Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE - ANIMAUX => Asie => Pakistan - Articles animaux => Discussion démarrée par: anne le 21 mars 2006 à 17:50:34

Titre: GA ANIMALE PAKSITAN
Posté par: anne le 21 mars 2006 à 17:50:34
Un premier foyer de grippe aviaire confirmé au Pakistan

©AFP - Aamir Qureshi
Des vendeurs de volaille abattent des poulets à Islamabad, le 21 mars 2006
©AFP - Aamir Qureshi
KARACHI (AFP) - Tuesday 21 March 2006 - 12:24
La présence au Pakistan d'un premier foyer du virus H5N1 de la grippe aviaire a été confirmée par des analyses, a annoncé mardi le ministère pakistanais de l'Agriculture.
Le virus avait été détecté dans deux fermes du nord-ouest élevant des volailles. Des échantillons prélevés sur les volatiles contaminés avaient été envoyés au laboratoire britannique de référence mondiale de Weybridge qui vient de communiquer ses résultats, a déclaré le porte-parole du ministère Mohammad Afzal.
"Le laboratoire a rendu un rapport positif sur la présence du virus H5N1 dans les deux fermes", a déclaré M. Afzal. "Nous avons complètement isolé les deux fermes", a-t-il poursuivi.
Le porte-parole a ajouté que tous les tests réalisés sur des échantillons d'employés de ces fermes s'étaient révélés négatifs et qu'aucun cas d'humain contaminé n'avait été signalé.
©AFP/Archives - Aamir Qureshi
Un fermier pakistanais vaccine un poulet en prévention de la grippe aviaire, le 27 février 2006 à Islamabad
©AFP/Archives - Aamir Qureshi
L'épizootie risque de dévaster l'industrie avicole du Pakistan, où la consommation de poulet représente 45% de la consommation totale de viande de ses 150 millions d'habitants.
Plusieurs Etats frontaliers, l'Inde, l'Iran et l'Afghanistan (la semaine dernière), ont déjà confirmé la présence de foyers du H5N1 sur leur territoire. La semaine dernière, Islamabad avait interdit les importations de volailles en provenance notamment d'Inde et d'Iran.
Les autorités pakistanaises avaient ordonné l'abattage de 25.000 poulets dans les deux fermes affectées des localités de Charsadda et Abbottabad, sitôt confirmée la présence du virus de type H5, courante chez les oiseaux, le 27 février.
"Nous avons déjà pris des mesures préventives dans les alentours des fermes et dans d'autres régions et il n'est pas nécessaire de prendre d'autres mesures", a affirmé M. Afzal.
"Nous allons simplement maintenir la surveillance dans tout le pays car c'est très important et placer en quarantaine toute ferme ou toute personne infectée dès que nous aurons un foyer", a-t-il ajout