Forum Influmation

VIRUS H5N1 => ASIE - ANIMAUX => Asie => Inde - Articles animaux => Discussion démarrée par: alain le 22 février 2006 à 23:12:00

Titre: a NAVAPUR
Posté par: alain le 22 février 2006 à 23:12:00
: http://www.indianexpress.com/full_story.php?content_id=88435
Thursday, February 23, 2006 at 0137 hours IST

 
 
NANDURBAR, FEBRUARY 22: About 60 km away from Ground Zero of Navapur’s bird flu scare, a village deep inside Nandurbar taluka is keeping a death vigil as its domestic poultry drop dead by the dozens every day. On Tuesday, animal husbandry officials finally rushed a dead bird and five serum samples by cab to Bhopal, to test the samples for the flu.

But until the test results indicate whether the birds are dying of Ranikhet disease, the flu or another cause, Koknepada village in the taluka is living with no precautions, no control measures against the potential risk in its midst.

 
 
 
 
Ad Network by Sulekha
 
On Wednesday, The Indian Express wandered through the village and watched the village’s poultry die, right inside houses and next to children. Residents say the sickness started over the past four days.

There was Gangu (5), who played with a sick white hen in his hut, minutes before it died and was thrown in the open village garbage dump.

‘‘I’ve never seen our poultry die so rapidly, in such numbers. This sickness started in the last three days,’’ said Dasrath Lalji, a storeowner who has lost four birds in the last three days. When asked how many of his birds were left, he looked around to count, and found another of his birds that was dying before us.

Within half-an-hour of this paper visiting the village, there was also Dilip Walvi who sauntered back from the village dump to tell us he had just disposed of a dead chicken, and Rewa Walvi who said his bird had died just before we arrived.

The villagers here say the officials who left with the samples neither explained safer methods to bury the dead birds nor warned them against handling sick poultry. “I’ve heard of bird flu in Navapur, but only on TV,” says Uttam Konkani. ‘‘But the officials who came yesterday did not explain anything we should do. They just told us not to eat chicken.”

But this village has lost its appetite already.
 
: Jeudi, février 23, 2006 à 0137 heures d'IST NANDURBAR, FÉVRIER 22 : Environ 60 kilomètres loin de la terre zéro de l'alarme de grippe de l'oiseau de Navapur, un taluka de Nandurbar d'intérieur de village profondément maintiennent un vigile de la mort en tant que sa baisse domestique de volaille mort par les douzaines chaque jour.
Mardi, les fonctionnaires de production animale ont finalement précipité un oiseau mort et cinq échantillons de sérum en la cabine à Bhopal, pour examiner les échantillons pour la grippe.
Mais jusqu'à ce que les résultats d'essai indiquent si les oiseaux sont mort de la maladie de Ranikhet, une grippe ou une cause différente, le village de Koknepada dans le taluka vit sans les précautions, aucunes mesures de contrôle contre le risque potentiel à son milieu. Réseau d'annonce par Sulekha Le mercredi, les indiens expriment erré par le village et observé la volaille du village pour mourir, redresser les maisons intérieures et à côté des enfants. Les résidants disent la maladie commencés au cours des derniers quatre jours. Il y avait de Gangu (5), qui a joué avec une poule blanche malade dans sa hutte, des minutes avant qu'elle soit morte et ait été jetée dans la décharge ouverte d'ordures de village. `` je n'ai jamais vu notre volaille mourir tellement rapidement, dans de tels nombres. Cette maladie a commencé en trois derniers jours, Dasrath par ''Lalji, un propriétaire du magasin qui a perdu quatre oiseaux en trois derniers jours. Une fois demandé lesquels de ses oiseaux ont été laissés, il a regardé autour pour compter, et pour fonder un autre de ses oiseaux qui mourait avant nous. Dans une demi-heure de cet article visitant le village, il y avait également Dilip Walvi qui sauntered en arrière de la décharge de village pour nous indiquer qu'il s'était juste débarassé d'un poulet mort, et de Rewa Walvi que dit son oiseau était mort juste avant que nous soyons arrivés. Les villageois ici disent les fonctionnaires qu'avec les échantillons ni n'ont expliqué à gauche des méthodes plus sûres pour enterrer les oiseaux morts ni averti leur de manipuler la volaille malade. "j'ai entendu parler de la grippe d'oiseau dans Navapur, mais seulement sur la TV," dit Uttam Konkani. `` mais les fonctionnaires qui sont venus hier n'ont expliqué rien que nous devrions faire. Ils nous ont juste dit de ne pas manger le poulet." Mais ce village a déjà perdu son appétit.
Titre: Navapur suite
Posté par: Gurkan le 24 février 2006 à 18:20:48
India seals off 'bird flu town'  
L'inde isole completement la "ville de la grippe aviaire"
Titre: a NAVAPUR
Posté par: Gurkan le 24 février 2006 à 18:30:08
Désolé, j'ai oublié la source: http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/south_asia/4739800.stm