Forum Influmation

VIRUS H5N1 => EUROPE - ANIMAUX => Europe => Allemagne - Articles animaux => Discussion démarrée par: Harfang des Neiges le 21 février 2006 à 18:20:51

Titre: Germany: Bird flu and hysteria spread
Posté par: Harfang des Neiges le 21 février 2006 à 18:20:51
http://www.upi.com/InternationalIntelligence/view.php?StoryID=20060221-100010-7692r

Germany: Bird flu and hysteria spread


By STEFAN NICOLA
UPI Germany Correspondent KEHL AM RHEIN, Germany, Feb. 21 (UPI) -- German authorities are struggling to contain the bird flu virus, but so far it has been a losing battle. The death toll is mounting with each passing hour, and by late Tuesday afternoon at least 103 wild birds had died from the virus' deadly H5N1 strain, which can also befall humans.

In a preventive measure, some 2,500 domestic birds were culled on the North Sea island resort of Ruegen, where the first H5N1 cases were found last week.

"The situation is very serious," German Chancellor Angela Merkel admitted after she visited Ruegen and talked to pandemic experts there.

Indeed, the situation is serious across all of Europe: bird flu cases have been confirmed in France, Austria, Greece, Italy, Turkey, Slovakia and Slovenia.

Veterinary officials from all 25 member states of the European Union held a meeting Tuesday in Brussels to reassess the bird flu threat and discuss how to best respond. The Netherlands, Denmark, Luxembourg and Sweden have already ordered farmers to bring their domestic birds indoors to halt the spread of the disease, despite no confirmed cases there.

France and the Netherlands plan to vaccinate their poultry, but the measure will have to be approved by the EU to prevent an export ban from being issued.

Germany's Agriculture Minister Horst Seehofer has said he would rule out vaccination for now since the treated birds could not be distinguished from birds that carry the actual virus. Moreover, such a measure is costly and logistically difficult, according to experts.

Ruegen, the site of the German outbreak, is usually a popular tourist resort. At present it resembles a war zone: more than 300 soldiers of Germany's Bundeswehr have been deployed there, including 59 NBC weapons specialists who decontaminate all cars and boats leaving the island. German Air Force Tornado jets are flying over the island to spot dead birds in places the army has so far had trouble accessing.

Since last week, all Germans have had to keep their poultry locked away. But these measures have not stopped the spread of the virus, and tourists are canceling their trips to Ruegen en masse.

Mecklenburg-Western Pomerania, the state closest to Ruegen, issued a red alert Tuesday after a pair of dead birds was found on the mainland, near the coastline. It was later confirmed they carried the H5N1 virus.
The state's agriculture minister, Till Backhaus, admitted the situation was not yet under control.

Backhaus and regional officials on Ruegen have since come under heavy fire for failing to contain the outbreak.

Local officials hesitated to dispatch clean-up teams right away because of a conflict between federal and state laws. The state of emergency was not issued there until Sunday, after significant pressure from Merkel.

Elisabeth Boenisch, head of the Association of Poultry Farmers in Mecklenburg-Western Pomerania, told United Press International via telephone the crisis management was "far from perfect," and that her association should have been involved from the beginning.

"We have been sidelined so far," Boenisch said. "We have a team of pandemic specialists, and we know our poultry best. I tried to contact the crisis team, but without success."
Titre: Germany: Bird flu and hysteria spread
Posté par: mum le 21 février 2006 à 18:28:12
traduction post précédant:L'Allemagne : Grippe d'oiseau et diffusion d'hystérie Par le correspondant KEHL AM RHEIN, Allemagne, fév. 21 (UPI) d'UPI Allemagne de STEFAN NICOLA -- les autorités allemandes luttent pour contenir le virus de grippe d'oiseau, mais jusqu'ici c'a été une bataille perdante. Le péage de la mort monte avec chaque heure de dépassement, et par mardi après-midi en retard au moins 103 oiseaux sauvages étaient morts de la contrainte H5N1 mortelle des virus, qui peut également arriver à des humains. Dans une mesure préventive, environ 2.500 oiseaux domestiques ont été cueillis sur la ressource du nord d'île de mer de Ruegen, où les premiers cas H5N1 ont été trouvés la semaine dernière. "la situation est très sérieuse," chancelier allemand Angela Merkel admis après qu'elle ait visité Ruegen et ait parlé aux experts en matière de pandémie là. En effet, la situation est sérieuse à travers toute l'Europe : des cas de grippe d'oiseau ont été confirmés en France, en Autriche, en Grèce, en Italie, en Turquie, en Slovaquie et en Slovénie. Les fonctionnaires vétérinaires de chacun des 25 Etats membres de l'union européenne ont tenu une réunion mardi à Bruxelles pour réévaluer la menace de grippe d'oiseau et discuter comment à mieux répondez. Les Pays Bas, le Danemark, le Luxembourg et la Suède ont déjà commandé des fermiers apporter leurs oiseaux domestiques à l'intérieur stopper la diffusion de la maladie, en dépit d'aucuns cas confirmés là. La France et les Pays Bas projettent vacciner leur volaille, mais la mesure devra être approuvée par l'EU pour empêcher une interdiction d'exportation d'être publiée. Le horst Seehofer de Ministre de l'agriculture de l'Allemagne a indiqué qu'il éliminerait la vaccination pour maintenant puisque les oiseaux traités ne pourraient pas être distingués des oiseaux qui portent le virus réel. D'ailleurs, une telle mesure est coûteuse et logistiquement difficile, selon des experts. Ruegen, l'emplacement de la manifestation allemande, est habituellement une ressource de touristes populaire. Actuellement il ressemble à une zone de guerre : plus de 300 soldats de Bundeswehr de l'Allemagne ont été déployés là, y compris 59 spécialistes en armes de NBC qui décontaminent tous les voitures et bateaux quittant l'île. La tornade allemande de l'Armée de l'Air voyage en jet volent au-dessus de l'île aux oiseaux morts de tache dans les endroits que l'armée a jusqu'ici eu accès d'ennui. Depuis la semaine dernière, tous les Allemands ont dû conserver leur volaille fermée à clef loin. Mais le démuni de ces mesures a arrêté la diffusion du virus, et les touristes décommandent leurs voyages à Ruegen en masse. Pomerania Mecklenburg-Occidental, l'état le plus proche de Ruegen, a publié un mardi alerte rouge après qu'une paire d'oiseaux morts ait été trouvée sur le continent, près du littoral. C'était plus tard confirmé eux a porté le virus H5N1. Le Ministre de l'agriculture de l'état, jusqu'à backhaus, a admis que la situation n'était pas encore sous la commande. Backhaus et fonctionnaires régionaux sur Ruegen ont depuis lors relevé du feu lourd pour que ne contienne pas la manifestation. Les fonctionnaires locaux ont hésité à expédier des équipes de nettoyage tout de suite en raison d'un conflit entre les lois fédérales et d'état. L'état d'urgence n'a pas été publié là jusqu'à dimanche, après pression significative de Merkel. Elisabeth Boenisch, tête de l'association des fermiers de volaille dans Pomerania Mecklenburg-Occidental, dite pression unie internationale par l'intermédiaire du téléphone la gestion de crise était "loin de la perfection," et cela son association devrait avoir été impliqué du commencement. "nous avons été mis à l'écart jusqu'ici," Boenisch dit. "nous avons une équipe de spécialistes en pandémie, et nous connaissons notre volaille mieux. J'ai essayé de contacter l'équipe de crise, mais sans succès." Boenisch également a durement critiqué les médias d'émission pour la prise des risques qui pourraient écarter le virus encore autre. "ils filment les carcasses mortes, vont vers le haut près d'elles et alors ils rendent visite à un fermier de volaille. C'est totalement irresponsable, "elle a dit, ajoutant que la dernière manifestation de grippe d'oiseau dans le pays en 2003 a été provoquée par des journalistes portant le virus des Pays Bas en l'Allemagne sur les semelles de leurs chaussures. Dans Pomerania Mecklenburg-Occidental, plusieurs fermes qui ont juste développé la taille une fermeture tôt. "elle est catastrophique pour l'économie de volaille dans la région, mais également en Allemagne dans l'ensemble," Boenisch dit. "beaucoup de jeunes fermiers ont pris des prêts pour financer leurs entreprises. Elles ont besoin de l'argent de leurs ventes. Mais nous sommes souvent le premier agneau qui est sacrifié." Elle a ajouté qu'elle s'est attendue à ce que l'aide financière de l'état et du gouvernement fédéral sauve des entreprises dans la région. La manifestation frappera probablement également d'autres fermiers dans le pays, qui font face à des ventes de diminution de leurs produits dus à l'hystérie toujours croissante d'en. Le virus H5N1 a dévasté dans le monde entier des stocks de volaille et tué au moins 91 personnes, la plupart du temps en Asie, depuis sa manifestation là en 2003, selon l'organisation mondiale de la santé. Crainte de scientifiques que le virus pourrait subir une mutation dans une forme qui est facilement transmise entre les humains, étincelant une pandémie globale. Le risque d'humains devenant atteint du virus, cependant, distillateur demeure mince. Le ministère fédéral d'agriculture et le ministère d'état dans Pomerania Mecklenburg-Occidental ont établi des lignes directes de téléphone où les questions des citoyens sont répondues. Environ 15 lignes sont constamment engagées, ont indiqué une femme qui répond aux appels dans Pomerania Mecklenburg-Occidental. "nous avions travaillé tout le week-end, hier et aujourd'hui," elle a dit l'UPI de la ligne de secours. "les appels viennent dans direct, commençant à 8 heures du matin. Les gens sont ainsi effrayé, elle est simplement folle."