Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ORIENT - ANIMAUX => Moyen Orient => Palestine - Articles animaux => Discussion démarrée par: alain le 24 mars 2006 à 07:07:59

Titre: LE h5n1 serait present depuis plusieurs semaines
Posté par: alain le 24 mars 2006 à 07:07:59
http://www.guysen.com/topnews.php?tnid=778

La grippe aviaire touche l'AP
2006-03-24 00:10:00


Des responsables israéliens ont indiqué que les Palestiniens refusaient d'abattre les volailles des poulaillers contaminés par la grippe aviaire.
Tsipi Livni, la ministre des Affaires étrangères, a saisi la Banque mondiale afin que des fonds soient débloqués pour aider les agriculteurs palestiniens à prendre les mesures qui s'imposent.

Alors qu'en Israël les premiers signes de la grippe aviaire ont été détectés il y'a une semaine, Zeev Boïm, le ministre de l'Agriculture, a indiqué qu'il était probable que la grippe aviaire se soit développée dans les poulaillers de la bande de Gaza il y a déjà plusieurs semaines et que l'AP ait caché cette information.

Afin d'aider les Palestiniens, le ministre de la Défense, Shaoul Mofaz, a autorisé le transfert vers la bande de Gaza de substances destinées à éliminer les volailles des poulaillers touchés par la grippe aviaire. Il a affirmé qu'Israël ferait tout son possible pour aider l'Autorité palestinienne à combattre l'épidémie.

A la demande de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le ministre de la Santé Yaacov Ederi a donné l'ordre de transférer 300 unités de Tamiflu, un vaccin humain contre la grippe aviaire, à l'Autorité palestinienne. Ces médicaments seront introduits dans la bande de Gaza via le bureau de coordination de district d'Erez.

Les poulets palestiniens victimes du H5N1 Les premiers tests effectués sur des poulets morts à Gaza se sont donc révélés positifs.
Selon le ministre de l'Agriculture israélien, le virus H5N1 est désormais présent dans les territoires palestiniens.
Les tests ont été réalisés après que 200 poulets ont été retrouvés morts dans leur poulailler situé dans une ferme de Rafah.
Cette nouvelle progression du virus n'est pas de bon augure pour Israël.
Les spécialistes craignent en effet que les autorités palestiniennes ne respectent pas les précautions sanitaires et les mesures draconiennes d'exterminations des volailles imposées par l'épidémie.

Selon eux, la proximité géographique d'Israël avec les territoires palestiniens donnerait une ampleur dramatique à la moindre négligence.
Afin de structurer les efforts, et d'éviter une catastrophe, des vétérinaires israéliens et palestiniens se sont rencontrés la semaine dernière pour étudier les moyens de lutte contre le virus.
Selon le vice-ministre de l'agriculture palestinien, la ferme de Gaza aurait été d'ores et déjà isolée, et les éleveurs testés pour vérifier qu'ils ne sont pas porteurs du H5N1.
En novembre dernier, les responsables sanitaires palestiniens, jordaniens et israéliens s'étaient déjà rencontrés pour évaluer les risques de voir s'installer le virus dans la région. Depuis, de nombreux autres entretiens se sont déroulés pour mettre au point un plan d'urgence régional en cas de progression de l'épidémie.