Forum Influmation

MEDECINE,SCIENCES FONDA H5N1 => TRAITEMENT => Vaccins => Discussion démarrée par: Newton le 14 mars 2006 à 17:09:59

Titre: en 2005 des chercheurs Hongrois ont trouvé un vaccin anti H5N1
Posté par: Newton le 14 mars 2006 à 17:09:59
DES CHERCHEURS HONGROIS AURAIENT MIS AU POINT UN VACCIN POUR L'HOMME   :!:  :!:  :shock:
 
La Hongrie affirme avoir mis au point un vaccin contre le H5N1  

 :shock:
Citer
Citation:

BUDAPEST (AFP) - Le Premier ministre hongrois, Ferenc Gyurcsany, a affirmé mardi que des chercheurs de son pays avaient mis au point un vaccin pour l'homme contre la forme actuelle du virus H5N1 de la grippe aviaire.

Ce vaccin, qui a été mis au point par la société pharmaceutique hongroise Omnivest, "immunise (l'homme) contre le virus H5N1", a déclaré le chef du gouvernement hongrois lors d'une conférence de presse aux laboratoires de la firme à Bilsborosjeno, près de Budapest.

Montrant aux journalistes une ampoule du vaccin, il a dit: "Cette ampoule contient six microgrammes (d'agent actif du vaccin), assez pour qu'une personne soit immunisée contre le virus H5N1".

"Il s'agit là d'un produit fabriqué à partir d'un gel viral (composé) d'aluminium et de phosphate dont personne d'autre ne possède actuellement la technologie" de fabrication, a-t-il ajouté.

"Si le virus devait se propager à des élevages, ce qui n'est pas le cas (en Hongrie), il nous faudra vacciner 20.000 personnes, des vétérinaires, des éleveurs, ceux qui sont en contact quotidien avec la volaille", a encore dit M. Gyurcsany.

"Ce qui est plus important encore, notre Institut pharmaceutique national (OGYI) a donné son feu vert pour la commercialisation" en Hongrie de ce vaccin, a-t-il ajouté.

Est ce possible, si oui, ils ont bien damé le pion aux chercheurs américains..  

A SUIVRE...   :arrow:  :arrow:  :arrow:  ???
 :!:
Titre: DeChercheurs Hongrois ont trouvé un vaccin contre le H5N1 !!
Posté par: anne le 14 mars 2006 à 21:57:57


La Hongrie affirme avoir mis au point un vaccin contre le H5N1

©AFP - Attila Kisbenedek
BUDAPEST (AFP) - Tuesday 14 March 2006 - 18:21
La Hongrie a affirmé mardi que ses chercheurs avaient mis au point un vaccin pour l'homme contre la forme actuelle du virus H5N1 de la grippe aviaire, assurant qu'elle pouvait dès à présent en fabriquer 500.000 doses par semaine.
Ce vaccin, qui a été mis au point par la société pharmaceutique hongroise Omninvest, "immunise (l'homme) contre le virus H5N1", a déclaré le Premier ministre hongrois, Ferenc Gyurcsany, lors d'une conférence de presse dans les locaux des laboratoires de la firme à Pilisborosjeno, près de Budapest.
Le vaccin n'est efficace que contre la forme actuelle du H5N1 mais non contre une forme mutée qui pourrait se transmettre directement entre humains, a-t-il souligné.
Montrant aux journalistes une ampoule du vaccin, il a dit: "Cette ampoule contient six microgrammes (d'agent actif du vaccin). Il s'agit d'un produit fabriqué à partir d'un gel viral d'aluminium et de phosphate dont personne d'autre ne possède actuellement la technologie" de fabrication.
"Si le virus devait se propager à des élevages, ce qui n'est pas le cas (en Hongrie), il nous faudrait vacciner 20.000 personnes, des vétérinaires, des éleveurs, ceux qui sont en contact quotidien avec la volaille", a encore dit M. Gyurcsany. Selon lui, Omninvest a la capacité de fabriquer 500.000 doses par semaine.

"Si le virus devait muter, nous n'aurions pas à expérimenter une nouvelle technologie mais serions en mesure de fabriquer un véritable vaccin en l'espace de huit semaines", a encore affirmé le Premier ministre hongrois. "L'Institut pharmaceutique national (OGYI) a donné son feu vert pour la commercialisation" en Hongrie de ce vaccin, a-t-il souligné.
"L'OGYI est un institut reconnu dans toute l'Europe. Le certificat qu'il a décerné (au vaccin) pourra être homologué par les autorités sanitaires de pays tiers". Le médecin-chef du pays, le Dr Laszlo Bujdoso, a ajouté que la Hongrie était prête à vendre à la "recette de fabrication" du vaccin, son savoir-faire et non des doses de vaccin.
Le vaccin hongrois a été développé depuis la fin septembre par le Centre national d'épidémiologie à partir d'une souche du virus aviaire H5N1 apparu à Hong Kong en 1997 et isolée début 2005 sur une personne en Asie du Sud-est par l'Organisation mondiale de la santé.
En octobre, le ministre hongrois de la Santé, Jenö Racz, avait indiqué qu'un prototype de vaccin, pour lequel des essais cliniques avaient été effectués sur quelque 150 volontaires dont lui-même, avait donné des résultats positifs sur l'homme. "Les cobayes ont produit des anti-corps", avait-il affirmé.
A l'époque, le groupe français Sanofi-Aventis, lui aussi engagé dans la course au vaccin, avait affirmé que le prototype hongrois "ne répondrait pas aux exigences de l'Agence européenne" pour l'évaluation des médicaments.
"Le laboratoire (hongrois) a sans doute déposé un dossier d'enregistrement local. Ce vaccin ne serait donc valable qu'en Hongrie", avait souligné Agnès Hoffenbach, la directrice des programmes de recherche et développement du troisième laboratoire pharmaceutique mondial.
En 1993, le gouvernement hongrois a signé un contrat de 15 ans avec Omninvest pour la fabrication en masse de vaccins. Le gouvernement s'est engagé à verser 2 milliards de forints (environ 7,8 millions d'euros) à la firme qui, en contrepartie, reverse à l'Etat 14% de ses recettes.
"Selon nos calculs, notre investissement sera rentabilisé dans deux ans. Dans les prochains jours, vous allez entendre parler de nombreux contrats entre la Hongrie et d'autres pays", a déclaré M. Gurcsany en précisant qu'il s'agissait d'Etats européens "voisins" et d'autres pays "lointains".
"Il s'agit de contrats de plusieurs millions de dollars", a déclaré Ferenc Zimonyi, le directeur d'Omninvest, société spécialiste dans les vaccins anti-grippe employant 100 personnes et affichant un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de forints (environ 5,6 millions d'euros).
Titre: GA - Pas de demande d'agrément à l'AEM pour le vaccin hongro
Posté par: niceam le 17 mars 2006 à 13:02:06
Grippe aviaire - Pas de demande d'agrément à l'AEM pour le vaccin hongrois
http://www.terre-net.fr/Outils/Fiches/FicheDetail.asp?idRub=204&Id=29543
( Publié le 17/03/2006 à : 11H 35 min )    

Un vaccin contre la forme actuelle du virus H5N1 de la grippe aviaire mis récemment au point en Hongrie ne sera pas soumis à l'approbation de l'Agence européenne du médicament (AEM), a indiqué son fabricant, la société Omninvest, vendredi à Budapest.

"Compte-tenu de la rapidité de la propagation d'une maladie aussi meurtrière que la grippe aviaire, il n'apparaît pas nécessaire de passer par le processus très long de l'enregistrement auprès de l'AEM", basée à Londres, a déclaré le directeur des ventes de la firme pharmaceutique hongroise, Zoltan Nemeth. "Nous voulons protéger notre technologie grâce à laquelle nous serons en mesure de développer un nouveau vaccin si le virus de la grippe aviaire venait à muter et devenir transmissible de personne à personne", a-t-il ajouté.

Omninvest n'est pas tenue à demander l'enregistrement de son vaccin à l'AEM. Les demandes de mises sur le marché pour tout nouveau médicament, y compris les vaccins, doivent lui être présentées dans les seuls cas où ces médicaments sont issus des biotechnologies ou s'ils concernent le cancer, le diabète, le sida, les maladies neuro-dégénératives et les maladies orphelines. Une demande d'enregistrement n'est pas obligatoire pour les autres médicaments mais une telle demande permet au produit d'avoir accès automatiquement à l'ensemble du marché européen.

Les biotechnologies sont les méthodes et techniques à base de micro-organismes ou de leurs éléments (protéines, enzymes ou gènes). Chaque pays souhaitant distribuer le vaccin pourra faire autoriser sa mise en circulation par ses propres autorités sanitaires, a encore dit M. Nemeth, ajoutant que les biotechnologies n'avaient pas été utilisées pour mettre au point le médicament.

En présentant le vaccin à la presse mardi, le Premier ministre hongrois, Ferenc Gyurcsany, avait indiqué que plusieurs pays, dont la Roumanie sévèrement touchée par le H5N1, étaient interessés. Le vaccin n'est efficace que contre la forme actuelle du H5N1 mais non contre une forme mutée qui pourrait se transmettre directement entre humains. "Si le virus devait muter, nous n'aurions pas à expérimenter une nouvelle technologie mais serions en mesure de fabriquer un véritable vaccin en l'espace de huit semaines", avait-il ajouté.

Le vaccin hongrois a été développé depuis la fin septembre par le Centre national d'épidémiologie à partir d'une souche du virus aviaire H5N1 apparu à Hong Kong en 1997 et isolée début 2005 sur une personne en Asie du Sud-est par l'Organisation mondiale de la santé. En octobre, le ministre hongrois de la Santé, Jenö Racz, avait indiqué qu'un prototype de vaccin, pour lequel des essais cliniques avaient été effectués sur quelque 150 volontaires dont lui-même, avait donné des résultats positifs sur l'homme. "Les cobayes ont produit des anti-corps", avait-il affirmé. A l'époque, le groupe français Sanofi-Aventis, lui aussi engagé dans la course au vaccin, avait affirmé que le prototype hongrois "ne répondrait pas aux exigences de l'AEM".

Source : AFP
Titre: Hongrie: les policiers ne veulent pas tester vaccin c/GA
Posté par: gérarddesaintmars le 30 juin 2006 à 17:47:38
Il n'est pas dit si le Directeur général de l'Hôpital central a pensé tester le vaccin anti GA sur les personnels hospitaliers, eux-aussi en première ligne ??  ;D  ;D
Source : http://www.bbj.hu/main/news_13854_bird+flu+vaccine+not+tested+on+policemen.html
"""""""
Titre: Re : DeChercheurs Hongrois ont trouvé un vaccin contre le H5N1 !!
Posté par: anne le 25 novembre 2008 à 18:42:55
 http://cvi.asm.org/cgi/content/abstract/CVI.00327-08v1

 Clin. Vaccine Immunol. doi:10.1128/CVI.00327-08
Copyright (c) 2008, American Society for Microbiology and/or the Listed Authors/Institutions. All Rights Reserved.

Cross-reactive immunity in adult and elderly patients against clade 2 influenza A H5N1 virus strains induced by Fluval, a reverse genetic-derived adjuvanted H5N1 clade 1 prototype pandemic influenza vaccine
György Fazekas, Rita Martosne-Mendi, Istvan Jankovics, Istvan Szilvasy, and Zoltan Vajo*

State Health Center, Budapest, Hungary (ZV, IS); Omninvest LTD, Pilisborosjeno, Hungary (GF, RMM); National Institute of Epidemiology, Budapest, Hungary (IJ)

* To whom correspondence should be addressed. Email: zoltanvajo@gmail.com.


     Abstract

High fatality rates and multiple cases of transmission of avian H5N1 influenza viruses to humans illustrate the urgent need for an efficacious, cross-protective vaccine against H5N1 strains. Extensive genetic characterization of H5N1 strains has elucidated the natural evolutionary relationship of these strains, linking groups known as ‘clades’ to a common ancestor. Although the clades and subclades probably differ sufficiently in their antigenic structure to warrant the preparation of different vaccines, there is some evidence that cross reactive immunity can be afforded. We aimed to assess the immunogenicity of a clade 1 H5N1 (NIBRG-14) whole virus aluminum phosphate adjuvanted vaccine and determine whether it can induce cross-reactive immunity against antigenically drifted clade 2 H5N1 strains of both reverse genetics derived and wild type isolated origin. A total of 88 (44 adult and 44 elderly) subjects were studied, who received one dose (6 micrograms) of the vaccine. As judged by US and European licensing criteria based on hemagglutination inhibition, the subjects developed cross-reactive immunity against all studied H5N1 strains belonging to a different clade than the strain utilized to produce the vaccine. Our findings highlight the importance of stockpiling, since cross immune reactions induced by prepandemic vaccines will likely reduce morbidity and mortality in case of a pandemic.

hongrie
vaccin avec souche NIRBG 14
88 personnes : 44 adultes et 44 plus agés
6 micrograme/ une dose
vaccin avec adjuvant aluminium
virus entier

sujets jeunes et plus agés, ont developpé une immunité croisée efficace selon les critéres européens et USA par evaluation de l'inhibition de  l'hémaglutination  contre toutes les souches étudiées, appartenant à divers clades de virus.