourriture.
Dans tout le pays également, la participation aux concours et expositions des volailles vivantes détenues à titre professionnel reste interdite. "Dans les prochains jours va commencer la migration des oiseaux sauvages vers des régions situées plus au sud où ils passeront l'hiver. Cette année à nouveau de nombreux oiseaux sauvages passeront au-dessus de notre territoire", informe l'Afsca.
Les mesures de protection seront d'application du 11 septembre au 31 octobre inclus, mais la période de migration étant variable, la date limite pourrait éventuellement être modifiée ultérieurement. "Si, au cours de l'automne, notre pays devait être malgré tout confronté à la grippe aviaire, les mesures prévues seraient renforcées", indique l'Afsca.
La surveillance des oiseaux sauvages est maintenue. Les personnes qui découvrent un nombre suspect d'oiseaux morts (1 cygne, 20 mouettes ou étourneaux, 5 animaux d'une autre espèce, trouvés au même endroit et au même moment), pourront contacter le call center "influenza" au numéro gratuit 0800/99.777 de 9h à 17h en semaine et de 10h à 18h le week-end. "Jusqu'à présent, la grippe aviaire n'a pas été détectée en Belgique. Il est donc probable qu'en cas de découverte d'un oiseau mort, il s'agisse d'un cas de mortalité naturelle", rappelle l'Afsca.
Pour plus d'informations sur la grippe saisonnière, la grippe aviaire ou la pandémie de grippe, il est possible de consulter le site www.influenza.be ou téléphoner au numéro gratuit 0800/99.777 pendant les heures de bureau.
(D'après Belga)
http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/2006/09/05/article_les_volailles_a_nouveau_confinees.shtml