Forum Influmation

VIRUS H5N1 => Asie => ASIE - INFORMATIONS GENERALES => Discussion démarrée par: anne le 31 octobre 2005 à 02:37:03

Titre: INFOS THAILANDE
Posté par: anne le 31 octobre 2005 à 02:37:03
New bird flu outbreak in Northeast

First case since July's third-wave infections

KULTIDA SAMABUDDHI

An outbreak of avian influenza in the northeastern province of Kalasin is the first case outside the Central region's poultry zone since the third wave of infections in July. It has raised fears among bird flu fighters about the spread of the disease, and prompted warnings that the public is still not doing enough to help.

``The Kalasin outbreak is not what we expected,'' said Livestock Development Department director-general Yukol Limlaemthong.

``We have had no reports of a bird flu outbreak in the northeastern provinces for over a year.

``We have to find the cause of the outbreak and come up with measures to cope with it as soon as possible.''

Livestock and public health officials earlier predicted the current spate of bird flu would be confined to 25 provinces in the Central region, the hub of the country's poultry industry.

The outbreaks were confirmed in Kalasin's Yang Talat and Huai Mek districts on Tuesday and Thursday.

The affected coops and all property within five kilometres have been put under quarantine until mid-November.

Thirty-four villagers from the two districts, including a four-month-old baby, have been put under close observation after they developed flu-like symptoms.

34 villageois ??
Titre: ASIE /THAILANDE
Posté par: Le Drakkar Bleu Noir le 31 octobre 2005 à 12:05:27
pas rassurant ceci sur la depêche  mentionnée par kaki et Fred

``This is to ensure that all people who could have a bird flu infection are closely watched,'' said Dr Thawat.

http://www.bangkokpost.com/News/31Oct2005_news10.php

New bird flu outbreak in Northeast

First case since July's third-wave infections

KULTIDA SAMABUDDHI

An outbreak of avian influenza in the northeastern province of Kalasin is the first case outside the Central region's poultry zone since the third wave of infections in July. It has raised fears among bird flu fighters about the spread of the disease, and prompted warnings that the public is still not doing enough to help.

``The Kalasin outbreak is not what we expected,'' said Livestock Development Department director-general Yukol Limlaemthong.

``We have had no reports of a bird flu outbreak in the northeastern provinces for over a year.

``We have to find the cause of the outbreak and come up with measures to cope with it as soon as possible.''

Livestock and public health officials earlier predicted the current spate of bird flu would be confined to 25 provinces in the Central region, the hub of the country's poultry industry.

The outbreaks were confirmed in Kalasin's Yang Talat and Huai Mek districts on Tuesday and Thursday.

The affected coops and all property within five kilometres have been put under quarantine until mid-November.

Thirty-four villagers from the two districts, including a four-month-old baby, have been put under close observation after they developed flu-like symptoms.

Although the outbreaks occurred at only two spots and only 18 fighting cocks have died or were culled, Mr Yukol said the department would investigate the case in a bid to plug loopholes in the bird flu control operation that might have lead to outbreaks outside the Central poultry zone.

The department has divided the country into five poultry zones, Northern (9 provinces), Northeastern (19), Eastern (8), Central (25), and Southern (15), for more effective movement control and farm management.

Mr Yukol said livestock officials and the police were questioning the birds' owners. ``We want to know where the roosters were before falling ill and how the owners smuggled the chickens outside the province without permission from provincial livestock officers,'' he said.

Cooperation from raisers of fighting cocks and poultry farmers was the key to eradicating the virus.

The department had set up 32 checkpoints nationwide to control movement of fowls between the five poultry zones, but owners of fighting cocks were hiding the birds in cars, which were beyond the officers' ability to interdict, he said.

``Safeguards against the bird flu outbreak have already been put in place, but cooperation from people is the most important thing we need at the moment,'' he said.

Four more tambons in Kalasin have been put under observation pending lab tests for bird flu outbreaks.

Chief of the Communicable Disease Control Department Thawat Suntrajarn said the number of Kalasin villagers put under 16-day observation was large.

``This is to ensure that all people who could have a bird flu infection are closely watched,'' said Dr Thawat.

The department's investigation concluded the roosters were likely to have picked up the virus from a cockpit in Suphan Buri, where the owners took them for fights, he said.

The department yesterday reported 1,369 people from 70 provinces having been put under observation, while the Livestock Development Department's website reports that 13 tambons in six provinces are under 21-day quarantine.

merci Kaki et Fred

 ;)  ::)
Titre: P'tites précisions.
Posté par: ryback le 01 novembre 2005 à 23:30:21
Je sais que cela demande pas mal de travail, mais pouvons nous traduire un peu nous même ces pages très intéressantes, c'est peut être plus facile. (même partiellement ou du moins que les gros points) avec babelfish, cest pas trop mal.
Qu'en pensez vous ?
Titre: Concernant les sources en anglais.
Posté par: ryback le 03 novembre 2005 à 13:31:17
Comme je le disais, il est plus pratique de lire un texte français que de lire (sans comprendre) un texte anglais. Par contre, restons simple, juste les gros points qui sont reellement importants. Pas de fatigue inutile....... ::)
Titre: A QUI PROFITE LA DRAMATISATION EN FRANCE !
Posté par: ZOUZOU le 04 mars 2006 à 21:29:02
http://etna.mcot.net/query.php?nid=7117

Thailand bids to promote exports of safe chickens and shrimps

La Thaïlande tente de promouvoir l'exportation de ses poulets sains et de ses crevettes BANGKOK, March 4 (TNA) -

résumé:

Les partenaires européens et moyen-orientaux de la Thaïlande, qui souhaite augmenter ses exportations, seront invités au mois de mai, par le Ministre du commerce, à inspecter les poulets et les crevettes

Ce projet est venu aux thaïlandais, après que 46 pays (hors union) aient fermé leurs frontières aux poulets français, à la suite du déclenchement de la grippe aviaire


c'est une opportunité maintenant pour la Thaïlande d'exporter ses poulets bouillis et rotis, par ex au moyen -orient et en europe

Il n'y a plus de grippe aviaire en thaïlande, et le pays va augmenter ses exportations  de poulets bouillis

 >:(  :P  >:(  :P
bouilli, vous avez dit bouilli ! grrrrrrrrrrrrrrrr  :P
et crevettes d'aquaculture.... GRRRRRRRRR :-[
Titre: THAILANDE - LES AUTORITES PREVOIENT DE POSSIBLES OUTBREAKS
Posté par: niceam le 03 octobre 2006 à 12:53:43
http://www.birdflubreakingnews.com/templates/birdflu/window.php?url=http%3A%2F%2Fetna.mcot.net%2Fquery.php%3Fnid%3D25166    
     
Bird flu outbreak possible after storms and floods
BANGKOK, Oct 3 (TNA) - trad niceam

Les autorités thaïes ont averti de possible outbreak de grippe aviaire après les tempêtes de pluie récentes et les inondations, suivis de l'arrivée imminente de la saison fraîche qui ramène les oiseaux migrateurs.    Yukhon Limlamthong, directeur général Livestock Development Department dit que le rafraichissement du temps qui a provoqué les pluies persistantes et les inondations en Thaïlande, intensifiait le risque d'autre outbreak de grippe aviaire.    
Bien qu'aucun signe d'une manifestation n'ait été détecté jusqu'ici, M. Yukhon a dit qu'il est conscient qu'après la saison de la mousson--avec quelques secteurs  constamment sous l'eau, la volaille et d'autres oiseaux peuvent s'affaiblir et devenir vulnérables au virus.     Comparant la situation et l'arrivée de la saison fraîche qui suit les pluies,  la volaille domestique et les oiseaux sauvages devront s'adapter au changement.    Il a incité les Thais à être particulièrement prudent en octobre, en rapportant les morts peu courantes des poulets aux autorités.    
Le Livestock Development Department projette un autre tour de fumigations sur une échelle nationale en novembre, il a dit.    
Les données à fin septembre n'ont montré aucun nouveau cas de grippe aviaire, les derniers cas connus trouvés dans des provinces de Phichit et de Nakhon Phanom étaient en juillet. (TNA) -

(c'est d'ailleurs étonnant, avec l'ampleur des nouvelles que nous avons eues cet été, qu'il n'y ait pas eu de cas humain...)
Titre: INONDATIONS EN THAILANDE : 1,8 million de pers concernées
Posté par: anne le 09 octobre 2006 à 07:54:55
Les inondations thaïes affectent 1.8 million de personnes, tuant 32 http://www.todayonline.com/articles/147525.asp

 Le trafic fait sa voie par les rues inondées de la province nordique de Chiang Mai de la Thaïlande, suivant la forte pluie. L'inondation grave a affecté presque 1.8 million de personnes dans plus de 40 provinces thaïes, tuant 32 et laissant presque 140.000 souffrant des maladies portées par les eaux, les fonctionnaires ont déclaré.

L'inondation, qui a commencé fin août après forte pluie, a causé la plupart de destruction dans les parties nordiques et centrales du royaume, du département de l'empêchement de désastre et de réduction (DDPM) dite. Environ 7.200 maisons et 2.300 routes ont été détruites, ainsi que 1.6 million de rai (632.590 acres) de terre de ferme, et DDPM estime que les dommages excèdent 220 millions de baht (5.8 millions de dollars)..

La vue des familles barbotant après leurs maisons dans des bateaux a empilé la haute avec des affaires est devenue commune sur les nouvelles quotidiennes de TV, et DDPM Prasit officiel Seedangkoet a indiqué que l'inondation demeure au niveau de crise dans 16 provinces comprenant Bangkok et ses périphéries. À l'est du proche capital le nouvel aéroport est le plus mauvais coup avec des niveaux d'inondation de jusqu'à 40 millimètres, il a dit. En attendant, les mudslides ont aggravé l'inondation dans les provinces nordiques. les "fonctionnaires ont averti des résidants dans le secteur inonder-affecté de rester sur haut alerte en raison de plus de pluie venant jusqu'à vendredi et à niveaux plus élevés de mer," AFP dit par Prasit. Prat Boonyawongviroj, secrétaire permanent au ministère de bruyère, dit 138.328 personnes dans 20 provinces ont été affectés par les maladies portées par les eaux, avec le traitement 5.000 médical cherchant le seul samedi. "plus de 100.000 paquets médicaux ont été déjà distribués aux résidants affectés," il a dit. Depuis fin août, 32 personnes se sont noyées dans les eaux d'inondation. Prasit a indiqué que la compensation du baht 15.000 serait offerte les familles de ceux tués. -- AFP
Titre: thailande/suphan buri/confirmation pour 4 pigeons
Posté par: alain le 16 janvier 2007 à 07:44:51
http://visz.rsoe.hu/alertmap/woalert_read.php?id=9394&cat=dis&lang=eng

Thailand found avian flu in pigeons and other wild birds, prompting the government to intensify surveillance for the lethal virus that threatens to infect humans, a senior health official said. Four pigeons were among a group of wild birds that died last month in the central province of Suphan Buri. Tests confirmed they had the H5N1 strain of avian influenza, Thawat Suntrajarn, the Health Ministry's director general of disease control. Thailand, which has the world's third-highest number of human fatalities from H5N1, said yesterday the virus killed ducks in a northern Thai province. That was the first outbreak reported in more than five months in the world's fourth-largest poultry-exporting country. "This is a critical period because there have been a large number of migrating wild birds that probably carry the virus,'' said Thawat. "We have asked all related officials to closely monitor the death of poultry and birds. Any people that have flu-like symptoms with a history of contacting poultry will be quarantined.'' Thailand's Agricultural Ministry yesterday said 2,100 poultry were culled to contain an outbreak in Phitsanulok province, about 377 kilometers (234 miles) north of Bangkok.

*************************************
La Thaïlande a trouvé la grippe aviaire dans les pigeons et d'autres oiseaux sauvages, incitant le gouvernement pour intensifier la surveillance pour le virus mortel qui menace d'infecter des humains, un fonctionnaire aîné de santé ont indiqué.
 Quatre pigeons étaient parmi un groupe d'oiseaux sauvages qui sont morts le mois dernier dans la province centrale de Suphan Buri. Les essais les ont confirmés ont eu la contrainte H5N1 de la grippe aviaire, Thawat Suntrajarn, le directeur général du ministère de santé de la commande de la maladie. La Thaïlande, qui a le troisième-haut nombre du monde de morts humains de H5N1, a indiqué hier les canards tués par virus dans une province thaïe nordique.
 C'était la première manifestation rapportée en plus de cinq mois dans le quatrième-grand pays volaille-d'exportation du monde. « C'est une période critique parce qu'il y a eu un grand nombre d'oiseaux sauvages de migration qui portent probablement le virus, Thawat par ''. « Nous avons demandé que tous les fonctionnaires relatifs surveiller étroitement la mort de la volaille et des oiseaux. N'importe quelles personne qui ont grippe-comme des symptômes avec une histoire d'entrer en contact avec la volaille seront mises en quarantaine.

Le ministère agricole de la Thaïlande de '' a hier indiqué que la volaille 2.100 ont été cueillis pour contenir une manifestation dans la province de Phitsanulok, environ 377 kilomètres (234 milles) de nord de Bangkok.
Titre: Thaïlande, Laotiens et Cambodge. mesure plus efficaces sur les frontières
Posté par: mum le 01 février 2007 à 11:33:09
Trois nations de Mekong discutent l'empêchement de grippe d'oiseau 
BANGKOK, 1er fév. (TNA) - Thaïlande, Laotiens et Cambodge a conjointement discuté mettre en application des mesures plus efficaces de surveiller la grippe aviaire (grippe d'oiseau) et d'autres maladies contagieuses sur leurs frontières jeudi à Bangkok.


Se réunir pour accomplir des plans de travail finals sur « des programmes d'action communs sur la commande de la maladie contagieuse sur le Thaï-Cambodgien et le Thaï-Laotien encadre », les représentants des trois pays ripicoles a passé en revue les processus actuels des deux côtés de leurs frontières.

En plus de hauts fonctionnaires des trois pays, la réunion internationale a été suivie par des représentants des organismes internationaux comprenant l'organisation mondiale de la santé (OMS), l'institut Asie de Kenan, l'agence internationale de coopération du Japon (JICA) et le programme de SIDA des Nations Unies (UNAIDS).

Le but était surveiller, empêcher et commander les maladies contagieuses comprenant des SIDAS, la tuberculose, la malaria
et la grippe d'oiseau le long de la frontière. Pour réduire des patients et des décès parmi la population frontalière et les travailleurs étrangers, une équipe spéciale sera placée jusqu'à surveillent leur information de mouvement et d'échange par l'intermédiaire des sites Web.

Dr. Thawat Suntrajarn de directeur général de département de commande de la maladie de la Thaïlande a dit que le virus de grippe d'oiseau en Indonésie peut être trouvé chez d'autres animaux aussi. Mais il est différent de la contrainte qui a été trouvée dans un tigre en Thaïlande. Cependant, le virus de grippe d'oiseau n'a pas été vu pour être communiqué des humains à des humains.

Il est nécessaire de prendre des précautions, cependant. Si un animal de compagnie poursuit ou le chat, par exemple, matrice dans des circonstances impaires, le propriétaire est conseillé d'être aussi prudent que dans un cas des décès de volaille.

Le directeur général Phirom Srichan de département de bétail a indiqué que le virus H5N1 a été identifié dans quelques robinets de combat et poulets locaux dans la province centrale de la lanière d'Ang, environ 100 kilomètres de nord de Bangkok.
 
H5N1 a éclaté dans la province de Phitsanulok dans le nord et la province de Nong Khai dans le nord-est.

M. Phirom a commandé le cueillage de toute la volaille dans la région affectée et la fin de la lanière d'Ang surveillant le mouvement des mouvements de volaille, et a demandé la coopération du gouverneur en interdisant les matchs de combat de robinet pour l'instant. (TNA

http://etna.mcot.net/query.php?nid=27656

 
     
Three Mekong nations discuss bird flu prevention 
BANGKOK, Feb 1 (TNA) - Thailand, Laos and Cambodia jointly discussed implementing more efficient measures to monitor avian influenza (bird flu) and other communicable diseases on their borders on Thursday in Bangkok.

Meeting to complete final work plans on "Joint Action Programmes on Communicable Disease Control on the Thai-Cambodian and Thai-Lao Borders", the representatives of the three riparian countries reviewed the current procedures on both sides of their borders.

In addition to senior officials of the three countries, the international meeting was attended by representatives of international organisations including the World Health Organisation (WHO), the Kenan Institute Asia, Japan International Cooperation Agency (JICA) and the United Nations AIDS programme (UNAIDS).

The purpose was to monitor, prevent and control communicable diseases including AIDS, tuberculosis, malaria and bird flu along the border. To reduce patients and deaths among cross-border population and foreign labourers, a special team will be set up to monitor their movement and exchange information via websites.

Thailand's Disease Control Department director-general Dr. Thawat Suntrajarn said that the bird flu virus in Indonesia can be found in other animals too. But it is different from the strain which was found in a tiger in Thailand. However, the bird flu virus has not been seen to be transmitted from humans to humans.

It is necessary to take precautions, though. Should a pet dog or cat, for example, die in odd circumstances, the owner is advised to be as cautious as in a case of poultry deaths.

Livestock Department director-general Phirom Srichan revealed that  H5N1 virus has been identified in some fighting cocks and local chickens in the central province of Ang Thong, some 100 kilometres north of Bangkok.
 
H5N1 broke out in Phitsanulok province in the north and Nong Khai province in the northeast.

Mr. Phirom ordered the culling all poultry in Ang Thong's affected area and the close monitoring the movement of poultry movements, and asked for the governor's cooperation in prohibiting cock fighting matches for the time being. (TNA) 
Titre: La Thaïlande rejoint l'Indonésie dans son différend avec l'OMS
Posté par: gérarddesaintmars le 22 mars 2007 à 15:25:10
Source : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601202&sid=aFRu53GnguEc&refer=healthcare

Thailand Joins Indonesia in Withholding Bird Flu Data (Update1)
By Suttinee Yuvejwattana and Karima Anjani
March 22 (Bloomberg) -- Thailand will restrict access to its bird flu viruses, joining Indonesia in depriving scientists of samples they need to track changes in the disease and to develop a vaccine.
Public Health Minister Mongkol Na Songkha said Thailand received no special benefits from sharing virus material collected from patients that drugmakers rely on to produce vaccine. Indonesia stopped sharing samples in November after an Australian company developed a vaccine based on a virus collected from an Indonesian patient.
``Drugmakers rarely help us,'' Mongkol told reporters in Bangkok today. ``They only gave us a small amount of vaccine, just like a donation.''
Officials in Thailand and Indonesia are concerned that limited global flu-vaccine capacity means that, in the event of a pandemic, their citizens will miss out on receiving the shots that they helped produce because drugmakers will sell them to wealthier countries that can afford to pay more for them.
The H5N1 strain of avian influenza has struck at least 281 people in a dozen countries since late 2003, according to the World Health Organization. Sixty percent of cases were fatal. Scientists have said the virus might kill millions if it were to spread easily among people.
`Fair and Equitable Access''
``We are pleased with Thailand's move in the global process to gain fair and equitable access to vaccines,'' Bayu Krisnamurthi, chief executive officer of Indonesia's committee on avian and pandemic flu, said in an interview from Jakarta today. ``We hope a joint agreement on vaccine distribution could be achieved.''
The Geneva-based United Nations health agency says it is critical that countries share information on H5N1 to trace its spread and to track whether the virus is becoming more adept at infecting humans.
The strain has been found in wild birds and poultry in at least 56 countries in Asia, Africa, the Middle East and Europe, according to the World Organization for Animal Health.
Representatives from the WHO and drug companies, and health officials from the Asia-Pacific region will meet in Jakarta next week to discuss sharing viruses and access to pandemic flu vaccines.
Thailand, where 25 human avian influenza cases were recorded between February 2004 and August 2006, will join Indonesia in campaigning for changes to the way in which the WHO distributes virus samples, Mongkol said. Deputy Minister for Public Health Morakot Kornkasem will lead Thailand's delegation to the meeting, Mongkol said.
Legal Framework
Indonesia's Health Minister Siti Fadilah Supari said last week that the WHO must wait at least until May to receive specimens from Indonesia's avian flu cases because she wants to ensure a legal framework is in place to protect the material from being freely used by vaccine makers.
London-based GlaxoSmithKline Plc, Europe's biggest drugmaker, charges about $6 to $11 for its seasonal flu vaccine, and prices for its H5N1 vaccine will be close to that range, a company official said last week.
Supari has said vaccines need to be more affordable. Almost one in five of Indonesia's estimated 242 million people lives on a weekly income of $4, according to the country's central statistics bureau.
``We agree with Indonesia's move,'' Thailand's Mongkol said today. ``WHO should have a fair method to allocate the vaccine.''
Other countries in Asia which have the virus and which would need to import vaccines to protect against a pandemic ``will agree with us,'' Mongkol said.
To contact the reporter on this story: Suttinee Yuvejwattana in Bangkok at Suttinee1@bloomberg.net Karima Anjani in Jakarta at kanjani@bloomberg.net
Last Updated: March 22, 2007 06:30 EDT
"""""""""
traduction en ligne
""""""""""
La Thaïlande adhère au refus de l'Indonésie de communiquer les données de grippe aviaire (Update1) Par Suttinee Yuvejwattana et Karima Anjani 22 mars (Bloomberg) –

La Thaïlande limitera l'accès à ses virus de grippe aviaire, rejoignant l'Indonésie, en privant des scientifiques des échantillons qu'ils doivent exploiter pour dépister des changements de la maladie et développer un vaccin. La Thaïlande selon le ministre de santé publique n'a reçu aucun avantage spécial de partager les souches du virus rassemblé des patients de la part des fabricants de médicaments qui comptent dessus pour produire le vaccin.
L'Indonésie a cessé de partager des échantillons en novembre après qu'une compagnie australienne ait développé un vaccin basé sur un virus rassemblé d'un patient indonésien. « Les fabricants de médicaments nous aident rarement, » a dit aux journalistes dits Mongkol (ministre santé) à Bangkok aujourd'hui. « Ils nous ont seulement donné un peu de vaccin, juste comme une donation. » Des fonctionnaires en Thaïlande et en Indonésie sont concernés que la capacité globale limitée de vaccin signifie qu' en cas d'une pandémie, leurs citoyens manqueront de vaccins qu'ils auront aidé à produire parce que les fabricants les vendront à des pays plus riches qui peuvent avoir les moyens pour payer plus.
La contrainte H5N1 de la grippe aviaire a frappé au moins 281 personnes dans une douzaine de pays depuis 2003 en retard, selon l'organisation mondiale de la santé. Soixante pour cent de cas étaient mortels. Les scientifiques ont dit que le virus pourrait tuer des millions s'il devaient écarter facilement parmi des personnes. '' Juste et équitable de `d'Access « Nous sommes satisfaits avec le mouvement de la Thaïlande dans le processus global de gagner l'accès juste et équitable aux vaccins, » Bayu Krisnamurthi, a dit un cadre supérieur du comité de l'Indonésie sur la grippe aviaire et la pandémie, lors d'une entrevue à Jakarta aujourd'hui. « Nous espérons qu'un accord commun sur la distribution vaccinique pourrait être réalisé. »
L'agence de santé des Nations Unies à Genève indique qu'il est essentiel que les pays partagent l'information sur H5N1 pour suivre sa diffusion et pour dépister si le virus devient plus à même d'infecter des humains. La contrainte a été trouvée dans les oiseaux et la volaille sauvages dans au moins 56 pays en Asie, en Afrique, le Moyen-Orient et Europe, selon l'organisation du monde pour la santé des animaux. Les représentants de l'OMS , les fabricants de médicaments et les fonctionnaires de santé de la région Asie-Pacifique se réuniront à Jakarta la semaine prochaine pour discuter partager des virus et à accéder aux vaccins de grippe de pandémie.

La Thaïlande, où 25 cas aviaires humains de grippe ont été enregistrés entre février 2004 et août 2006, se joindra à l'Indonésie dans la campagne pour obtenir des changements dans la façon dont l'OMS distribue les échantillons de virus,a dit Mongkol , ajoutant que le Député Minister pour la santé publique Morakot Kornkasem mènera la délégation de la Thaïlande à la réunion.

Siti Fadilah Supari , ministre de la santé de l'Indonésie dit que l'OMS doit attendre du moins jusqu'à mai pour recevoir des échantillons de la grippe aviaire de l'Indonésie parce qu'elle veut s'assurer qu'un cadre juridique est en place pour protéger le matériel contre un emploi abusif des fabricants de vaccins.
GlaxoSmithKlin le plus grand fabricants de médicaments d'Europe,  basé à Londres, fixe à environ $6 à $11 les prix de son vaccin saisonnier de grippe, et les prix de son vaccin H5N1 seront près de cette gamme, selon une annonce faite la semaine dernière par un officiel de la compagnie. Supari a indiqué qu'il faut que les vaccins soient plus accessibles. Presque une personne sur cinq en l'Indonésie , sur une population estimée à 242 millions de personnes, a un revenu hebdomadaire de $4, selon le bureau central des statistiques du pays.
 « Nous sommes d'accord avec le mouvement de l'Indonésie, » Mongkol de la Thaïlande dit aujourd'hui. L' « OMS devrait avoir une méthode juste pour assigner le vaccin. » D'autres pays en Asie qui ont le virus et qui devraient importer des vaccins pour se protéger contre une pandémie « seront d'accord avec nous, » Mongkol dit.
"""""""
Titre: Re : La Thaïlande rejoint l'Indonésie dans son différend avec l'OMS
Posté par: anne le 22 mars 2007 à 17:48:40
http://www.alertnet.org/thenews/newsdesk/BKK97235.htm

et hop, elle quitte l'indo; elle continue a partager ses virus.

 trad partielle

Ce matin, notre ministre de santé a indiqué qu'il soutient l'Indonésie, mais cela ne signifie pas que nous n'allons pas partager le virus, "Suwit Wibulpolprasert, un conseiller aîné à Na Songkhla de Mongkol du ministere  de santé, dit Reuters. "nous les soutenons sur la base que le virus soit partagé sur la la base d'une distribution équitable des produits du virus," .

Demandé si la Thaïlande avait décidé de retenir des échantillons à l'organisation mondiale de la santé (OMS), Suwit a indiqué : "non, jamais. Certainement pas."
Titre: Re : La Thaïlande rejoint l'Indonésie dans son différend avec l'OMS
Posté par: gérarddesaintmars le 22 mars 2007 à 19:36:55
 :D
A se demander qui, dans cette région du monde, pourrait s'opposer à tout ce qui pourrait porter ombrage à l'action de l'OMS ?   Mais on est pas là pour faire de la politique fiction  ::)